AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Restructuration du forum en cours
Revenez d'ici peu pour découvrir le nouveau PDM

Partagez | 
 

 Pas de motivation + sait pas ou aller = moi .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« Raito «
élève nouveau(elle)
avatar

Masculin Nombre de messages : 4
Age du personnage : « Pas besoin de bande ! ♫ Moi je marche libre comme l'air , sous les cerisiers fleuriiiiies &#
Humeur [RPG] : Je cherche encore .
Date d'inscription : 24/03/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans ! ♪ Raah , jeunesse reviens ! T.T
Mes relations:
Sexualité: Hétéro . *___*

MessageSujet: Pas de motivation + sait pas ou aller = moi .   Mar 25 Mar - 19:32

Précisément un jour de printemps, la pluie ne voulait cesser de tomber sur le Japon et prévoyait un grand orage. Les rues semblaient bien calme, mais le vent lui se déchaînait sur les arbres qui semblaient sur le point de tomber. Personne n'osait sortir, et pourtant une ombre se glissa au détours d'une rue et traversa la route noire et humide. Un phare de voiture éclaira le visage d'un adolescent. Celui-ci releva son parapluie et examina les alentours. Le papier qu'il tenait à la main portait des inscriptions presque illisibles, mais le jeune garçon s'y fiait comme si il était le seul à pouvoir déchiffrer quelque chose dans cette bouillie de traits. C'était de sa faute, il avait choisi de venir tout seul au pensionnat, traînant derrière lui un sac contenant diverses affaires, tel que des habits de rechange et de quoi passer le temps. Et tout ça ne tenait qu'en un simple sac de voyage, c'était fantastique... Enfin, pour beaucoup de gens ça pouvait paraître fantastique. Il traversa une ruelle étroite et se retrouva dans un lieu tout à fait inconnu.

* J'espère que Reira ne s'est pas trompée ... *

Il leva la tête et se retrouva face à une station de bus.

* Si je me fie à ce plan, ca doit plus être très loin. *

Raito fit un quart de tour et continua son chemin, et en même temps qu'il marchait, il observa les différents bâtiment qui défilaient sous ses yeux. Rien de semblable à un pensionnat.

Le jeune garçon soupira. Tout ce chemin qu'il avait fait l'avait épuisé, de plus la pluie l'avait déjà trempée malgré le parapluie. Soudain, il aperçut le bâtiment que l'on lui avait indiqué. Il marcha dans sa direction et bientôt, le pensionnat se montra devant lui. Maintenant il allait y vivre, et cette pensée le laissait perplexe. Il ferma son parapluie et le rangea dans un tissus qu'il glissa dans son sac. Des lointains souvenirs lui revinrent. Le jeune garçon regarda sa montre : 15.00 . Il poussa les portes du pensionnat sans trop de mal et déboucha dans le couloir. Lorsque la portière claqua dans son dos, Raito ressentit un agréable frisson lui parcourir l’échine. Mélange d’impatience et de malignité critique, le jeune garçon fit danser ses prunelles désintéressées sur les courbes originales du pensionnat. Les aspects positifs, à sa plus grande surprise, ne manquaient pas. Malgré qu’il ait une ou deux bonnes heures de retard, l’endroit semblait bien vide. Ainsi, il n’était pas tombé dans un coin paumé en pleine compagne, entouré de vaches et de poules. Non pas que le blondinet s’était mis à aimer la foule ou le peuple, non, bien sûr que non. Au contraire, en fait. Mais qui disait foule disait aménagements, donc salle informatique, bibliothèque et tout le bordel. La classe, quoi. L’adolescent arqua brièvement le coin de ses lèvres en un sourire à la fois satisfait et prédateur, prédisant déjà quelle année ennuyeuse il allait passer. Et si, au départ, il avait défendu sa position à corps et à cris, refusant de venir dans ici, il s’était désormais fait à l’idée, de toute façon, il ne pouvait pas voir l'avenir. Il regarda autour de lui, cherchant dans quel direction il devait aller. N'en ayant aucune idée, il avança au hasard dans la pièce. Il avait beau avoir choisit ce pensionnat, en réalité sa motivation n'était pas très débordante. Il n'y connaissait personne et il n'avait pas d'ami, il allait donc devoir renouer des liens, ce qui n'était pas chose aisé quand on y pensait bien. Il soupira. Que faire? Devait-il attendre ou partir explorer pour trouver les dortoirs et sa chambre? Non, le connaissant il se perdrait dans le dortoir des filles et se ferait renvoyer illico presto...


" Raah, mais pourquoi y a pas de plan ici ?! "

Raito commençai à s'impatienter, et puis, il n'avait jamais aimé patienter. L'air accablé, il traîna son sac derrière lui et avança un peu plus vers les débuts de couloir, dans l'espoir de rencontrer, ne serais-ce qu'une personne, qui pourrait l'éclairer .


Revenir en haut Aller en bas
Aléa Doju
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 2118
Age : 27
Age du personnage : 20
Date d'inscription : 26/02/2006

Feuille de personnage
Age [RPG]: 16 ans
Mes relations:
Sexualité: Elle est bi la ptite

MessageSujet: Re: Pas de motivation + sait pas ou aller = moi .   Mer 2 Avr - 15:24

[Si je te dérenge tu me dis et j'efface mon poste x)]

Cela faisait, plus d'un an sûrement qu'Aléa n'était pas revenue dans ce pensionnat, pourquoi était-elle partie? La réponse est pourtant logique non? Son père, il l'avait retrouvée et l'avait disons "reprise", mais sa "petite" fille avait bien grandit et la fumeuse était allé se plaindre au près d'un juge, certe se fut très long, pour cela que la brunette ne reviens ici que maintenant, ne sachant où la mettre, aléa avait proposé "son" ancien pensionnat, pourquoi pas avait dit le juge. Pourquoi pas...

Elle marchait dans les rues, le vent soufflait et la pluie tombait avec rage, comme si le ciel était en colère, comme si il avait perdu un être cher et qu'il le pleurait, la jeune nippone regardait le ciel, se faisant trempé jusqu'aux os, mais cela ne la dérengait pas, elle détéstait les parapluies et les capuchons, et puis.. Ca fait tellement du bien de sentir ce frais sur son visage, sur son corps. Aléa avait toujours l'impression de voyagé lorsqu'elle se trouvait dans ce genre de situation. Son jeans était totalement trempé, ses converses prennaient la pluie, son t-srhit noir était désormais propre et son pull noir aussi, de toute façon le pensionnat n'était pas loin et Aléa pourra ainsi faire séché ses vêtements.

Son sac de sport était remplit d'habit, de chose utiles, comme de choses inutiles, elle n'avait pas pris trop, sachant qu'il y avait des magasins ici, et la nippone avait économiser assez d'argent pour faire un peu de shopping, pour son confort personnel.

Le pensionnat se dessina devant elle, une ombre.. Enfin plutôt une personne était en train d'ouvrir la porte, la fumeuse accéléra le pas et se retrouva devant la porte, Aléa hésita à l'ouvrir. Un coup de tonner la fit sursauté et ouvrir la porte en même temps. L'ombre qu'elle avait vu se dirigait vers un couloir, totalement à l'opposé des dortoirs. La porte se referma dans un fraca pas possible.


-Désolée... Hey.. Tu cherches les dortoirs?
Revenir en haut Aller en bas
 
Pas de motivation + sait pas ou aller = moi .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Envie d'aller sur les toits?
» Aimez-vous aller chez le dentiste ?
» Ce que personne ne sait, ce que personne ne saura jamais.
» .?l?ll?l?. .°. Il ne sait pas où il est... Nous non plus .°. .?l?ll?l?. [UC]
» Nous nous y reprendrons à deux fois avant d'aller danser (Haley) - Terminé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de Manga :: Hors-Jeu :: Anciens RP :: Rez-de-Chaussée :: Le hall-
Sauter vers: