AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Restructuration du forum en cours
Revenez d'ici peu pour découvrir le nouveau PDM

Partagez | 
 

 Que le pardon de Dieu te soit accordé, Amen [PV première]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nosferatu Alucard
élève qui n'a plus de secret
avatar

Masculin Nombre de messages : 1897
Age : 34
Age du personnage : Sondaï
Humeur [RPG] : Inconnu =D probablement encore un truc au noir tiens...
Signe distinctif : Méchant et sombre personnage appellé Vampire xD =P, ancien champion de boxe anglaise
Date d'inscription : 04/07/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: Inconnu
Mes relations:
Sexualité: Hétéro

MessageSujet: Que le pardon de Dieu te soit accordé, Amen [PV première]   Mar 10 Juin - 21:19

Le silence. Rien ne bouge dans le cimetière au coin de l'église, quelques gens y passent la journée, mais la nuit, c'est quelque chose de désert, il n'y a personne. Le vent souffle, il fait frais, très frais. Le ciel est noir sombre, rien n'y trône la haut, seul la nuit sombre, on ne voit même pas les étoiles, seul la lune est visible, le reste est étrangement caché. Quelques feuilles d'arbres frissonnaient sous les coups répétitifs du vent sur les branches, passant par ces feuilles-là, et s'en allant dans l'air ensuite. Une rose était posée, plus loin sur une tombe, une tombe portant un nom étrange "L.W" était simplement gravé sur la pierre tombale, une pétale de cette rose rouge s'envola en l'air, décollé par le vent, elle se colla au visage d'un homme, qui était assis sur une des pierres tombales du cimetière, ses yeux étaient à moitiés fermés, rivés sur on ne sait quel endroit, des mèches de cheveux noires pendaient en avant, doucement, voletant de temps à autre aux coups de vents. Il portait deux pistolets magnums sur les côtés de ses hanches. Il avait les jambes croisées, étrangement, il poussa un petit soupir silencieux, laissant s'échapper un petit souffle de chaleur visible à l'oeil nu comme un peu de "fumée"...
Etrangement, il était là autour de toutes ces tombes comme si c'était naturel et que toutes personnes pouvaient se trouver là normalement, il se remit debout et fit quelques pas dans le cimetière, lentement, sa main droite glissa lentement dans sa poche, cherchant des lunettes sombres, les mis sur son nez, les positionna correctement, puis il reprit sa marche, ses yeux maintenant cachés par les lunettes. Il continua de marcher, jusqu'à arriver à un plus grand espace du cimetière, d'ici il y avait directement l'entrée sur l'église, qui était "comdamnée" mais pas vraiment bien fermée, on pouvait y pénétrer sans trop de soucis, cependant, l'homme sombre ce contenta de s'asseoir simplement sur le muret en face de la dîte église, simplement fixant le ciel de cette nuit, silencieusement, pas un mot, pas un souffle semblait sortir de cet être étrange et ombre de la nuit...
Rien ne semblait pouvoir l'effrayer, au contraire tout semblait pouvoir effrayer les autres de cet étrange personnage, vacant dans la nuit tel une ombre, un regard froid et des gestes froids, sans même prêter attention à autre chose qu'à lui-même, et à vaquer dans un lieu morbide surtout la nuit, ou l'on pouvait entendre des bruits étranges, parfois on pouvait penser que c'était les morts qui se réveillaient et cependant, ces bruits ne s'arrêtaient pas, durant toute la nuit, mais au levé du jour, ils disparaissaient mystérieusement...
Toutes les nuits, personne n'allait dans ce cimetière, bien trop de secrets y étaient renfermés. Bien trop de choses laissaient les gens loin du cimetière, personne n'y viendrait, et pourtant, il était là, dans la nuit, silencieusement, attendant patiement quelque chose, mais qui savait vraiment quoi ?...
Personne apart lui. Le souffle du vent, une dernière fois, fit un bruit sourd en passant contre les murs, le bruit équivalent à une créature non-humaine, mais ce n'était que la confection de ces murs et le vent qui provoquait ce bruit...
Le regard de l'homme se releva, fixant étrangement une ombre, quelqu'un était là, des bruits de pas se faisaient entendre, les lèvres de l'homme s'étirèrent, en une sorte de petit sourire, presque effrayant.
Revenir en haut Aller en bas
Naho Usami
élève nouveau(elle)
avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 25
Humeur [RPG] : Elève
Date d'inscription : 04/06/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans
Mes relations:
Sexualité: Bisexuelle

MessageSujet: Re: Que le pardon de Dieu te soit accordé, Amen [PV première]   Mar 10 Juin - 22:22

Que faire lorsque l'on s'ennuit ? Naho se demandait cela tout le temps. Cela faisait quelques jours à peine que la demoiselle était arrivée a l'internnat qu'elle sennuyait déjà. La nuit tombait et la pleine lune dominait le ciel étoilé sans l'ombre d'un seul nuage. Ce n'était pas plus mal, sa dernière sortie nocturne se fit sous une pluie battante. Mais Naho ne savait pas où aller, un bar, au parc, dans la forêt ? Non que des endrotis trops fréquentés par des amis ou encore pire, des couples. Une chose dont elle avait bien horreure, c'était de voir de personne s'embrasser devant elle, cela lui avait valut quelques coups de poigs perdus par le passé. Oui Naho avait pas mal usée de ses poings par le passé, on pouvait bien dire qu'elle avait un caractère bien trempé. Mais cela faisait bien longtemps que ses poings n'avaient pas rencontré la machoire d'une personne. C'était un peu comme un manque, mais après tout au moins ses mains n'étaient plus dans des états lamentable.
Bref après quelques instants de réflexion la jeune Naho passa devant le cimetière.


**Tiens un cimetière....**

Oui en plus de savoir lire la jeune Naho aimait les cimetière. Non pas qu'elle adorait tout ce qui est morts, cultes satanistes ou autres... Loin de là, elle avait d'ailleur pas mal de fois bastonné ce genre de personne, mais c'était souvent un lieu très peu fréquenté -surtout els nuits de pleine lune- et on pouvait y trouver un repos et calme immense. Les gens qui vous entouraient ne risquaient pas de vous dérenger ! En tout cas tant que vous ne les dérengiez pas. Naho ne croyait pas vraiment au faits surnaturels, mais mieux valait ne pas s'y tenter surtout au Japon.
Quelques brises venaient rendre cet endroit plus froid qu'il ne l'est. La jeune Naho y pénétra observant tout autour d'elle les lieux qui l'entouraient. De grandes rangées de tombes, certaunes ayant de plus grandes offrandes, d'autre avec de plus grandes pierres tombales et certaines se trouvaient carrément dans des tombeaux. Chaques personne avait hérité d'un dernier lit de repos particulier. Une église surplombée les lieux, mais celle-ci était fermée, de là où était Naho on pouvait clairement voir qu'elle était condamnée. Ce qui intrigua la jeune demoiselle fut la présence d'une personne devant la porte. Elle ne savait pas si elle devait aller la voir ou pas.
Vétue d'un pantalon noir lache, d'un débardeur noir et d'une grande veste en cuir noire -tout en noir la Naho- elle finit par s'avancer vers cet inconnu après une petite hésitation. Ses cheveux dansaient sous l'effet des légères brises et le manteau se soulevait en laissant apparaitre le fourreau d'une petite dague au niveau de la poche arrière de la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Nosferatu Alucard
élève qui n'a plus de secret
avatar

Masculin Nombre de messages : 1897
Age : 34
Age du personnage : Sondaï
Humeur [RPG] : Inconnu =D probablement encore un truc au noir tiens...
Signe distinctif : Méchant et sombre personnage appellé Vampire xD =P, ancien champion de boxe anglaise
Date d'inscription : 04/07/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: Inconnu
Mes relations:
Sexualité: Hétéro

MessageSujet: Re: Que le pardon de Dieu te soit accordé, Amen [PV première]   Mer 11 Juin - 18:14

Le vent soufflait toujours, plus fort, toujours plus fort, de plus en plus fort, bientôt, les branches d'arbres se secouaient de toutes leurs forces, bientôt elles cèderaient ne pouvant soutenir une telle force, une telle vitesse de vent, ce qui était vraiment dur à tenir. Un instant, tout cela se calma, une minute plus tard, le visage d'Alucard se tourna vers la droite, une jeune femme était là, une keune femme...Qui n'était rien d'autre qu'une fille vêtue de noir en principal, elle était entrée apparement aussi dans le cimetière, mais étrangement, elle semblait se diriger vers Alucard. Elle l'avait remarqué comme lui l'avait remarquée, cependant, aucun des deux n'ouvrit la bouche, le silence resta, perdurant.
Un instant, Alucard pu croire sentir l'odeur de cette fille, non loin de lui, elle n'était qu'à quelques mètres de lui, et pourtant, c'était tout comme, comme si elle n'était qu'à quelques centimètres de lui, et qu'il pouvait sentir son odeur corporelle, son parfum, ou même l'odeur de ses vêtements, c'était probablement le vent qui portait ces odeurs à son nez.
Etrangement, le silence dominait encore l'endroit, rien ne semblait pouvoir le transpercer ni même le faire céder en cet endroit lugubre et glauque, qu'était le cimetière. Les secondes passèrent, bientôt, une légère pluie commença à tomber, une goutte tomba sur une mèche de cheveux sombre de l'homme, coula le long de celle-ci, puis s'affalla sur le sol avant de se disperser. La pluie commençait à tomber, et elle était plutôt forte, plus les secondes passaient, plus elle tombait fort.
Les cheveux de l'homme s'humidifiait, bientôt, ils étaient trempés, goutant de temps à autre, il ne bougea pas pour autant, restant simplement ainsi, là, dans cette position initiale qu'il avait, attendant, comme si la pluie n'était pas là et ne le dérangeait pas du tout. Même lorsqu'il se prenait des gouttes dans le visage, ses yeux ne clignait pas. Il n'y avait rien...Rien qui ne bougeait dans ce cimetière, tout était immobile, même les humains, on aurait pu croire. Cependant, était-ce vraiment, le cas ?...
Revenir en haut Aller en bas
Naho Usami
élève nouveau(elle)
avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 25
Humeur [RPG] : Elève
Date d'inscription : 04/06/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans
Mes relations:
Sexualité: Bisexuelle

MessageSujet: Re: Que le pardon de Dieu te soit accordé, Amen [PV première]   Mer 11 Juin - 21:05

Les pas de la jeune fille se rapprochaient lentement de l'homme non loin de là. Il était difficil de vraiment savoir quelle personne était cette silouhette, mais vue la carure, il était évident que c'était un homme. Le vent soufflait pas mal, les feuilles volaient dans l'obscurité et les arbres se penchaient. Naho se demandait bien comment ce temps pouvait changer ainsi, alors qu'elle venait a peine d'entrée et qu'il n'y avait que quelques brises, voilà que les bourrasques se succèdent les unes après les autres. Naho s'arrèta un instant et regarda autour d'elle, pour arréter sa vision contre le vent. Une façon de ne pas avoir les cheveux devant les yeux. Ses yeux se plissaient sous la force du vent et son manteau manquait de s'envolait. Elle était environ à trois, quatres mètres de cet inconnu et elle ne didsait rien. Le silence surplombait intensivement tout le cimetière. Cela rendait un peu l'ambiance lourde et mystérieuse, mais un mot aurait était déplacé pour l'instant. C'est comme si ils apprenait d'abord à se connaitre par le silence de l'autre.
Ploc, Plic... Naho leva la tête vers le ciel. celui-ci qui était tellement beau et étoilé il y a de celà même pas deux minutes étaient envie de nuages et il se mettait à pleuvoir. Naho ressentit un petit frisson, tout cela lui était tellement étrange ! Comment en seulement deux minutes (même pas) le temps pouvait ainsi se modifier ? Comme si le fait de se rapprocher de cette personne arriver à pertuber la météo... Même si cela était imossible, une telle chose dans un cimetière faisait réfléchir la jeune demoiselle. Toute personne serait surement repartis en courant de ses lieux, mais Naho avait une forte curiosité qui la poussait a rester et découvrir cet étrange personne. Mais comment faire ?... Pour l'instant elle resta là, sans bouger.... La pluie tombait et chaques gouttes venaient pénétrer les pores de la peau de Naho pour ensuite finir par la mouiller intégralement. Comme si finalement tous les soirs il pleuvait dans ce village ! En moins de trois minutes, les deux personnes se retrouvèrent trempées. Vous savez trois minutes ce n'est rien,j mais trois minutes de silence, c'est long... Très long...
Naho ne savait plus trop quoi faire, devait-elle rompre le silence ? Si elle le faisait cela ferait avancer les choses, même si elle devait se faire prendre un gros vent de la part de cet inconnu, mais rester ainsi sans parler.... Ou alors elle partait.... Non, mince elle avait pas fait tout ce chemin, cette attente pour rentrer chez elle trempée. Elle avança donc d'un pas vers l'étrange homme, les mains dans les poches, les cheveux trempés avec quelques mèches collées sur son visage. Elle racla sa gorge en tentant de trouver quoi dire en moins d'une seconde. Elle ne le regardait pas, elle regardait devant elle dans la même direction que lui. Ses yeux clignotaient génés par la présence des nombreuses gouttes.


-Que faites vous ici si tard ?

Voilà les seuls mots qu'elle put sortir. Elle baissa les yeux vers le sol. Plus une façon d'arréter de cligner des yeux qu'autre chose. La pluie tombait encore, ce n'était pas une tempette mais cela suffisait a commencer à créer des flaques et de la boue.
Revenir en haut Aller en bas
Nosferatu Alucard
élève qui n'a plus de secret
avatar

Masculin Nombre de messages : 1897
Age : 34
Age du personnage : Sondaï
Humeur [RPG] : Inconnu =D probablement encore un truc au noir tiens...
Signe distinctif : Méchant et sombre personnage appellé Vampire xD =P, ancien champion de boxe anglaise
Date d'inscription : 04/07/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: Inconnu
Mes relations:
Sexualité: Hétéro

MessageSujet: Re: Que le pardon de Dieu te soit accordé, Amen [PV première]   Sam 28 Juin - 0:43

La pluie tombait, le temps s'était rapidement changé, la pluie, c'était humide, un élément agréable, toujours frais, l'eau se liait parfaitement à l'image d'Alucard, lui qui aimait les coins sombres, voir même glauques, avec même des choses plutôt surprenantes arrivant, il adorait les choses comme ça. Cette soirée, cette nuit, en plein cimetière, ne s'y trompait pas, et ne changeait pas du tout ses habitudes, il était quelqu'un de très étrange, mais lorsque l'on pouvait le comprendre - ce qui était une chose très rare et difficille à réaliser. Après quelques instants, la pluie s'intensifiait déjà, les gouttes étaient déjà grossies et tombaient de plus en plus vite, déjà, Alucard était descendu de la pierre tombale, un petit saut le fit atterir sur le sol, en position accroupie, main sur le sol, il se releva lentement, son torse se levant de plus en plus haut, sa tête se relevant lentement, il se tournait directement vers la jeune fille qui était non loin de lui, qui venait aussi de lui adresser la parole, son regard sombre se posa sur elle, il était totalement droit, ses bras le long de son corps, son regard glacial porté sur la jeune femme, sa question était simple, elle lui demandait simplement ce qu'il faisait ici si tard, un léger sourire semblait se faire apparaître sur le visage d'Alucard, mais tel une illusion, il avait déjà disparut le temps de cligner des yeux, ce qui était plutôt intriguant, se demandant s'il y en avait jamais eut un...Cependant, quelque temps après, la pluie se calma, elle était plus douce, on pouvait vraiment profiter d'elle en ce moment, elle était agréable, moins violente que quelques minutes auparavant...Les changement de temps étaient étonnant, en si peu de temps, le temps changeait si rapidement, à s'en poser des questions. La voix d'Alucard se fit retentir, une voix sombre, glaciale...

" La nuit...Est propice, aux odeurs corporelles intéressantes. "

Etrangement, alors qu'il parlait, il était déjà derrière la jeune fille, en quelques secondes il avait semblé bouger plus rapidement que la vitesse humaine, en un clignement d'oeil il avait changé de position, la chaleur de son torse pouvait se faire sentir, dans le dos de la jeune femme, soudainement, d'une manière plutôt bizarre, il renifla l'odeur de la jeune femme, près de son cou, comme pour sentir son parfum, en prenant une bouffée d'air à fond. Après cela, il se mit à marcher devant elle, dos à elle, devant elle, comme s'il ne faisait plus rien d'autre que cela.
En une fraction de seconde, il s'arrêta, la pluie aussi. Il se retourna, face à elle, le silence avait repris, mais plus aucun bruit cette fois-ci...
Plus rien ne dérangeait Alucard à faire ce qu'il souhaitait, plus précisement à parler librement avec elle, il disposait des éléments suffisant pour...


" Nosferatu, Alucard. "

Avant même qu'elle ne le demande, il s'était présenté, il ne demandait pas son nom à elle, c'était plutôt comme s'il donnait son nom gratuitement, comme si c'était tout à fait normal, en même temps, pour lui, ça ne devait pas vraiment le déranger plus que ça...Après tout, c'était Alucard, quelqu'un qui n'était pas compréhensible et encore moins prévisible dans ses réactions...
Revenir en haut Aller en bas
Naho Usami
élève nouveau(elle)
avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 25
Humeur [RPG] : Elève
Date d'inscription : 04/06/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans
Mes relations:
Sexualité: Bisexuelle

MessageSujet: Re: Que le pardon de Dieu te soit accordé, Amen [PV première]   Sam 28 Juin - 23:51

La pluie commençait à devenir moisn intense et plus fine. Naho préférait cela, au moins elle n'aurait plus à cligner des yeux jusqu'à ne plus y voir comme il y a deux minutes. Le temps était vraiment étrange ce soir, alors que la nuit avait commençait douce et sans nuages, dès l'entrée au cimetière les averses ont prises le dessus et ainteant il était question d'une pluie constante mais fine. La personne sur la pierre tombale en descendit avec un certaine classe rare aujourd'hui qui étonna la jeune Naho. Il était assez grand, un homme d'une carrure assez importante, on savait en le voyant qu'il ne fallait pas se risquer à le frapper. On finirai, sans expériences, avec surement les os de la mains réduis en bouillie. Ce n'était pas non plus une armoire, une bête, mais un homme de grande taille assez musclé, visible même à travers ses habits. Il avait une élégance frappante aussi, et la pluie ne lui donnait que plus de valeur. On aurait dit qu'elle ne tombait que pour lui, non pas la caricature du pauvre malchanceux toujours avec un nuage au dessus de sa tête, mais plutôt le bel homme prenant que plus d'empleur sous une pluie fine.
La jeune Naho se retrouvé plantée là comme un "i" sans savoir quoi dire, mais.... Enfait elle attendait plutôt la réponse à sa question. Et il lui donna après s'être tourné vers elle. Son regard fut très pénétrant, légèrement perçant et froid. Mais ces yeux noirs -parraissaient ils ainsi- ne génèrent pas Naho qui en profita pour plonger le siens aussi dans cet homme. Elle aimait regarder les gens dans les yeux, souvennt on devinait pas mal de chose dans un simple regard, quitte à ce que la personne ne parle pas. Mais il parla... Il ouvris sa fine bouche pour prononcé, sur un ton à faire frissoner les morts, une réponse. Naho, elle, étira instectivement ses lèvre pour afficher un fin sourire. Léger presque indescriptible mais tout de même là. Elle passa aussi, sans même avoir froid, sa main droite le long de son bras gauche, avec un leger petit frottement. Elle ne savait pas pourquoi, soit la gène, ou alors avait-elle eu elle aussi des frissons.
Mais ce qui suivit Naho ne s'y attendait pas. Alors que cet étrange homme était face à elle à à peine deux mètre, en une fraction de seconde se retrouva derrière elle. Elle n'eu pas le temps ni d'avoir peur ni de réfléchir ou même de bouger. Elle savait qu'elle avait une arme dans sa poche, juste là à portée de main. Mais elle ne fit rien, lui était debout derrière elle, elle pouvait même sentir son torse. Naho ferma les yeux, son cerveau ne donnait plus d'ordre, simplement des senstions. Un souffle lui parcouru la nuque. Il parcourait du bout du nez la nuque de la demoiselle comme pour prélever son odeur pour ensuite lui donner le flacon. Mais ce n'était pas un parfumier qui se trouvait derrière Naho, ça elle en était sure. Cette scène ne dura pas très longtemps, il la dépassa et se retourna après quelques pas. Elle crut sur le coup qu'il allait la laisser là, partir dans l'obscurité des lieux. Mais non, il se retourna et sortit un nom... Puis un prénom. Ces deux mot retentir dans l'esprit de Naho qui essayait de reprendre un peu d'entrain. Mince elle n'avait jamais était aussi déboussolé sous la présence d'un inconnu. Elle bougea, comme si elle se dégourdissait les membres après s'être endormie dans une position inconfortable. Ce n'était pas les super grands mouvements non, simplement elle souleva l'une après l'autre ses jambes de quelques centimètres du sol et rejoignit ses mains derrière son dos en les étirant le plus possible laissant craquer ses os et sa colonne vertébrale au passage.
Peu importe la scène qu'offrait Naho, mais elle devait réagire. Devait-elle maintenant se présenter ? Tout xce qu'elle fit pour l'instant c'était d'avancer vers ce Nosferatu Alucard. Elle marcha avec assurance vers lui, assez vite et s'arréta à deux centimètres de lui ne le lachant pas depuis le début du regard. Elle mit ses mains sur ses hanches, comme si elle voulait donner la leçon à un mauvais garnement. Sauf que là il n'était question ni de leçon ni de garnement. Naho était une fille très frenche à regret certaine fois -ça lui valu pas mal de querelles- mais elle n'arrivait pas à changer. Elle approcha son visage d'Alucard, l'air presque'interrogateur et l'impression de bouger le bout du nez comme la célèbre magicienne de feuilleton.


-Vous êtes bien étrange Nosferatu Alucard....

Elle resta dans cette position quelques secondes puis recula pour ensuite s'appuyer ou plutôt s'accouder à une pierre tombale juste à côté. Du regard de cet homme elle passa au ciel encore pluvieu. Fermant les yeux elle n'attendis pas de réponse de la part de cet Alucard et continua dans sa lancée....

-Naho Usami

Son ton était sec, mais on y entendait aussi une touche de féminité et de douceur. Quelquechose que Naho n'aimait pas montrer chez elle, mais quelques fois sa voix la trahissait. Cette fois-ci elle n'y fit pas attention et n'y pris pas garre. Elle était tout de même assez sure d'elle pour ainsi fermer les yeux alors qu'un inconnu aux manière mystérieuse était juste à côté d'elle. La tête levée evrs le ciel Naho sentait les gouttes qui percutaient son visage en continuant leur glissade fatale le long de son coup jusqu'à l'intérieur de sa poitrine...
Revenir en haut Aller en bas
Nosferatu Alucard
élève qui n'a plus de secret
avatar

Masculin Nombre de messages : 1897
Age : 34
Age du personnage : Sondaï
Humeur [RPG] : Inconnu =D probablement encore un truc au noir tiens...
Signe distinctif : Méchant et sombre personnage appellé Vampire xD =P, ancien champion de boxe anglaise
Date d'inscription : 04/07/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: Inconnu
Mes relations:
Sexualité: Hétéro

MessageSujet: Re: Que le pardon de Dieu te soit accordé, Amen [PV première]   Dim 29 Juin - 22:26

Silencieusement, la nuit restait humide, la pluie continuait de tomber, doucement, bien moins fortement que tout à l'heure, sa force, sa rapiditée, était la même durant tout le temps, elle n'avait pas changé depuis quelques minutes déjà, c'était très étrange, mais depuis déjà un moment la pluie n'avait pas changée, le regard d'Alucard non plus d'ailleurs, qui était toujours fixé sur la jeune femme en face de lui, les cheveux longs de la jeune femme étaient humides, trempés par la pluie, mais cela lui donnait un air presque sexy, du moins, sexy pour tout homme normal, mais Alucard s'en fichait en ce moment même, il ne faisait que soutenir le regard qu'elle soutenait elle aussi depuis déjà un petit moment. Elle le regardait, puis doucement, s'approchait de lui, pas à pas, il ne s'attendait pas tout à fait à cela, qu'elle s'approche autant, il fut davantage surpris lorsqu'elle se tint par les hanches, comme une femme avec son enfant, sauf qu'il n'y en avait pas ici, elle se pencha vers lui, son visage n'étant plus qu'à quelques centimètres de celui d'Alucard, il pouvait sentir l'odeur de son cou, qui était très agréable, il ne fit rien, la laissant faire pour le moment, elle reprit la parole, affirmant qu'il était étrange...Etrange, Alucard ? Elle était loin du compte. Il n'était pas qu'étrange, il était plus qu'étrange, il était sombre, et de multiples choses encore...Qu'elle découvrirait un peu plus tard, pour le moment, elle s'était reculée pour s'accouder sur une pierre tombale, elle avait ensuite fermé les yeux, elle était plutôt imprudente...Ou simplement nostalgique. Son nom était Naho Usami, elle vint à le prononcer, du même genre qu'Alucard à l'instant. Lorsqu'elle eut finit de parler, des gouttes coulèrent le long de son cou, finissant dans sa poitrine, c'était une scène sensuelle et dangereuse lorsqu'on la faisait avec Alucard. Il s'approcha, sournoisement, sans un bruit, tel une ombre dans la nuit, il était déjà devant Naho qui avait toujours les yeux fermés, étrangement, il passa sa langue entre les seins de la jeune fille, sa langue était étrangement un peu plus longue que celle d'un humain normale, elle devait bien faire 3 centimètres en plus, mais pas moins agréable peut-être, il passa sa langue entre la "vallée des dieux" dont le surnoms se tenait à cause des seins d'une femme, puis il remonta, lentement, laissant glisser sa langue le long, puis la fit passer sur le cou de la jeune femme.

" Ta peau est douce, Naho Usami, et ton cou est tendre comme de la peau de bébé. "

Alucard laissa longuement passer sa langue dans le cou de la jeune femme, ses doigts se posèrent sur son épaule, qui n'était pas occupée par le visage d'Alucard, l'épaule droite donc, sa main gauche se posa ensuite sur l'épaule, suivant les doigts, l'autre main était posée sur la pierre tombale, le silence suivit, Alucard ne parla pas plus longtemps, préférant continuer de léchouiller le coup de la jeune femme, jusqu'à ce qu'elle réagisse, qu'elle dise ou fasse quelque chose...Mais savait-elle vraiment ce que cela représentait ? Ce qu'il faisait?...Probablement pas, mais il verrait bien par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Naho Usami
élève nouveau(elle)
avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 25
Humeur [RPG] : Elève
Date d'inscription : 04/06/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans
Mes relations:
Sexualité: Bisexuelle

MessageSujet: Re: Que le pardon de Dieu te soit accordé, Amen [PV première]   Mar 1 Juil - 12:40

[j'ai pas les cheveux très long mon cher Vampire, mais ne t'inquiète pas, on dira que j'ai les cheveux longs pour ce Topic ^^ ]


La nuit était très agréable, il faisait légèrement chaud, et cette touche de fraicheur venant de cette pluie fine rajoutée un plus. Naho n'avait pas rabaissé la tête, les yeux fermée, elle se sentait tout à fait à l'aise. De toute façon pourquoi ne pas l'être ? Elle était ainsi depuis fort longtemps, cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait plus peur du genre humain. Alucard avait un petit quelquechose qui le différenciait un peu des autres personnes, mais Naho n'y prettait pas vraiment attention. C'était étrange un peu, car il est vrai qu'elle ne savait rien de lui, ce n'était qu'un inconnu portant un nom et qu'elle avait trouvé dans un cimetière. Mais si elle devait se méfier d'un homme vu dans un tel cimetière alors il devrait se méfier aussi d'une femme -ou en locurrence, presqu'une femme- qui va dans ce même endroit non ? Il était claire que l'attitude de cet homme pouvait se faire poser des questions et Naho connaissait pas mal de personnes qui ne l'auraient même pas approché par crainte. Mais la jeune Naho aimait tout ce qui était mystérieux, étrange et cet Alucard en faisait partie.
Donc la tête toujours tournée vers le ciel, elle sentit un rayon lumineux se frayer un chemin entre les nuages pour n'éclairer que l'emplacement de la pierre tombale où était accoudée Naho. Biensur, ce rayon s'étendait un peu et il n'était pas d'une grande intensité, pas comme un projecteur sur Naho, non simplement un halo de lumière. Dans la noirceure que voyait la jeune demoiselle en fermant les yeux se mélait très légèrement cette lumière blanche. Quand soudain, presqu'au même moment ou le rayon se montra, quelquechose fit presque sursautée Naho. Ce quelquechose était chaud, humide, doux et surtout vivant. Enfin, vivant... Ca bougeait, non pas séchement, au contraire, c'était àgréable bien qu'inattendu. Elle n'eut pas besoin d'ouvrir les yeux pour comprendre qu'il s'agissait de la langue d'Alucard. Elle s'était faufilée entre sa poitrine. Naho aurait volontier écrasé le poing de sa main droite contre la joue de cet homme, mais la curiosité fut plus forte. Elle voulait savoir ce qu'il cherchait à faire, mais si biensur il allait trop loin elle n'hésiterait pas cette fois a resserer ses jolis doigts sur eux même pour un coup porté haut. Mais elle ne le ferait pas pour l'instant.D'ailleur la langue de ce monsieur continua son chemin vers la nuque de la demoiselle qui garda la tête levée sans broncher. Elle inclina simplement légèrement la tête vers le côté droit, comme pour dégager entièrement son cou. Cette scène ressemblait un peu à celle que l'on voit dans les films de vampires où le vampire envoûte la jeune femme en l'embrassant dans le coup, la léchant pour mieu planter ses dents dans sa chaire fraiche et boire son sang. Rien qu'en y pensant Naho afficha un petit sourire discret. Non pas qu'elle aimerait que ça lui arrive -au contraire ça serait.... génant- mais elle souriait de l'idée elle même, vu l'absurdité de la chose.
Elle attendit quand même quelques secondes avant de réagir. Il l'entourait complètement, elle se sentait certes un peu dominé. Elle plassa sa main droite sur le torse d'Alucard et y exerça une pression. Non violente mais assez forte pour qu'il la sente. Elle se dégagea donc lentement de l'emprise en lui frolant les lèvres des siennes. Elle fit un pas de côté n'ayant pas enlevé encore sa main du torse de cet homme. C'était comme pour prévoire au cas où il tenterait une approche trop osée. Mais cela pouvait aussi passé comme une affinité. De sa main gauche elle glissa ses doigt dans sa chevelure pour les mettre en arrière malgrès quelques mèches qui décidèrent de faire leur rebelles en revenant sur son visage. Elle regarda Alucard, puis glissa son index de la main gauche à l'endroit de la nuque où il avait passé sa langue. Elle chuchotta presque les mots suivants :


- Mhmmm étrange oui...

Il avait pris pas mal d'initiatives qui étonnèrent Naho. Elle n'avait pas peur, elle ne pensait pas qu'il voulait lui faire du mal. Quelquechose en lui l'attirait, mais elle ne savait pas quoi. Elle bougea sans décoller sa main droite du torse d'Alucard, de façon à se qu'il se trouve lui dos à la pierre tombale et elle face à lui. Elle s'avança pour n'être qu'à quelques centimètres de lui une nouvelle fois. Son regard scintillant percuta et plongea dans le sien si froid. L'idée du film de vampire lui trottait en tête. Après tout même si c'était une idée absurde, peut être n'était elle pas si fausse. Peut être qu'Alucard à défaut d'êtere un vrai vampire s'adonné à ce genre de rituels.... Elle hésita mais la parole devança la pensée.

-Ne serais-tu pas un vampire ?

Elle savait que les vampires n'existaient pas, enfin c'est surtout ce que lui disaient tous les adultes. Ce n'étaient que des créatures de légendes pour effrayer les enfants. Mais elle n'avait pu s'empécher de sortir ses quelques mots. Elle souriait encore discretement, assez pour que l'on remarque mais pas assez pour qu'on le définisse complètement. Elle imaginait qu'il confirme cette question...
Revenir en haut Aller en bas
Nosferatu Alucard
élève qui n'a plus de secret
avatar

Masculin Nombre de messages : 1897
Age : 34
Age du personnage : Sondaï
Humeur [RPG] : Inconnu =D probablement encore un truc au noir tiens...
Signe distinctif : Méchant et sombre personnage appellé Vampire xD =P, ancien champion de boxe anglaise
Date d'inscription : 04/07/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: Inconnu
Mes relations:
Sexualité: Hétéro

MessageSujet: Re: Que le pardon de Dieu te soit accordé, Amen [PV première]   Jeu 3 Juil - 21:51

La pluie tombait toujours, douce, agréable, sous cette chaleur, il faisait lourd, pourtant il ne faisait pas vraiment très chaud, mais on avait vite chaud à cause de l'air qui était concentré en pression atmosphérique, ce qui donnait cet effet de "lourd". Bientôt de petits rayons de soleils se firent voir à l'horizon, Alucard léchait la poitrine de la jeune femme d'une façon à la fois sensuelle, et inée, comme si c'était naturel, et qu'il exercait ce "don inée" sur elle. Il remontait rapidement vers son cou, l'humidifiant, puis peu de temps après, Naho le fit reculer un peu, posant une main sur son torse, plus précisement sur son pectoraux gauche, le recula un peu, puis inversa les positions, elle se retrouva au dessus de lui, le dominant, comme s'ils étaient amoureux, et qu'ils pimentaient leurs relations, cependant, il n'y avait aucun amour, et encore moins un amour réciproque. La jeune fille semblait un peu perturbée par tout ce que venait de faire Alucard, sa grande stature bloquait tout le paysage derrière lui, empêchant Naho de voir quoi que ce soit apart lui et son corps. Il fit une petit remuement d'épaule, les faisant légèrement craquer sans faire de gros bruit, alors qu'elle affirmait qu'il était étrange encore, maintenant persuadée, elle était encore loin du compte, cependant, il fut surpris par les pensées de la jeune fille, non pas qu'il pouvait les lire, mais elle vint en exprimer un visage qui les décrivait, de plus, elle vint à lui poser une question plus qu'intéressante, lui demandant s'il était un vampire, cependant, son visage n'était qu'à quelques centimètres de celui de la jeune fille, au visage légèrement humide, il était encore humide de la pluie, qui venait enfin de se calmer, il n'y avait plus qu'un petit rayon de soleil éclairant très très légèrement le visage, cependant les rayons de soleil étaient faibles, très faibles, ils ne réchauffaient pas, ils ne faisaient qu'illuminer un peu le visage de cette jeune femme. Alucard la regardait toujours, sa main à lui n'avait pas bouger, tenant toujours l'épaule de la jeune fille, lentement, il la retira, la faisant aller dans sa poche, il retira l'autre, faisant de même qu'avec la première. Il se pencha en arrière, baissa un peu sa tête, son vsage se baissa, regardant quelques gouttes qui tombaient sur le sol, cependant il ne paraîssait pas triste, peu à peu, un sourire apparaîssait à ses lèvres, puis ses lèvres se séparèrent, laissant voir ses dents blanches, cependant, ce n'était pas ça le plus étonnant, mais ses deux canines supérieures, et celles inférieures, qui étaient démesurément grandes, tel un vampire. Puis il cessa de sourire après quelques secondes, ne faisant que fixer la jeune femme, avant de finalement relever son visage d'un ou deux centimètres, la regardant comme s'il était un pervers, cependant, il n'en était pas un, et aucun attrait sexuel n'était en lui en ce moment même...Ce n'était pas ça dont il avait envie en ce moment...Probablement qu'un autre homme aurait pu, mais ça.

" Suis-je un vampire...Ou suis-je juste quelqu'un qui aime le sang...Ou suis-je encore...Tout autre chose ?...Si ce serait le cas, me laisserais-tu goûter ton sang ? J'en doute, Naho Usami. "

Il pencha sa tête ensuite en arrière, puis fit un mouvement en rond, s'étirant la nuque, qui fit un petit craquement, lorsqu'il eut enfin terminé, il était à nouveau visage prêt du sien, à nouveau à quelque centimètres d'elle, dans cette position, on aurait pu pensé qu'elle avait l'avantage sur lui, mais est-ce qu'elle l'avait seulement, ou est-ce qu'Alucard appréciait seulement qu'elle le croit? C'était à se demander. Il posa tout de même ses deux mains sur la pierre tombale, regardant toujours la jeune femme, si elle faisait quelquue chose, il ne paraîssait pas vraiment dans le cas d'une possible défense, ni même pouvoir prévoir ce qu'elle ferait, cependant ce n'était peut-être qu'une impression, il jugeait simplement pour l'instant la jeune fille, l'évaluant comme si c'était un examen...On pourraît appeller ça "apprendre à connaître quelqu'un" mais à la sauce Alucard.
Revenir en haut Aller en bas
Naho Usami
élève nouveau(elle)
avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 25
Humeur [RPG] : Elève
Date d'inscription : 04/06/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans
Mes relations:
Sexualité: Bisexuelle

MessageSujet: Re: Que le pardon de Dieu te soit accordé, Amen [PV première]   Ven 18 Juil - 14:47

[Désolée du retard, j'étais partie du jour au lendemain sans pouvoir prévenir ! ^^ ]


Alucard semblait à la fois fasciner et effrayer Naho. Il avait quelquechose en lui que Naho n'arrivait pas à comprendre, un petit truc qui n'était pas normal... Peut êttre était-il vraiment un vampire ou alors une espèce différente qui s'éloigner mentalement de l'esprit humain. Pourtant physiquement il était normal, plutôt charmant avec cette grande carrure et cette touche de classe. En tout cas malgrès sonn apparence, naho était certaine qu'il cachait une chose qui pourrait lui faire peur, à elle comme à n'importe qui d'autre. Mais ce n'était pas pour cela qu'elle ressentait de la peur et qu'elle voulait le fuir. Au contraire elle voulait percer ce secret et trouver ce petit quelquechose. Enfin autant n'était-il pas petit ! Mais Naho, comme on le disait au dessus, était plus fascinée qu'autre chose. Son esprit divaguait des plus banals aux plus grotesques des scénarios. Elle s'imaginait pleins de chose, mais il était difficil de vraiment être sûre de savoir ce qui se cachait devant une personne qui nous, dans ce cas, est totalement inconnue. Mais Naho voyait cela comme un jeu, arriverait-elle à trouver ce qui se cache derrière cet Alucard, un sombre ou pittoresque secret ?
Pour l'instant elle se trouvait, surplombant légèrement l'homme au regard froid. Il glissa ses mains de ses épaules pour ensuite les engouffrer dans ses poches. Devait-il avoir les mains froides se disait Naho qui trouvait que le temps se rafraichissait un peu. Non pas au point de sortir une intense buée en respirant, non, mais assez pour procurer à la jeune fille quelques frissons par-ci par-là. La pluie s'arrétait petit à petit, maintenant il était difficil de voir les gouttes tomber, on les sentait simplement contre notre peau. Alucard baissa a tête. Naho se demandait ce qu'il avait, peut être n'était-il pas bien, la question trop personnelle ou trop indiscrète ? l'avait-elle blessé ? Non... Elle arrivait à distinguer un sourire parmis les quelques mèches qui lui retombaient sur le visage. Un sourire ?... Un étonnement discret aurrait pu se faire voire dans les yeux de la jeune Naho qui se demandait bien se qui pouvait le faire rire. Quoiqu'en y réfléchissant bien sa question était idiote. Les vampires n'existent pas, qui pourrait prendre cette question sérieusement ?!
Mais les paroles vinrent tout chambouler dans l'esprit de la demoiselle. Elle qui pensait qu'il n'y avait aucun rapprochement entre les vampires et cet Alucard.... Finalement s'était-elle pas tellement trompée que ça en croyant tout au début qu'il pouvait en être un. Le visage mâle et sombre de cet homme vint en face du siens rapidement. Dee nouveau à quelques centimètre l'un de l'autre, on aurait pu penser à une drôle de scène d'amour. Mais non, et Naho le savait. Pour être sûe, elle n'avait pas peur ! Même s'il était un vampire voulant lui sucer jusqu'à la dernière goutte son sang... Naho n'avait pas peur. Elle ne savait pas pourquoi mais elle savait qu'il n'y avait pas à avoir peur. Non pas qu'elle pensait :"Cela arrive qu'aux autres" mais plutôt qu'elle pensait fermement que son heure n'était pas arrivée. Bon après on peut se tromper mais... Si elle voulait mourir elle lui offrirait son cou directement.
Mais même si entre eux deux il n'y avait aucun amour... Il se jouait un petit jeu. Depuis le début ils se cherchaient tout en restant distant et froid. Naho approcha sa bouche de celle d'Alucard... Puis contourna ses lèvres pour longer sa joue gauche et finir à son oreille. Elle ne murmura pas, mais parla doucement.


-Que tu sois un vampire ou quelqu'un qui aime le sang.... Tu ne gouterais pas...

Oui, Naho n'était pazs du genre à aimer se faire sucer le sang ou autre extravgances de ce genre. Elle se retira ensuite, reculant d'un pas. Elle fit demi tour tournant le dos à Alucard. Non elle ne voulait pas partir mais plutôt le contraire. Elle voulait avancer.

-Pourquoi tu aimerais y gouter ?

La ête de Naho se retournait légèrementy vers l'arrière sur le côté. Un sourire mince vint lui écarter les lèvres sur chaques côté. Le jeu venait de débuter...
Revenir en haut Aller en bas
Nosferatu Alucard
élève qui n'a plus de secret
avatar

Masculin Nombre de messages : 1897
Age : 34
Age du personnage : Sondaï
Humeur [RPG] : Inconnu =D probablement encore un truc au noir tiens...
Signe distinctif : Méchant et sombre personnage appellé Vampire xD =P, ancien champion de boxe anglaise
Date d'inscription : 04/07/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: Inconnu
Mes relations:
Sexualité: Hétéro

MessageSujet: Re: Que le pardon de Dieu te soit accordé, Amen [PV première]   Ven 25 Juil - 14:11

Pourquoi être chiant lorsque l'on pouvait faire frémir un adversaire potentiel du "fear game" qui finissait probablement en un "fear or seduction game" au final...C'était probablement le cas depuis tout à l'heure qu'Alucard avait léché l'entre-poitrine de la jeune femme, et qu'il était remonté jusqu'à son cou, même si Naho n'avait pas trop réagit à tout ça et ne semblait pas encore tout à fait comprendre ce que représentait ce jeu aux yeux d'Alucard, elle était probablement en train de s'en douter, mais elle ne répondit pas plus qu'il ne le fallait pour laisser place au début du jeu, Alucard n'était plus tombé amoureux depuis un moment, alors dire qu'il l'aimait ou qu'ils se plaisaient...Du moins, Alucard la savait belle jeune femme, mais à en venir de dire qu'il avait déjà un faible pour elle...Il fallait au moins qu'elle tienne se jeu pour ensuite en avoir la réponse. Les chances de survies étaient de trente neuf pour cent, pour la jeune femme, qui, soit succomberait, soit abandonnerait de peur. Personne ne pouvait frôler la mort et le désir de trop prêt c'était deux choses qui étaient très dures à résister, mais valait mieux céder au désir qu'à la mort...Comme qui disait "il faut être vivant pour désirer quoi que ce soit." ce qui voulait aussi dire que désirer quelque chose dans la mort est impossible. En clair, il fallait tout simplement jouer ce jeu à fond, Naho ne semblait pas avoir peur de le jouer au vu de ses paroles qui suivirent celles d'Alucard. Elle s'était un peu éloignée de lui, le permettant de se relever lentement, il était à nouveau debout, sa carrure imposante, ses muscles durs et puissants sous ses vêtements transparaissaient mieux maintenant que ses vêtements étaient humides et qu'il y faisait plus facile à les voir. Etrangement sous les paroles de la jeune femme, Alucard s'était approché, le jeu commençait en effet. Il était très près du dos de la jeune femme, il passa un bras du haut de l'épaule de la jeune femme, passa au dessus de sa poitrine et le posa juste plus bas, y posant sa main et la tenant ainsi, son autre bras lui maintenait le ventre, son souffle pouvait être senti dans la nuque de la jeune femme, le bout de sa langue passait le long du cou de cette fille, un peu d'air chaud sortit de sa bouche, laissant une sorte de fumée. Le regard d'Alucard était perçant, capable de vous transcender l'esprit mais aussi terriblement ténébreux et pouvant être pris comme "très attirant" pour certaines femmes.
Pourquoi Alucard faisait-il ça ? Il n'y avait pas vraiment de réponse à tout cela, cependant, il prenait part au jeu et y prenait plaisir, Naho ne savait pas les conséquences que ça pourrait avoir plus tard, mais si elle s'en fichait, alors tant mieux, pour vivre pleinement il fallait savoir prendre plaisir et user à fond de ses capacitées, être prêt à faire face à n'importe quelle situation, même si celle-ci était plutôt...étrange. La simple question que pouvait se poser la jeune femme était probablement: Alucard cherchait-il à la séduire, ou plutôt à être sensuel, ou encore à la préparer à une soudaine morsure...?


" Et tu aimerais que j'y goutes...? J'avoue que ton sang peux peut-être avoir un goût intéressant, s'il est aussi intéressant et amusant que celle qu'il fait vivre. "

Un sourire apparut sur les lèvres d'Alucard, sa langue passa aussitôt du cou jusqu'à l'os de la machoîre, puis vint la passer jusqu'au bas du menton avant de la refaire entrer dans sa propre bouche ( à lui ) pour la regarder ainsi, si ça avait été un autre homme, on aurait pu penser qu'il la violait en cet endroit...Si ça se trouvait, Naho aurait apprécié cela. ( XD ) Mais ce n'était pas du tout le genre d'Alucard et elle devait s'en douter de toute façon. Le seul but de ce jeu était de savoir qui en sortirait vainqueur et surtout...Quel en serait les conséquences et les résultats, personne ne resterait juste là de marbre et n'en sortirait sans rien ressentir, il s'y passerait forcément quelque chose...Il ne resterait qu'à savoir quoi, ce qui n'était pas vraiment une mince affaire en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que le pardon de Dieu te soit accordé, Amen [PV première]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que le pardon de Dieu te soit accordé, Amen [PV première]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dieu a dit "Que la lumière soit!" Et la lumière fut. Mais comme je ne suis pas Dieu, il fait toujours noir dans ma chambre
» Ici, blague de Chuck Norris, ou plutot de DIEU!
» Et Dieu créa la femme.
» Un air d'accordéon
» SI ARISTIDE EST UN DIABLE ,DUVALIER EST-IL UN DIEU ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de Manga :: Hors-Jeu :: Anciens RP :: La Ville :: Eglise et Cimetière-
Sauter vers: