AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Restructuration du forum en cours
Revenez d'ici peu pour découvrir le nouveau PDM

Partagez | 
 

 Les temps sont calmes. [ Libre, Bon RP ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yam
élève à qui on doit le respect
élève à qui on doit le respect


Masculin Nombre de messages : 6565
Age : 24
Date d'inscription : 23/08/2006

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans.
Mes relations:
Sexualité: Hétéro.

MessageSujet: Les temps sont calmes. [ Libre, Bon RP ]   Mer 4 Juin - 0:19

Les temps sont calmes, les tons sont sages. Être oublié, ça a du bon parfois. Yam est satisfait, il a rarement attendu des gens, finalement il avait effacé toute trace de lui. C'était le mieux à faire.

Il s'occupait comme il pouvait, il cherchait peut-être à mourir de fatigue, il ne savait pas vraiment ce qu'il voulait. La veille il n'a fait que courir, se chronométrait, afin d'être plus rapide qu'un bus. Mais il avait échoué, limites humaines prévisibles, des kilomètres et des kilomètres. Plus il courait, plus il allait vite, mais lorsqu'il fatiguait le résultat s'en trouvait inversé.

Il n'avait pas à faire, plus affaire. Retenu par son esprit torturé, il avait toujours son long katana accroché derrière son dos à son fourreau. Il n'avait pas perdu la main, un peu déçu de cela, mental éteint, physique éveillé. Rien d'autre qu'un être torturé, jusqu'à la mort. Torturé par soi-même, par l'ampleur que prend un passé sur un présent et un futur, lors du présent il testait bien trop ses limites, sans aucune raison. Peut-être qu'il n'y en avait pas à avoir ...

Des pas se succèdent, les foulées s’accentuent. On avance, on tombe, on se relève : Mais pas toujours. Il arrive à beaucoup de gens de reculer, de tomber sans se relever. Il y a d’autres cas de ce genre là, il y a d’infinies possibilités, chacune possède ses propres contraintes et avantages, chacun est lié à son parcours, la vie n’est pas une course où l’on doit arriver le premier, loin de là. La vie est une course d’obstacles, de différentes formes, qui surgissent à différents moments. Chacun ses propres frontières et obstacles, vous le constaterez : La vie est une course injuste, personne n’aura la même consistance de problèmes, ni de joies.

Grande et mince ombre marchant dans l'allée, ombre appartenant à un jeune homme qui ne fait que vadrouiller. Yam était arrivé vers ce qu'on appelait la ville mystérieuse, par pur hasard.
Revenir en haut Aller en bas
http://aisances.skyrock.com/
Dark Ezeckiel
~¤Professeur de Musique¤~
avatar

Masculin Nombre de messages : 1099
Age : 24
Date d'inscription : 12/09/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]:
Mes relations:
Sexualité:

MessageSujet: Re: Les temps sont calmes. [ Libre, Bon RP ]   Jeu 5 Juin - 14:16

Une main tendue vers le ciel, masquant partiellement à son propriétaire les lueurs opalines qui viennent l'éclairer, coruscants. Lentement, les doigts semblent se refermer sur la lumière, l'envelopper et la capturer comme pour l'offrir à celui qui les contrôle, à la manière d'un cadeau qu'il se ferait à lui-même. Capturer la lune... Même si il parvenait à allonger suffisamment le bras, à écarter les nuages et à traverser le ciel, y parviendrait-il? Ses doigts semblent effleurer la surface miroitante de la nitescente sphère de lumière qui se dresse en maîtresse de la nuit sans pour autant parvenir à la toucher, comme s'il s'agissait simplement d'une image intangible, un songe, une illusion. Mais ce n'était pas le cas. C'était simplement qu'il ne pouvait parvenir à l'atteindre, pas pour le moment. La fixant, il entend...


...J'entends une voix...

Un appel sans fin, comme si la sphère d'argent qui gratifie la voûte céleste de sa régence l'invitait à venir l'entraver. À l'emporter, à la dérober, à la décrocher. À la serrer au creux de sa paume tel un bijou précieux. Comme un désir irrépréssible de l'avoir dans sa main et de pouvoir en disposer à sa guise. Un magnétisme insatiable, une attraction dont il ne pouvait se défaire et qui le poussait à vouloir tenter de se saisir de l'astre nocturne quoi qu'il lui en coûte, comme s'il s'agissait d'un bien extrêmement précieux. Il n'aurait pas sû définir exactement à quoi correspondait cet appel... Il savait seulement que son cri était si fort qu'il s'imposait en son esprit, comme un impératif.

...Qui ne cesse de faire écho...

Comme des flammes passant, hors d'atteinte. Comme l'étoile qui nous éclaire de toute sa splendeur. Cet appel doit à présent mener à une fin..

Lentement, il se redresse, fixant son poing clos d'un air indifférent, le regard terni par les pensées innombrables qui lui occupent l'esprit. Son oeil gauche le démange légèrement, vieille blessure se réveillant en ces lieux où elle fût jadis causée. Le vent frais vient agiter posément les mèches rouges encadrant gracieusement son visage juvénile tandis qu'il étouffe un bâillement, la main posée sur la moitié gauche de son visage, cherchant à apaiser cette sensation désagréable approchant de celle produite lorsqu'une blessure se réouvre. Simultanément, un filet de sang vient s'écouler sur sa joue, maculant sa main du liquide vermeil si intiguant. Un soupir échappe au jeune homme tandis qu'il se relève, faisant peu de cas de cette curiosité, et laisse ses pas le guider vers un chemin choisi au hasard par les aléas du destin... Tel une Ombre.


...Même si je devais mourir dans une étendue de glace...

[Désolé, fort court. Je me rattraperai. ]
Revenir en haut Aller en bas
Yam
élève à qui on doit le respect
élève à qui on doit le respect


Masculin Nombre de messages : 6565
Age : 24
Date d'inscription : 23/08/2006

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans.
Mes relations:
Sexualité: Hétéro.

MessageSujet: Re: Les temps sont calmes. [ Libre, Bon RP ]   Sam 7 Juin - 0:30

Son avancée est lente, ses yeux aux multiples lueurs semblent éteints, évanouis. Du sang, il ne sent que ça. Odeur à la fois répugnante et familière, sans cesse cette impression de sentir l'odeur du liquide de la mort lui revient. Depuis quelques semaines, il est seul. Complètement, plus personne ne le poursuit, plus personne n'essaye. Il avait passé tellement de temps à être invisible et introuvable qu'il ne savait plus quoi faire de sa vie à présent que c'était fait. En fait, il ne savait plus ce qu'il voulait. Il ne l'avait jamais su. Du moins il le croyait, il le ressentait.

Avancée lente mais tout de même silencieuse, cette fois-ci ce n'est pas qu'une impression. Le sang qui doit se répandre à des mètres de là ne s'écoule pas en grande quantité, il ne sait pas pourquoi il s'y rend. Il n'y a plus de raison à avoir, quand ce n'est pas le sang qui vient vous cherchez, c'est vous qui vous rendez jusqu'à lui. À cause de ces fois où celui-ci était à son paroxysme, il ne pouvait plus oublier l'odeur, c'était si soudain. Une envie irrépressible d'atteindre et de voir le propriétaire de ce sang.

Visage fermé. Il ne pleut pas. Il n'y a que la lune. Pleine, regorgeant de souvenirs. De ce sang, de ce paroxysme. De cet afflux de bien être, face à la chose. Spectacle anodin, familier ...

Il s'arrête.

Face à lui un homme, face à un être. Le propriétaire du sang senti, perçu. Ecoulement de ce liquide. Bref et léger sur son visage ainsi que sur sa main. Les yeux vairons de l'adolescent s'arrêtent sur un point fixe près de l'inconnu qui lui fait face. Sa main droite bascule derrière son dos mais sans extraire son katana, ce réflexe habituel s'était manifesté à son encontre, malgré qu'il soit ambidextre il avait toujours tiré son arme de cette main. Il ramena celle-ci devant lui, ses yeux quittent le point mort qui leurs étaient destinés pour se morfondre dans le regard de celui qui lui faisait face.

Il s'était amusé à cette musique, celle du silence. Elle aussi, très familière.
Revenir en haut Aller en bas
http://aisances.skyrock.com/
Dark Ezeckiel
~¤Professeur de Musique¤~
avatar

Masculin Nombre de messages : 1099
Age : 24
Date d'inscription : 12/09/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]:
Mes relations:
Sexualité:

MessageSujet: Re: Les temps sont calmes. [ Libre, Bon RP ]   Mar 10 Juin - 21:46

J'ai rêvé d'une étendue de glace.

Il se souvient encore parfaitement de chaque détail de ce songe, dont il ne sait trop si c'était une réminiscence, un rêve, ou encore une réalité antérieure. Après tout, des pans entiers de sa mémoire sont d'un trouble affolant. Malgré cela, il avance résolument, malgré les images floues qui viennent éclairer peu à peu ses pensées de leurs couleurs ternies par l'oubli et la réclusion dans un coin de l'esprit de l'enténébré.

Je sens la présence de la glace

Le froid mordant, le souffle qui vous glace jusqu'à l'os et la neige immaculée qui vient vous inviter dans sa valse hivernale et opaline de sa danse gracieuse et aérienne, chaque flocon venant entourer votre être à la manière d'un bouclier... Ou d'une arme pointée sur votre coeur et n'attendant que le moment propice pour vous transpercer corps et bien de tout son tranchant. Seulement ce vent qui dévore tout du froid qui l'anime et ces terres blanchies par le givre, la glace et la neige à des kilomètres et des kilomètres tout autours de votre être. Un désert blanc qui vous engloutit. Et ce silence pesant, assourdissant. Quoique.

J'entends une voix qui ne cesse de faire écho

Un murmure qui semble se mêler au souffle rugissant, au grondement tumultueux des bourrasques dévastatrices que souffle la tempête sauvage de ces contrées hostiles tandis que le froid semble vous percer la chair jusqu'à l'os et que votre corps s'engourdit peu à peu. Une voix lointaine que l'on perçoit, mais dont les paroles ne parviennent jamais, aussi bonne soit l'ouïe de celui qui l'entend. Comme un souffle iréel.

Comme si elle allait tout détruire

Une voix à la fois puissante mais ténue, présente mais inexistante, proche et lointaine. Mais toujours cette bestialité, cette colère, cette rage, cette haine viscérale, cette rancune et cette envie de tout balayer qui perle à travers ces mots que l'on ne peut entendre. Un cri de désespoir et de reniement, de damnation et de pacte avec le Diable, de choix de voie en direction des Enfers pour obtenir la force nécéssaire à cette destruction. Une voix qui annonce un renouveau dans l'Apocalypse. Une voix qui appelle à l'holocauste.

Comme si elle recouvrait tout

Elle se fait peu à peu de plus en plus présente, insistante, comme un appel qui s'insinue directement en vous tel un poison pernicieux et vous gagne peu à peu, enflant et prenant de l'ampleur à chaque seconde qui passe pour mieux vous tourmenter. Le murmure devient parole, et la parole devient cri avant de finalement être hurlement. Un hurlement qui n'a rien d'humain et qui submerge les pensées à la manière d'une vague venant dévorer la plage de sa hauteur écumeuse. Elle recouvre tout de sa hauteur.

Qui gronde au loin semblable au tonnerre

Elle semble s'éloigner pour mieux revenir, déferler à l'horizon avant de s'abattre sur vous à nouveau, comme un pendule allant abattre un autre domino avant de revenir tourner autours de vous, menaçant de vous percuter et se rapprochant peu à peu de vous sans pour autant vous apparaître ni que vous puissiez y faire quoi que ce soit. Un rugissement qui semble à la fois exister et ne pas être, être ailleurs et là à la fois, omniprésent et dominant, régentant sur les cieux.


¤,.°o°O ~ O°o°.,¤


J'entends une voix

Comme si elle allait tout détruire

Comme si elle recouvrait tout

Semblable au tonnerre

Qui gronde au loin

Comme si je pouvais l'effleurer de mes propres mains

Comme une fleur

J'entends une voix

Comme si elle allait tout détruire

Comme si elle recouvrait tout

Semblable au tonnerre

Tombé dans le creux de ma main

À la fois lointaine et proche

Comme un grondement faisant écho

Pour en trouver l'origine, j'avance résolument

Même si je dois mourir dans une étendue de glace...


¤,.°o°O ~ O°o°.,¤


Il rouvre les yeux, haletant, en sueur, tandis que les gouttes de son sang explosent avec fracas sur le sol de pierre, leur bruit se démultipliant une fois perçu par les sens en éveil du jeune homme. Son souffle court lui parvient comme l'annonce d'une tornade et chaque lueur l'aveugle, aussi faible soit-elle, dans cette pénombre qui l'a avalé. Les flashs ont cessé et les images de territoires givrés se sont envolées, ne laissant planer qu'un froid qui gèle l'enténébré jusqu'à l'os avec une aisance déconcertante, le faisant frémir de tout son être. Il relève lentement la tête, les mains moites, le corps rendu humide par les sueurs froides qui dévalent le long de son échine.

Une silhouette, frêle, androgyne, longiligne, difficile à discerner. Une ombre dansant devant ses yeux à la vision troublée par cette adrénaline qui déferle bien trop vite en lui. Il se tient sur ses gardes, à l'affut du moindre geste de ce vis-à-vis inopportun qui lui semblait sorti de nulle part, probablement venu à sa rencontre alors que les images des enfers glacés déferlaient dans son esprit et noyaient ses pensées dans le flot impétueux de ces tornades de visions surgies des tréfonds de son âme. Ses muscles roulent et se bandent sous ses habits, tandis qu'il est prêt à bondir, étant parvenu à identifier un katana à la main de celui ou celle qui se tient face à lui. Ses poings se serrent machinalement et un sourire sybillin se dessine sur ses traits, tandis que sa pupille d'émeraude vient se planter avec force dans le regard de l'Autre avec aplomb. Plus de son, plus de mouvement. La symphonie du silence bat son plein.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les temps sont calmes. [ Libre, Bon RP ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les temps sont calmes. [ Libre, Bon RP ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les temps sont dur a Phx !!!!
» Du temps a perdre(libre)
» Décidément, les temps comme les oeufs sont durs [libre]
» EVENT - Il est peut-être temps de partir. [Libre au Clan]
» [Event] La forêt en Péril - Tous les trafics sont bons ! [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de Manga :: Hors-Jeu :: Anciens RP :: La Ville :: La Ville Mystérieuse-
Sauter vers: