AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Restructuration du forum en cours
Revenez d'ici peu pour découvrir le nouveau PDM

Partagez | 
 

 Petite pérégrination... [PV : Aki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ein
élève populaire
avatar

Nombre de messages : 954
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Petite pérégrination... [PV : Aki]   Mer 30 Avr - 4:17

Une opacité nimbait la voussure céleste et allouait une bruine d'étoiles vertueuses et magnanimes aux oeillades, auréolée par une forme échancrée et mélodieuse analogue à un croissant lunaire. Une joliesse affable subvenue d'un aquilon avenant, malgré une effervescence à susciter la paire d'oeil en les contraignant à osciller assidûment. Une apodictique animation neurasthénique et funèbre, annexée à cette déréliction inepte qui corrodait la jeune somatique allègre, pourvue d'une figure atone, lanternée au coeur d'une nécropole dégarnie de physiologie subsistante. Endimanché d'une veste de jais d'ébène bien ample, ses phalanges étaient agencés au sein de ses poches striant les quelques fers circulaires de monnaies et les bribes de folios en tout genre; le garçon scrutait les hétéroclites substantifs, burinés sur les pierreries funéraires. Immensément d'appellations embrasées par réverbères vinrent caresser la vue de Ein, tellement qu'il n'exhorta sa réminiscence dans le dessein de s'en remémorer rien qu'un exclusif. Il put pareillement discerner les fioritures déifiant les tombeaux, leurs octroyant une munificence altruiste philanthrope, discriminées, entre autres, par des fleurs à la carnation rosacée.

Indubitablement, une eurythmie prévalait par ce firmament et ce foehn flegmatique, non allégués à une prosaïque antinomie, une sapidité pondérée se vaticinait parfois détonnée par une aversion anxieuse machinale à celle d'un coutumier columbarium. Nonobstant, façonné et acclimaté à équarrir un itinéraire dans la pénombre exhaustive, aucune appréhension vint le fomenter et le désarçonner. Sa stature prospérait à errer, comme dans son apanage, les trépassés lui étaient que peu notables, tels des simples déblais imperceptibles à sa vision, des étrons frivoles plus foncièrement. Assurément, Ein s'ingérait sans préjudice d'occasionner des exaspérations ou des irrévérences authentiques, il optait à embellir son enjouement aussi ésotérique peut-il être en stimulant des houles excédés; qu'à exhiber une complexion altruiste, magnanime à chacun et ceci, dans une circonférence unanime. Une mesquinerie sordide faisait fondamentalement partie d'une de ses idiosyncrasies, souvent jaugée étriquée par la plupart de l'affluence disséminée qu'il côtoyait.

Fortuitement, un friselis se fit humer et ouïr par Ein, qui entretint sa physiologie morne mais ne put se conjurer à s'ankyloser de façon orthogonale. Avec vélocité, il conjectura la détonation d'une frondaison, occasionnée par une brise courante ou bien celle d'un irascible animal désaxé de sa pérégrination. Seulement, ces sortes de clapotis confinaient à une stature bien plus monotone à celle d'une somatique hominidé, qu'à une plus restreinte et exigüe comme on en sondait cycliquement à l'extrinsèque. Aucun atermoiement sceptique passementait la réminiscence du jeune garçon au fur et à mesure de l'accommodement des clameurs, il avait la futile intellection d'un impromptu avènement. Trop de foliations surabondantes encadrant le cimetière, Ein n'était en alternative de démêler la personne qui prospérait son cheminement vers la nécropole vidangée, en cette heure. Non épouvanté, une sensation avide d'indiscrétion le déferla, il se quémandait du motif de l'irruption d'une seconde envergure en ces contrées habituellement contristées et maussades; qui eut donc une équivalente idéologie à celle de Ein dans le dessein de s'ôter vers un charnier ?
Revenir en haut Aller en bas
Akiraï
élève qui a la langue pendue
avatar

Féminin Nombre de messages : 626
Age : 97
Age du personnage : N'avez qu'à regarder la couleur de mon pseudo x)
Humeur [RPG] : Peluchoneuz xD
Signe distinctif : Baka x)
Date d'inscription : 15/04/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 18 ans et toutes mes deeents
Mes relations:
Sexualité: Hétéro

MessageSujet: Re: Petite pérégrination... [PV : Aki]   Mar 6 Mai - 4:50

[ Sèche tes pleurs pauvre enfant xD ]

Une jeune fille au moral à plat faisant les cents pas dans sa chambre. Marchant de long en large, comptant ses pas et le temps, ne trouvait aucune occupation à vaquer. C'était en plein après-midi ensoleillé, que la dame ne trouvait rien à faire. Les cours n'avaient pas place, puisque c'était la fin de semaine. Et elle, ne pouvant sortir de ce pensionnat, restait cloitré entre les quatre murs de sa chambre, à ne rien faire. Finalement, elle décida de lire un manga, question de passer le temps pour un moment. Ce qui serait à déterminer par après serait, que faire pour le reste de la soirée. Ces temps-ci, elle était insomniaque, incapable de fermer l'œil de la nuit, repensant à des cauchemars et sa vie en-dehors du pensio, sa vie avant de venir. Tsuyo qui hantait encore sa joie de vivre, mais pourtant son sourire ne s'effaçait que lorsqu'étant seule. Sinon, il restait en permanence, enfin, presque toujours en fait. Elle souriait pour oublier ses malheurs, pour tenter de se dire que la joie viendrait réellement un jour. De l'espoir restait quand même vivante, une flamme dans son cœur. (Beurk... --'')

Après avoir lu son manga, elle en prit un autre, puisque l'après-midi n'était pas terminé. Le soir tombait, recouvrant le ciel de son grand manteau sombre étoilé. Une idée farfelue apparue dans ses pensées pas nettes. Surtout qu'après des mangas yaoi, fallait pas dire que son esprit était clair. Ce truc pervers ne suscitait jamais rien de bien dans l'esprit des gens, mais pourtant ceux qui en était amateurs continuait de les lire. Apparemment, c'était un sujet passionnant. On s'y attachait vite, enfin, beaucoup de filles aimaient ce genre de bouquin, mais pas les hétéro en fait. En parlant des mecs bien-sûr, puisqu'eux pense qu'à leur réputation, quand même. Outre cela, Akiraï décida d'aller se balader dans la nature pour changer de l'en dedans. Elle commençait déjà à pourrir faut dire, après au moins un an. C'était donc en se revêtant d'un jeans sombre et un t-shirt trop grand, accompagné d'un long manteau, que l'adolescente sortit rapidement de sa chambre et se dirigea vers l'extérieur. Son pas se faisait plus lent, puis elle finit par atteindre le cimetière.

Ce n'était qu'en approchant d'une silhouette se dessina et la jeune fille vit un inconnu. Le regardant premièrement sans rien dire, elle approcha encore un peu, remarquant qu'il la fixait un peu. Il l'avait probablement entendu arriver, mais ce n'était pas si grave. Tout d'abord, en le détaillant, elle se demandait bien quel genre de caractère il pouvait bien avoir et se dit qu'ils se retrouvaient tous deux dans un endroit assez lugubre en fait. Pas tout le monde venait le soir dans un cimetière et y faisait une rencontre, mais Aki n'était pas normale et puis ce mec semblait pas trop l'être non plus de toute façon. Elle décida de l'aborder normalement, comme une conversation que les gens avaient, rien de plus banal.


« Salut... »
Revenir en haut Aller en bas
Ein
élève populaire
avatar

Nombre de messages : 954
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Petite pérégrination... [PV : Aki]   Mer 7 Mai - 22:39

Catégoriquement, le garçon ne s'était fourvoyé d'un piètre songe chimérique, il avait assurément déceler sans être pour le moins pourvu d'une quelconque étrenne de prescience, l'avènement d'une seconde somatique en cet ossuaire. Et ceci, par le frivole supplique de son audition, nonobstant modérément amplifié en collationnement à ce biotope pensionnaire unanime, la réticence atmosphérique et les palabres fantasmagoriques étant les cardinales rudiments, qui lui octroyèrent cette audition imminente. La fluctuation d'une verdure siégeait dans un commissionnaire immuable, écussonnant un certain intérim aux tressaillements anodins, confectionnés de ramures chancis. Tandis que ses deux iris de jais d'ébènes âpres sondaient l'itinéraire approximativement conjecturés de quidam, s'ôtait en s'acheminant vers le charnier aphone et taciturne, des questions indubitablement bénins, mièvres et ineptes vinrent susciter la psychologie du juvénile. La clameur de l'aquilon engendrait davantage, et il sollicitait sa réminiscence en harmonisant déraison et insanité... Correctement, sans qu'une psychose paranoïaque esquisse. En outre, l'appréhension ne résultait aucunement.

Toutefois, les tessons étaient conformes pour être coalisés et procréés des affres à l'acuité du natif anglophone. Assurément, humer un galbe symbolisé en quidam s'apparentait précautionneusement mais inéluctablement en collationnement à l'oeillades, sans une exclusive érudition de sa physiologie, fallut fomenter un émoi véhément. Ce serait tout formellement intelligible d'endosser un effroi dans cette situation immédiate; mais Ein était pourvu d'une houppelande sibylline, palpable pour une anodine minorité. En cette heure noceuse, ce n'est qu'une indiscrétion qui le stimula, immensément absconse, cette physiologique ôtée de phobie n'amendait sa figure languissante. Finalement, il fut dans la capacité de la sonder, une jouvencelle d'un âge approximatif, exigu en dissemblance, sa masse capillaire était peu apparente et saisissable de par sa disposition disjointe et le coloris hâlé, nimbant la voûte céleste. Fâcheusement, la chevelure était le primordial fragment dont il avait coutume de stationner à percevoir. Paisiblement, sans palabres, il subsista entravé à se mouvoir, la dévisageant s'avancer vers lui de cette vision indubitablement atone.

Dès lors, la demoiselle n'émergeait une condition de stupéfaction ou d'ahurissement, non, elle cheminait tout en se tirant vers Ein, constamment figé, tel un marbre. De toute intelligibilité, elle ne revêtait une quelconque douillette couardise mais, des oeillades du garçon, une présomption lymphatique et incorruptible. Après avoir joint un espacement tout à fait canonique, elle pavana une salutation des plus laconique et prudhommesque : Un trivial "salut" tel qu'on en oyait chaque jours, la davantage primesautière pour échancrer indéniablement un conciliabule. Sans galvauder un intermède, l'adolescent déclama assidûment et pareillement à ses moeurs, lorgnant l'intégralité de ses accointances mêmement, qu'importe l'hétérogénéité qu'elles engendraient, ses us s'opiniâtraient incessamment. Une séquentielle occurrente, il n'avait que peu de complaisance à octroyer, dans le dessein de ne pas s'affubler d'une chimère faussement amène, analogue aux aphorismes de la normalité, qu'il vilipendait avec une idiosyncrasie éréthisme. Dès lors, il hala quelques mots possiblement excessivement inélégants pour la jouvencelle, pouvant susciter un automatisme vindicatif.

"T'es qui toi ? Pourquoi tu vagabondes ici ?"
Revenir en haut Aller en bas
Akiraï
élève qui a la langue pendue
avatar

Féminin Nombre de messages : 626
Age : 97
Age du personnage : N'avez qu'à regarder la couleur de mon pseudo x)
Humeur [RPG] : Peluchoneuz xD
Signe distinctif : Baka x)
Date d'inscription : 15/04/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 18 ans et toutes mes deeents
Mes relations:
Sexualité: Hétéro

MessageSujet: Re: Petite pérégrination... [PV : Aki]   Mar 20 Mai - 14:52

Akiraï ne savait pas qui allait se présenter devant. Ni savait-elle comment ce jeune homme allait être à point agaçant. Mais de bonne humeur, ce qui était chose rare ces temps-ci, la jeune fille n'allait probablement pas se laisser abattre par ses mots plus que stupides. Elle allait soit l'ignorer, jugeant opportun de le laisser tout seul, puisqu'une présence ne serait que gênant. Malgré que, suivre des conseils de sa propre personne était aussi quelque chose de rare et parfois, elle ne s'écoutait pas. De bonne humeur pouvait aussi vouloir dire d'une humeur mesquine et malicieuse. Elle avait envie de jouer avec les nerfs d'autrui. Cette nuit-là, elle en avait envie avec gourmandise. Elle ne se priverait pas de répliquer et de rester autour de l'adolescent. Si ça pouvait l'énerver, tant mieux. L'australienne aimait bien l'ambiance funèbre de l'emplacement, des tombes, la pleine lune qui reflétait sa douce lumière spectrale sur le sol et sur eux deux, le silence de mort... Tout était bien plaisant et elle aimait bien. Ça lui donnerait une sorte de courage, pas très cachée, mais qui ne sortait pas très souvent. Ses yeux bruns rosés fixaient le vide derrière Ein, le dévisageant indirectement. Puis son regard autrefois si gentil se posa dans le sien, l'observant de manière neutre, restant immobile telle une statue de pierre. Haussant les épaules d'un geste nonchalant, elle croisa les bras sous sa poitrine et émit un soupir d'ennui.

« Bah j'pourrais te demander la même question. C'est pas privé à c'que je sache. J'ai le droit de me promener. Et qui je suis, ça ne te concerne pas. »
Répondit-elle d'une voix lasse et profondément agacée.

L'adolescente décroisa les bras, pour s'approcher d'une tombe plus près de son nouvel interlocuteur et prit siège sur une des tombes. Elle était assez grande ou plutôt assez grosse pour son fessier, qui s'y était posé sans grande conviction. Ce n'était pas le plus confortable des chaises. Pourtant, ça ne la dérangeait pas pour autant, ça aurait pu être quelque chose de pire et elle y aurait prit place quand même. Son regard plus qu'ennuyé se reposa sur le jeune homme. Elle le détailla en silence, le regardant de haut en bas, cherchant peut-être à le mettre mal en l'observant ainsi. Un nouveau soupir franchit le seuil de ses lèvres, se relâchant pour l'ouïe et se redressa un peu. Toutefois, son derrière ne quitta pas la tombe qui s'en plaignait.


« Et pourquoi un gamin comme toi voudrait savoir ça, hm? Ça t'apporterait rien du tout. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite pérégrination... [PV : Aki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite pérégrination... [PV : Aki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» [Ruelles] Petite Mendiante
» ROXANNE petite caniche parfaite 9 ans CCDM (30) ADOPTEE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de Manga :: Hors-Jeu :: Anciens RP :: La Ville :: Eglise et Cimetière-
Sauter vers: