AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Restructuration du forum en cours
Revenez d'ici peu pour découvrir le nouveau PDM

Partagez | 
 

 Nocturne dans la salle des professeurs[PV Kira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alex Léandre
élève nouveau(elle)
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Nocturne dans la salle des professeurs[PV Kira]   Dim 27 Avr - 0:01

Par une nuit noire et ennuyeuse au pensionnat, Alex avait décidé de mettre un peu de piment à sa vie. Pour l'heure, elle décida donc de se faire une petite ronde nocturne dans le pensionnat !!!
Elle trouva cette petite idée plus intéressante que de faire les cent pas dans sa chambre vide.

Présentement, c'était au tour des couloirs des chambres des étudiants qu'elle traversait, c'était un peu le point de départ de sa ballade sous la lune et les étoiles de la pension.
Bien entendu, elle ne devait pas se faire prendre par un surveillant ou un professeur, sous peine de sanction.

Fute-fute et aimant le goût du risque, la demoiselle trancha tout de suite pour le choix de visiter l'aile ouest, en direction du bâtiment réservé à l'administration.
Une fois arrivée dans l'antre des tuteurs de la pension, la jeune femme tenta d'ouvrir quelques portes, mais, celles-ci étaient toutes fermées à clef ... Toutes, sauf une : le bureau des professeurs.

* Etrange ... *

Par précaution, Elle poussa à peine la porte, et regarda dans l'embrasure s'il y avait quelqu'un ...

* Personne ... *

Heureuse de sa merveilleuse trouvaille, elle laissa la porte de la salle des profs un poil ouverte quand même !?
En effet, elle avait fait cela exprès pour savoir si quelqu'un approchait ou pas (comme ça elle pourrait avoir le temps de se planquer au cas où, c'est mieux qu'une punition).

Une fois à l'intérieur, elle marcha tout doucement en cercle dans la large pièce qui s'offrait à ses yeux.
Le plafond de trois mètres de hauts environs donnait une dimension d’espace, des plantes vertes étaient astucieusement disposées un peu partout dans les recoins entre les murs et les bibliothèques. Le long d'un seul et même mur, se trouvait une série de fenêtres dont les stores étaient tous fermés.
Il devait y avoir une dizaine de grands bureaux, équipés d'ordinateurs et de téléphone . . . Et un coin canapé en cercle agencé contre un angle de la pièce.

Dans la lueur plus que tamisée de la nuit, Alex, avait une mine adorable, son regard se plongea sagement devant une pile de bouquin durant cinq minutes; Elle en lisait les titres, par simple curiosité.
Elle regardait les établis, les portes stylo, ect... sans toucher quoique ce soit.
Ses mains derrière le dos, on aurait dit un petit ange qui voletait dans les bureaux du pensionnat parce qu'elle ne parvenait pas à s'endormir au jardin d'Eden.
Après tout, elle ne venait pas non plus mettre la pagaille ou fouiner ... tentant ... Mais ce n'était pas son genre.
Après quelques minutes, elle se dit qu'elle ne devrait pas restait à découvert trop longtemps, déjà que la porte était entre-ouverte :

* On ne sait jamais. *

Et hop ! Elle se trouva un bureau qui était placé à un endroit stratégique et suffisamment en retrait ! Ensuite, elle alluma une cigarette alors qu'elle était près d'un cendrier...

* Parfait. * Se dit-elle en avalant une bouffée.

De là, elle avait une vue imprenable sur la porte d'entrée si elle penchait un peu sa tête, elle y verrai tout.
En plus, si quelqu'un d'autre venait, elle pourrait tenter de se planquer sous le bureau ... Enfin ... Il fallait que la personne qui passe par là ne remarque pas l'odeur et la fumée de cigarette qui était dans le cendrier, même si elle se planquait en entendant un bruit.
Revenir en haut Aller en bas
Kirah
Professeur de Philosophie
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Age : 24
Humeur [RPG] : Professeur de philosophie.
Signe distinctif : Insomniaque et amant de la pluie.
Date d'inscription : 25/04/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 20 ans.
Mes relations:
Sexualité: Bisexuelle.

MessageSujet: Re: Nocturne dans la salle des professeurs[PV Kira]   Dim 27 Avr - 0:26

Il faisait nuit dans le Pensionnat, une grande ombre se mouvait dans les couloirs de ce dernier, passant par ci et par là, de manière hasardeuse et intuitive. Cette grande ombre n'était autre que Kirah qui marchait, pour une fois il n'était pas sorti dehors marcher jusqu'au matin pour enfin trouver le sommeil, peut-être qu'il ne l'avait pas fait parce qu'il ne pleuvait pas cette nuit là et parce qu'il avait envie ce soir là d'errer dans les couloirs du vaste établissement.

À présent les yeux du professeur s'étaient habitués à l'obscurité et il distinguait vaguement de temps à autre quelques objets et tableaux qui ornaient les couloirs. Le fait d'être insomniaque ne le dérangeait pas du tout, au fond il appréciait ça quelque part, le fait de pouvoir vadrouiller chaque nuit jusqu'au matin sans ne jamais rencontré personne, parfois trempé parce qu'il pleuvait. C'était dans ses pensées là qu'il se promenait sans aucun but dans le pensionnat, il perçu alors sans vraiment s'en rendre compte de l'odeur du tabac au bout d'un des couloirs, il se rendit alors compte qu'il était non loin de la salle des professeurs. Même s'il ne fumait pas, le tabac ne le dérangeait pas, il trouvait même l'odeur quelque peu familière lui faisant pensé à son seul ami d'enfance qui avait habitude de fumer.

Inconsciemment, sans le vouloir vraiment son odorat le guida jusqu'à la salle des professeurs, la porte était légérement entrouverte, on pouvait présumer que le dernier des professeurs sortit de la salle en question avait oublié de fermer la porte à clé, ou bien encore que quelqu'un s'était introduit par curiosité dans la pièce. Peu importait pour lui, il n'était pas très curieux concernant ce genre de détail mais malgré tout il saisit lentement la poignée et ouvrit pleinement la porte pour la refermée derrière lui, il n'y avait personne. Du moins il ne voyait personne, juste le décor.

Il se rendit compte que l'odeur de tabac était très forte dans la pièce et il aperçu le mégot dans un cendrier quelconque posé sur un des bureaux.

Instinctivement Kirah prit une chaise au passage en se rendant vers le bureau qui contenant le cendrier, il posa sa chaise à l'extrémité du bureau devant lui et regarda de manière anodine dessous le bureau et ne fut pas surpris de voir une pensionnaire à cet endroit précis, ça avait le mérité d'être assez rusé.

Un petit sourire non distinguable dans le noir se forma sur les lèvres du professeur de philosophie, elle pouvait peut-être le prendre pour un simple pensionnaire, il n'avait que vingt-deux ans après tout.


" - Bonsoir. "

Il n'ajouta rien d'autre pour le moment, ne sachant pas quoi rajouter avant qu'elle ne réponde.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Léandre
élève nouveau(elle)
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Nocturne dans la salle des professeurs[PV Kira]   Dim 27 Avr - 11:22

Alex ne se douta pas que quelqu’un était entré dans la salle des professeurs. Les minutes se passant les une après les autres sans encombre, elle avait bien volontiers perdu de sa vigilance.
C’est alors qu’elle entendit le grincement de la porte, et fiut !elle écrasa le mégot tout chaud dans le cendrier et se glissa à quatre pattes sous le bureau, sans avoir eu le temps de voir de qui il pouvait bien s’agir.

* Miiince… C’est bien ma veine ! *

Elle entendit ensuite dans le silence implacable de la nuit, une chaise que l’on entrainerait avec soi.
Maladroitement et délicieusement disposée dans cette posture, elle réfléchit une seconde et décida de baisser sa tête au sol pour voir sous le bureau ce qu’il se passait.
Mais, c’était déjà trop tard ! Le tout se dirigeait vers son bureau à elle : une chaise plus…Heum un homme d’après le pan de pantalon avec lequel il était habillé. C’est dire quez notre Alex n’avait pas pu voir l’intrus plus haut que cela vu sa position et dde l’approche déjà bien significative de l’étranger.

Son cœur palpita, la belle resta immobile, bien planquée dans son petit trou de bureau. Et s’il l’avait vu ? S’il savait qu’il y avait quelqu’un ici ? Si c’était un enseignant ? Alex, du haut de ses 18 ans, privé de son relaxant qui portait le nom de cigarette, se fit une raison pour ne pas paniquer ! Mais au fond, elle trouvait cette situation bien plus palpitante qu’effrayante !

* Pourquoi j’me fais toujours piqué XDDDD …Courage ma vieille, te débine pas, il va juste …*

Pendant qu’elle se faisait des réflexions, se remonter le courage, une jolie petite tête masculine aux cheveux châtaigne fit son apparition à elle.

* !!!! *

L’image qu’il pouvait avoir de la jeune femme tandis qu’il la contemplait était la suivante. Les yeux violines en amande de la jeune femme était grandit, parsemé d’étoiles claires qui rendait sont regard attractif. Ses cheveux ondulés retombaient coquettement de ses épaules et se terminaient en pointe sur le carrelage froid de la pièce. Sa frimousse n’était pas effrayée, au contraire, même si on pouvait ressentir en la voyant que son cœur battait fort. Elle avait l’air d’une fée des astres, mignonne, angélique, et miséreuse qui se serait faite surprendre à ses dépends par un homme.
Mis à part le fait qu’elle avait ce petit air de lutin, ses atouts issus de la féminité ne manquaient pas non plus à l’appel. En effet, dans cette posture, se dressaient copieusement ses formes divinement rebondies dans un décolleté encore plus échancré. Sans parler de tout ce qu’il était facile de s’imaginer le plus sensuellement du monde dans cette position…

* Fumer une clope… Ah bah non c’est râpé… *
Se fit-elle amusement pour rendre la situation dérisoire.

Mais, mine de rien, au travers de son visage énigmatique, la jeune femme contemplait le garçon qui était là, elle prit plus de temps qu’il n’en fallait pour ouvrir sa bouche et répondre à son « bonjour ». Lui était grand, suffisamment pour qu’une femme se sente protégée (et impuissante quand à quitter la salle des profs !) des cheveux mi-long atterrissant sur ses épaules le rendait un brin sauvage et attirant. Surtout qu’il avait, dans la lumière de ses yeux, le même culte mystique.
Par contre, il n’y avait pas moyen de savoir s’il était élèves ou s’il faisait parti du corps enseignant… ?!
Aussi incompréhensible que cela puisse paraître, les joues de la jeune femme prirent une coloration tulipe.

« Bonsoir. » Fit-elle d’une petite et douce voix en corrigeant le tir de l’inconnu par la même occasion. Suite à quoi, d’un tout petit sourire mais radieux, le regarda sans gêne, alors même qu’elle éprouver un certain émoi à le faire.

« Pas très judicieux ce choix de plante, n’est ce pas ? » Fit-elle pour dédramatiser le faite que si s’était un professeur, il aurait droit à la punition de son choix sur notre charmante petite tête brune.

Il fallait à présent qu’elle sorte de sa cachette, elle n’avait plus de raison de s’y terrer.
Alex, prit donc son audace à … quatre pattes pour s’en extraire ; Même si cela passerait nécessairement par montrer les formes de son postérieure, qui d’ailleurs valaient le détour, petit, ferme et rond à la fois, trois mots pour un délice, mais passons.
Une fois en dehors du bureau, redressait sur ses deux jambes et faisant face à l’inconnu qui irait peu être la corriger en conséquence.

* Si ça se trouve, c’est un élève qui va se faire passer pour un professeur et profiter de la situation… Hooooo ! Qui sais ? :/ *

En dehors de son refuge, la vue de l’homme pouvait mieux distinguer le fait qu’elle portait un pull à trou de laine blanc et une jupe en jeans courte et délavé en éventail.

« Bien… » Fit-elle en haussant les épaules et faisant tourner les pupilles de ses yeux en pensant déjà à la peine qu’elle devrait encourir. Elle resta bien droite devant l’inconnu aux cheveux d’automne, ses mains dans le prolongement de son corps frêle et charmeur. Peut être était-il pervers ? Cette idée saugrenue lui traversa l’esprit, et sa mine se gêna alors :

* Ha Ha … Mon dieu… *
Revenir en haut Aller en bas
Kirah
Professeur de Philosophie
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Age : 24
Humeur [RPG] : Professeur de philosophie.
Signe distinctif : Insomniaque et amant de la pluie.
Date d'inscription : 25/04/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 20 ans.
Mes relations:
Sexualité: Bisexuelle.

MessageSujet: Re: Nocturne dans la salle des professeurs[PV Kira]   Dim 27 Avr - 17:58

La belle jeune femme ne fut pas réellement gênée, peut-être juste un peu déçue que sa cachette provisoire n'est pas réussie à la garder non percevable, en fait c'était l'odeur de tabac qui l'avait trahie. Toujours à quatre pattes sous le bureau elle était encore plus séduisante, elle devait surement avoir atteint la majorité et était sans aucun doute pensionnaire, elle devait probablement se demander s'il était un élève ou bien un professeur, la silhouette de Kirah, son regard et son silence prêtaient à la confusion et au questionnement. Lui qui s'était toujours désintéressait à l'école, jamais il n'aurait pensé être un jour professeur, même s'il ne l'était pas réellement, un étrange personnage me direz-vous. Bien complexe.

Finalement l'inconnue le salua à son tour, puis ne dramatisant pas la situation et loin de là avec un sourire charmeur elle parla brièvement de son mauvais choix concernant la cachette. Le silence frappa de nouveau, le jeune homme s'assit, regardant un bref instant le mégot dans le cendrier puis fixant son regard dans celui de l'inconnue il se mit à parler à son tour.


" - Non, c'était plutôt malin. Il n'y avait pas beaucoup d'options dans cette salle. "


Dit-il lentement, il se redressa s'assit sur la chaise qu'il avait posé tantôt en regardant toujours la pensionnaire, dans son comportement il n'y avait rien qui ne signalait qu'il était un professeur et il préférait que la jeune femme essaye de deviner s'il était un pensionnaire ou un professeur avant de le lui dire. Tout d'abord les présentations.


" - Je m'appelle Kirah, et toi ? "


Il regarda la porte qui faisait entrer dans la salle en constatant qu'il l'avait bien refermer derrière lui, il savait que les autres professeurs avaient le sommeil lourd et que contrairement à lui ils n'étaient pas insomniaques, de plus, ce qui risquerait de les amener ici n'aurait été que l'odeur du tabac qui gênerait certains professeurs même dans leur sommeil, les empêchant ainsi de dormir et de faire un tour dans les couloirs du pensionnat.

Il se leva alors en se dirigeant vers le coin le plus sombre de la salle, le plus éloigné de la fenêtre, qui laissait passée pour seul lumière les faibles éclats de la lune ce soir là. Il prit quelque chose entre ses mains et ouvrit un placard en saisissant un sachet aucunement distinguable dans le noir puis appuya sur un bouton. Quelques minutes plus tard il posa une cafetière sur le bureau où précédemment la belle s'était dissimulée.


" - Du café ? "

Dit-il en posant deux petites tasses où dans l'une d'elle il fit glisser le liquide chaud et noir à bonne hauteur et mit deux sucres à l'intérieur en faisant tourner le café.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Léandre
élève nouveau(elle)
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Nocturne dans la salle des professeurs[PV Kira]   Dim 27 Avr - 21:46

Alex l'écouta très sagement, son visage la décrivait pourtant une très fine pointe quasi-imperceptible plus mystérieuse que pérenne. Cet indice ne laissait pas présager ce de dont elle était capable de faire, mais quoiqu'il en soit, elle en était très certainement capable !
Elle tourna autour du bureau et rejoint sans timidité d'aucune sorte l'homme qui avait percé sa présence en ses lieux. Alex était une jeune femme très charismatique, un beau brin qui n'avait pas l'air de pouvoir être domptée que par la force des choses. Pourtant... Elle se montrait vraiment très douce et innocente de tout, sous un visage d'ange et des courbes de déesse.
Tendit qu'elle passait au dos de son inconnu, son regard d'amande resta rivé dans une lueur désirable tellement elle était énigmatique sur les yeux d'automnes de celui-ci?

" Oui beaucoup d'option... Si ce n'est que la meilleure était de ne pas y mettre les pieds en définitive. " Dit-elle trop sagement et sur un regard de braise décidément très assurée de sa personne. Elle leva ensuite le regard sur la porte, faisant mine d'avoir suivit la vision de son prédécesseur masculin.

* Mmm Mmm Mmm ... *

Puis tout aussi calmement, elle lui sourit, ce sourire était très tendre et franc, et sa voix vanillée :

" Enchantée Kirah. Ce qu'il fait froid ici. " Fit-elle très gentiment, mais en omettant soigneusement de se présenter. Elle frictionna ses bras à l'aide de ses mimines, elle paraissait vraiment adorable et fragile dans une petite grimace adéquate, même plus.

La petite minette (oui!oui!elle était très mimi!) le regarda sans bouger, tandis qu'il passa dans le coin de la grande salle, la plus sombre. Intriguée, et en manque de visibilité sous la noirceur épaisse de l'angle dans lequel lui se situait à présent, elle n'arrivait plus à deviner s'il était professeur ou élève, même en forçant sur sa vue.

* .... *

Enfin, ce n'était pas trop un soucis pour elle, le jeune femme avait l'être d'un petit bout de chou qui avait grandit trop vite. Ce n'était pas une punition qui la ferait fondre en larme... Quoique... Si cela pouvait y résoudre quelque chose ! D'un pas léger et discret, elle regagna le jeune homme. A ses côté, elle était très proche de lui, comme s'il était son chevalier dans un donjon...Ou quelque chose dans le genre, vue la jolie frimousse qu'elle lui offrait.
Son regard d'enfant se posa sur le café... Elle réfléchit un moment. Il n'avait pas l'air de vouloir la brimer...

" Hem... Oui volontiers. Merci. "

Il savait parfaitement où se trouver le café, la cafetière, l'utilisation à en faire était sans faille pour lui. Il suffit de constater cela pour qu'Alex devine qu'il était professeur puisqu'il semblait être parfaitement utilisateur fréquent de l'objet. Il ne s’en était vraiment pas caché d’ailleurs ! A moins qu’il faisait preuve d’étourderie alors qu’il voulait en apprendre plus sur elle avant de la coller. La pensionnaire resta quand même imperturbable après cette déduction embarrassante.

* Oh... Non... *

« Kirah Sempaï, veuillez me pardonner. » Corrigea-t-elle poliment par son statut, et ce en lui faisant noter qu’elle était loin d’être aveugle. Suite à quoi, elle passa lascivement sa main sur sa nuque et la massa. Au passage, le geste relaxant lui fit pousser un petit gémissement des plus plaisant à l’oreille : « MMmmm… »
L’observant remplir les cafés, elle lui demanda d’une voix à craquer tellement elle était désolée : « Vous allez me punir.. ? Ma sanction quelle sera-t-elle ? »

C'est vrai qu'elle était de loin magnifiquement frêlme et tentante à corriger, et par bien des façons qu'un homme se laisserait très facilement à imaginer. En plus tout laissait à penser que celui-ci était bien en position de force par rapport à la très jolie gamine qui se tenait près de lui, très innocement, dans une tenue qui l'était beaucoup moins.
Elle, intérieurement elle était plus préoccupait par autre chose, et était décidée à en avoir le cœur net. Précédemment, elle avait remarquait quelque chose à la dérobée, c’était peut être là qu’elle devait cherchée ?

* Même s'il a toutes les attitudes d'un professeur, ce n’est pas un gardien… Que fait-il ici en pleine nuit… La vie m'a apprit trop bien que les apparences sont trompeuses... Prendre un café ? Il y a plus proche pour cela… *
Revenir en haut Aller en bas
Kirah
Professeur de Philosophie
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Age : 24
Humeur [RPG] : Professeur de philosophie.
Signe distinctif : Insomniaque et amant de la pluie.
Date d'inscription : 25/04/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 20 ans.
Mes relations:
Sexualité: Bisexuelle.

MessageSujet: Re: Nocturne dans la salle des professeurs[PV Kira]   Dim 27 Avr - 22:57

La jeune femme comprit dès lors qu'il lui proposa du café et même bien avant lorsqu'il avait manié la théière que Kirah était un professeur. Peut-être avait-elle feintée d'oublier de se présentait elle aussi pour qu'il ne note pas son nom, mais il ne ferait aucune chose de ce genre là, il trouvait ça bien trop bas. Le système était bas. Il trouva étrange la réaction de l'inconnue, elle était subitement en train de le vouvoyer et de s'excuser, étranger, que répondre à cela ?... Le jeune homme sentit alors ses deux armes pesaient lourds à sa ceinture, oui un professeur armé ... vraiment pas commode comme ils disaient. Qu'ils l'interprètent de la manière qu'il le souhaite, il ne voulait plus rien perdre qui ait une importance pour lui.

Silencieux et tête baissée du aux sombres souvenirs qui lui revenait comme chaque soirs à la mémoire il avait momentanément oublié la présence de la femme si belle, attirante et rusée soit-elle. Il était dans un état d'absence temporaire, ses yeux habituellement vifs semblaient éteints. Il resta là à ruminer en silence quelque secondes en entendant perceptiblement et vaguement à la fois la douce voix mielleuse de la pensionnaire, c'était comme si elle était très loin, tout comme sa voix vague et lointaine ...

Puis finalement il se réveilla, espérant que son absence n'avait pas été remarquer, on dirait que non. Il prit alors la parole en brisant le silence qu'il avait lui-même installé.


" - Pas la peine de me vouvoyer, ni de m'appeler Sempaï vraiment. Kirah suffira. "

Il but une petite gorgée de café en marquant un temps de pause puis continua vers ce qui semblait être le plus intéressant de savoir pour le moment pour la jeune femme.

" - Je ne suis pas là pour te punir, il n'y aura aucune sanction. "

Finit-il par conclure d'une manière très brève, ça avait l'avantage d'être clair.


" - Je ne comprends pas pourquoi un professeur doit punir ... c'est lamentable. Foutu système. "

Dit-il doucement pour lui même, dans un souffle à peine au audible.


* C'est si inutile, banal ... *

Il regarda de nouveau l'adolescente dans les yeux puis posa une question qui n'avait rien avoir ces pensées précédentes.


" - C'est pour ça que tu ne m'as pas dis comment tu t'appelais ? Ou bien est-ce pour une autre raison quelconque ? "


Dit-il en pensant sans vraiment le vouloir à sa longue dague et son flingue visibles au niveau de sa ceinture, mais dans le noir ... était-ce vraiment distinguable ?

Si ça l'était il aurait comprit qu'elle ai des doutes envers lui. Sa philosophie, n'en était peut-être même pas une.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nocturne dans la salle des professeurs[PV Kira]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nocturne dans la salle des professeurs[PV Kira]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salle des Professeurs
» Lidia Faith Columbus - J'suis le genre de personne qui va s'enfermer dans la salle de bain, qui va pleurer toutes les larmes de son corps, et en ressortir comme si rien n'était.
» Salle des professeurs
» [EVENT] Salle du trône - Groupe 3
» Dans la salle de détente.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de Manga :: Hors-Jeu :: Anciens RP :: Premier Etage :: Le bureau du proviseur-
Sauter vers: