AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Restructuration du forum en cours
Revenez d'ici peu pour découvrir le nouveau PDM

Partagez | 
 

 Nuit blanche a éxercer sa passion ... [Pv Hentai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Temi Sachiko
élève qui a la langue pendue
avatar

Féminin Nombre de messages : 662
Age : 107
Age du personnage : J'aiime biien le Turquoiise de mon Pseudo U_U
Humeur [RPG] : Dormiir et Boiire ?
Signe distinctif : Machiiner a Hurler
Date d'inscription : 30/11/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans ( Et toutes ses dents ! XD )
Mes relations:
Sexualité: Elle s'en fou U_U

MessageSujet: Nuit blanche a éxercer sa passion ... [Pv Hentai]   Dim 13 Avr - 2:06

Me voila a faire ce que je fait toutes les nuits ou presque depuis que je suis dans ce penssionat voila un moment maintenant. Je sors tranquillement de ma chambre vers 2 heures du matin quand tout le monde dors et que rien n'est a redouter, je déambule dans les couloirs a la recherche de cet endroit ou j'aime me trouver. Il n'est pas rare de croiser des penssionaires dans les couloirs qui croyez-le bien, font le même chose que moi, c'est a dire sortir clandestinement et vivre sa vie. Un bon nombre de gens ici ont une vie nocturne. Ce penssionnat est en vie, qu'importe soit l'heure, bien que l'on pense que les surveillent sont soit de notre coté ou soit lassés de toujours nous courir apres alors qu'ils savent pertinament que l'on recomencerait la nuit suivante. Bref, on s'en moque une peu des autres, parlons de moi ! Je me dirigeais donc, les pieds nus sur le sol froid du penssionat en cette nuit de printemps. Habillée de même facon qu'a l'ordinaire c'est a dire d'une robe simple, blanc cassé et légère .. Pour le premier pervers venu cela l'attirerais forcément avec mes courbes et maleuresement ma poitrine maleuresement généreuse. Mais je savais me défendre même si je n'y parraissait pas. Non en tapant, mais je dois dire que je cri beaucoup quand une personne me tape sur le système. Mes cheveux d'un vert foncés dansait dérriere moi a chaqu'un de mes pas et je tenais de ma main droite : ce qui semblait etre une pochette verte, ma préférée. Celle-ci contenait un support ridige, des feuilles de papier blanches ainsi que le strict nécéssaire dans le matériel. Vous l'aurez deviné, ma passion éait celle de dessiner et la Salon était mon endroit préféré pour exercer cette art. Une passion que j'ai depuis ma tendre enfance, l'époque ou je vivais encore au sud du Japon dans cette petite et calme maison avec ma mère, qui m'a d'ailleur transmit cette passion. Oui cette époque ou ma seule amie était ma mère et qu'elle s'était jamais entendu avec les autres personne. Non car je ne le pouvais pas, mais que je ne le voulais pas. Je suis de nature tres franche et maleuresement le genre de personne qui dis des choses vexante et colérique alors peu de personne osent venir me parler.

Ah ! Me voila enfin arrivée au salon, je m'empresse de tourner la poignée et de pénétrer en cette pièce si noire et calme et surtout : déserte. Je prends soin de refermer délicatement le porte dérrière moi, sans un bruit, la solitude ma appris a être discrete a vrai dire. Je baillai délicatement, je dormais peu mais je m'en moquait. Ma pochette quitta mes fins doigts pour se poser sur une des petites table de bos du salon. Tandis que moi je m'installait dans mon pouf habituel et confortable, un pouf avec des nuances de vert que j'aimais fortement. Une petite lampe allumée a coté de moi, me prétant l'éclairage nécéssaire pour dessiner. Toujours se silence que je ne comptait pas rompre, je pris tout mon matériel et emtama quelques traits de crayons, sans savoir que je comptait dessiner. Une pause un instant de reflexion et en même temps détaillait cette pièce du regard, une bouteille d'alcool dans un coin de la pièce. Remarque, ce saké ne m'étonais même pas. Ces jeunes sont si délurés de nos jours que j'était persuadée de trouver des préservatifs dans un des tiroirs qui m'entouraient. Les minutes défilaient et je continuait mon oeuvre et les éléments venaient se former peu a peu. On pouvais appercevoir, des rochers, une plage .. Et deux silouettes qu'on l'on disernait a peine. Une plage qui me rapellait fortement celle de ma région, celle non loin de chez moi. Le straits de crayons s'enchainaient tout seuls, comme si je ne le contrôlait pas ! Les silouettes était visible peu a peu, une grade et une petite et fine. De longs cheveux .. les miens ! Et cette autre forme, visiblement un homme, on aurait dit ....


Ah !


Je fis tomber tout mon matériel alors que je me relevait brusquement, je venait de réaliser ce qu'était mon dessin. Mes yeux émeraudes équarquillés, les jambes légèrement pliées et mes mains plaquée sur ma bouche, un sentiment de stupeur m'envahissais. La planche a dessin, de traviole était au sol face à moi. Je me retenait de crier. Ce jeune homme dont elle ne savait pas grand chose, appart qu'il était le seul à ne pas lm'avoir fuit. En fait, la raison pour laquelle j'était venue à ce penssionat étaient les problèmes d'argent de ma mère mais aussi a cause de lui. Le seul qui soit venu me parler, le seul qui ait supporté ma facon de m'exprimer envers les autres. Le seul à avoir supporté ses sautes d'humeur. Ce type était le contraire de la sensibilité. Et de plus je savait qu'il n'était pas forcement tres net et qu'il se battait bien souvent et je n'aimait pas ca même si je ne lui avait jamais dit. Il me fesait peur mais en même temps .. Je le sentait bien ! Que je me rapprochait de lui, et ca c'était moi qui me fesait peur, alors j'ai préférer m'enfuir, je suis une lâche. Mais comme je le dit bien souvent : personne n'est irremplaceable. Il a bien du refaire sa vie, m'oublier ...

ALORS POURQUOI AI-JE DESINé NOTRE PREMIERE RENCONTRE ?!


Je sentait la rage monter, je me précipitai vers ma planche, en detacha la feuille et en fis une boulette entre mes mains avant de la lancer contre le mur ! Je sentait mes yeux s'humidifier, alerte à la catastrophe. Remarque, personne ne debarquerai ici maintenant vu l'heure et les murs sont insonorisés, je pouvois me laisser exploser en sanglots. Je tombai soudainement à genoux, la bouche entrouverte. Pourquoi l'avait-je fuis ? Pourqioi voulais-je a tout prix retrouver cette solutude qui a bercer mon enfance ? Les dents sérrées, a terre a milieu de tout mon matériel, je me laissait sangloter en silence ...
Revenir en haut Aller en bas
http://Temari-Naruto-RPG.forumsactifs.com
Zélos Wilder
élève nouveau(elle)
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 26
Age du personnage : CeRi$e LoVeR
Humeur [RPG] : Éleve
Date d'inscription : 17/04/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétéro

MessageSujet: Re: Nuit blanche a éxercer sa passion ... [Pv Hentai]   Ven 18 Avr - 1:20

Il était dans les alentours de deux heures du matin, une heure très tardive. Depuis vingt trois heures, heure à laquelle Zélos devait dormir, ne réussissait pas à trouver le sommeil. Ses yeux étaient fixés à la lune qu'on voyait pleinement ainsi formant une lumière résplendissante. Peut être était-ce a cause de cette foutue lumière qu'il n'arrivait pas? Certainement pas! Pourtant il cherchait mille et une raisons de savoir pourquoi il n'arrivait pas à dormir. Il poussa un tout petit soupir très discret puis tourna sa tete vers le côté. Côté ou on pouvait la voir une porte. Autour de lui, il y avait plein de photo de lui et de ses nombreux amis. Il y avait un reveil programmé pour ne sonner qu'a partir de six heures et demi, des bouquins d'histoire géographie, français et de langues. Zélos regarda de nouveau la porte. Il était attiré à la porte, c'était une envie irresistible que de sortir, il ne trouvait pas le sommeil et donc faire un tour ne lui déplaisait pas le moins du monde. D'un autre côté, il violerait le réglement intérieur du lycée et sera passible d'un expulsion. Mais l'envie de sortir de son li était bien plus forte que de regarder à compter ces statanés étoiles qu'il y avait dans le ciel ce soir là. Il se leva puis s'habilla avec les mêmes habits de la journée c'est-à-dire pantalon blanc cromé avec veste rose rouge de la même couleur de ses cheuveux donc assortis et un bandana blanc. Lorsqu'il mit ses chaussures il regarda une derrière fois les quelques étoiles qui formaient la grande ours puis ouvrit la porte. Il tourna le poignet et tira la porte de sa chambre avec une telle discrétion qu'on entendait seulement le tout petit grincement de la porte. Avant de soritr , Zélos regarda à droite et à gauche du couloir afin de voir si il n'y avait pas de surveillants. Après cette vérification il s'engouffra sur le couloir qui faisait plus à un tunnel qu'autre chose.

Après quelques secondes de marche, il descendit des escaliers puis tomba sur le salon. La porte était ouverte. Tiens donc! Quelqu'un était déjà ou une personne avait malcontreseument oublié de fermer la porte? Car cette porte était grande ouverte. Le rouquin entra tranquillemnt tout en faisant le moins de bruits possibles. Malheureusement, le salon était déjà occupé. Comment se faisait-il qu'une autre personne soit ici. Zélos hésita à lui approcher et s'avaventura plutot dans l'ombre d'un mur juste en face d'elle pour savoir ce qu'elle faisait au juste. Cette dernière déssinait quelque chose. Il se demandait bien ce qu'elle pouvait dessiner et surtout il se demandait comment avait-elle pu ne pas voir ce garçon qui n'était pourtant pas très loin d'elle. Ensuite, tout ce passa très vite, dans un affollement, elle s'écria en disant quelque chose que que le grand roux n'avait pas très bien compris puis jeta son bout de papier qu'elle dessinait sans sans rendre compte vers Zélos. Ce bout de papier, il le prit puis le regarda. En analysant le dessin, on pouvait voir qu'elle avait déssiné deux personnes. Elle s'était déssinée elle même et l'autre était un garçon... Surement son ancien petit ami. Avec un petit soupir tout en fermat les yeux il essaya de remettre en place le dessin. Dans le même temps le rouuqin apercevait la jeune demoiselle tomber par terre et sangloter a tout bout de champ. Inquiet, il se raprocha d'elle, mais plus il se raprochait et plus elle pleurait. Arrivé a sa hauteur Zélos se baissa vers la jeune demoiselle et lui demanda.


Pourquoi pleures tu?...

C'était les premiers mots du jeune garçon. Pas très original comme quesiton dans ce ssituations là mais bon c'était mieux que de ne pas parler. De toute façon quoi qu'il fasse, il savait qu'elle pleura comme même. Alors pour essayer de calmer la demoiselle, il la prit dans ses bras et carressa lui son dos et en même temps ses cheuveux verdâtre tout doucement pour ne pas qu'elle se méfie de lui. C'est tout ce qu'il pouvait faire pour le moment même si il aurait aimé en faire plus. A en juger par son état, ce dessin devait signifier quelque chose de très particulier pour elle...
Revenir en haut Aller en bas
Temi Sachiko
élève qui a la langue pendue
avatar

Féminin Nombre de messages : 662
Age : 107
Age du personnage : J'aiime biien le Turquoiise de mon Pseudo U_U
Humeur [RPG] : Dormiir et Boiire ?
Signe distinctif : Machiiner a Hurler
Date d'inscription : 30/11/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans ( Et toutes ses dents ! XD )
Mes relations:
Sexualité: Elle s'en fou U_U

MessageSujet: Re: Nuit blanche a éxercer sa passion ... [Pv Hentai]   Ven 18 Avr - 2:24

Je ne comprenait pas vraiment ma situation en cet instant même. Je sanglotait, chose que je n'avait pas faite depuis un bon nombre d'années deja. Oui, je n'était pas du tout le ganre de fille à la larme facile. Au contraire, grace a la solitude dans laquelle je m'isolait moi-même, celle-ci m'avait sacrément renforcée et mes larmes je ne les versait jamais. Mais ce soir, cette nuit plutôt, je ne comprenait pas. Je m'isolait souvent seule ici pour dessiner au calme comme je l'aimait, lui, le silence ... Je dessinait toujours sans réfléchie, comme si mes penssées du jour se dessinait d'elle même sur un bout de papier, comme ca. Mais cette fois, une scène, cette scène que j'avait dessinée, cela fesait bien lontemps qu'elle était morte et entérée. Je l'avait de moi-même envoyée au oubliettes cette rencontre, ce type qui n'était bon qu'a combattre. Mais c'était le seul qui avait tenter de m'approcher de lui-même, enfin le seul qui avait tenter sans que ce soit a des fins perverses dans une chambre. Et moi, je m'était toujours eloignée de lui. Il me considérait comme uen amie, et cela était réciproque même si je lui disait le contraire. Mais en aucun cas je n'avait dévoloppé des sentiments amoureux. J'ignorai totalement ce qu'était l'amour. La seule face que je susi conaissait était le sexe. L'amour et l'amitié étaient des inconnues à ma personne, c'est d'ailleur surement pour cela que lorsque que je tentais de dessiner ces sentiments : les visages des sujets était bien trop vide d'expression. Tel était mon point faible en matière de dessin.

Et me voila piteusement a genoux au sol, sentant soudainement les pas se rapprochant de moi. La silouette que je ne regardait pas car le tête dans mes mains, s'agenouilla face a moi et rien qu'a cette approche, mes sanglots furent légèrement moins bruyant mais je ne les controlait pas. En la honte .. Pleurer, mais surtout pleurer devant quelqu'un, d'ailleru elle ne l'avait même pas vu entré celui-la. Je disait "celui" la sans l'avoir vu, une intuision .. U_U. Je me sentais stupide. Puis alors, je senti la chaleur humaine me prendre dans ses bras et me serrer contre elle ( bah oui LA chaleur humaine .. ). Cette fois j'en avait confirmation, c'était bel et bien un homme. Un homme dont je n'avait pas encore repondu a sa question. Mes sanglots céssèrent a ma vonlonté et mon visage était presque plongé dans les long cheveux roux du garcon qui n'était pas commum. Je n'avait aps encore vu son visage. J'avait uen énorme envie de le gifler a l'instant même. D'ou s'était t-il permis de me caliner comme ca ? Me sourcils se froncèrent soudainement. Je prenait appuis sur ses épaules pour me détacher de son étrainte et de ses gestes calins. Et je le regardai d'un air sévère et d'un ton le plus sec que je pouvais faire :


Ca te regarde !?

Je me releva alors lentement avant de m'assoir lentement dans un canapé rouge assez grand pour contenir quattre personnes. Les bras croisée et el même regard, je regardait le garcon qui n'était pas mal du tout pour un rouquin ! je me gratta la tête un instant en regardant mon matériel a dessin que je n'ait pas envie de ramasser de suite. Le garcon dont elle connaissait rien, même pas son nom avait dut remarquer que j'était pas le genre de fille sociable. Mais lui semblait etre un peu mon contraire, la preuve : prendre uen inconnue dans ses bras et lui demander ce qui ne vas pas, tout le monde ne fait pas ca. Je baissai légèrement la tête et regarda mes pieds, je ne parlait que tres peu, mais ce type ne semblait pas être comme les autre. Enfin si il était venu pour des fin perverses : la oui il serai comme les autres. D'un ton calme et posé, je m'apprétait a faire une chose que ne fesait que rarement. D'une petit voix j'anoncai :


Désolée, mais je ne suis pas du genre a mon confier. J'aime la solitude ..
Revenir en haut Aller en bas
http://Temari-Naruto-RPG.forumsactifs.com
Zélos Wilder
élève nouveau(elle)
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 26
Age du personnage : CeRi$e LoVeR
Humeur [RPG] : Éleve
Date d'inscription : 17/04/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétéro

MessageSujet: Re: Nuit blanche a éxercer sa passion ... [Pv Hentai]   Ven 18 Avr - 4:06

Zélos continua de caliner la jeune demoiselle de plus en plus tendrement. Il appréciait vraiment lui faire ça. D'ailleurs, elle avait l'air calmée. Il faut dire que ses mains avaient l'air d'être crées pour ça. Ces denières montèrent de plus en plus en haut jusqu'a atteindre le coup très froid de la demoiselle. Jugeant qu'il était préférable de ne pas toucher à son coup, vu dans quel état était la pauvre fille, il redescendit tout doucement ses délicates mains et continua ce qu'il faisait c'est à dire la réconforter tendrement. Zélos était toujours heureux de lui faire ce doux petit calin. C'est sur, qu'en pleine nuit et qu l'on arrive pas à dormir, rencontrer une sublime femme pendant sa errance était un magnifique cadeau et fantasme. Il le savait très bien. Mais dans cette situation là, la femme en question pleurait, snaglotait et il était bien difficile pour notre grand rouquin de ne pas rester à la tentation de consoler une fille à la cheuveulure toute verdâtre.
La jeune femme ne se laissait plus faire d'attouchements sur son propore dos pour très longtemps. En effet, elle enleva avec dureté les bras de Zélos de son coprs. Ce dernier comprit immédiateùent qu'il n'aurait pas du faire ce geste aussi brusquement mais bon il l'avait fait et devevait en assumer toutes les conséquences. Comme l'hypothése que la jeune étudiante crierai et que son cri soit entendu puis perçut par tout le voisignage, c'est-à-dire par tout les éléves de l'établissement et se provoquer ainsi la honte par les éléves et les amis du lycée. Et puis ensuite aussi, celle de devoir passer en commission de discipline pour abus sur éléve en pleurs et enfin se faire expulser du lycée pour la raison qu'est finalemment d'attouchement sexuels dans l'encenite de l'établissmeent. Ce la ferait bien al Une des journal dis donc! A la suite des dires de cette fille Zélos la regarda. On peut dire que cette fille là était vraiment belle. Même si elle était en sanglots, elle était ne perdait rien en sa beauté ni en son charme. Avoir une cheuveulure de cette couleur et des yeux aussi magnifiques soit ils très émeraudes, le rouquin n'en démorait pas de la dévisager. Il regarda la demoiselle qui se releva avec une aisance sans égale et surtout très doucement et silencieusement poue s'asseoir tranquillement sur un canapé quatres places. Zélos se leva lui aussi et la rejoigna derrière elle lorsqu'elle s'assit on pu entendre dire les mots qui sortaient de la bouche de la fille aux yeux d'émeraude :


Désolée, mais je ne suis pas du genre a mon confier. J'aime la solitude ...

Il faut dire que moi c'est le contraire. J'adore parler aux gens qui m'entourent... Je veux bien que tu ne confie pas à moi alors laisse moi essayer de te rendre un peu moins triste cette nuit...


La voix de la demoiselle était froide et grave et plus, le rouquin avait l'impression qu'il se faisait agressé par cette fille. Malgrès tout, il l'avait répondu comme si elle lui avait dit ces deux phrases avec beaucoup d'enthousiasme. A présent, il analysa cette jeune femme. Elle portait une robe blanche très courte qui donnait l'impression qu'elle était transparante tellement elle était blanche. D'ailleurs avant ça il n'avait même pas remarqué le détail cité précédement. Puis, comme si il avait vu quelque chose d'étrange dans le coin du salon, Zélos se brusquement du canapé où il s'était confortablement assit avec la jeune femme. Il se diriga vers le coin de la pièce ou était placé une bouteille de saké à 80% pleine. Les personnes ont vraiment du gaspillé leur argent pour rien. Ne rien boire dessus, c'était une abération pour el monde. D'un pas rapide, Zélos ferma la seule porte du salon puis rejoigna encore de nouveau la jeune femme sur la canapé puis lui tendit la bouteille pour montrer qu'il ne voulait aucun mal bien au contraire. Il lui sourit tendrement et dit avec enthousiame :

Tiens! Boit du Saké sa te fera du bien!
Revenir en haut Aller en bas
Temi Sachiko
élève qui a la langue pendue
avatar

Féminin Nombre de messages : 662
Age : 107
Age du personnage : J'aiime biien le Turquoiise de mon Pseudo U_U
Humeur [RPG] : Dormiir et Boiire ?
Signe distinctif : Machiiner a Hurler
Date d'inscription : 30/11/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans ( Et toutes ses dents ! XD )
Mes relations:
Sexualité: Elle s'en fou U_U

MessageSujet: Re: Nuit blanche a éxercer sa passion ... [Pv Hentai]   Ven 18 Avr - 5:02

Ce type dont j'ignorai le nom apparement ne voulais pas partir d'ici. Etait t-il Baka a t'en creuver les narines ou alors pot de colle de première ? Enfin, peut être était t-il le genre de personne a vraiment s'ouvrir a tout le monde et a étaler sa vie sur tout les toits. Il était vraiment mon contraire lui en fait. Ce type n'était bien commum, et en plus je le trouvais assez mignon dans son genre. Même si la sorte de vetement que lui portait était bien étrange a son gout, mais cette manière de s'habillait réveillait en lui un certain charme, alors que ces vêtements ne donnerai pas un aspect positif sur n'importe qui. De plus, le bandana blanc aussi lui donnait un petit plus. Bien qu'a première vu de sa facon de se comporter et de s'habiller, on pourrait penser qu'il était un bon vantard en fait. Il disait vouloir m'enlever ma tristesse cette nuit, mais elle avait déja bien disparut ma tristesse, je ne fesait plus attention a mon materiel éparpillé un peu partout. Il était assis a ma droite, mais mon regard restait fixé droit devant moi, je ne voulais pas e regarder. Deja je me surprenait moi même a ne pas avoir ramasser mes affaires et etre sortie mes jambe a mon coup et l'avoir envoyé balader. Non, étrangement j'avais envie de rester, mais surement ne pas avoir fait cette rencontre dans ce salon, m'avoir laisser tranquille aurait été mieux pour moi, mais peut etre serai-je encore en sanglots à ce moment précis. Au moins il me changerai les idées comme il venait de me le dire. Je restait muette jusqu'a voir Zelos se lever et se précipiter vers la bouteille de Saké dans le coin de la pièce que j'avait remarqué précédemment. Il ne manquait plus qu'il trouve les foutus préservatifs comme je les avaient pensé et la j'aurai été bonne a devenir voyante.

Le garcon roux revint alors rapidement vers moi et me tendis la bouteille apres quelques paroles. Alors il n'était pas un alcolo mais avait été cherhé cette bouteille pour moi ? Il voulais que je nois mes soucis et pensés dans l'alcool ? Que j'oublit tout ? Ce n'était vraiment pas une mauvaise idée. Et puis mes pratique habituelles pour envoler mes soucis, boire en était la principale. Le rouquin, un air chaleureux sur le visage et vraiment l'air sincère de vouloir me remonter le moral était la, planté devant moi avec sa foutu bouteille a la main. Ma main droite se leva alors en direction de la famause bouteille. Ma main s'approchait dangeresement de et alccol qui pourrait me faire faire des bétises. Je m'apprétait à saisir la bouteille, ma main imobile, grande ouverte devant le Saké, il n'y avait plus qu'a l'attraper. Mon regard émeraude lui, était fixer sur celui de Zelos l'espece d'un instant, la bouche entrouverte. Puis soudainement, ma main se referma, mais sans avoir saisit la bouteille. Je serrait mon poingt dans le vide avant de le reposer sur mes genoux et regardait le garcon dans les yeux. Apres tout, je ne le conaissait pas, je ne pouvais qu'être méfiante a son égar. Et puis qui sait se qu'il essayais de faire ? Peut etre voulait-t-il simplement me souler et ensuite profiter de mon corps de je savait avantageux. Et puis je conaissait mon comportement avec l'alcool, ce liquide démoniaque qui me fesait faire nimporte quoi. Mais la seule moyen de lui faire comprendre pourquoi elle ne préférait pas boire, serait de lui expliquer. Car je n'aimait pas mentir et prétendre que "je ne bois pas d'alcool" me semblait stupide. Alors toujours en le regardant, une voix neutre retentit dans la pièce, au moins je n'avait plsu mon visage sévère :


Je ne te connais pas, et je ne tiens pas du tout l'alcool. Cette nuit je ne tiens pas à me mettre dans tout mes états, surtout qu'avec cette bouteille je serait capable de tenter de te violer, je l'ai déja fait et je n'ai aps envie de retenter l'expérience ce soir. De plus je n'ai aucun soucis a noyer dans le Saké, donc ette bouteille je n'y toucherai pas. Et je te conseille d'en faire autant, dieu sait ce que ceux qui ont acheter ce saké on bien pu faire avec, les jeunes sont tellement stupide et crades ... Tous des Baka ..

Voila, je m'était lancée et avait tout dit ce que je voulais dire. Enfin, j'en avait même dit trop, je lui avait parler de mon problème avec l'alcool sans le faire expres en plus. Mon visage restait neutre, aucun sourire n'aparaissait sur celui-ci, remarque, je voyais pas pourquoi je ferai cela. Je me leva alors de ma place et contournai le garcon avec sa bouteille de Saké à la main. Le fuit a nouveau comme je l'avais fait précédemment, je n'aimais pas trop être trop proche des gens et je trouvais en avoir déja beaucoup fait avec le roux. Je me disait parfoit qu'essayer d'etre sociable n'était pas une mauvaise idée, mais je ne voyais pas vraiment être comme ca. Car avec toute ces histoire que l'on m'avait raconter, que faire confiance a une personne est très dangereux et qu l'on se fesait souvent avoir, je ne préférait pas essayer. Mais les gens ne sont aps tous ignoble et la vraie amitié existe. Qui sait si je n'aimerai pas la rencontrer celle la ? Cette "Amitié" ? A présent dos a lui, je me stoppa un moment. Nous ne nous connaissons même pas. Je ne me souvenait même pas l'avoir croisé dans ce penssionat. Mais de toute facon, j'évitait de croiser qui que ce soit dans ce penssionat. Mais connaitre nos nom serait déja un debut non ? :

Temi Sachiko ..

Je ne savait pas si le garcon comprendrait que ces deux mots correspondraient a mon identité. Mais il n'avait qu'a se servir de sa cervelle hein ? Apres avoir prononcer mon nom, je me dirigeai vers mon materiel que j'avait piteusement fait tomber. Je ramassais tout ca dans une lenteur extrème afin de tout runir dans ma pochette. Mais bien sur, je ne pretait pas attention au dessin que j'avait déssiné tout à l'heure. Le laisser à ce coin serait préférable, l'oublier une bonne fois pour toute. Une fois le tout rassemblé, je posai ma pochette verte pale sur la table. Je me retourna rapidement, fesant légèrement virvolter ma légere, très légère robe et mes libre et long cheveux pour apercevoir de nouveau se garcon. Je me disait que je devait essayer, ce mot " sociable ". Car lui l'était et je l'avais compris ! Faire un effort, dire quelque chose ! Puis une question des plus evidente me passa a l'esprit. Peut etre serait-il content que je m'interresse un peu à lui. Je croisait mes bras sous ma poitrine, restant toujours debout, les pieds nus :

Et toi, que fait tu la au fait ?
Revenir en haut Aller en bas
http://Temari-Naruto-RPG.forumsactifs.com
Zélos Wilder
élève nouveau(elle)
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 26
Age du personnage : CeRi$e LoVeR
Humeur [RPG] : Éleve
Date d'inscription : 17/04/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétéro

MessageSujet: Re: Nuit blanche a éxercer sa passion ... [Pv Hentai]   Ven 18 Avr - 15:50

La jeune fille à la cheuveulure verdarte tendit sa main délicatement vers la bouteille que Zélos lui avait gentillement proposé. Il faut dire que la fait de boire de l'alcool dans une situation telle que celle ci favorisait très fortement la consomation de saké et donc en user de beaucoup pour noyer les soucis et autres traquats du quotidient ou de la vie. Le rouquin avait réélement conscience des soucis de Temi qui elle même ne voulait pas du tout se confier mais lui n'avait pas hésité à prendre la fameuse bouteille de saké bien caché mais apparue miraculeusement dans ce salon vide et sombre. Etait-ce une coincidence si Zélos avait vu cette bouteille à ce moment là? D'ailleurs était-ce aussi une coincidence si il n'arrivait pas à trouver le sommeil ce jour précis à exactement deux trantes six du matin? C'est ce qu'il se demanda pendant un très bref instant. Le grand roux et Temi se regardèrent tout en constant que les yeux de Temi était d'une couleure encore inédite pour lui. Un vert tellement émeraude qu'on pouvait prendre ceux ci comme un véritable bijoux d'émeraude à l'état pur. Il se regardèrent encore jusqu'a ce que la jeune fille a la cheuveulure verdatre ferme les poings juste avant de prendre la bouteille. Très mystérieux tout ça. Pourquoi avait elle éxécuter cette action? C'était plutot une bonne solution que de noyer ses soucis le temps d'un moment aussi bref soit-il. La nuit lui paraittrait bien courte à notre Zélos. Pour justifier son désir de ne pas boire de ce saké, elle lui répliqua ensuite :


Je ne te connais pas, et je ne tiens pas du tout l'alcool. Cette nuit je ne tiens pas à me mettre dans tout mes états, surtout qu'avec cette bouteille je serait capable de tenter de te violer, je l'ai déja fait et je n'ai pas envie de retenter l'expérience ce soir. De plus je n'ai aucun soucis a noyer dans le Saké, donc ette bouteille je n'y toucherai pas. Et je te conseille d'en faire autant, dieu sait ce que ceux qui ont acheter ce saké on bien pu faire avec, les jeunes sont tellement stupide et crades ... Tous des Baka ..


Tiens donc! Les jeunes sont donc des Baka maintenant?... Zélos émit un petit sourir qui lui paru tout naturel pour ce moment précis. Il faut croire que lui même prenait souvent même très souvent les gens pour des Baka et c'était un point en commun en quelque sorte qu'il ne fallait pas lui avouer sous peine d'être rejeté et beaucoup moins appécié de tous. Le fait qu'il prennent tout le monde pour des iméciles était son passe temps à lui, sa passion, son hobby personel et caché. Si il gagnerait de l'argent à chaque fois qu'il prennait une personne pour un imb**ile, Zélos serait surement milionnaire à l'heure qu'il est. Mais cette fois ci son envie de prendre une personne pour une co**e s'était envolé. Cette jeune demoiselle là, lui inspirait confiance, c'était comme si elle avait surement un role majeur dans la suite sa vie. C'est ce qu'il pensait en tout cas. Mais enfin bon, il ne fallait pas qu'il se fasse des illusions d'ailleurs ce qu'elle avait dit précédement l'avait drolement chamboulé. Zélos n'avait bu du saké que rarement et ces rares fois, il était tellement saoul qu'une fois, il finit sur un lit qui n'était pas dans sa chambre et avec qui plus est, deux très magnifiques femmes dessus. C'était une situation qu'il rêvait encore qu'elle se reproduise mais faudrait en plus qu'il s'en souvienne aussi. La mémoire flanche qu'on on boit est c'est assez mauvaise... Elle aussi avait du mal à tenir l'alcool. Selon ses dires, elle serait capable de tenté de violer notre cher Zélos adoré. Lorsqu'elle avait dit ceci il en revenait pas. Une fille qui viole ce n'était pas très courant et très répandu dans le monde. Avait-elle autant de mal à tenir l'alcool que ça? Zélos déposa finalement par une minie crainte la bouteille sur la table avec un petit soupir aussi malheureux que joyeux, juste en face. Puis il se mit à regarder de plus belle cette jolie jeune fille. Cette dernière avait dit son nom et prénom. D'ailleurs pendant une tout petite fraction de seconde, le rouquin se demandait ce que cela pouvait bien signifier. "Temi Sachiko"... Il s'en souviendra du nom cette belle fille et ce pendant pas mal de temps on dirait. Zélos regarda la jeune demoiselle faire. Temi se leva pour ramasser ses affaires qu'elle avait brusquement fait tombés précédement par son exés de colére. Une fois le tout reposé dans sa pochette vert pale elle virevolta vers le rouquin ensuite croisa ses bras sous sa poitrine déjà très généreuse certres mais qui accentua encore plus cette générosité très appéciable à la vue. Toujours debout, elle lui posa la question tellement naturelle et évidente pour le grand roux qu'il fut tout fait normal qu'il réponde immédiantement :

Et toi, que fait tu la au fait ?

Je n'arrivais pas a trouver le sommeil...


Zélos souria betement à ses paroles. Il était un peu géné de répondre à cette question car si on n'arrive pas à dormir sur son lit on y reste malgrès tout et puis tant pis! Il se gratta les cheuveux en guise de honte puis continua de la regarder non plus sa poitrine mais ses yeux. Temi avait l'air sérieuse dans ces faits et ses gestes alors que le rouquin pas du tout, bien aucontraire. Il se contentait de lui sortir un beau sourir mais très bête malheureusement. Il se leva pour se mettre à sa hauteur puis mit ses mains derrière lui comme un petit enfant de huit ans et lui demanda avec la voix la plus douce possible :


Donc me voici ici devant toi. Se te dérange si je reste avec toi Temi? Au fait je suis Zélos Wilder...
Revenir en haut Aller en bas
Temi Sachiko
élève qui a la langue pendue
avatar

Féminin Nombre de messages : 662
Age : 107
Age du personnage : J'aiime biien le Turquoiise de mon Pseudo U_U
Humeur [RPG] : Dormiir et Boiire ?
Signe distinctif : Machiiner a Hurler
Date d'inscription : 30/11/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans ( Et toutes ses dents ! XD )
Mes relations:
Sexualité: Elle s'en fou U_U

MessageSujet: Re: Nuit blanche a éxercer sa passion ... [Pv Hentai]   Sam 19 Avr - 2:11

Il n'arrivait pas a dormir ? Hum, cela était un peu le prétexte q'utilisait tous les étudiant qui se fesaient grillés par les surveillants. Mais en fait, je lui avait posé la question sans vraiment attendre une réponse, je m'en foutait un peu en fait. Totalement ouais ! Il se rapprochait de moi de plus en plus, n'avait t-il pas encore compris que je n'aimait pas cela. Il semblait vraiment vouloir rester avec moi cette nuit, ce Zelos. Un nom peu commum. Mais cela lui fesait marquer un point car je n'aimait pas tout ce qui était "commum". Il me sourait de toute ses dents. A mes souvenirs, je ne me souvenait pas avoir souris ainsi un jour, je n'y avait jamais parvenu. Même quand ces gamins du collège avaient tenté les chatouilles, je n'y avait pas céda et mon visage restait toujours aussi neutre. Je ne savait pas quoi dire. Une grande partie de moi avait envie de le gifler pour son sourire idiot, mais cela n'avait aucun sens, puis elle ne voulais pas non plus avoir l'air d'une folle à la force herculéenne. Et en même temps une autre partie de moi avait envie de lui permettre de rester avec moi, lui dire que sa compagnie n'était pas si déségréable que ca. Tranchant entre les deux, je ne disais rien, ce que l'on pourrait qualifier de vent. Et nous restâmes comme ca, plusieurs secondes a nous regarder droit dans les yeux sans un mot, sans un bruit. Même que l'on aurait pu entendre une mouche voler sans soucis. En parlant de mouches, des pas de firent entendre dans le couloir et se dirigèrent droit vers nous. Ce silence entre nous deux avait été d'un grand service. J'attrapa Zelos par le heut de son vêtement si soudainement qu'il n'aurait aps compris ce que je fesait. L'entrainant ainsi jusqu'a l'arrière de se canapé quatres places. J'apuyais vivement sur sa tête rousse pour qu'il se baisse rapidement et se cache derrière ce canapé. Je me colla a lui sans vraiment en etre consciente pour prendre moins de place et ne pas se faire reperer. La porte du salon s'ouvrit alors doucment et une tête de surveillant regarda un instant s'il n'y avait âme qui vive. Aie ! La bouteille de Saké, la pochette ! ouf, ce surveillant idiot na semblait pas y preter attantion. Je mis alors mon index sur mes lèvres pour dire a Zelos de se taire, un regard meurtrier pour bien lui faire comprendre qu'il passerait un sale quart d'heure s'il n'obeissait pas. Je restait toujours collée a lui et m'enpéchait même de respirer. Je n'avait aucune envie de ma faire reperer ici, et encore moins avec un garcon. Le surveillant fis alors demi-tour et referma soignement la porte, c'est a se moment la que j'eu un énorme soupir de soulagement et constatai que j'était collée a Zelos pour la deuxième fois de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
http://Temari-Naruto-RPG.forumsactifs.com
Zélos Wilder
élève nouveau(elle)
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 26
Age du personnage : CeRi$e LoVeR
Humeur [RPG] : Éleve
Date d'inscription : 17/04/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétéro

MessageSujet: Re: Nuit blanche a éxercer sa passion ... [Pv Hentai]   Sam 19 Avr - 3:20

Ce regard... Il était complétement magnifique malgrès que le regard de Temi était neutre. Cette dernière ne savait peut être pas qu'elle était très belle. Un proverbe disait qu'une femme était toujours plus belle lorsqu'elle ne le savait pas. Zélos la regarda tendrement même si ce n'était pas le genre de la jeune demoiselle à la cheuveulure verdatre. Au bout d'une dizaines de secondes, de regards mutuels, que l'un qui sourait bétement tandis que l'autre était complétement neutre, les deux personnages entendirent soudainement la poignée de la porte s'ouvrir. La réaction du grand roux était plutot détentue et même carrément neutre à l'entrée d'une personne ou bien même d'un surveillant. Tandis que sa partenaire s'était affollée comme un chat dans une situation désespéré pour se précipter vers le coup du garçon, enfait c'était le haut du vetement de Zélos qu'elle avait attrapé pour l'enmmener derrière le canapé où ils s'étaient assis. Mais pourquoi faire? Les agissemnts de Temi lui paraissaient plutôt étranges. Voulait-elle finalement faire l'amour avec le rouquin? De plus, c'était la deuxieme fois qu'ils s'étaiennt pris des les bras. Drole de coincidence me direz vous... En tout cas, les deux jeunes élèves étaient sous le canapé et ils restèrent le temps que la personne rentre. Cette personne en question n'était qu'un simple surveillant de pacotille qui analysait les couloirs à la recherches d'hors la loi. Mais pourquoi avait elle fait ce geste? Zélos voulait ajouter une remarque mais il se fut très vite empéché par le doux index de la fille qui le placa sur sa bouche. C'est alors que le grand roux ouvrit ses grands yeux verts tandis que Temi lui avait lancé un regard meurtrier. En fait, Zélos voulait simplement dire une truc du genre "Tu m'éttouffe!! è__é" Mais il ne pouvait pas. D'ailleurs, pour lui c'était la seule contrainte. Il faut savoir que Temi était collé à lui mais vraiment collé. Elle était en haut tandis que lui était plus vers le sol. Ce qui avait pour effet de sentir tout sa poitrine sur lui. Il aimait ça. Il regarda ses bras qui étaient en hauteur puis les placa autour de la fille à la cheuveulure verdatre. Zélos la serra très fort pour la sentir encore plus près d'elle. Après cette dizaine de secondes où le surveillant regarda si tout était normal, le rouquin lacha un de ses bras puis on entendit la porte se claquer fortement. A présent que le surveillant de pacotille était passé, Temi et Zélos étaient seuls à présent pas pour un moment mais jusqu'au matin, enfin si ils le souhaitaient. Il lacha son dernier bras de son dos et avec, il enleva délicatement l'index qui lui ne permetta pas de parler. Il raprocha ensuite sa tête vers la jeune demoiselle voulant la faire croire qu'il comptait l'embrasser. Au denrier moment, sa tête changea de trajecttoire pour aller complétement vers la droite et avec ses bras, il dégagea Temi. Une fois les deux debout :

Pour te remercier...

Cette fois, ci ce n'était pas une feinte mais un véritable baiser que donna Zélos à Temi. Il lui fit ce baiser pour lui remercier de l'avoir aidé pour éviter ce surveillant. Elle aurait pu le laisser seul mais non. Elle avait trouvé la meilleure solution possible. Se cacher derrière ce canapé à quatre places. Même si le grand roux aurait eu cette idée, il ne l'aurait pas éffectué par crainte d'être pri pour un pervers. Mais c'était différent car c'était une fille qui l'avait fait. Il faut dire aussi que ce garçon avait tellement crée de problèmes dans ce lycée que si on le verrait encore une fois hors de sa chambre la nuit il risquerait l'expulsion... Mais le baiser du rouquin signifiat bien plus de cette reconnaissance, il signifait le fait qu'il était totallement séduit par cette Temi Sachiko.
Revenir en haut Aller en bas
Temi Sachiko
élève qui a la langue pendue
avatar

Féminin Nombre de messages : 662
Age : 107
Age du personnage : J'aiime biien le Turquoiise de mon Pseudo U_U
Humeur [RPG] : Dormiir et Boiire ?
Signe distinctif : Machiiner a Hurler
Date d'inscription : 30/11/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans ( Et toutes ses dents ! XD )
Mes relations:
Sexualité: Elle s'en fou U_U

MessageSujet: Re: Nuit blanche a éxercer sa passion ... [Pv Hentai]   Sam 19 Avr - 16:55

Nous étions enfin seuls, de nouveau seul. Je pourrais enfin sortir de ma cachette miteuse de dérrière le canapé. Je resta à ma position un peu plus lontemps, je n'avait même pas fait attention au fait que Zelos m'avait pris dans ses bras. Cette chose ne me préoccupait pas vraiment. Puis il me regardait a nouveau et enleva mon index de mes lèvres doucement et soigneusement, bien que j'en n'en comprenait pas la raison. Puis en le voyant rapprocher son visage du rien. Je ne fis rien comme a mon habitude, je me contentais de le regarder, et un sourcil se leva en signe d'incompréhension. J'avait une expression du visage douteuse. Comptait-il m'embrasser ? Je n'avait qu'a tourner le visage au dernier moment pour lui mettre un vent et le faire taire. Mais étrangement, il s'en chargea a ma place et détourna son visage avant de m'embrasser, mais bon, au moins j'était bien soulagée. Puis il se relevèrent tout les deux et je croisa de nouveau les bras. Ma mine colérique ne tarderai pas a être de retour je le sentais. Je restait debout, droite comme un piquet. Finalement je retournerai bientot dans ma chambre pour cette farce de mauvais gout que m'avait fait ce rouquin. C'était bien la première fois qu'on me la fesait celle la ! Et croyez moi j'm'en souviendrais. ALors que j'allais faire demi tour en direction de la porte, je sentis soudainement des lèvres se poser sur les miennes. Trop soudainement a mon gout, apres ces quelques mots .. Ce type embrassait t-il la personne si elle lui rendait un service ? Il était vraiment étrange. Mes yeux verts étaient a la limite de l'équarquillement, ils ne tarderaient pas a sortir de leur orbites. Je restais, mes bras croisés et cette expréssion éffarée sur mon visage. Mais je ne percutait pas tout de suite et ne le repoussai pas. Puis quand je réalisai enfin ce qui se passait vraiment, j'eu une réaction bien différente de celles que j'avaient habituellement. Je décroisais alor mes bras et m'agrippa au haut du garcon et .. je lui rendis son baiser du mieux que je ne pouvais apres avoir doucement fermé mes paupières , durant plusieurs secondes qui furent bien courtes. Puis, je rompit brutalement le baiser et le poussa alors de toutes mes forces. Je touchais mes lèvres du bout des doigts sans pour autant les essuyé. mais j'était étonée de mon propre geste, et ainsi je regardais Zélos. Je gloussa alors un instant avant de prendre doucement la parole, la tête toujours en direction du visage du garcon. Je n'était pas du genre a parler tête baissée, je ne me rabaissait jamais. Dans une telle situation, j'aurais normalement hurler et aurait réagis bien plus violement. Mais son baiser, c'est comme ci il m'avait calmé, appaisée. Même si son air de débile était la, j'avait l'impression de bien l'apprecier.

Je suppose .. Que tu est du genre a embrasser n'importe qui pour n'importe quelle raison non ?

Je penchais alors légèrement ma tête du coté gauche d'un visage interrogateur. J'attendais une réponse avec impatient, c'est surement la raison pour laquelle j'avait recroisé mes bras.Pourquoi lui avais-je rendu son baiser ? Cela était encore un mystère pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://Temari-Naruto-RPG.forumsactifs.com
Zélos Wilder
élève nouveau(elle)
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 26
Age du personnage : CeRi$e LoVeR
Humeur [RPG] : Éleve
Date d'inscription : 17/04/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétéro

MessageSujet: Re: Nuit blanche a éxercer sa passion ... [Pv Hentai]   Sam 19 Avr - 17:56

Je suppose .. Que tu est du genre a embrasser n'importe qui pour n'importe quelle raison non ?

Juste avant qu'elle pose cette question assez pertinente au rouquin, elle s'était agrippée à Zélos et lui embrassa tendrement à son tour. Mais qu'est ce qui la prennait à cette fille de vouloir embrasser? Il faut dire que le garçon n'avait pas du tout prévu ce que faisait la fille à la minie robe sérrée. Il sentait que ce baiser n'était pas aussi innocent que son baiser à lui. C'était surprement de sa part. Du moins qu'il la connaisse jamais il songeait qu'elle l'embrasserait et surtout d'une telle façon. C'était un baiser qui signifait plus l'envie qu'autre chose pour le grand roux. Ce dernier était vraiment très surpris par cette embrassade si soudaine. Ses bras étaient tendus et ses yeux verdatres grand ouverts lorsqu'il s'embrassèrent lui et la jeune fille à la cheuveulure verdatre. Faut croire qu'il n'avait pas prévu c'était normal qu'il soient tendus vers la haut. Mais ce ne fut plus la cas pour très longtemps. Il placa ses bras autour de sa taille juste a la limite de son fessier pour ne pas la brusquer puis il ferma ses yeux. Dans le même temps, Zélos la serra encore une fois très fort contre lui. C'était la troisième fois. Ce n'était plus une coincidence se disait-il. Selon sa réaction lors de sa venue il pensait qu'il recevrait aussitot une gifle de sa part ou bien même un énorme apercu de sa voix a priori très aigue ou encore pire, une grosse droite bien placé en pleine face. Mais rien. Elle l'avait embrassé avec tout son coeur on dirait. Lorsqu'elle se détacha de lui, Temi bouscula violement Zélos sur le canapé à quatre places juste dérrière lui. Mais ce dernier, lorsqu'il tomba vers la canapé frolla, tout le bras gauche de la jeune élève avec ses doigts de la main droite. Zélos s'assit sur le canapé et regarda dans quel état était la fille a la cheuvelure verte. C'était ce qu'il pensait. Elle avait peut être succombé à la tentation du garçon. Il se demandait même si elle ne resterai pas pour continuer ce qu'elle avait commencer. Le rouquin émit encore une fois un sourir bête et une voix inoncente :

C'est bien la première fois que j'embrasse quelqu'un pour la remercier...
Parceque peut être que tu me plait enfin de compte...


Sa dernière phrase était très sérieuse même un peu trop pour lui même. C'était comme si il avait pris la sévérité de la jeunne fille. Et il en était surpris. La tete de Temi s'était à présent penchée sur la droite du grand roux. Donc lui pour répondre à ce geste, il se pencha de l'autre côté c'est-à-dire sur sa gauche aussi. Donc c'était une situation assez amusante pour Zélos qui voulait rire mais il se retena très fortement. Il se regardèrent environ le que Zélos réfléchisse à ce qu'il venait de dire c'est à dire moins d'une seconde puis se leva du canapé. Sa main prit l'autre main de Temi puis pendant un bref instant, il regarda les yeux émeraude de Temi, qui étaient magnifiques. Le rouquin lui sourit tendrement à le jeune fille aux cheuveux verdatre puis doucement, il se raprocha doucement vers cette fille puis l'embrassa de plus belle. Mais cette fois, il ne s'arréta pas de suite mais prolongea son baiser jusqu'a la déposer tout avec douceur sur la canapé. Sa réaction pouvait être viollente mais il fallait qu'il le fasse car une occasion comme celle ci il ne fallait pas surtout pas la gacher. Il s'enleva puis prit quelques méches de ses cheuveux tout verts et les compara à les siennes. Mine de rien, ils étaient aussi soyeux et brillent les uns que les autres. Zélos regarda encore Temi puis toucha son doux visage blanc pour mettre a son tour son index sur ses douces lévres avec un doux regard et avec sincérité il lui dit :

J'ai envie de rester avec toi...
Revenir en haut Aller en bas
Temi Sachiko
élève qui a la langue pendue
avatar

Féminin Nombre de messages : 662
Age : 107
Age du personnage : J'aiime biien le Turquoiise de mon Pseudo U_U
Humeur [RPG] : Dormiir et Boiire ?
Signe distinctif : Machiiner a Hurler
Date d'inscription : 30/11/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans ( Et toutes ses dents ! XD )
Mes relations:
Sexualité: Elle s'en fou U_U

MessageSujet: Re: Nuit blanche a éxercer sa passion ... [Pv Hentai]   Dim 20 Avr - 14:33

Je ne comprenait toujours pas mon propre geste. Pourtant, ce n'était pas la première fois que j'embrassais un garcon il me semble. J'avais deja participer a pas mal de fète entre lycéens, bien que je ne m'y n'étais jamais sentie à ma place. Mais c'est limite si on me forcais, et je ne disais pas non pour la seule raison que je voulais tenter, essayer d'etre enfin sociable avec les gens. Mais c'était toujours le même chose : je restait a mon coin, je me fesait reluquer par tous les garcons de la soirée et leurs copines n'appreciaient pas vraiment à vrai dire. puis je voyais une bouteille d'alcool et par l'ennui j'y touchait et la vidait de moi-même jusqu'a être complètement et maleuresement soule. Et je devenait une autre personne. C'est dans ce genre de soirées stupide que j'avais perdue ma virginitée et que j'était bien capable d'embrasser n'importe qui, les jeunes hommes devaient sans doute le savoir et utiliser des moyens subtile pour me faire boire. Je pensais aussi qu'il fallait que j'évite de toucher la moindre goutte d'alcool, comme cette nuit en fait. J'avais embrassé des tonnes de fois, mais il me semble que c'était bien le première fois que j'embrassais en étant dans un état sobre, ou j'était maître de mes moindres gestes. c'est surtout pour cela que j'était étonnée. J'avais l'impression d'être une fille qui ne sait pas ce qu'elle veut, je l'embrasse et juste apres le pousse violement dans le canapé. Je continuait d'effeurer mes lèvres du bouts des doigts. De plus, étant donner que donner des baiser dans un état sobre était une première pour moi, je ne devait surement pas bien me debrouiller, peut etre qu'avec une chance, en voyant que je ne suis pas douée, ce Zélos me fuierai et partira du salon ? Je n'osait pas bouger, de peur de faire une bétise, de lui sauter dessus et de l'embrasser. C'était bien une première cette nuit. Pourquoi étais-il la , n'aurais-je pas pu dessiner tranquillement moi ? J'attendais ... surement cette réponse à la question que je lui avait posé quelques secondes auparavant. Puis quand il me repondit, j'en restait bouché bée et mon rytme cardiaque semblait se détraquer. Je lui plaisait ? Mais, nous venons a peine de nous rencontrer et comme ca, il crois que l'on peux vouloir une personne, l'embrasser volontairement ? Ce type était vraiment nul, avec son sourire débile et inocent capable de m'exaspérer au plus haut point, ses cheveux long et roux que je trouvais horrible et ses yeux ... Enfin ... j'essais de mon convaincre que c'est ce que je pense, mais malgré moi mon coeur essait de me prouver le contraire en s'affolant d'avantage dans ma poitrine. Je baissais alors ma tête et me serrait les poing, j'avais envie de hurler, de le frapper, de pleurer et de m'enfuir. Mes poingts étaient si sérrés que j'aurai pu y broyer n'impore quoi. Mais mon visage restait de cette couleur blanche et neutre, d'extérieur je ne semblai n'avaoir presque aucuen emotion alros que je bouillonais de l'interrieur. Pourquoi, il n'est pas différent des autres larves nomées "garcons" et pourtant, jeme sens différent avec lui, comme je ne l'avait jamais été avec personne. Je voulais retrouver cette solitude, mais en meêm temps, je sentait qu'il me plaisait aussi ou quelque chose du genre. C'est alors que, me tirant de mes rêveries, je sentis de nouveau ses lèvres sur les miennes avec une infinie tendresse que je ne saurait décrire avec de simples mots.Et une fois encore, alors qu'il me volait un baiser, je n'arrivait pas a le reffuser et l'aidait même a le prolonger pour mieux le savourer. Je me sentis alors bouger et atterir dans le canapé avec Zelos au desus d emon corps. Quand il m'observait ainsi, cela me génait. Et cette fois mon visage ne restait pas aussi neutre,je sentait la chaleur me monter aux jour et mes yeux s'équarquiller doucement. Apres avoir lui-même posé son index à mes lèvres, et me murmura une douce phrase qui cette fois déclenchait le rougissement. El semblait, si sérieux tout d'un coup ! Alors que les minutes auparavant il était si bête et idiot! Sa personalité semblait un peu différente. Mais peut etre était-ce un jeu pour draguer les filles et les mettre a son lit ? Je ne savait rien de lui apres tout, mais vu son physique et surtout son caractère il semblait un de ses élève a s'amuser et faire n'importe quoi avec n'importe qui. Je me sentait petite à le voir au dessus de moi comme ca a m'observer, se semblait presque désemparée et mon visage prenait des couleures soudainement. Heuresement que la pièce faiblement eclairées de permettais pas de rendre ce détail trop flagrant aux yeux de Zelos. Je levait alors doucement mon bras dans une lenteur extreme, et amon tour je lui caressait tendrement la joue. Puis je fis glisser ma main de sa joue a sa nuque lentement pour ensuite faire un mouvement pour attirer son visage vers le mien, mais je ne l'embrassait pas. Je me stoppa a quelques millimètres de ses lèvres légèrement hudimes. Si proches que nos deux respirations pouvais de mélanger ensemble. Allait-je coucher avec lui cette nuit ? Pour la première fois en ayant conscienc de mon acte et demes geste ? Mais avant de me risquer a cela, je devait en savoir plus.

Tu .. tu compte faire quoi exactement et pourquoi avec moi ? Tu compte ... passer une nuit avec moi et apres le lendemain tu fera de même avec une autre ? répond sincèrement ...


Je laissais mes lèvres proches des siennes, en les frolant simplement; Surement avait-je envie de lui. Je devait voir la vérité en face : Maleuresement ce rouquin me plaisait a moi aussi. Mais je ne souhaitait en aucun cas me faire des fausses idées sur ses intentions, si il me fesait tout simplement tourner en bourrique je voulais le savoir avant de faire une connerie. Je fermait alors mes yeux verts, me main toujours placée a sa nuque et l'autre, ma main libre et vint se poser a son épaule. Je me sentais bien à ce moment la, que j'aurai pu rester ainsi, imobile pendant encore un long moment encore ...
Revenir en haut Aller en bas
http://Temari-Naruto-RPG.forumsactifs.com
Zélos Wilder
élève nouveau(elle)
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 26
Age du personnage : CeRi$e LoVeR
Humeur [RPG] : Éleve
Date d'inscription : 17/04/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétéro

MessageSujet: Re: Nuit blanche a éxercer sa passion ... [Pv Hentai]   Dim 20 Avr - 16:37

Je touchait le visage de Temi. Qu'est que ce visage était chaud et très doux par la même occasion. Je me demandait comment cela se faisait qu'on reste couché sur ce ce canapé quatres place sans rien dire, sauf se regarder. La belle demoiselle ne m'avait toujours pas fait ses fameux gestes pour encore une fois me repousser de son corps mais il se passait exactement le contraire. Elle aussi carraissait mon visage qui devint de plus en rouge. C'était très rare qu'une belle inconnue telle que cette demoiselle à la cheuveulure verdâtre céde a mes avances. Cette réaction ne me déplaisait pas bien au contraire et je voulais faire en sorte d'en profiter. Comment resister à une fille aussi sexy en plus? Pour un garçon normal, c'était pratiquement impossible. Malgrès ce charme évident, son caractère n'était pas du tout facile. Faut dire qu'elle donnait l'impression d'être très renfermée sur elle même. Temi me repoussait à chaque qu'une de mes approches pour l'aider certes. Lorsque je sentais instinctivement qu'elle allait me repousser d'elle et donc que je m'éloignait, elle se raprochait de moi. C'était paradoxal cette situation. Puis voilà qu'elle se laisse embrasser par moi, Zélos Wilder. J'en était fier tout de même mais le problème j'en avait peur. Peur qu'elle vienne encore à me repousser et qu'elle m'envoie ailleurs si elle était la. Si Temi vanait à me repousser pour la mainte fois, je rentrerait directement dans ma chambre à réfléchir à ce que j'ai bien pu dire ou faire pour qu'elle me repousse ça. De toute façon je l'avait mit sur le canapé et je verrai bien ce qu'elle ferait. Elle se rapprocha de moi et toucha mon visage. Mon coeur battait à tout rompre. Je ne savais pas ce qui se passait en moi, j'avais une irresistible envie de l'embrasser une fois de plus mais je restais figé. Je ne bougea pas le moin du monde, je restais la en trian de regarder Temi. Tout ce que je pouvais voir de sa part était ses yeux tout verts émeraudes tandis que moi j'essayais de me controler émotionellement c'est-à-dire qu'il fallait que je sois moins stréssé par sa réaction si soudaine et physiquement parceuqe j'allais tomber sur Temi et c'était pas très bon pour moi. Elle se rapprocha de moi tout en faisant attention à ne pas m'embrasser. C'était limite tout de même. Je sentais ses lévres chaudes et humides et aussi sentait sa respiration venir en moi.

Tu .. tu compte faire quoi exactement et pourquoi avec moi ? Tu compte ... passer une nuit avec moi et apres le lendemain tu fera de même avec une autre ? répond sincèrement ...


En entandant ceci, j'eus envie de l'embrasser de plus belle afin de prouver à cette fille que je ne voulais pas en rester là. Mais je faisais rien. J'attendais le bon moment tout en regarda ses yeux. Attendre pour moi, c'était impossible. J'avais envie de l'embrasser et c'est ce que fit. Je l'embrassait et cette fois ci, je ne voulais pas m'arréter. En même qu'on s'embrassait, je lui carréssait ses doux cheuveux verts. C'était un sentiment nouveau pour moi. Cette fille m'amenerait peut être à enlever cette nature si gamine qui devenait un fardaux? En voulant rester avec Temi ce soir là, je voulais prouver à moi même que je n'était plus comme un de ses piteux garçon du lycée qui se la jouaient trop leurs prétencieux ou ses anciens compagnons d'alours d'autrfois qu'elle avait connus. A mon avis elle avait eut une vie amoureuse assez pourrite. J'en concluais ça lorsque j'avais ouvert le papier qu'elle avait lancé il y a quelques instants. J'était sur que c'était un de ses ex d'autrefois. C'était certainement de l'histoire ancienne. Moi je voulais seulement apporter à cette fille un peu de soleil dans cette nuit ténébreuse même plus si ça se passait bien. Dire qu'avant je ne ressentait rien pour les quelquonce filles du lycée. Je m'amusait à tout de champ. Je m'amusais à embrasser plusieurs filles à la suite lors de soirée. Fallait que ça se calme, du moins si Temi voulait rester avec moi cette nuit puis continuer et après cete nuit. Faut dire qu'elle me laissais pas indifférent. Temi était extrement différente des autres filles que j'ai connu. Elle avait un physique très avantageux qu'elle pouvait profiter certes mais elle n'était pas de ce genre. Elle était très renfermée sur elle meme. Tout le contraire de moi. Avec moi, elle changerait forcément d'attitude, elle s'ouvriait peut être à moi... Je répondit enfin à sa question :

J'ai envie de rester avec toi cette nuit... Je veux rester avec toi avec tout le temps...


Peut être que cette réponse la satisferait. J'avais mit toute ma sincèrité même si je voulais en dire plus. Je voulait lui dire qu'il ne fallait pas être aussi rigide avec moi, je voulais lui aussi qu'elle ne me regrettera pas mais je préférait ne rien dire. Je la connaissait même pas et j'étais peut être déjà tombé amoureux d'elle? Je ne savais pas encore si c'était du sérieux ou c'était comme elle avait dit, un coup du soir. Puis d'un coup, je dirigais ma main vers ses jambes puis je les carrèssèrent tendrement pour ne pas la brusquer tout dans une lenteur extrème...
Revenir en haut Aller en bas
Temi Sachiko
élève qui a la langue pendue
avatar

Féminin Nombre de messages : 662
Age : 107
Age du personnage : J'aiime biien le Turquoiise de mon Pseudo U_U
Humeur [RPG] : Dormiir et Boiire ?
Signe distinctif : Machiiner a Hurler
Date d'inscription : 30/11/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans ( Et toutes ses dents ! XD )
Mes relations:
Sexualité: Elle s'en fou U_U

MessageSujet: Re: Nuit blanche a éxercer sa passion ... [Pv Hentai]   Sam 26 Avr - 0:42

J'attendais impatiement cette response que j'espérais bonne a mes oreilles, une bonne réponse, différente de celles de ses abrutis qui disent toujours des phrases blessante ou vexantes, bref ce genre de personne qui ne sait pas parler aux femmes. Ce genre de personne qui ne cherchent que le sexe tout simplement, les sentiments on s'en balance. Moi, j'aimerais pourvoir arreter de toujours succomber aux garcons et faire tout ce tas de bétise la nuit, ou je me reveillais dans un lit qui n'était pas le mien, dont je ne conaissait même pas le propriétaire des fois, seul, avec un garcon, voir deux, cela pouvais aussi arriver. Je n'en pouvais plus de cette situation de fille facile insuportable, je maudissait l'alcool depuis récement, je ne devrait ne plus jamais y toucher, plus jamais de ma vie. Et puis si jamais je me rapprochais de ce rouquin, il devrait sans doute m'empecher d' toucher si je ne veux pas faire de connerie. Je sentais une nouvelle fois les lèvres du garcon trop proche des miennes. Puis lui même succomba avant que je ne le fasse et ses lèvres si merveilleuses furent a nouveau liées aux miennes, un baiser légèrement plus intense que le précédent assez spéciale. Je lui rendait son baiser, toujours cette main posée a sa joue alors qu'il me caressait tendrement les cheveux, cette longue cheveulure. Le le prolongeait d mieux que je pouvais. Car en étant sobre, c'était bien le première fois que j'embrassait un garcon, alor imaginions que l'on finissent par souiller la canapé du salon en fesant l'amour dessus, je le craignais. Car je me doutais bien qu'il avait l'expérience, mais moi dans tout ca, je ne l'avais jamais fait dans mon état normal, sans alcool ni fête a la noix. La peur, celle de decevoir le beau Zélos. Peut etre devrais-je l'esquiver et retourner dans ma chambre, et dormir, oublier ce passage ? Mais je n'y arriverais pas, et puis je n'en avait pas envie. Alors que je pensait une phrase étrange dans ma tête, Zelos sortit exactement, mot pour mot cette même phrase, il me l'anonca a moi ! Je ne comprenais pas cette situation, ces mots m'avais complètement troublée, je restais bouche bée. Et ces symptômes, ces sensations dans mon corps. Je me sentais étrange, comme si j'avais attrapé une maladie, sans savoir que c'était peut etre celle de l'amour. Mon corps semblait alors vibrer doucement alors que la main de Zelos touchait ma cuisse et la caressait doucement, je sentait mon coeur s'embaler et mes joues chauffer a grande vitesse sans que je ne puisse le controler. Des symptomes qui paraissait horrible mais pourtant je me sentait étrangement bien, trop bien même. Puis lentement ma main vint alors se poser sur celle de Zelos pour arreter ses gestes mais ne l'attrapait pas, je la posai simplement dessus. Je n'avais jusqu'a aujourd'hui pas encore ressentit d'elle même ces partie de mon corps qui réagissait et me procurait du bonheur, et l'envie, envie de lui. Je poussait alor un léger soupir de bonheur sans pouvoir y faire quoique ce soit. Puis avant d'aller plus loin, je tenais a lui dire, c'est d'ailleur la raison pour laquelle j'avais arreté ses caresses :

Zélos, je ... c'est étrange, je me sens bien, ici, avec toi. Mais je ne l'ai jamais fait sans avoir consomé une goutte d'alcool donc euh ... je ne suis pas tres douée pour ce genre de choses. Mais j'en ai tres envie j'en ai bien peur. Je veux essayer aussi : "J'ai envie de rester avec toi cette nuit... Je veux rester avec toi avec tout le temps..."

Je lachais alors sa main et mis la mienne dans les cheveux de Zelos que j'appreciais vraiment et les caressait a mon tour en regardant ce jeune homme dans les yeux, la bouche légèrement entrouverte d'envie et de désir. Puis j'attrappai de nouveau ses lèvres sensuellement, lui mordillai la lvre inférieur d'un geste coquin avant d'ouvrir un peu la bouche pour permettre a sa langue d'aller chercher celle de son compagnon. Je ne voulais pas paraitre trop brusque non plus mais ne souhaitai pas non plsi paraitre incapable et j'avais envie de prendre quelques initiatives, chose que je n'avait jamais fait. Pour en continuant de fermer les yeux et de l'embrasser sensuellement, parfois fouguesement, je glissai alors mes fins doigts le long de son torse jusqu'a passer sous son haut rose pour le lui retirer et enfin pouvoir découvrir son torse. Je trouvais ca assez lent et l'exitation montais d'avantage en moi et cela se ressentait un peu trop a mon gout. A s'en demander s'il en était de même pour le rouquin au dessus de son corps...
Revenir en haut Aller en bas
http://Temari-Naruto-RPG.forumsactifs.com
Zélos Wilder
élève nouveau(elle)
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 26
Age du personnage : CeRi$e LoVeR
Humeur [RPG] : Éleve
Date d'inscription : 17/04/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétéro

MessageSujet: Re: Nuit blanche a éxercer sa passion ... [Pv Hentai]   Sam 26 Avr - 15:47

Zélos, je ... c'est étrange, je me sens bien, ici, avec toi. Mais je ne l'ai jamais fait sans avoir consomé une goutte d'alcool donc euh ... je ne suis pas tres douée pour ce genre de choses. Mais j'en ai tres envie j'en ai bien peur. Je veux essayer aussi : "J'ai envie de rester avec toi cette nuit... Je veux rester avec toi avec tout le temps..."

Après avoir entendu sa réponse très positive, je l'embrassa de plus belle. Il faut dire que je m'attendais pas dut tout à cette réaction. je pensais qu'elle allait s'arréter et partir tout en repoussant ses sentiments mais c'est le contraire qui se produisait. Elle aprocha ses lèvres vers mes lèvres et je le voyait. Elle avait l'air tranquille, plutot détendue même. Pour une première fois sans aucune goutte d'alcool en elle, c'était plutot réussi. Embrasser une personne n'était pas quelque chose de très difficile à faire en soit. Je l'embrassais avec ma langue toute chaude et désireuse de rencontrer la sienne. En même temps je touchait sa poitrine généreuse. J'étais très heureux à l'interieur de moi moi qui voulais touchait ses seins c'était réussi on dirait. Juste après, la belle Temi enleva mon T-Shirt. Ce dernier je l'avais mit pour rien finalement. Mais c'était interdit de sortir le torse nu au lycée sauf à al piscine... Bizarre cette régle, oui plutot très stupide. Lorsqu'elle découvrit mon torse, je lui sourit tendrement puis je lui tenais ses seins puis baissa le haut de sa robe. Il me restait plus que son soutient gorge à enlever. Mais avant, je souleva Temi par le dos puis j'allonga la jeune demoiselle sur le canapé quatre places. A partir de ce moment, je commencais à ressentir de la chaleur partout sur mon corps. J'étais très éxité a l'idée de pouvoir lui faire l'amour maintenant. C'était peut être le bon moment pour el faire après tout. Je dirigea alors ma tete vers sa tete puis l'embrassa tendrement tout en enlevant son soutient gorge rose pale en dentelle. Il était vraiment très même un peu trop sexy à mon gout. Elle avait du gout cette Temi... Ma Temi désormais. Je pouvais sentir la chaleur de son coprs contre le mien. Je lui touchais sa cheuveulure verdatre tout en l'embrassant. Je lui enlevais dès à présent sa robe en entier. Ma respiration était haletante. Je me refusais à faire une erreure monumentale qui lui couterai chère au niveau de ma réputation. Elle n'avait jamais fait l'amour l'amour en étant sobre et moi j'avais l'habitude de ne pas boire. Un habitude qui se produisa lorsqu'une nuit je me révaillai avec quatres filles autour de moi et sur mon lit en plus. Cette nuit je me demandais bien qui s'était passé pour que j'en étais arrive à cette situation très fantasmant. Mieux vaut s'en rappeller pour mieux savourer ensuite. C'était la raison pour laquelle j'avais arrété de boire de l'alcool à tout bout de champ et surtout avant de faire l'amour. Cette nuit, je me promi à faire en sorte qu'elle s'en souvienne toute sa vie. Je sorti mon pantalon, il me restais que mon boxer tandis que j'enlevais tout sa robe et la jetta au loin. Temi était vraiment sexy. Je regardais sa poitrine avec une envie folle, puis je me mit au dessus d'elle encore une fois puis l'embrassa fougeusement tout en lui faisant des rentre dedans extrement fort pour lui donner un énorme plaisir intense. Plus c'était rapide, plus épuisé j'étais. De toue façon je savais que j'allais tenir longtemps. Pendant que je lui faisais l'amour je lui chuchotais des mots doux tels que :

On est deux alors... J'aimerai te faire découvrir le plaisir sans alcool... Temi... Je... Je... Tu me plait...


J'hésitais à lui dire que je l'aimais déjà. Elle pourrait douter des mes paroles si sincères si douces. Je continuais à lui chuchoter des mots doux à l'oreille droite tout en les mordillant. Il était déjà accro à Temi...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nuit blanche a éxercer sa passion ... [Pv Hentai]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nuit blanche a éxercer sa passion ... [Pv Hentai]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Ma nouvelle passion : le patchwork
» Une nuit d'ivresse humaine
» [Bande] Gobelins de la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de Manga :: Hors-Jeu :: Anciens RP :: Rez-de-Chaussée :: Le salon-
Sauter vers: