AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Restructuration du forum en cours
Revenez d'ici peu pour découvrir le nouveau PDM

Partagez | 
 

 Commencement d'une nouvelle vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shiynmey Sonozoa
élève nouveau(elle)
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 24/03/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans
Mes relations:
Sexualité: Bi

MessageSujet: Commencement d'une nouvelle vie.   Lun 24 Mar - 14:40

Le soleil n’était pas encore bien haut dans le ciel, mais malgré cela, beaucoup de gens se pressaient dans les rues de la capitale, peur de rater leur train ou juste d’arriver en retard à leur travail. Dans un quartier résidentiel, dans une grande maison plus précisément, tout semblait calme. Dans la cuisine, la mère de famille buvait tranquillement son café. A l’étage, dans l’une des chambres, une jeune fille dormait encore à point fermé. Rien n’aurait pu la déranger, sans bien sûre comptait son réveil qui sonna, encore une fois et encore une fois la demoiselle l’éteint sans même regarder l’heure qu’il pouvait être. Cela n’était pas bien grave, dans neuf minutes il re-sonnerait, une nouvelle fois. Combien de fois ce réveil s’était-il allumé ? Beaucoup de fois, même un peu trop.

Neuf minutes plus tard, une nouvelle sonnerie mais cette fois, la jeune fille se mit assise dans son lit tout en s’étirant avant de prendre dans ses mains son réveil. Huit heures et vingt-sept minutes …. Quoi ?! Il était aussi tard que cela ?! Sans perdre une seconde, la jeune fille se leva tout en enlevant son pyjama. Elle ouvrit à la volée son armoire et prit ses vêtements avant de se ruer dans la salle de bain. Il n’était pas compliqué de savoir ce qu’elle allait faire dans la salle de bain lorsqu’on entendit de l’eau couler.

Dans la chambre de la jeune fille se trouvait un grand lit, son réveil par terre qu’elle avait mal posé sur la table de nuit. Dans un coins de la chambre se trouvait une valise ouverte dans la quelle se trouvait des vêtements, des livres et quelques babioles. Quelques minutes plus tard, la demoiselle revint dans sa chambre, une serviette sur la tête, serrant légèrement une cravate à son col. Elle alla en direction d’une petite coiffeuse puis s’y installa. Elle prit la brosse à cheveux après avoir enlevé la serviette de sur sa tête puis se coiffa. Elle avait de magnifiques cheveux rouges aux reflets dorés. Après avoir éliminé tous les nœuds, elle attrapa un ruban puis elle attacha sa chevelure en une queue de cheval.

Une fois cela fait, elle alla mettre dans sa valise une trousse de toilette puis ferma son bagage qu’elle prit tout en sortant de sa chambre. Elle savait qu’elle n’allait plus y entrer pendant un petit moment, mais tant pis. Elle n’avait pas de temps à perdre à regretter cette chambre, elle le ferait plus tard, par exemple pendant le trajet pour aller dans ce pensionnat.

La jeune fille déposa sa valise au pied de l’escalier et alla ensuite dans la cuisine. Là, un petit déjeuné l’attendait depuis déjà plusieurs minutes. Elle s’assit à la table sans dire un mot et sans même jeter le moindre regard à sa mère. Le calme était présent dans la cuisine, seul le bruit des baguettes de la jeune fille rompait l’agonie du silence, avant que ce soit les paroles de la mère.


« Dépêche toi, le chauffeur t’attend dans la voiture. »

Ce fut les seuls mots qui sortirent de la bouche de cette mère de famille. Même pas un bonjour, rien qui pourrait montrer qu’elle allait voir sa fille partir dans un pensionnat pendant un bon moment où elle ne verrait plus sa fille. La jeune fille avala vite fait son repas puis sortit de la cuisine sans dire quoi que ce soit. De toute façon, pourquoi dire quelque chose lorsqu’on savait que même si c’était pour dire quelque chose de gentille, elle allait se faire envoyer balader. Elle attrapa sa valise puis elle se rendit dans le petit hall dans le quel elle enfila une veste et elle se chaussa avant de sortir pour la dernière fois de cette grande maison. Au même moment, le chauffeur descendit de la voiture et vint prendre la valise de la jeune qu’il alla mettre dans le coffre du véhicule. La demoiselle regarda une dernière fois cette battisse qui lui servait de maison tout en se rappelant tout ce qu’elle avait vaincu à l’intérieur. Que de mauvais souvenir qu’elle préférait oublier mais qui ne quitteraient jamais son esprit.

La jeune fille monta dans la voiture puis sans perdre un instant, le véhicule se mit à rouler puis à franchir le portail de la maison. C’était maintenant partit pour quelques heures de voitures. Cela aurait bien était plus simple de ce rendre dans cet établissement en train, mais apparemment on ne lui faisait pas assez confiance. Et pourquoi donc ? Cela serait stupide de ne pas se rendre dans ce pensionnat. Là-bas elle aurait un toit sur la tête et en plus elle serait nourrie. Quoi de demander de mieux ? Elle aurait tout sur place et elle se ferait sûrement très vite de nouveaux amis.

Elle s’ennuyait, la seule distraction qu’elle avait était la radio et le paysage qui défilait à travers la fenêtre, entre autre, rien de très passionnant. Ce ne fut que lorsqu’elle arriva enfin à s’endormir qu’elle trouva que le temps passa trop vite. Ce fut le chauffeur qui la réveilla quelques minutes avant qu’elle n’arrive. Elle se frotta légèrement ses yeux verrons puis s’étira pour la deuxième fois de la journée. Elle regarda l’heure : midi et six minutes. Et bien, il était temps qu’elle arrive.

Le véhicule s’arrêta une dernière fois devant les grilles de ce pensionnat. Il était grand, donc on pouvait sûrement s’y perdre facilement, ce qui arriverait au moins une fois à la jeune fille. De toute façon, c’était toujours comme ça lors de son premier jour dans un endroit inconnu pour elle. Alors pourquoi cette fois ci elle n’échapperait pas à la règle du nouvel élève ?

La jeune fille descendit de la voiture et alla récupérer sa valise qui se trouvait dans le coffre avant que le chauffeur ne puisse faire quoi que ce soit. Puis, sans dire le moindre mot, elle se dirigea vers la grande allée qui menait aux portes de ce pensionnat. Elle ne se retourna pas une seule fois lors de sa route. Lorsqu’elle fut arrivée à mis chemin, elle entendit la voiture partir. Enfin, elle était enfin libre de ses mouvements. Elle n’était plus surveillée. Ce fut alors avec un petit sourire aux lèvres qu’elle continua son chemin vers le hall.

La voila maintenant devant la porte. Elle empoigna la poignet puis actionna le mécanisme qui fit ouvrir la porte avant de s’engouffrer dans ce nouvel établissement. La jeune fille fut subjuguée par ce qu’elle pouvait voir. Déjà que ce pensionnat avait l’air grand de l’extérieur, mais vu de l’intérieur, c’était immense. Pourtant dieu sait si elle vivait dans une grande maison. Mais là, ce n’était pas comparable à ce qui se dressait devant elle.

Elle s’avança lentement dans ce grand hall, fixant la plafond si haut au dessus d’elle. Puis lorsqu’elle arriva au centre de l’endroit, elle s’arrêta, lâchant sa valise qui tomba sur le sol dans un bruit sourd qui résonna dans tout le hall et même sûrement dans quelques couloirs.


* Woua … Je vais me perdre T_T.*
Revenir en haut Aller en bas
http://hostclub.forums-actifs.com/index.htm
Novemb Kuroe
élève nouveau(elle)
avatar

Masculin Nombre de messages : 3
Age : 26
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Commencement d'une nouvelle vie.   Mar 25 Mar - 17:37

La neige commençait tout juste à fondre dans les rues pour laisser place à de la verdure naissante. Les routes étaient imbibées d’eau de pluie, ces derniers jours la pluie n’arrêtait que rarement. Le soleil plombait sur une petite voiture où l’on pouvait distinguer tr`s clairement un homme d’une cinquantaine d’année et un jeune adolescent. Aucun ne se parlait ou même voulait croiser le regard de l’autre. C’était le calme plat…

L’homme était à la place du chauffeur et malgré son air neutre l’on pouvait berner une pointe de désespoir pour on ne sait quel raison.
L’adolescent tant qu’à lui était assis en arrière du coté passager, il regardait à l’extérieur en se massant la tête. Le coup de la tête accrochant la porte n’était vraiment pas fait pour lui. Il descendit la fenêtre de la voiture et s’accouda sur le rebord de celle-ci. L’air frais entrait dans la voiture et faisait frissonner le chauffeur, mais celui-ci ne se plaignît pas une fois, cet adolescent qui avait passés sa vie à ses côtés serait bientôt bien loin de son chez-soi

. L’adolescent mit sa tête à l’extérieur de la voiture pour mieux voir l’immense immeuble qui apparaissait devant lui. C’était trop! Le père freina sèchement ce qui entraina la tête de l’adolescent à frapper le capot avec violence. Le vieux sortit de la voiture et se dirigea vers la porte de son passager qui se tenait tant bien que mal sa tête pour reprendre ses esprits. Le chauffeur ouvrit à grande volée la porte de son passager, lui prit le bras et le lança dans le milieu de la route.

L’adolescent à moitié conscient se frappa le dos sur l’asphalte mouillé sans même regarder son père qui se dirigeait vers le coffre. Le jeune homme voulut se relever mais quelque chose de lourd tomba sur lui, ses bagages. Il ne voyait plus rien, le soleil plombait sur sa tête, mais il entendit le vrombissement d’une voiture s’éloignant rapidement. Il était maintenant tout seul et rejeté…Sa seule « famille » venait de nouveau de le renier, mais lui il s’en foutait.

Le jeune homme se releva tant bien que mal. Le sang coulait sur son front à cause du coup violent de tout à l’heure. Il ignora le sang et continua son chemin jusqu’au pensionnat. Il était à moitié tremper et encore en débardeur, il ne s’était pas change depuis le club. Il vit une voiture quitter le pensionnat et quelqu’un entrer à l’intérieur de celui-ci.
Le jeune homme commença alors à marche tout en frissonnant de plus belle. Quand il y pensait, il y avait de cela à peine une douzaine d’heures il était en pleine action et gagnait sa vie facilement. Maintenant, il était emprisonné dans ce pensionnat où il ne connaissait même pas une âme qui vive. Pauvre de lui!

Enfin arrivé devant le pensionnat, il tomba à la renverse sur l’herbe mouillé. Il s’ébouriffa les cheveux et essaya de se relever tant bien que mal. Yes! il était de nouveau sur ses pauvres deux jambes. Il souffrait le martyre, mais aucune émotion de ce genre ne franchissait ses lèvres. Il essuya rapidement le sang sur sa tête…il ne voulait pas que quelqu’un le voit ainsi, puis décida d’ouvrir la grande porte menant à l’intérieur du pensionnat où il allait maintenant vivre. Le mécanisme de la serrure se fit entendre et la porte grinça doucement pendant que le jeune la poussait. Il entra dans l’immense hall puis les portes se refermèrent aussitôt, il était de nouveau enfermé sur lui-même.

Il s’accouda sur l’une des poutres autour de lui pour reprendre son souffle. Il avait arrêté de frissonner sentant la bonne chaleur des lieux. Il fermât les yeux en sentant un doux parfum venant de quelque part dans le hall. Il y avait donc des jeunes femmes dans ce pensionnat. Quand son père adoptif lui avait dit le mot « pensionnat », il croyait que c’était seulement des hommes qui étaient présents.

Grâce à ce doux parfum, il se remit sur pied et parcouru le hall jusqu’à la rencontre d’une jeune femme d’environ son âge. Elle était dos à lui, et semblait-il qu’elle ne l’avait pas entendu. Il mit sa main sur l’épaule de la jeune créature.


« Pouvez-vous m’aider? »
Revenir en haut Aller en bas
Shiynmey Sonozoa
élève nouveau(elle)
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 24/03/2008

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans
Mes relations:
Sexualité: Bi

MessageSujet: Re: Commencement d'une nouvelle vie.   Mar 25 Mar - 23:09

La jeune fille avait toujours son regard posé sur le plafond. Elle ne bougeait quasiment pas, elle avança simplement d’un ou deux pas sans même s’en rendre compte. Ce ne fut que lorsqu’elle sentit une petite contraction dans son cou qu’elle cessa de regarder le plafond et qu’elle remarqua enfin qu’elle avait quelques peu avancé. Elle retourna alors un peu en arrière histoire de garder sa valise le plus près d’elle. Non pas qu’elle n’avait pas confiance, mais il fallait mieux être sûre de soit.

Elle prit son bagage par la poignet puis avança à nouveau de quelques pas avant de s’arrêter à nouveau. Elle fixa devant elle. Un escalier se dressait juste en face, mais est-ce que c’était le bon chemin pour aller se trouver une chambre. Et d’abord, est-ce qu’elle ne devait pas aller à quelque part avant, genre l’accueil pour signaler qu’elle était nouvelle, ou quelque chose comme ça ? Oui sûrement. Mais où était-ce ? Encore une question sans réponse.

Un bruit se fit entendre un peu plus loin dans le hall, mais la jeune fille resta de marbre. Apparemment elle était bien trop concentrée sur sa recherche de réponse pour faire attention à ce bruit de porte qui se ferma sur elle-même. Elle hésitait, aller tout droit et prendre cet escalier ou aller essayer de trouver l’accueil à quelque part dans cette partie du pensionnat. Dur choix à faire, mais il fallait bien qu’elle se décide un jour ou l’autre, après tout, elle allait pas rester ici toute sa vie. Bon et après tout, cela ne lui ferait pas de mal de se perdre un peu. Au contraire, cela lui serait même bénéfique car elle apprendrait un peu où se trouvait quoi dans cet établissement.

Mais lorsqu’elle allait enfin prendre une décision, elle fut sortie de ses pensées par quelque chose. Elle sursauta à moitié lorsqu’elle sentit une main sur épaule ainsi qu’une voix masculine derrière elle. La jeune fille se retourna alors doucement. Peu à peu, elle vit une silhouette, ou plutôt un buste, remarque ce n’était pas si étonnant que cela vu sa petite taille. Elle leva alors son regard verron sur l’inconnu qui se trouvait en face d’elle.

Pour dire vrai, pendant un bref un instant elle resta bouche bée. Un jeune homme, qui devait avoir à peu près son âge, se trouvait là. Il avait une couleur de cheveux peu habituelle, argenté, si elle ne se trompait pas. Et alors, bien que c’était une couleur de cheveux pas vraiment très naturelle, elle aussi avait des cheveux qu’on pouvait qualifier de non naturel avec cette couleur rouge. Mais une chose la captiva, c’était son regard. Bien qu’il était neutre, la jeune fille arrivait tout de même à plonger dans ce bleu, on aurait dit que c’étaient des joyaux.

La jeune fille resta un petit moment sans voix avant de remettre ses idées en place. Elle lui fit alors un sourire amical avant de se demander ce qu’il avait bien pu lui demander. Elle réfléchit un bref instant avant de se rappeler les paroles de ce jeune homme. Il lui avait demandé si elle pouvait l’aider. Mauvaise pioche pour lui, elle était dans la même galère que lui, à la différence qu’il avait ses vêtements un peu mouillés.


« Et bien je pense que oui, enfin, si tu veux te paumer, je suis pour un peu de compagnie ^^…. Ano … Moi C’est Shiynmey, Shiynmey Sonozoa. Enchanté de faire ta connaissance heu …. C’est quoi ton nom ? »

Et voila, la jeune fille n’y allait pas avec des pincettes et cela ne serait pas étonnant que ce jeune homme la prenne pour une folle. Après tout, il valait mieux la voir ainsi que se morfondre dans un coins. Shiynmey était plus du genre à exprimer sa bonne humeur et à la partager avec n’importe qui, même avec un inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
http://hostclub.forums-actifs.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Commencement d'une nouvelle vie.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Commencement d'une nouvelle vie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de Manga :: Hors-Jeu :: Anciens RP :: Rez-de-Chaussée :: Le hall-
Sauter vers: