AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Restructuration du forum en cours
Revenez d'ici peu pour découvrir le nouveau PDM

Partagez | 
 

 Crissements de portes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vlan Degr
élève bien dans sa peau
avatar

Masculin Nombre de messages : 189
Date d'inscription : 16/08/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17ans
Mes relations:
Sexualité: Bi

MessageSujet: Crissements de portes   Lun 11 Aoû - 1:57

Le hall était vide, c'était un fait. Au beau milieu de ce début de soirée les ombres s'allongeaint dans le grand espace désert sans aucun obstacle, aucun mouvement pour troubler la lente progression des taches obscures qui s'étendaient paresseusement le long du sol.. Tout dans la pièce inspirait le calme et la détente après une journée ensoleillée. Tout, sauf un léger détail. Une porte grinçait, sous la pression d'une quelconque brise, invisible, ses gonds produisaient une note discordante irrégulière qui venait percer le silence ambiant d'une griffe rouillée. Ainsi le hall immobile devenait de plus en plus sombre tandis que la porte produisait toujours ses désagréables crissements.
Soudain le vent dehors fit vaciller les arbres et l'obscuritée du hall sembla s'animer, s'éparpiller comme si quelqu'un avait tappé dans une fourmilière. La porte grinça un peu plus fort, elle aussi sujette à l'angoisse de la rumeur apportée par la bise à travers la grande porte entrouverte. Puis le vent se calma et les crissements doucement se turent.
Une autre ombre zébra soudain le sol, humaine, allongée elle semblait arriver de nulle part et maintenant s'étendait sur tout la longueur de la pièce. La porte d'entrée s'ouvrit de nouveau en grand laissant passer un ultime coup de vent, frappa contre le butoir, fut rattrapée par une main longue et fine avant de se reffermer dans un cliquetis magnétique.
Une dernière fois la porte invisible grinca, longuement avant que ses gémissement se perdent dans le silence.
Vlan immobile la tête penchée et les yeux clos tendit l'oreille afin d'entendre les crissements se fondre dans le vide. Puis, quand il fut sur de ne plus rien entendre, ses yeux verts se rouvrirent, repeignant sur son visage l'expression flegmatique et goguenarde qui rendait les traits du garçon propres au personnage. Ecartant une mèche noir Vlan balaya le hall du regard s'attardant sur son ombre avec un sourire. Il la trouvait belle. Dans un sursaut d'orgueuil accompli il eut un mouvement d'épaules satisfait. Avançant de quelques pas il tenta de repérer quelque-chose, une pancarte, quelque-chose qui devrait lui indiquer les chosesque devait faire un nouvel arrivant, devait-il se signaler quelque-part? Le garçon fronça les sourcils de contrariété il ne comprenait pas vraiment ce qui était marqué sur les panneaux. Son japonais rudimentaire ne lui était pas d'une grande utilitée. Soupirant d'impatience Vlan fit cliqueter ses bagues. Il ne comptais pas rester ici mais être réduit verbalement le dérangeait, il se sentait inférieur. Par rapport à qui où quoi peu importais mais ce sentiment lui était désagréable à l'extrême. Il avança encore dans le silence du hall ses rangers produisant un bruit sourd à chacun des pas qu'il prenait soin de rythmer. Bah, il s'adapterais. On peut toujours trouver un moyen de faire comprendre l'essentiel à quelqu'un. A cette pensée à double sens le visage du garçon se fendit d'un sourire carnassier et avide des promesses de divertissements à venir. Après tout exploiter les handicaps étaient son fort non? Sans qu'il cherche à le réfrener son sourire s'élargit de plus en plus et Vlan pencha la tête pour dissimuler la joie ineffable et malsaine qui l'envahissait sans qu'il sache réellement pourquoi. Soudain un bruit derrière lui le fit sursauter et son visage d'un battement de cil recouvrit son expression calme. Le garçon pivota, rougissant légèrement gêné d'avoir été surpris pour faire face à la personne qui venait de briser ce silence.

(Hrp:Désolé H.S je peux rien faire de mieux pour la fin)
Revenir en haut Aller en bas
Aléa Doju
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 2118
Age : 27
Age du personnage : 20
Date d'inscription : 26/02/2006

Feuille de personnage
Age [RPG]: 16 ans
Mes relations:
Sexualité: Elle est bi la ptite

MessageSujet: Re: Crissements de portes   Mar 12 Aoû - 13:27

Combien de temps son père l'avait-il enfermé? Combien de temps sans voir la lumière du jour? Comment Aléa avait-elle put s'enfuie? Vous voulez vraiment savoir? D'accord, je vais vous racontez en vitesse.

Son père était venue dans ce pensionnat pour la rechercher, pour essayé d'avoir le rôle d'un père, pour être meilleure, Aléa lui a donc laissé une chance, ce qui est normal après tout, c'était son père. Malheureusement, son père n'avait pas du tout envie d'être un père modèle, il l'avait donc enfermé dans une pièce sans fenêtre, avec un matelas parterre, des wc, un lavabo et c'est tout. Aléa était attachée avec une chaîne en fer, pour s'enfuir, c'était "très simple" il fallait juste que son père enlève la chaîne et laisse la porte ouverte, mais cette erreur il ne la fit qu'une fois, et c'est cette fois là qu'Aléa s'échappa, après avoir assommé son "père". Évidemment, la brunette était allé à la police et tout et tout, mais elle ne voulait plus du tout revoir son père, c'est pour cela que la polie la remit dans le même pensionnat, mais cette fois-ci, Aléa avait un portable, sur lequel elle appuyait simplement sur la touche "1" et les flics arrivent illico.

Bref, Aléa était dans une voiture de police, elle détestait les flics, cela lui rappelait trop son passé et elle leur faisait bien comprendre que leur compagnie n'était pas du tout la meilleur qu'elle ait eut. La jeune femme fumait dans leur voiture s'en foutait si c'était interdit ou pas. Elle pouvait être chiante lorsqu'elle le voulait vraiment. Après quelques heures de voiture à lancer des pics méchantes envers les policiers, Aléa arriva enfin devant son pensionnat. Elle sortit la première de la voiture, prit ses affaires et se précipita à l'intérieur du bâtiment en faisant claquer viollement la porte, ce qui eut comme effet de faire sursauter l'inconnu qui se trouvait en face d'Aléa.


-Wow... Désolée je voulais pas te faire peur, je voulais juste me réfugié en vitesse à l'intérieur sinon les flics allaient encore me faire... Wow.. Non je suis pas une méchante sadique qui devrait normalement allé en prison... C'est juste une protection... En fait, moi c'est Aléa doju et toi?

Parlé pouvais être son fort, même si on lui demandait pas forcément de parlé, Aléa était du genre à débité plein de chose en même temps que ce soit des conneries, où alors des discussion super intéressantes.
Revenir en haut Aller en bas
Vlan Degr
élève bien dans sa peau
avatar

Masculin Nombre de messages : 189
Date d'inscription : 16/08/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17ans
Mes relations:
Sexualité: Bi

MessageSujet: Re: Crissements de portes   Mar 19 Aoû - 22:24

Vlan se tint immobile, fixant la jeune fille par dessus son épaule . Le garçon n'aurait jamais pensé qu'on pouvait en si peu de temps rendre un silence complet aussi...rempli. Alors que dans ses oreilles résonnaient encore le claquement de la porte d'entrée un flot de paroles, bref mais dense, était sorti de la bouche de la jeune fille puis avait cessé aussi vite qu'il était arrivé. Et dans cette cascade de mots Vlan, dans sa surprise et son japonais de touriste n'en avait saisi que deux. Aléa Doju. Sûrement son nom.
Le silence revint, pesant, comme lourd de curiosité et d'impatience. Puis les lourdes chaussures de Vlan crissèrent tandis que celui-ci finissait de se retourner. Faisant enfin face à son interlocutrice il marqua une pause, puis fit glisser son regard sur elle, lentement, examinant méticuleusement tout ce qui pouvait l'être, remontant lentement comme s'il suivait les ondulation d'un serpent qui entourait peu à peu Aléa de ses anneaux enserrant ses cuisses ses hanches ses bras son ventre sa poitrine ses épaules pour finalement venir planter des crocs gorgés de venin dans sa gorge fraîche et découverte.

Vlan, les yeux maintenant dans le vide sourit à cette idée. Un sourire carnassier et terriblement franc. Puis, clignant des yeux, il les releva jusqu'à croiser le regarde d'Aléa et, comme s'il ne s'était rien passé s'inclina légèrement avec un demi sourire.


"Enchanté, moi c'est Vlan"

Son accent étais presque parfait malgré quelques hésitations. Relevant la tête il sourit à la jeune fille. Mais cette fois-ci c'était un sourire gai et dénué de toute ombre. Il avait maintenant une expression gai et lumineuse sur le visage qui changeaient ses traits, peu avenants à l'ordinaire, en un masque doux et ouvert. Mais étais-ce vraiment un masque? A vrai dire Vlan lui même ne le savait pas. Car au delà de tout les calculs et réfléxions qui s'étaient mis en place au moment ou la jeune fille était entrée dans son champ de vision, il éprouvait une joie immense à ce que son arrivée ne ressemble pas à toutes les autres et que quelqu'un lui adresse la parole aussi facilement. Aussi c'est sur un ton suave mais avenant qu'il poursuivit

"Excuse-moi mais..je ne sais pas trop comment ça fonctionne ici...tu pourrais m'éclairer un peu? Je vient d'arriver. Ah oui et je ne parle pas très bien japonais..."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Crissements de portes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Crissements de portes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Portes de la Moria
» Gardiens des Portes
» Journée Portes-Ouvertes [Suite]
» La seule chose que j'aime chez toi, c'est la haine que tu me portes ? Sarily
» Les portes d'Azkaban.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de Manga :: Hors-Jeu :: Anciens RP :: Rez-de-Chaussée :: Le hall-
Sauter vers: