AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Restructuration du forum en cours
Revenez d'ici peu pour découvrir le nouveau PDM

Partagez | 
 

 Monologue intérieur...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kichi Miyoshi
élève nouveau(elle)
avatar

Féminin Nombre de messages : 31
Age : 27
Date d'inscription : 26/07/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 18 ans
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuelle

MessageSujet: Monologue intérieur...   Lun 4 Aoû - 11:26

Kichi marchait à pas lents à travers le dédale de corridors sombres, sa main effleurant légèrement les murs. Elle avait fait son apparition à ce lycée il y avait peu… Ses parents l’y avaient inscrite à son insu. Ils n’avaient plus désiré de leur fille…
Kichi eut un rire amer et un voile de tristesse couvrit ses yeux.
Alors la jeune fille tenta de comprendre ce qui l’avait exactement menée à ce lycée… Comment avait-elle pu en arriver là…


Kichi Miyoshi naquit un 25 Décembre, lors d'une nuit sombre et froide. Au-dehors, le vent sifflait et une couche blanche et poudreuse s'étalait avec douceur et délicatesse sur le paysage extérieur. Sa mère et son père venaient de s'installer, quelques heures plus tôt, au sein d'une ville qu'ils ne connaissaient pas. C'est pourquoi, Abbygael, tel était le charmant nom de la mère de Kichi, n'eut pas la possibilité de se rendre à l'hôpital. Tenshi, son mari, appela donc un médecin qui ne se fit pas tarder, bien malgré la neige qui bloquait les routes. A la naissance de Kichi, le médecin décréta que cette dernière était de santé fragile et qu'il fallait emmener d'urgence le bébé à l'hôpital, bien malgré la dangerosité des routes. En larmes, sa mère refusa d'abord, bien qu'elle craignait pour la vie de son enfant, mais son mari parvint à la convaincre qu'il était vital de laisser Kichi entre les mains du médecin. Il accompagna ce dernier et ils restèrent bloqués 4 heures dans les bouchons, tandis que le médecin maintenait, avec la plus grande difficulté, le bébé en vie. A l'hôpital, les infirmiers n'eurent aucun espoir quant à sa survit. Mais par miracle, Kichi resta en vie. Ses parents biologiques, étant bien trop pauvres pour se permettre d'élever un enfant, et l'abandonnèrent sur les marches d'une église.
Ce fut le premier des malheurs de Kichi.
Le matin, un prêtre découvrit l'enfant fatigué, affamé et gelé. Le prêtre prit en charge l'enfant, et le soigna, le temps qu'une famille l'adopte. Et, un an plus tard, un couple qui ne parvenait pas à avoir d'enfants, l'adopta. Celui-ci s'avérait avoir la santé quelque peu fragile, mais, étant élevé dans un milieu des plus aisés, il se porta bien, durant ses six premières années. Il avait les traits du visage doux, la peau blanche et une silhouette frêle et mince.
Kichi était de nature bien timide et réservée. Ses parents adoptifs ne la comblaient que d'un amour apparent. Kichi en était bien consciente. Sa mère n'affichait qu'un petit sourire qui demeurait éternellement accroché à ses lèvres. Un sourire sans joie ni amour. Elle n'était pas la bienvenue au cœur de cette famille, elle semblait être de trop. Et des questions se bousculaient dans sa tête, alors qu'elle s'interrogeait au sujet de son adoption... Kichi ne comprit les raisons de son adoption que bien plus tard. Ce fut à l'âge de six ans qu'elle le comprit...

Kichi dormait profondément. L'orage éclatait au-dehors, et des coups de tonnerre violents retentissaient. Des éclairs illuminaient furtivement la chambre de la petite fille qui avait le sommeil bien lourd, pour ne pas entendre la pluie marteler fortement contre les fenêtres. L'air était lourd, et son corps était en sueurs, son pyjama collait à sa peau. La porte de sa chambre était légèrement ouverte et de la lumière filtrait à travers la fente. Ce ne furent ni les éclairs ni la foudre qui réveillèrent la petite fille, mais des voix étouffées. Elle ouvrit doucement les yeux et se les frotta, puis se leva avec lenteur, sa peluche serrée contre elle. Elle s'avança à pas feutrés jusqu'à sa porte et regarda par la fente. Elle pouvait apercevoir sa mère, tranquillement assise dans un fauteuil, un verre de vin à la main, qui jetait des regards langoureux en direction de son père. Ils discutaient au sujet de l'entreprise dans laquelle Jacob travaillait. Celui-ci se tenait debout, face à sa femme, et marchait d'un pas lent dans le salon, buvant une gorgée de vin rouge, de temps à autre. Ce fut Cassie qui engagea la conversation, la voix douce, mielleuse et sensuelle.

- Crois-tu que Kichi ait eu vent de nos actions? Depuis quelques temps, je la trouve bien distante...

Jacob se tourna vers elle et la regarda longuement. Il éclata de rire, un rire fourbe et cruel, tandis qu'il secouait la tête, amusé.

- Non, elle n'a que six, elle est bien trop jeune pour comprendre... Nous ne pouvions pas avoir d'enfants. Il m'en fallait pourtant un pour monter à la tête de l'entreprise, et me voilà pleins pouvoirs...

Cassie sourit cruellement et se leva pour enlacer tendrement Jacob. Elle plongea ses yeux dans les siens, tandis qu'une étrange lueur y brillait à l'intérieur.

- Nous allons devenir riches. Et, dès que nous parviendrons à avoir assez d'influences sur les autres entreprises qui viendront fusionner avec la nôtre, nous délaisserons Kichi, puisque nous n'aurons plus aucun devoir sur elle, lorsqu'elle atteindra l'âge de 21 ans...

Jacob ouvrit la bouche pour parler, mais Cassie le fit taire par un long baiser langoureux. Kichi avait plaqué ses mains sur sa bouche, pour ne laisser échapper aucun hoquet de surprise. Elle était retournée dans son lit, silencieusement, et s'était réfugiée sous les draps pour pleurer et tenter d'oublier...


Lorsque Kichi fit son entrée en primaire, elle fut le souffre-douleur de ses camarades, ce qui la poussa à se renfermer sur elle-même et n’oser s’approcher des autres. De nature timide et réservée, elle subissait en silence toutes les moqueries des enfants. En cours, elle préférait la solitude à la compagnie... Ses camarades la persécutèrent, alors que la petite fille qu’elle était, à cette époque, était sans défense, frêle et fragile, ignorant comment se protéger. Toutes ces insanités et ces rires moqueurs qu’elle devait à subir la hantèrent jusqu’à son entrée au collège. D'ailleurs, à son entrée au collège, son cauchemar la poursuivit et pendant ses longues années au collège, ses camarades de classe s'amusèrent à la séquestrer, la battre, lui jouer de mauvais tours. Kichi n’en demeura que plus interdite. Timide, elle demeurait seule lorsque l'occasion s'en présentait et elle se réfugia dans les études. La jeune fille entrait dans sa période de puberté, et son corps féminin qui se développait l’effrayait quelque peu. Elle devenait une jeune femme et pouvait susciter le désir chez les hommes. La jeune Kichi rentra chez elle, par une sombre nuit, troublée. A partir de ce jour, elle n'adressa plus la parole à sa famille, ses amis, à personnes, et ses parents feignirent de s'en inquiéter, bien qu'ils ne se souciaient nullement de leur fille adoptive, ce qui ne fit qu'enfoncer un peu plus le couteau dans la plaie.
Terrorisé par ces années d’école, Kichi parlait si peu que certains pensaient d’elle qu’elle était muette. Elle s’enfermait des heures dans sa chambre à pleurer inlassablement, tout en gardant le secret à jamais scellé en elle. Les traits de son visage demeuraient impassibles, son regard était froid et elle était de marbre face au peu de personnes qui osait lui adresser la parole. Ses notes avaient brusquement chuté et, lors du brevet, Kichi ne se présenta pas. Ses parents ne le surent qu’après avoir obtenu un papier indiquant son absence, tandis que les autres élèves obtenaient, dans le même temps, les résultats. Le soir, ils décidèrent d’en parler à leur fille. Et ce soir là qu’elle apprit son entrée à un pensionnat…
Le soir même, très tard, elle avait fait ses valises et s’était levée tôt, afin de prendre son train et de parvenir au pensionnat, même si elle se perdait. Epuisée de cette journée, accablée par une chaleur étouffante, elle avait tenté, le soir, de se reposer… Mais n’avait pu fermer l’œil de la nuit… Et chaque soir, ça avait été pareil, durant trois nuits consécutives. Abattue par la chaleur et la fatigue, elle avait peu à peu perdu l’appétit…


Kichi revint à la réalité et regarda autour d’elle, la respiration haletante. Son cœur battait violemment contre sa poitrine. Elle était demeurée immobile, au milieu du couloir, le regard vide, tandis que ses pensées s’égaraient. Le visage livide, une expression d’horreur et d’anxiété, elle se remit en marche, totalement désorientée. Ces souvenirs, elle avait tenté de les sceller au fond d’elle, de les oublier… Et ils resurgissaient, parmi tant d’autres pensées…
Un frisson lui parcourut l’échine du dos, tandis que des gouttes de sueurs perlaient à son front. Kichi, à bout de forces, se laissa tomber sur le sol, les mains appuyées sur le marbre froid du carrelage. La respiration saccadé et sifflante, elle contemplait le vide avec horreur, alors que des larmes perlaient à ses yeux. Elle se pencha violemment et vomit.
Tous ces souvenirs qu’elle avait refoulés et enfouis au plus profond d’elle. Elle avait agi comme si elle ignorait le secret de ses parents, avait fermé les yeux, comme ils avaient bien eut la gentillesse de s’occuper d’elle si gentiment, durant tant d’années. Mais à présent, elle ne sentait que de la haine, de la répugnance, de l’amertume et du dégoût pour eux. Etaient-ils donc dénués de tout sentiment pour ainsi vouloir rejeter leur fille ?
Kichi s’essuya la bouche d’un revers de main, alors que des larmes roulaient silencieusement sur ses joues. Sa respiration était laborieuse et elle refoulait les remontées acides, alors que sa gorge se serrait. Elle n’en pouvait plus de cette vie qu’elle menait, dissimulant ainsi ses sentiments, ses pensées, jusqu’à son passé…
Elle ne se sentait plus la force de se relever. Elle voulait juste tout abandonner…
Revenir en haut Aller en bas
http://burned-legend.fr-bb.com/index.htm
Yoshinobu
élève nouveau(elle)
avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Age : 25
Age du personnage : -------
Humeur [RPG] : Pensionnaire
Signe distinctif : Homme a tous faire
Date d'inscription : 14/07/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 16ans
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuelle

MessageSujet: Miracle   Mar 5 Aoû - 0:19

Yoshinobu qui passait, par chance, par là la vit allonger sur le sol une jeune fille inconscient. D’abord il la croyait morte car elle ne bougeait plus. Il eut un instant de panique de la sueur ruisselait sur son visage, son cœur battait très fort et la peur l’empêchait de bouger mais dominant sa peur il se mit a ses pied et vérifia si son cœur battait, hésitant un peu car il mit sa tête sur sa poitrine mais sa vie était plus importante que le reste, elle était en vie. Il l’a pris à bras et courant dans les couloirs sombre et étroit, ne se fiant qu’à son instinct il se dirigea dans les couloirs en espérant trouver l’infirmerie. Comme il ne connaissait pas du tous le pensionnat mais se fiant a son instinct.

Enfin il fit sur une pancarte « Infirmerie », il rentra mais il n’y avait personne il l’a posa sur le lit et la recouvrit d’une couverture. Elle était brulante et avait de la fièvre par réflexe il lui mit une éponge mouiller sur son front. Il l’a veilla toute la nuit en changeant sa serviette lorsque cela était nécessaire et lui faisait boire un peu d’eau.
Le lendemain, Yoshinobu dormait a coter d'elle assit sur une chaise la tête sur le bord du lit.

Ps:post très court pas rapport au tien mais je ferait mieux pour les autre ^^


Dernière édition par Yoshinobu le Mar 5 Aoû - 12:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/watch?v=EluhbFvc65Y&feature=related
Kichi Miyoshi
élève nouveau(elle)
avatar

Féminin Nombre de messages : 31
Age : 27
Date d'inscription : 26/07/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 18 ans
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuelle

MessageSujet: Re: Monologue intérieur...   Mar 5 Aoû - 10:49

[Ce n'est rien, l'important est que tu aie répondu! Je t'en suis très reconnaissante, je commençais à me demander si le forum avait été déserté xD Et puis, tu as eu le courage de tout lire Smile ]

Kichi avait senti deux bras puissants la soulever et la porter. Un léger courant d'air lui caressa le visage lorsque la personne pénétra dans une pièce du pensionnat. Elle ignorait où elle se trouvait. Ses yeux fermés ne semblaient pas vouloir s'ouvrir. Ses membres engourdis... Elle ne les sentait qu'à peine et n'avait pas la force de les bouger, ses muscles avaient lâchés au moment où elle s'était effondrée en plein coeur de ce couloir...
La personne la déposa avec douceur et délicatesse sur un lit, alors que ses pensées se bousculaient dans son esprit et que les sons résonnaient d'une manière bien étrange dans sa tête. Probablement cette personne l'avait-elle menée à l'infirmerie... Elle cherchait à comprendre, à émettre un son, mais pas un murmure ne franchissait ses lèvres...
Une serviette humide fut déposée sur son front brûlant et Kichi poussa un léger grognement, à ce contact si froid et pourtant si agréable. La chaleur lui montait à la tête, le monde tournoyait autour d'elle et le sol semblait tanguer. Elle ignorait combien de temps cela faisait, à présent, qu'elle était allongée dans ce lit mais, de temps à autre, elle sentait un liquide frais s'écouler dans sa bouche. Cela lui faisait du bien.
Etait-ce un infirmier qui l'avait retrouvée inconsciente au beau milieu du couloir, ou une autre personne qui s'occupait si gentiment d'elle?
Une éternité sembla s'écouler, depuis qu'elle avait tourné de l'oeil... Mais finalement, elle parvint doucement à ouvrir les yeux. Elle cligna plusieurs fois des yeux et regarda autour d'elle, hagarde. Sa vue était encore un peu trouble, mais ce qui l'entourait était dun blanc immaculé, et elle n'eut aucune difficulté pour savoir qu'elle se trouvait à l'infirmerie.
Son regard se posa sur un jeune homme, assit sur une chaise, près du lit, mais la tête posée sur le bord du lit. Pour être endormi ainsi, il l'avait probablement veillée toute la nuit et Kichi s'en sentait coupable. Les joues rosies, elle se redressa un peu. Mais quand elle fut prise de vertiges, elle décida finalement que la position dans laquelle elle se trouvait était s'en doute la meilleure. Son front était encore brûlant. Elle ne s'était pas rendue compte, hier, combien elle était fiévreuse... Et ce jeune homme lui avait apporté des soins. Comment assez le remercier?
Elle le secoua doucement par l'épaule, pour lui dire qu'elle était réveillée. De toute manière, elle ne pourrait rien toute seule, même marcher... Elle espérait que son état s'arrangerait bien vite... Avec un petit soupir, elle regarda autour d'elle et se passa une main dans les cheveux, alors que sa vue devenait moins trouble. Elle commençait à avoir faim... Cela faisait trois jours qu'elle n'avait presque rien mangée... Et trois jours qu'elle n'avait plus dormi... Combien de temps était-elle restée inconsciente? Elle tourna la tête vers une horloge accrochée au mur et vit qu'il était 12h passé! Elle n'en croyait pas ses yeux! Elle avait donc était inconsciente si longtemps? Au moins, le jeune homme aurait eut le temps de dormir un peu et de se reposer... Elle le regarda et le secoua encore un peu pour le réveiller...
Revenir en haut Aller en bas
http://burned-legend.fr-bb.com/index.htm
Yoshinobu
élève nouveau(elle)
avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Age : 25
Age du personnage : -------
Humeur [RPG] : Pensionnaire
Signe distinctif : Homme a tous faire
Date d'inscription : 14/07/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 16ans
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuelle

MessageSujet: Une rencontre   Mar 5 Aoû - 14:08

[Voila c'est mieux non^^et moi aussi je trouvait que peut de perssonne répondait a mes poste]

Yoshinobu, qui après avoir veillé la jeune fille toute la nuit s’était endormi a ces coter, dormant depuis quatre ou cinq heure était en très de rêver. Il rêvait de ce qui lui était arrivé hier, se souvenant d’avoir crus que la fille était morte, la peur, le doute, l’invraisemblance tous ses élément l’avait ralentis et il n’avait pas pus la sauver. Yoshinobu était a genoux tenant le corps mort de cette jeune fille se maudissant et pleurant de n’avoir pas pus la sauver. Tous a coup il se réveilla en sursaut reprenant ses esprit il remarqua que quelqu’un le secouait regardant autour de lui il vit une fille. Les souvenir lui revenaient petit à petit les couloirs sombres, l’infirmerie ou il n’y avait personne, les soins qu’il avait apportés à cette fille dont il ne connaissait même pas le nom. Il avait donc rêvé, il l’a pris faiblement mais amicalement dans ses bras montrant sa choix mais sentant qu’elle était un peu gênée la relâcha tous aussi vite. La jeune fille le regardait fixement dans les yeux un peu gênée à cause de ce qu’il venait de faire. Pour détendre l’atmosphère il lui demanda.

- Bonjour ! Es que tu va mieux ?Dit-il

Elle le regardait toujours autant dans les yeux. Maintenant il remarqua qu’elle était vraiment jolie, hier il n’avait pas vraiment pris le temps de l’observer. Comme elle ne lui répondait pas il se leva et lui rapporta un peu d’eau qu’elle but il sentit comme un remercîment dans son regard mais elle ne prononça toujours pas un mot. Enfin il continua sur sa lancée.

- Heu… Comment t’appelles-tu ? Tu peux te levée ? Tu veux manger qu’elle que chose peut être ? Lui demanda-t-il.

Il décida, même si elle ne lui avait pas répondu, de lui apporter a manger. Comme il ne savait pas ce qu’elle aimait il lui apporta une bonne soupe aux tomates avec des tartines au beurre sur un plateau qu’il posa à coter de son lit. Il le regarda a son tour attendent qu’elle lui réponde ou lui demande autre chose de toute façon il n’avait pas cour aujourd’hui donc il avait le temps de s’occuper encore d’elle jusqu'à ce qu’elle remit. En plus c’était la seule personne a avec qui il avait eu un contact si on peut dire depuis son arriver au pensionnat donc il voulait essayer de tisser qu’elle que lien d’amitié avec elle. Une demi-heure s’était écouler depuis son réveille et la jeune fille n’avait toujours rien dit.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/watch?v=EluhbFvc65Y&feature=related
Kichi Miyoshi
élève nouveau(elle)
avatar

Féminin Nombre de messages : 31
Age : 27
Date d'inscription : 26/07/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 18 ans
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuelle

MessageSujet: Re: Monologue intérieur...   Mar 5 Aoû - 18:54

Le jeune homme s'était réveillé avec un sursaut, et la jeune fille avait eut peur d'être la cause de ce réveil si brutal. Cependant, elle remarqua les sueurs à son front et son teint livide qui démontraient qu'il avait fait un cauchemar. Probablement heureux de la voir, il la serra dans ses bras, et Kichi le regarda, quelque peu déconcertée. La voyant ainsi gênée, il la relâcha doucement et lui demanda si elle allait bien. Et comme elle ne répondait pas et le regardait toujours aussi fixement, il lui apporta de quoi boire. Elle lui sourit doucement, pour le regarder, alors qu'il reprenait la parole.

"- Heu… Comment t’appelles-tu ? Tu peux te lever ? Tu veux manger quelque chose peut être ?"

Elle voulut acquiescer d'un signe de tête, mais le jeune homme ne lui laissa nullement le temps de répondre et se leva pour lui chercher une soupe de tomates ainsi que des tartines de beurre, alors que Kichi craignait qu'il ne sèche les cours que pour s'occuper d'elle et s'en sentait honteuse. Elle s'éclaircit la voix.

- Je me nomme Kichi Miyoshi. Merci de m'avoir apporté à manger, je commençais à avoir faim. Mais je ne crois pas avoir la force de marcher. Du moins, pas pour le moment...

Elle lui sourit doucement et commença à manger, mais avec douceur. Elle ne voulait pas non plus être impolie face à ce jeune homme et manger comme une gloutonne, bien que l'envie l'effleurait, alors que la faim lui rongeait l'estomac. Elle se retenait avec grande peine de ne pas tout manger d'un coup. D'habitude, elle n'aimait guère la soupe de tomates. Mais en ce jour, elle la trouvait étrangement délicieuse. Tout en mangeant, elle lançait un regard appuyé en direction du jeune homme, comme pour l'inciter à se présenter, tout autant qu'elle l'avait fait.
Revenir en haut Aller en bas
http://burned-legend.fr-bb.com/index.htm
Yoshinobu
élève nouveau(elle)
avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Age : 25
Age du personnage : -------
Humeur [RPG] : Pensionnaire
Signe distinctif : Homme a tous faire
Date d'inscription : 14/07/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 16ans
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuelle

MessageSujet: Re: Monologue intérieur...   Mar 5 Aoû - 23:27

[Déso assez court encore une fois mais j'était encore a cours d'idée^^]

Yoshinobu était heureux elle avait enfin ouvert la bouche et elle avait l’air d’allez mieux. Il se rappelait encore de cette nuit de se mauvais rêve qui l’avait tant effrayé. Donc elle s’appelle Kichi Miyoshi il n’osait pas lui dire mais il la trouver vraiment très jolie. Elle le regardait encore mais cette fois elle souriait et il ses rendus comte que il ne s’était toujours pas présenté.

- Je m’appelle Yoshinobu Zara je vais avoir 17ans. Et toi qu’elle âge a tu ? Dit-il.

Elle avait commencé a manger la soupe et les tartines qu’il avait préparé le mieux possible pour elle. Il eu l’impression de lire dans son regard une sorte d’inquiétude comme si elle avait honte de qu’elle que chose. Il se souvint que normalement il devait aller en cours mais pour lui cela n’avait pas d’importance pour l’instant mais il préféra lui dire qu’il n’avait pas cours aujourd’hui.

Il prit la décision de rester a ses coter jusqu'à ce qu’elle puisse marcher.il était maintenant presque 2h. Yoshinobu était très fatigué il n’avait presque pas dormit ses trois dernier jour. Mais il avait au moins fait une chose utile dans sa vie il avait aidez une très belle fille.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/watch?v=EluhbFvc65Y&feature=related
Kichi Miyoshi
élève nouveau(elle)
avatar

Féminin Nombre de messages : 31
Age : 27
Date d'inscription : 26/07/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 18 ans
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuelle

MessageSujet: Re: Monologue intérieur...   Mer 6 Aoû - 11:08

Kichi se sentait profondément soulagée à l'idée de savoir que le jeune homme, nommé Yoshinobu Zara, n'avait pas cours aujourd'hui. Peut-être avait-il prévu d'autres choses, aujourd'hui, elle n'en savait rien, mais il n'importait qu'à présent elle semblait avoir quelque peu modifier son programme, puisqu'il semblait préférer rester à ses côtés afin de la veiller. Elle termina de manger, lorsqu'elle se rendit compte de son impolitesse à l'égard du jeune homme. Elle avait oublié de répondre à sa question... Kichi reposa avec douceur le plateau et le regarda tendrement.

- J'ai 18 ans.

Elle étudia plus attentivement Yoshinobu. Il avait le teint pâle et des cernes d'un joli violet sous ses yeux rougis de fatigue. Elle eut de la peine pour lui. Il se trouvait à peu près dans le même état qu'elle, tout aussi fatigué... Et le repos ne serait probablement pas une mauvaise idée pour eux deux... Elle se racla la gorge et prit la parole.

- Nous devrions peut-être dormir, je crois que nous avons besoin de repos. Il y a d'autres lits de libre. A moins que tu ne préfères rester à mes côtés et dormir dans le même lit au lieu de cette chaise qui semble bien inconfortable pour quelqu'un qui cherche le repos...

Ses joues se teintèrent d'un joli rose après qu'elle lui proposa de se reposer. D'accord, la chaise semblait réellement être inconfortable, mais le fait de l'avoir proposé la mettait un peu mal-à-l'aise. Elle avait peur qu'il ne s'imagine qu'elle pensait à quelque petites choses, bien qu'en cet instant, la seule chose qu'elle désirait le plus ardemment était de fermer les yeux et de se reposer pour récupérer ces trois nuits de sommeil qui lui avaient été volées...

[Ce n'est rien, cela arrive à tout le monde Wink ]


Dernière édition par Kichi Miyoshi le Mer 6 Aoû - 12:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://burned-legend.fr-bb.com/index.htm
Yoshinobu
élève nouveau(elle)
avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Age : 25
Age du personnage : -------
Humeur [RPG] : Pensionnaire
Signe distinctif : Homme a tous faire
Date d'inscription : 14/07/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 16ans
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuelle

MessageSujet: Re: Monologue intérieur...   Mer 6 Aoû - 12:31

Yoshinobu qui était extrêmement fatigué accepta son offre mais une phrase l’intriguait « A moins que tu ne préfères rester à mes côtés et dormir dans le même au lieu de cette chaise »Voulait t’elle dire que…Mais il était trop fatigue pour penser a quoi que se soit d’autre que de dormir donc comme elle la dit il se glissa dans son lit et se coucha a ses coté il la vit rougir mais il se tourna sur le coter et tomba comme une pierre dans le sommeille.

Pendant la nuit il avait fait un rêve très étrange ou cette jeune fille était devenue encore plus belle, il se demandait si s’était possible, et il l’aimait mais lorsque il voulue lui avoué son amour elle disparue de la ville il ne la revu jamais sombrant dans le désespoir il se mit a boire et fini par en mourir il se réveilla en sursaut il était en train de la serre contre lui il la lâcha aussitôt et ne compris pas pourquoi il avait fait un rêve aussi étrange il se recoucha après avoir bus un verre d’eau et se rendormi.

Le lendemain matin il se réveilla avant elle, ils avaient dormit vraiment longtemps, pendant un instant il la regarda dormir de toute façon il était six heure et il n’avait cours que a partir de 9h. Elle est vraiment mignonne quant elle dort une heure et demi après il lui écrit une lettre disant :

- Kichi, je dois allez en cour et je ne serai pas libre avant 15 heure je repasserai te voir après. Mais si tu vas mieux je te conseille de retourner dans ta chambre. Si tu avais encore quelque chose à me dire et que tu t’en va écrit le au dos de cette lettre j’ai laissé le stylo à coter de la lampe. J’espère que tu va mieux et qu’ont se reverra sur ce je te quitte bonne journée-.

Après avoir écrit la lettre il recouvra Kichi de la couverture pris son sac et partie en cour.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/watch?v=EluhbFvc65Y&feature=related
Kichi Miyoshi
élève nouveau(elle)
avatar

Féminin Nombre de messages : 31
Age : 27
Date d'inscription : 26/07/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 18 ans
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuelle

MessageSujet: Re: Monologue intérieur...   Mer 6 Aoû - 13:38

Kichi se réveilla avec douceur et ouvrit lentement. Elle se retourna, afin de voir si Yoshinobu dormait encore, mais elle ne le trouva pas et sentit un pincement au cœur. Avec un petit soupir, elle se redressa et se frotta les yeux, puis regarda l'horloge. Il était 9h passé, Yoshinobu était probablement parti afin d'assister à ses cours... Elle tourna la tête vers la table de chevet et vit un petit papier sur lequel on avait griffonné dessus. Kichi s'en empara et commença à le lire.

- Kichi, je dois aller en cours et je ne serai pas libre avant 15 heures, je repasserai te voir après. Mais si tu vas mieux, je te conseille de retourner dans ta chambre. Si tu avais encore quelque chose à me dire et que tu t’en vas, écris-le au dos de cette lettre, j’ai laissé le stylo à côté de la lampe. J’espère que tu va mieux et qu’on se reverra, sur ce je te quitte bonne journée.

Elle sourit doucement. Il était vraiment plein d'attentions. Bon, à présent, il n'y avait plus personne afin de lui apporter à manger. Elle irait donc à la cafétéria prendre un petit quelque chose à grignoter. Kichi entreprit donc de ses lever et elle poser ses pieds au sol, puis se releva. Ses jambes tremblèrent légèrement, mais ne se ployèrent pas sous son poids. Avec un petit soupir de soulagement, elle remit ses chaussures et laissa un mot à l'intention de Yoshinobu, pour lui dire qu'elle était partie et qu'il la trouverait probablement à la cafétéria ou bien à la bibliothèque. Elle séchait les cours, elle avait encore quelques vertiges et ce n'était pas dans cet état qu'elle parviendrait à prendre sagement des notes. Mais elle s'excuserait auprès de ses professeurs et leur expliquerait l'absence de mot de la part de l'infirmier, comme il n'y en avait pas eu.
Kichi ramassa son sac, abandonné à même le sol, et quitta l'infirmerie d'un pas lent, refermant doucement la porte derrière elle. Elle commença à longer les couloirs, en direction de la cafétéria...
Revenir en haut Aller en bas
http://burned-legend.fr-bb.com/index.htm
Yoshinobu
élève nouveau(elle)
avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Age : 25
Age du personnage : -------
Humeur [RPG] : Pensionnaire
Signe distinctif : Homme a tous faire
Date d'inscription : 14/07/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 16ans
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuelle

MessageSujet: Re: Monologue intérieur...   Mer 6 Aoû - 16:28

[Le plus court de tous^^ c’est normal vu que ses la fin du sujet]

Yoshinobu qui attendais la fin de ses cours avec impatiente quitta la salle de classe et se dirigea vers l’infirmerie. Lorsqu’il y entra a son grand désespoir mais sans s’étonnement elle n’était plus la il vit alors sa lettre toujours la avec écrit dessue quelque ligne lui expliquant qu’elle voulait manger qu’elle que chose et qu’il la trouverait surement a la cafétéria ou bien a la bibliothèque. Il passa part sa chambre pour se changer car il portait les mêmes vêtements qu‘au matin. Ensuite il se dirigea vers la cafétéria en espérant y retrouver Kichi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/watch?v=EluhbFvc65Y&feature=related
Kichi Miyoshi
élève nouveau(elle)
avatar

Féminin Nombre de messages : 31
Age : 27
Date d'inscription : 26/07/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 18 ans
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuelle

MessageSujet: Re: Monologue intérieur...   Mer 6 Aoû - 17:51

Revenir en haut Aller en bas
http://burned-legend.fr-bb.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Monologue intérieur...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Monologue intérieur...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Règlement intérieur de l'Université d'Artois
» réglement intérieur
» La Campagne de l'Ennemi intérieur Warhammer V2 ou V3
» mon petit jardin d'intérieur
» Slack en intérieur ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de Manga :: Hors-Jeu :: Anciens RP :: Rez-de-Chaussée :: L'infirmerie-
Sauter vers: