AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Restructuration du forum en cours
Revenez d'ici peu pour découvrir le nouveau PDM

Partagez | 
 

 Monstre du passé [(cherche un titre), pers- motiver]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yuna Ogawa
Admin SM
Admin SM
avatar

Féminin Nombre de messages : 481
Age : 27
Signe distinctif : Admin SM ? xD
Date d'inscription : 27/12/2006

Feuille de personnage
Age [RPG]:
Mes relations:
Sexualité:

MessageSujet: Monstre du passé [(cherche un titre), pers- motiver]   Lun 8 Fév - 19:58

C'était pour Yuna une journée shopping comme elle les aimait. Après s'être attardée quelques minutes dans la salle de bain comme souvent pour ces rares sortie, elle avait traversé les longs corridor désertique en cette période de vacances. -La plupart des autres élèves étant partie retrouver leur famille- Pour rejoindre l'imposant portail en fer forger du pensionnat, qui la mènerait -en suivant le chemin caillouteux- directement en périphérie de la ville, de là, elle pourrait prendre un bus pour rejoindre le centre.
A son arrivée, une sensation d'euphorie apparut la mettant d'une humeur meilleure encore.


-kyaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhh

*Enfin*

Elle parcourut les rues une à une s'arrêtant dans un magasin ou un autre pour dépenser un peu de l'argent gagné -grâce à son petit boulot enfin stable et « propre »- dans une supérette.
De magnifiques robes ornaient les vitrines décorés de la nouvelle saison. Après être rentré dans l'une elle en ressortie les bras charger de trois sacs.

A l'orée d'une petite ruelle, ce passage sombre, lui avait fait totalement perdre la tête, pour ne pas dire perdre les pédales. Tout un amas de souvenirs se bousculait et coupa net son attitude eupraxique lui faisant totalement perdre la tête jusqu'à en oublier pourquoi elle était venue.
Tout ce bousculait, laissant place uniquement à des souvenirs acariâtres qui n'avaient pour elle, aucun sens.

Yuna ne se souvenait pas être déjà venu en ce lieu pourtant cette sensation désagréable d'y avoir vécu un cauchemar, ou plutôt un enfer lui avait contracté l'estomac jusqu'à littéralement lui donner un teint morbide d'un blanc laiteux extrême, à laquelle s'ajoutait une nausée plus qu'intense.

Cette sensation, finit par la faire trembler de tout son corps, ce qui la poussa à prendre au vole un bus au plus vite pour rejoindre le pensionnat ou selon elle, les grandes grilles qui l'entourait lui donnerait une sensation de sécurité.
Prendre le bus n'était pas la chose la plus aisé à faire. Il était rempli de monde ce qui ne lui permit pas de s'asseoir. De plus la présence de tout ce monde la troublait davantage encore.
Une fois arrivé ce n'est pas en marchant qu'elle entreprit de franchir les grilles mais, au contraire. Elle se précipita et ferma. Comme pour bloquer l'accès à « une chose » qui serait susceptible de la poursuivre.


Comme pour balayé son mal être, elle monta deux à deux les escaliers se stoppant à l'étage des douches et entra. Fermant la porte derrière elle, elle s'appuya un instant contre, avant d'aller totalement habiller sous une douche.
Elle l'alluma l'eau qui commençait à ruisseler et à tremper ces vêtements.
Elle garda un moment les yeux ouvert puis finit par les fermer.


-hyaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !

Yuna avait poussée un hurlement si strident que toutes les personnes du pensionnat encore présentes avait dû l'entendre. Au moment où elle avait fermé les yeux une vision d'horreur lui avait traversé l'esprit et était apparut avec un tel réalisme qu'elle l'avait effrayé au plus haut point.
A ce moment elle avait entendu une douche toute proche s'ouvrir avec précipitation tout comme la porte principale de la salle d'eau.
Sa douche s'ouvrit et avant même qu'elle n'est pu voir la personne qui lui faisait face, Yuna l'avait littéralement attaquée en lui sautant dessus et l'immobilisant alors au sol d'une main ferme et tentant une strangulation...

Traf vi je vais te répondre...

_________________


Dernière édition par Yuna Ogawa le Lun 8 Fév - 21:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ekho Nurama
élève timide
avatar

Masculin Nombre de messages : 53
Age : 22
Date d'inscription : 05/01/2010

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans
Mes relations:
Sexualité: Attiré par les deux sexes, il est rarement resté longtemps avec la même personne...

MessageSujet: Re: Monstre du passé [(cherche un titre), pers- motiver]   Lun 8 Fév - 21:35

Trois heures... C'est long, trois heures? Non? Peut-être que ça ne parait rien comme ça... Mais c'est beaucoup plus que ce qu'on peut croire... Trois heures... Ça faisait maintenant trois heures qu’Ekho tentait de dormir… Il était allongé sur le dos depuis midi et ne bougeait pas… Comme cela, on aurait pu croire qu’il était en marbre… Le seul mouvement qui l’agitait était sa respiration. Sa respiration… Ca ne veut pas dire qu’on est vivant, si ? Pourtant, Ekho ne vivait pas à cet instant : toutes ses fonctions vitales lui avaient été comme drainées… Il ne pensait plus, ne sentait plus, n’entendait plus… Il était dans une bulle où même lui n’avait pas accès… Difficile à imaginer, hein ?

Trois heures quarante-cinq… Ekho s’est endormi… Et c’est maintenant qu’il pense… Tous les souvenirs lui revenaient en mémoire… Il avait passé sa dernière soirée avec Yam… Et maintenant, il était seul… Ou pas… Ou pas… Non, il n’était pas seul : l’autre… Vous ne comprenez rien, hein ? Même lui ne comprend rien, alors ne cherchez pas : il était en transe… En transe, c’est le mot. Cette sensation, cette présence qui l’apaisait tout en le faisant paniquer… Toutes ces choses sans sens, contrastées, des contraires qui représentaient à la perfection la personnalité de l’adolescent.

Fin d’après-midi… Une heure ? Vous voulez une heure ? Je crains de ne pouvoir vous en donner. Tous les souvenirs d’Ekho se réveillaient en même temps que lui… Il ne put ouvrir les yeux mais ressentait au fond de lui cette lassitude et se rendormit… Son esprit se rendormit… Pas celui de cette nuit-là… Cette nuit où il avait tué son propre père : cette soirée allait se répéter ? Une bonne question. Ekho se leva, pour s’asseoir sur le lit : ses yeux dans le vague donnaient l’impression que rien ne se trouvait au bout : pas un gramme de cervelle : mais au contraire, il y en avait assez pour deux…

Cette épave, facilement comparable à un cadavre ambulant, déambula au hasard des couloirs, dans un état qu’on pouvait qualifier de légume… Il marchait comme n’importe qui, mais la tête sur le côté et le regard perdu au fin fond des pièces qu’il traversait… On eut dit qu’il était complètement déconnecté de la réalité et c’est ce qu’il était, en quelque sorte… Tout ce qui restait dans son esprit dérangé à cet instant était cette soirée avec Yam… Et son père… Ces deux hommes qui s’étaient servis de lui comme d’un jouet… Ou alors Yam, non ? Cette question obsédait l’autre côté de Ekho… Le côté obscur, comme dirait l’autre crétin dans son armure noire…

Encore quelques pièces, quelques portes, quelques couloirs, quelques pensées, quelques… Quelque chose ! Mince ! Cette situation était abracadabrantesque… Un somnambule psychopathe en plain milieu de l’après-midi… Et alors ? Cette personne, ce fou, ce dingue, dites-le comme vous le voulez… marchait n’importe comment... Après avoir descendu quelques escaliers et monté d’autres marches, il arriva devant une porte… Une porte toute conne, mais une porte quand même….

Cette porte fut comme un dernier obstacle… Quelque chose l’attirait derrière cette porte : quelqu’un ? Quelque chose ? Merde ! On s’en fout !Il ouvrit la porte très discrètement et entre dans la pièce… il ne portait sur lui qu’une chemise bleue claire (eh oui, ça lui arrive parois), un caleçon blanc et un jean… Et alors, on s’en moque ? Oui, mais non… Car, à l’inverse de tous ceux qui se trouvaient ici, nus dans leurs petites cabines, lui était habillé… comme la jeune femme qui se trouvait dans la cabine qu’il ouvrit avec violence… Elle devait mourir…. Pourquoi ? Parce que ! Le problème est cependant le suivant, un petit détail de rien du tout... Ce fut cette furie qui attaqua la première, avec un cri entre le mugissement, la peur et le haine...

Le corps du jeune homme bascula en arrière, sous la force de la jeune femme... Elle fut donc au-dessus de lui, sa main autour de son cou... D'une pulsion intérieure, Ekho attrapa la première arme qui lui tomba sous la main: une boucle de ceinture que quelqu'un avait enlevée avant de rentrer dans une cabine et, d'un geste vif comme l'éclair, l'abattit sur la tempe de la jeune femme... Même si il avait peu de chances de l'assommer, avec le peu d'air qu'il avait dans les poumons, il lui fit perdre un instant la pression qu'elle avait sur sa gorge... Alors, il retourna la situation en se plaçant au-dessus d'elle et tenta de lui asséner un coup de poing

Papa… Papa ?
Revenir en haut Aller en bas
Yuna Ogawa
Admin SM
Admin SM
avatar

Féminin Nombre de messages : 481
Age : 27
Signe distinctif : Admin SM ? xD
Date d'inscription : 27/12/2006

Feuille de personnage
Age [RPG]:
Mes relations:
Sexualité:

MessageSujet: Re: Monstre du passé [(cherche un titre), pers- motiver]   Lun 8 Fév - 23:33

Yuna avait bondit sur ce parfait inconnu qui devait passer là de manière totalement inattendu ou presque. Ses vêtements étaient totalement inondés, de son chemisier blanc devenu cristallin -laissant nettement apercevoir ces formes au travers- tacheter de quelque goûte légèrement pourpre sur le bas causé par la pression de ces ongles dans sa propre chaire, jusqu'au reste de sa jupe qui ressemblait d'apparence davantage à une serpillère dégoulinant.

Son cerveau brûlait de souvenir, la pression douloureuse de son encéphale l'empêchait de penser à quoi que ce soit d'autre que le maintient fermement de ses mains sur cette gorge pour chasser d'elle tout souffle de vie. Qui lui permettrait d'acquérir ce silence dont elle aurait besoin pour reprendre ces sens.

La force de ce coup de ceinture ne fit qu'amplifier le ressentie de Yuna en cet instant, un spasme parcourut son corps lui coupant nette la respiration. Une vision de son père s'emplit d'elle. Avait-elle bien entendu?



*Papa... Papa... ? *

était ce bien cela? Son père? Ici? Maintenant? Comme huit ans plutôt... Elle se retrouva là dans cette cuisine si calme en apparence.
Un cliquetis d'eau incessant Clape... Clape... clape... S'ensuivent de cette résonance intense slack slack... Cette pression si douloureuse, fis apparaître une larme au coin de son oeil gauche qui perla le long de ça joue.


-NONNNNNNNN!

Ce simple coup-de-poing en plein visage suffit à la ramener à la réalité. Comme sortie de son obsession pour simplement entrer dans un délire kafkaïen. Du sang coulait de sa bouche et son nez. Il n'était probablement pas cassé mais, tellement endolorie et enflé par le choc qu'elle peinait à ouvrir les yeux.
Comme en ces soirées obscure, un grand coup de genou lui suffit pour parvenir à se glisser hors de l'étreinte de cet homme qui avait posé sa main sur elle.

Son regard communément d'un bleu gris avait laissé place à une noirceur inhabituelle.
Elle recula pour s'asseoir contre le mur de la salle d'eau, la douleur était intense, ce liquide âpre coulant au fond de sa gorge, sa respiration était haletante et irrégulière, elle observait le garçon du coin de l'oeil, prête à la moindre alerte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ekho Nurama
élève timide
avatar

Masculin Nombre de messages : 53
Age : 22
Date d'inscription : 05/01/2010

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans
Mes relations:
Sexualité: Attiré par les deux sexes, il est rarement resté longtemps avec la même personne...

MessageSujet: Re: Monstre du passé [(cherche un titre), pers- motiver]   Mar 9 Fév - 1:28

Le coup de poing d'Ekho semblait avoir fait son effet sur la jeune femme qui sembla sortir d'un tunnel brumeux... Son nez venait de prendre une mauvaise posture, tournure, enfin bref, un mauvais coup, quoi !? Ekho s’entendit alors murmurer quelque chose au loin… Papa… Ces mots résonnèrent dans le peu de libre arbitre qui restait dans sa tête… Cela fut vite suivi par un cri puissant et douloureux, du genre de ceux qu’il criait, seul, au fond d’un bois, avec pour seuls témoins les arbres et les buissons…

« NONNNNNNNN! »

Ce cri, perçant, perça en même temps les tympans et la conscience du jeune homme… Il écarquilla les yeux comme quand on sort d’un tunnel, qu’on quitte une question par la porte secrète qu’on appelle la réponse… Puis, il plissa les yeux, comme ébloui par la lumière de l’extérieur, comme quand on se réveille d’un mauvais rêve, dans une pièce noire… On ne voit rien, on essaye de préciser nos pensées… Et on retrouve… Mais sur le coup, Ekho ne comprit… Il ne savait ni où il était, ni pourquoi il était agenouillé sur une fille et venait de lui coller un pain…

Il comprit bien vite qu’elle n’était pas consentante en ressentant une douleur vive dans les parties intimes… Sous le choc, il laissa la jeune femme sortir d’entre ses jambes pour se concentrer sur les images qui lui restaient : toute sa déambulation lui revenait en tête… Il se releva, pour tituber, une main sur le front et une main sur un bijou qui ne sera pas plus décrit que par l’adjectif « précieux ». Il tituba en arrière pour se cogner le dos contre la cabine de la douche dont cette furie était sortie… Il réalisa alors ce qu’il allait lui faire si elle ne s’était pas décidée à attaquer la première…

Une fois adossé contre la paroi en plastique-verre (ce matériau étrange…), il glissa le cul sur le sol en réprimant comme des éternuements qui étaient en fait des sanglots… Le même mot lui revenait sans cesse en tête, comme une mélodie qu’on voudrait oublier mais c’est impossible… Papa… Son ego venait d’en prendre un coup, mais pas aussi violent que ceux qu’avaient reçus sa psychologie et ses… son… Vous voulez pas un dessin, non plus !?

Il resta ainsi un instant, sans connaître le visage de la jeune femme. Il avait des yeux écarquillés, les choses explosées, dans une situation inexplicable, il ne comprenait pas grand-chose… Il lui était presque impossible de se lever… Mais à part ça, il avait une furie prête à lui arracher les yeux s’il éternuait de travers en face de lui… Mais surtout, et c’est ça qui le fit réfléchir, il pleurait à chaudes larmes… Le souvenir de cette nuit sordide venait de se rallumer comme des braises sur lesquelles un imbécile… Yam, plutôt, avait jeté de l’essence sans savoir... Merde ! La marque que cette soirée avait incrustée dans la mémoire d’Ekho au fer rouge venait de se réveiller et brulait toutes les parties de ce pauvre corps en même temps…

Le jeune homme leva les yeux, toujours trempés, en direction de cette fille, qui semblait dans un état comparable au sien… Il voulut sourire, mais cela ressembla surtout à une moue de mec qui va vomir… C’est alors qu’il se rendit compte que, bien qu’il n’ait pas été touché, son nez saignait à flots.


« Pardon… »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Monstre du passé [(cherche un titre), pers- motiver]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Monstre du passé [(cherche un titre), pers- motiver]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» souvenir du passé....(libre)(pas d idée de titre)
» cherche skinneur
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Cherche un échappement akrapovich pour RMZ 450 2009
» Le reflet du passé [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de Manga :: Deuxième Etage :: Les douches-
Sauter vers: