AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Restructuration du forum en cours
Revenez d'ici peu pour découvrir le nouveau PDM

Partagez | 
 

 Délassement bien mérité avec Takeshi [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rukia / Soha
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 3177
Age du personnage : Dämon Vampire
Humeur [RPG] : Mano negra/Serveuse
Signe distinctif : Attireuse d'ennuis/Demandeuse de calin
Date d'inscription : 21/01/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 18 ans/19 ans
Mes relations:
Sexualité: Bisexuelle

MessageSujet: Délassement bien mérité avec Takeshi [PV]   Lun 28 Jan - 14:17

[HJ: je t'appelle Takeshi ou Kojiro, maintenant??? ]

L'étreinte dont Takeshi avait gratifié la jeune femme lui avait redonné du courage, mais l'avait surtout rassurée. Avec toute la douceur dont elle était capable, elle avait répondu à ses doux baisés et l'avait laissé s'échapper d'entre ses mains afin qu'il prépare ce qui était nécessaire à leur excursion dans les douches.

Quand tout fut fin prêt, elle s'empara de la main libre du jeune homme qu'elle serra entre ses doigts, puis l'entraîna avec elle en ouvrant la porte. Celle-ci se referma derrière elle, puis elle la verrouilla, et ils prirent la direction de la salle d'eau. A cette heure-ci, il n'y avait pas grand monde. Les élèves raisonnables étaient en cours, les autres étaient dehors... il fallait dire que le petit couple avait passé une bonne et longue nuit pour la première fois depuis bien longtemps, et il n'y avait rien de plus réparateur qu'un tel sommeil.

Silencieusement, sans doute encore un peu ensommeillée, Sué marchait à travers les divers couloirs, main dans la main avec le jeune homme.
Un sourire indescriptible était sur ses lèvres. Elle était simplement heureuse. Elle ressentait encore ses bras autour d'elle lorsqu'il lui avait dit que tout se passerai bien, qu'il serai toujours là pour la protéger... cela faisait longtemps qu'elle ne c'était pas sentit menacée. Et c'était plus que du soulagement, qu'elle ressentait. Son coeur était enfin délivré des chaînes qui l'entourait auparavant, et il battait plus fort que jamais.
Lorsque ses yeux se posaient sur Takeshi, un noeux s'emparait de ses entrailles et les serrait doucement. Cela faisait vraiment longtemps que Sué n'avait pas été amoureuse. Depuis... oui, depuis sa mort, elle n'avait jamais songé à se refaire, à repartir sur une autre base. Sa rancoeur et sa haine étant devenue secrètement
maîtresse en elle, elle en avait oublié de vivre.
Mais maintenant, elle ne pouvait plus oublier. La chaleur du corps du jeune homme, prêt d'elle, lui rappelait la valeur de la vie, lui rappelait tout ce qui avait de meilleur ici bas, et pour rien au monde elle n'aurait détourné son regard de cette voie si délicieuse.
Proche de Takeshi, c'était à l'autre bout du monde qu'elle pouvait aller. Traverser l'univers, même, si cela était possible, tant qu'il était là.
Elle pouvait enfin s'abandonner à des doutes qu'il saurait effacer, elle pouvait enfin avoir peur, mais il serait là pour la rassurer. Elle pourrait enfin être humaine, et il sera là pour l'être avec elle.

Pour cela, Sué revivait vraiment, et la mine qu'elle avait ce matin n'avait jamais été aussi resplendissante. Heureuse, quel mot délicieux qui résonne dans la mémoire. Enfin, son corps ne pesait plus, sa peau était chaude, son corps était fort, son souffle régulier, sa tension basse...

Le voyage ne se fit pas sans interruption, bien sûr, car dès que cela lui était possible, la jeune femme s'abandonnait aux lèvres de Takeshi pour l'embrasser encore et encore. Vivre à la seconde même, avec lui.
De petit jeu amoureux à d'autre, ils finirent par arriver à destination.

Sur une grande porte au air opaque et blanche, un panneau indiqué "Les douches". La poignet était légèrement usée, à force d'avoir était prise et reprise durant bien des années.
Avec habitude, car Sué y venait souvent, la jeune femme poussa la dite porte et entraîna le jeune homme avec elle.

Ils entrèrent dans la salle d'eau et furent accueillis par des nuages de vapeurs chaudes et humide.
Avec un léger sourire, la jeune femme se dirigea vers des tables où l'on disposait ses affaires, et elle commença à se dévêtir. Il n'y avait personne.

La vapeur était telle que Sué ne pouvait pas bien voir le jeune homme dès qu'il s'écartait trop d'elle.
Une fois nue, elle se dirigea vers les jets d'eau et les actionna tous. L'eau chaude se déversa avec à flot sur sa peau, et elle soupira d'aise.

"Tu viens? "


Dernière édition par le Mer 30 Jan - 21:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Kamehada
élève appelé moulin à paroles
avatar

Masculin Nombre de messages : 520
Date d'inscription : 15/12/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans
Mes relations:
Sexualité: Heterosexuel

MessageSujet: Re: Délassement bien mérité avec Takeshi [PV]   Mar 29 Jan - 14:42

[ HJ : Takeshi à présent comme ça cela fait bien plus réaliste ! ]

Le jeune homme alla donc dans la salle de bain et il ouvrit immédiatement un placard et attrapa deux grandes serviettes qui faisaient à peu près leurs taille et le nécessaire de toilette de Sué qui se composait de divers produits et le jeune Takeshi ne comprenait pas très bien pourquoi les femmes achetaient autant de produits dont certains qu'elles utilisaient très rarement alors qu'il suffisait d'en avoir juste un ou deux et l'affaire était réglée. Mais il y'a tant de choses chez les femmes qu'il est dur à expliquer qu'on ne pourrait pas tout énumérer sans faire un énorme texte ou faire plus simplement un livre sur ce genre de choses. Mais le jeune homme ne voulait surtout pas s'attarder là-dessus et faire patienter Sué qui était sûrement aussi excitée que lui à l'idée de prendre une douche avec celui qu'elle aimait. Lui aussi l'était sûrement autant qu'elle et il espérait tant que cette douche soit longue et rafraîchissante ... Mais rien que l'idée d'y rester plusieurs heures sans arrêter leurs baisers et ébats amoureux et plus il trouvait cette idée intéressante.

Le jeune homme quitta alors la salle de bain en prenant soigneusement le temps d'éteindre la lumière et de fermer la porte. Puis il s'approcha de sa douce et magnifique Sué qui l'attendait comme il l'avait prévut dans sa pensée. Il mit alors les serviettes et les produits dans un même sac pour ne pas en prendre plusieurs alors que cela ne servirait à rien du tout et cela ne leur ferait perdre d'un temps précieux. Il s'approcha donc d'elle et Sué attrapa la main du jeune homme qui était libre puis l'entraina en dehors de la chambre. Le jeune homme attrapa alors la clée qu'il y'avait sur le meuble à l'entrée et il referma la porte dans un grinçement assez bruyant et peut-être énervant pour les voisins et rentrant la clée dans la serrure, il la tourna deux fois et entendit le cliquetit signifiant que la porte était bien fermée. Il retira alors la clée de la serrure de la vieille porte puis la mit dans la poche de son jean en la mettant bien au fond pour ne pas qu'elle tombe et il suivit alors Sué en marchant au même pas qu'elle.

Le silence se faisait bien distinct entre les deux adolescents mais quand on dit très souvent que la parole est d'or, cela est totalement faux. On n'est pas obligatoirement obligé de parler pour pouvoir montrer à quelqu'un ce que l'on ressent ou quelque chose d'autre. Et le jeune Takeshi était un exemple très concrêt de ce genre de choses car pendant qu'ils marchaient, il n'avait rien dit, laissant le silence former autour des deux adolescents une protection totalement efficase t inpénétrable. Cela signifiait que dans ce silence traversaient les millions de je t'aime que le jeune homme voulait tant dire à sa belle princesse chaque jour de sa petite vie. Des millions de petit " Je t'aime " qui à la fin viendraient se déposer doucement sur la peau de Sué jusqu'à la recouvrir d'une immense protection amoureuse que le jeune Takeshi aurait construit de ses propres mains.

Car jamais le jeune Takeshi n'avait pensé qu'un jour il puisse réussir à refaire confiance à quelqu'un, lui qui, depuis l'accident de ses parents il y'a quelques années, s'était enfermé dans une immense boule de verre dont jamais il n'avait pu casser un sel morceau de la paroie si dure et épaisse. Et pourtant, soudainement, une lumière l'avait aveuglé et un ange était vnu du paradis à son secours. Cet ange s'était doucement approchée de lui et autour de lui, cette nature morte qui était en grande partie son coeur s'était transformée en nature verdoyante et magnifique, remplie de milles et une couleurs qui formaient à présent ce qu'on pourrait appeller le nouveau coeur de Takeshi. Et puis doucement son dôme s'était fisuré pour finalement se casser en mille morceaux. Le jeune homme était enfin libre à présent et il ne regrettait pas car peu de temps après, il avait rejoins cet ange qui s'appellait " Sué ".

Ils continuèrent donc de marcher tranquillement, le pas simple et silencieux, comme çi ils essayaient de faire le moins de bruit possible. Ils descendirent l'escalier qui était pourtant grinçant avec une facilité aussi déconcertante et pour la première fois le jeune Takeshi ne l'entendit pas grinçer. Ils continuèrent donc de marcher, passant de couloirs en couloirs et s'arrêtant parfois pour laisser place a une envie d'embrasser l'autre et qui se traduisait par un baiser court mais tendre et amoureux et qui signifiait tant de " Je t'aime " qui débordaient. Et puis finalement ils arrivèrent enfin aux douches. Sué ouvrit la porte et la jeune homme la suivit jusqu'à qu'elle referme la porte. Apparement ils étaient seuls et le jeune homme se demandait si c'était de la chance ou tout simplement calculé. Il soupira et arrêta alors de se poser des questions et il commença à se deshabiller.

Il enleva son T-Shirt, revelant son corps toujours aussi musclé et bien entretenu et il déboutonna son jean très rapidement car Sué avait déjà prsque terminé. Mais parfois, il fallait avouer qu'il avait du mal à la voir a cause de la buée qui formait un épais nuage autour des deux adolescents et qui parfois était très génant pour voir. Takeshi enleva aussitôt son caleçon et il entendit Sué lui demander si il venait. Il hocha de la tête mais ne dit rien et il rentra doucement dans la douche et atterit juste en façe d'elle. Il sentit alors l'eau chaude couler sur son corps et il souria et se rapprocha de Sué et commença par un long baiser amoureux et tendre. Il souria et continua de l'embrasser, couvrant son visage de torrents de baisers qui n'en finisaient jamais. Et puis il recula doucement et passa sa main sur son visage puis il descendit jusqu'à ses seins et juste avant l'intimité de sa douce et il la remonta à ses lèvres et il lui souffla à l'oreille :

- On sera sûrement les seuls ce matin ! Alors cela ne te plairait pas de rester dans cette douche des heures et des heures jusqu'à qu'on n'en puisse plus ? Sache que si tu accepte cette douche sera un vrai paradis pour nous deux !

Il l'embrassa alors et attendit sa réponse et il posa sa main dans la sienne et caressa tendrement ses doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Rukia / Soha
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 3177
Age du personnage : Dämon Vampire
Humeur [RPG] : Mano negra/Serveuse
Signe distinctif : Attireuse d'ennuis/Demandeuse de calin
Date d'inscription : 21/01/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 18 ans/19 ans
Mes relations:
Sexualité: Bisexuelle

MessageSujet: Re: Délassement bien mérité avec Takeshi [PV]   Mar 29 Jan - 23:32

A ses mots, le jeune homme apparut à travers les vapeurs d'eau, et s'approcha d'elle doucement. Elle l'accueillit avec un sourire, jusqu'à ce que ses lèvres rencontre les siennes et qu'ils s'embrassent à nouveau.
La bouche du jeune homme descendit le long du corps de Sué, et elle le laissa faire avec un léger tressaillement tant les caresses étaient douces et bonnes. Au contact de ses lèvres, ses seins se durcir, témoignant le plaisir que ressentait au moment même la jeune femme.

Sué se mordilla la lèvre inférieur pour ne pas se laisser aller trop tôt au plaisir, puis le jeune homme revint à elle et l'embrassa longuement et amoureusement, avant de lui susurrer des mots délicieux et prometteurs au creux de son oreille. Avec un frisson d'excitation, elle se laissa embrasser par Kojiro, puis prolongea se baisé en passant petit à petit sa main droite le long de son dos. Ses doigts parcoururent sa colonne vertébrale, jusqu'à atteindre sa nuque qu'elle caressa avec tendresse, tout en l'embrassant des plus amoureusement possible.

Elle s'écarta doucement, son visage à quelque centimètre du sien, puis elle le regarda longuement avec un sourire énigmatique sur les lèvres.

C'était vrai qu'il n'y avait personne, et cela n'était pas étonnant. L'heure était la meilleur pour se retrouver seul à seul avec son compagnon, comme ils faisaient en cet instant. Mais il y avait toujours le risque qu'un éberlué débarque pour prendre sa douche, retardataire de tout les jours, ou fumiste de toujours. Il y en avait toujours, et après tout, ce pensionna en était bourré.
Sué ne pouvait rien dire sur ces gens, car elle n'était pas loin de les égaler, et même de les dépasser. Seulement, elle espérait qu'ils choisiraient un autre moment pour venir, car ils allaient être occupé...

Et le risque d'être surpris excita étrangement un peu plus la jeune femme qui repartie à la charge en embrassant Kojiro de plus en plus fougueusement.
L'eau chaude se déversait à flot sur leur corps, et fluidifiait leur mouvement.

Avec un petit air coquin et joueur, elle prit le jeune homme dans ses bras en le serrant contre elle comme on serre quelqu'un que l'on retrouve après une longue absence, puis elle les fit tourner sur ceux-même, et Kojiro se retrouva dos au mur carrelé de la salle d'eau. Levant les yeux dans les siens, Sué le poussa doucement contre le mur chauffé par l'eau, et l'embrassa en collant son corps contre le sien, mi prédatrice, mi femme, désormais.

Ses mains glissaient sur son corps avec envi, comme si elle voulait avoir touché l'intégralité de cet être qu'elle aimait plus que tout, elle en était sûre maintenant. Sa cuisse glissa le long de la sienne, et elle se colla encore plus contre son torse, sa poitrine au contact de ses pectoraux...

Sa main vint caresser avec une étrange douceur son visage, puis elle lui mordilla le lobe de l'oreille, avant de l'embrasser fougueusement.

"Fais donc venir le paradis en ces lieux, mon coeur..."

Son regard n'avait jamais été aussi joueur et coquin.
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Kamehada
élève appelé moulin à paroles
avatar

Masculin Nombre de messages : 520
Date d'inscription : 15/12/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans
Mes relations:
Sexualité: Heterosexuel

MessageSujet: Re: Délassement bien mérité avec Takeshi [PV]   Mer 30 Jan - 13:10

La main du jeune Takeshi traversa le visage, le cou, les seins, le ventre puis s'arrêta juste avant le trésor de sa tendre et douce Sué. Il ne voulait pas que dès les premières minutes il l'excite car il savait qu'ils avaient trois ou quatre heures devant eux et que le plaisir ne devrait pas s'éteindre tant que tout ce temps ne sera pas écoulé. Il fallait donc commençer doucement, sans trop presser les choses car plus cela allait vite plus cela finirais vite et le jeune homme ne voulait surtout pas decevoir sa bien aimée parce qu'il n'aura pas sut tenir toutes ces heures avec elle. Il aurait la honte si il osait perdre cette promesse qu'il lui avait faite et il partirait sûrement parce qu'il aurait trop honte d'être quelqu'un qui ne sait pas donner autant de plaisir qu'il avait promit à sa bien aimée mais peut-être qu'elle lui pardonnera. Après tout, il n'était pas non plus une bête folle et enragée qui se nourissait d'actes sexuels mais un humain de ce qu'il y'a de plus normal et quelqu'un qui veux juste faire plaisir et donner du plaisir à sa chère !

Pendant que sa main remontait avec beaucoup de mal car elle aurait voulut aller un peu plus bas mais le jeune homme lui avait interdit, il déposa quelques baisers sucrés et doux sur le ventre de Sué pour la faire frisonner puis remonta doucement et lentement, regrettant finalement de ne pas avoir laissé sa main aller plus bas mais comme il le pensait à l'instant même, ils avaient tout le temps qu'il fallait et il ne fallait pas précipiter non plus les choses car sinon ils n'auraient plus rien à faire pour le reste de la matinée. Il soupira intérieurement et continua de remonter jusqu'à atteindre les deux monts de sa tendre et c'est la qu'il remarqua qu'ils avaient durcis. Le jeune homme se dit alors intérieurement que même la toucher à peine l'excitait et il se félicitait en lui-même d'avoir autant d'effets sur elle mais il fallait avouer que si il n'avait aucun effet sur elle c'était comme si leur amour n'était que de l'eau : on ne peut ni l'attraper ni le garder car il s'échappe.

Puis finalement il réussit à atteindre le cou, principal endroit ou le jeune homme s'amuait à embrasser sa douce pour la faire frisonner ou tout simplement pour lui montrer à quel point il l'aimait et qu'il voulait que cela soit pour toute la fin de sa vie. Mais qui sait leur amour pouvait se terminer rapidement qu'il pouvait jamais se terminer mais Takeshi préferait que jamais cela ne se finisse qu'être obligé de se séparer de Su qui était vraiment celle avec qui il voulait tout fonder pour son futur avenir. Il savait qu'il était encore bien jeune pour y penser mais rien que de voir Sué et tout un film défilait dans sa tête. Il s'imaginait lui tendre une bague tendrement pour lui demander d'être sa fiancé puis une autre pour le mariage. Il l'imaginait dans une magnifique robe de mariée blanche et les fleurs qui volaient de partout pour les acclamer. Il la voyait avec lui dans une maison en compagnie d'un petit bébé tout mignon et il la voyait aussi a la maison de retraite avec lui, s'aimant toujours autant et il se disait que c'était sûr qu'il allait finir sa vie avec.

Il remonta alors pour être finalement à la même hauteur qu'elle sachant que finalement il avait la même taille qu'elle a part qu'il devait avoir juste un ou deux petit millimètres d'écart mais cela ne se calculait pas vraiment et son regard se focalisa automatiquement dans le sien et il souria. Il s'approcha ensuite de son oreille et lui susurra des mots tendres et doux qui semblaient plutôt dire qu'il voulait la défier pour savoir lequel des deux allait résister le plus longtemps. Il savait qu'en matière d'amour et de faire l'amour il n'était que débutant mais il connaisait pas mal de choses et il avait pas mal de cartes à jouer. Il soupira alors et se dit qu'elle allait sûrement gagner mais rien que l'idée que de prendre du plaisir et d'en reprendre s'en s'arrêter pendant des heures et des heures l'excitait doucement mais sûrement, comme un poison s'étend dans tout l'organisme quand on l'a prit.

Après lui avoir soufflé cette déclaration de guerre avec un certain petit sourire qui pouvait être classé entre le malicieux et le romantisme et après avoir mordillé gentillement et doucement le lobe de son oreille, il recula doucement et posa ses lèvres tendrement sur ceux de sa bien aimée qui répondit tout de suite après en prolongeant doucement le baiser qu'il venait de lui offrir. L'excitation montait doucement, comme quand on prend un thermomètre pour vérifier sa température et que l'on voit qu'on est malade. Le plaisir venait de se nicher au dessus d'eux et essayait de les faires craquer pour qu'ils passent à l'acte mais le jeune homme était aussi résistant que Sué et il n'allait pas se laisser faire ainsi. Il ne fallait surtout pas craquer maintenant alors qu'ils venaient à peine de commençer mais Kojiro connaisait trop Sué pour qu'elle lache si soudainement mais il savait qu'elle allait s'amuser en essayant de le faire craquer lui et que ca allait être dur ... Très dur !

Il soupira et continua de prolonger les doux baisers que Sué et lui s'échangaient comme deux correspondants qui s'envoient sans arrêt des messages. Puis soudainement il sentit la main de sa douce qui se posa contre son dos et commença a le lui caresser tendrement. Il frisonna légerement et continua cependant ses baisers pour que cela soit plus dur pour mais elle savait s'y faire car elle réussit à atteindre sa nuque sans trop de fifficultées malgré les baisers tendres, passionés et amoureux qu'il lui offrait à chaque instant. Il soupira et il la sentit lui caresser tendrement la nuque et il frisonna encore plus. Et cela n'améliiorait pas les choses comme il avait la peau aussi douce qu'un bébé et ces caresses avaient deux fois plus d'effet que sur une autre personne. Il rougit alors et se laissa faire et continua ses baisers, sentant l'eau chaude qui continuait de couler sur eux et qui commençait a produire une buée épaisse qui les cacherait un peu au cas-ou.

Car, malgré ce qu'avait dit le jeune homme il y'avait toujours cette peur en lui qui était tout simplement qu'un idiot se pointe pendant qu'ils étaient en train de prendre du plaisir et qu'il vienne foutre tout en l'air juste par ce qu'il était complétement en retard ou tout simplement con de ne pas avoir prit sa douche la veille. Cela lui faisait vraiment peur mais peut-être que tout le monde avait prit sa douche la veille et qu'ils n'auraient aucun problème ou peut-être qu'en fait quelqu'un allait finalement venir et prendre sa douche et bien énerver les deux adolescents qui devront surement se taire pour ne pas qu'il remarque ce qu'ils étaient en train de faire. Mais finalement il y'avait quand même quelque chose de positif dans tout cela mais le jeune Kojiro ne savait pas dou cela venait mais c'est peut-être tout simplement que l'idée que quelqu'un vienne et l'idée de se faire prendre l'excitait doucement mais il ne savait pas pourquoi.

Quand il vit le visage coquin et joueur que Sué affichait, il comprit alors qu'elle était prête à tout, tant que leur plaisir durerait des heures et des heures. Le jeune homme s'imaginait soudainement une journée entière à prendre du plaisr avec elle. Il seraient en train de faire l'amour et ils mangeraient en même temps mais c'était complétement idiot comme idée et il l'effaca de sa mémoire et se laissa faire quand il se fit retourner et plaqué contre le mur. Il se laissa embrassé, sentant le plaisir aumenter très rapidement et sentai tout le corps de Sué qui se frottait à lui et il soupira. Il se laissa faire dans tous ces baisers puis c'est là qu'elle lui donna l'autorisation de commençer. Il souria alors et l'embrassa a nouveau, sans rien dire pour le moment mais très rapidement il s'arrêta et la regardant tendrement dans les yeux et il dit :

- Et bien tu viens de réveiller en moi le monstre assoifé d'amour et pour avoir osé tu va prendre du plaisir avec moi sans s'arrêter

Il tira alors la langue puis l'embrassa et fit entrer sa langue qui se mélangea doucement à celle de sa tendre. Il souria ensuite et descendit doucement pour arriver a ses seins qui étaient déjà durs. Il les lécha doucement et les mordilla puis desendit jusqu'à atteindre son intimité. Il lui fit un regard enragé et commença doucement à caresser ce trésor si magnifique et y passa quelques coups de langues bien placés avant de faire pénétrer un doigt doucement. Il commença alors de doux va et vients puis remonta et continua de l'embrasser.

Hs : Désolé du roman j'avais trop d'idées x)
Revenir en haut Aller en bas
Rukia / Soha
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 3177
Age du personnage : Dämon Vampire
Humeur [RPG] : Mano negra/Serveuse
Signe distinctif : Attireuse d'ennuis/Demandeuse de calin
Date d'inscription : 21/01/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 18 ans/19 ans
Mes relations:
Sexualité: Bisexuelle

MessageSujet: Re: Délassement bien mérité avec Takeshi [PV]   Mer 30 Jan - 15:28

L'excitation était douce et mesurée, ne débordant pas, n'arrivant pas trop vite... délicieuse sensation. La jeune femme s'abandonnait totalement aux baisés de Kojiro, avec avec tendresse, elle ne cessait pas de lui caresser le dos, la nuque, et tout ce qu'elle pouvait atteindre.
Ses doigts s'amusaient sur sa peau, chaude et douce.
Ils s'écartèrent de quelque millimètre puis le jeune homme lança la menace amoureuse qu'il lui préparait, alors avec un sourire coquin, Sué se remit à l'embrasser. Leur langues se mêlèrent, parties pour une danse légère et humide qui n'avait plus de fin. Mais les lèvres de Kojiro lui échappèrent alors qu'il se mettait à embrasser son corps en descendant dangereusement.
Les frissons de plaisirs qui ébranlaient le corps de la jeune femme n'en finissait plus.
Ses lèvres sur sa poitrine... sur son ventre, et enfin sur son intimité... il n'y avait rien de plus délicieux que cette rafale de baisés qui avaient un goût différent à chaque fois, une répercutions différente à chaque instant, provoquant un frisson toujours plus délicieux.

Courbée par le plaisir, Sué s'appuya contre le mur avec une main en fermant les yeux, alors que la langue de Kojiro se faisait sentir doucement sur son sexe qui chauffait et provoquait une excitation bestiale chez la jeune femme. Elle se mordit la lèvre inférieure pour ne pas se laisser aller aux gémissements prématurés, provoqué par les caresses judicieuses que lui affligeaient Kojiro.

Les actes s'enchaînants en une suite logique, Sué ne tarda pas à sentir entrer en elle un doigts doux et si bon, qui commença à la masser par des va-et-vient si appréciable que de faible gémissement s'échappaient de la bouche de la jeune femme, malgré elle.
Sa respiration s'accélérant de plus en plus, ses soupirs se faisaient plus profonds et chargé de paroles silencieuse que seul le jeune homme pouvait comprendre.

Elle sentit qu'il revenait à elle, et qui l'embrassait tout en continuant ses caresses intimes qui lui procurait un plaisir sans frontière. Elle avait étrangement du mal à l'embrasser tout en ressentant cette vague de douceur s'emparer de son corps, comme si l'amour du jeune homme c'était transformé en plaisir et douceur. Mais elle ne devait pas être la seule à éprouver de telles sensations, car bien que Kojiro était débutant en la matière, il fallait avouer qu'il était déjà très doué de ses doigts, et il méritait une récompense...

Avec un sourire des plus joueur, elle chuchota à l'oreille du jeune homme des mots doux et provocateurs à la fois, lui promettant le pareil au plaisir qu'il lui donnait, avec des airs de dominatrice.
Sa main alla donc chercher la sienne, pour la relever et l'arracher à son travail. Elle embrassa son cou, son torse, puis mena les doigts de Kojiro à ses lèvres pour les embrasser eux aussi, les léchants, eux qui étaient couverte de sa chaleur et de son plaisir.
Elle descendit petit à petit, couvrant le corps du jeune homme de baisés de toutes parts, ne voulant oublier aucune parcelle de son corps, voulant le couvrir d'amour et de plaisir.

Ses lèvres arrivèrent au niveau de son bas ventre, et après avoir brièvement levé les yeux vers Kojiro, avec son petit sourire prometteur, elle s'occupa de l'intimité de son ami avec grand soin. Le plaisir l'avait déjà fait réagir, et les lèvres de la jeune femme allaient et venaient sur sa verge qui durcissait sous ses doigts au fur et à mesure.
Sué caressait son sexe avec douceur et envi, tout en commençant à lécher son extrémité comme si elle voulait le manger, l'avaler... Après mainte et mainte coups de langue et caresse, le rythme s'accéléra un peu, puis elle abandonna le pénis de son ami pour remonter à ses lèvres et l'embrasser amoureusement, avec envie.

Maintenant qu'ils étaient tout les deux biens réchauffés, il était temps de passer à la vitesse supérieur, mais elle laissa la priorité à Kojiro. Après tout, ne lui avait-il pas promis de mener le paradis ici même?
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Kamehada
élève appelé moulin à paroles
avatar

Masculin Nombre de messages : 520
Date d'inscription : 15/12/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans
Mes relations:
Sexualité: Heterosexuel

MessageSujet: Re: Délassement bien mérité avec Takeshi [PV]   Jeu 31 Jan - 13:41

[ HS : Ai-je louché ou c'est bien marqué ami a la fin de ta réponse ? Ca doit être une erreur ou alors tu pense que ca ne va pas durer entre Kojiro et Sué Sad ? ]

Le plaisir et l'excitation qu'il y'avait entre les deux adolescent était en hausse depuis quelques minutes à présent et malgré cette légere hausse, elle ne dépassait surtout pas la limite que les deux adolescents avaient installés en éspèrant qu'elle ne soit pas dépassée ! Et si c'était le cas, et bien le jeune homme ferait tout pour que cette hausse redescente progressivement en prenant moins de plaisir avec Sué mais dès que celle-ci serrait retombée à la normale ils pourraient reprendre de nouveau. On pouvait avouer que les deux adolescents faisaient bien attention à ce qu'ils faisaient, comme si tout était calculé et prévu à l'avance pour ne pas que cela parte dans tout les sens. Ce n'était sûrement pas comme els anciens amours que Sué avait du avoir et qu'ion pouvait comparer tout simplement à des maisons sans aucun systéme de sécurité et sans aucun moyen de se protéger. Voilà comment était faite un amour sans véritables sentiments et pourtant l'amour entre elle et Kojiro était bien différente.

C'était, certes, une maison comme peut-être toute les autres mais pourtant ce n'était pas l'aspect extérieure qui comptait mais plutôt celui de l'intérieur et en différence c'était là qu'il y'avait le plus important car par rapport aux autres maisons, celle de Kojiro et Sué était une maison protégée, immunisée contre toutes sortes d'attaques et elle était solitude. Il y'avait certes peu de protections pour le moment mais au fur et à mesure que le temps passerait et que la confiance régnera, il y'aura de plus en plus de chance qu'il ne leur arrive rien en cas de coups durs. Car finalement le seul agresseur qui pouvait vraiment tout casser dans leur si beau couple était tout simplement la tromperie qui était vraiment la chose là plus horrible qui puisse arriver un jour ou l'autre dans un couple. Et malgré que les deux adolescents soient si proches l'un de l'autre et qu'ils s'aiment, il y'avait encore cette peur qu'un jour tout bascule et que plus jamais l'un ne revoit l'autre ...

Malgré que cette peur n'était pas vraiment présente dans le coeur de Kojiro, on pouvait voir quand même des traces très visibles de son passage sur son coeur et ces marques l'avaient fragilisé à certains endroits. Il avait pourtant toujours peur de n'être pas assez parfait pour elle. De vouloir trop prendre de plaisir avec elle alors qu'il y'avait d'autres moyens de lui montrer son amour. Il avait tant peur de parraître pour quelqu'un qui ne voulait prendre du plaisir avec elle et qui allait soudainement la lacher pour partir ailleurs. C'était bizarre mais il lui semblait revenir au point de départ de la soirée d'hier soir qui s'était pourtant bien terminée. Mais finalement que serait Kojiro s'il n'y avait pas cette si soudaine jalousie et amour aussi fort pour sa tendre et douce Sué ? Que serait Kojiro sans son côté noir qu'il n'avait révélé qu'un tout petit peu ? Il serait sûrement rien du tout ...

Le jeune homme ne se posait pas non plus trop de questions pour ne pas perdre trop de temps et il reprit le contrôle de son esprit et continua les tendres baisers à Sué. Après il lui avoua qu'elle venait de réveiller en lui comme une sorte de monstre assoifé d'amour et de tendresse et le plus surprenant c'est que ces paroles n'avaient peut-être pas grand sens mais ils étaient totalement vrais. Le jeune homme, grâce à Sué, s'était transformé et grâce à elle il avait vraiment reprit goût a la vie et à l'amour. Il savait que jamais il n'arriverait à lui exprimer toute sa gratitude et qu'il faudrait sûrement beaucoup de temps pour que cela se fasse mais un jour il y arriverait et ça il le savait très bien. Mais en attendant, tou ce qu'il pouvait offrir à Sué pour le moment était ce paradis dont il avait fait l'allusion à leur arrivée et il éspèrait pouvoir l'emmener aussi loin malgré que c'était sa deuxième fois avec elle mais c'est souvent la première la plus dure et il l'avait passé avec brio alors pourquoi pas celle là aussi ?

Il descendit alors lentement sur le corps de sa tendre et douce et arriva là ou tout commençait et là ou tout finissait aussi. Il souria et caressa ce trésor si merveilleux et beau et déposa de petits baisers dessus avant d'y passer de petits coups de langue. Il continua et sentit Sué trembler doucement, montrant qu'il avait bien touché un point sensible. Il continua quand même ces petits coup de langues bien calculés et puis soudainement il approcha son doigt de son sexe et le fit pénétrer doucement en commençant de doux va et vients. Après cela il remonta et continua de l'embrasser tendrement, la voyant gémir doucement et cela l'excitait encore plus de la voir ainsi. Il soupira et quand elle lui avoua qu'elle aussi allait bien s'amuser il rougit et accélera le rythme sans le faire exprêt mais il reprit un rythme doux et affectueux. Il ne voulait surtout pas lui faire de mal malgré que parfois il aimait être violent.

Il sentit alors doucement Sué descendre et attraper son sexe et lui faire des choses les plus magiques les uens que les autres. Il soupirait et gémissait doucement, essayant de ne pas trop en faire trop pour qu'il résiste assez longtemps. Puis soudainement elle remonta et il la regarda tendrement et l'embrassa sur les lèvres, la remerciant de ces merveilleux moments passés avec elle. Puis doucement il approcha son sex e de celui de sa tendre et la pénétra avec amour et tendresse, comme si ils tombaient soudainement tout les deux sur un nuage doux et confortable. Il frisonna et l'embrassa tendrement et passa une main dans les cheveux de sa belle. Puis doucement il commença un mouvement de va et vients sans la plaquer contre le mur et continuant ses doux baisers.
Revenir en haut Aller en bas
Rukia / Soha
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 3177
Age du personnage : Dämon Vampire
Humeur [RPG] : Mano negra/Serveuse
Signe distinctif : Attireuse d'ennuis/Demandeuse de calin
Date d'inscription : 21/01/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 18 ans/19 ans
Mes relations:
Sexualité: Bisexuelle

MessageSujet: Re: Délassement bien mérité avec Takeshi [PV]   Ven 1 Fév - 1:04

Sué était remontée chercher les lèvres du jeune homme et ils c'étaient embrasser avec fougue et amour, sous l'eau chaude des douches qui déversaient leur flots sur leur deux corps chauffés par le désir et l'excitation.

La main droite de la jeune femme était allée caresser sa nuque, l'attirant toujours plus vers elle, tendis que sa main gauche caressait son dos, et s'arrêta dans le creux de ses reins, près de sa hanche.
Elle sentit le sexe dur de son bien aimé contre son pubis, et d'un mouvement agile, le jeune homme la pénétra alors qu'elle écartait une cuisse, en collant cette dernière contre la hanche de Kojiro.
Avec un soupire de plaisir, la jeune femme ferma les yeux en se penchant de tout son corps contre le sien.

Ses dents frôlèrent la peau de son épaule, alors qu'elle l'embrassait.
Mais la jeune femme était un peu plus petit que Kojiro, et la position manquait de confort. Pour ce, elle s'adossa au mur carrelé de la salle d'eau, attirant le jeune homme à elle, puis elle lui plaça ses mains sur ses fesses, pour lui indiquer qu'il devrait la porter un peu...
Ses deux jambes allèrent entourer les hanches du jeune homme, et les mouvements de va et vient reprirent de plus belle, avec plus de profondeur cette fois.

Son bras droit entourait la nuque du bel âtre, en l'attirant contre elle, pour l'embrasser doucement, mêlant leur souffle et leur salive avec amour. Le plaisir qu'elle ressentait commencer à monter en elle comme les vagues d'une mers qui commence à s'énerver. Enflant, puis désenflant, pour revenir à l'assaut, exprimé par des gémissement sourd, des cris et jouïssements.
Plus la mer se soulevait, plus le corps de Sué se raidissait, et elle avait peine à ne pas enfoncer sauvagement ses ongles dans la peau du jeune homme qui la supportait.

Sué ne se rendait plus compte des facteurs de l'espace-temps, tant le plaisir avait pris une place incommensurable en son être. Des gémissement sortaient de sa gorge contre sa volonté, contrairement à l'autre soir où malheureusement elle n'avait pas put aller plus loin... mais maintenant elle sentait que tout irais pour le mieux. Le plaisir qui montait en elle ne pouvait mentir quand à son arrivé.

Se sentiment fut trahit par son corps qui se raidit et qui se colla d'avantage contre celui du jeune homme. Son souffle était court et elle ne pouvait plus embrasse Kojiro tant elle était concentré sur le plaisir qu'elle ressentait en ce moment.


[dsl, mon inspi est a 0, je ferai mieux au prochain post, promi ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Kamehada
élève appelé moulin à paroles
avatar

Masculin Nombre de messages : 520
Date d'inscription : 15/12/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans
Mes relations:
Sexualité: Heterosexuel

MessageSujet: Re: Délassement bien mérité avec Takeshi [PV]   Dim 3 Fév - 18:41

Les baisers ne se comptaient plus à présent tellement ils étaient nombreux et que ce nombre n'était pas évident à trouver, surtout pour deux adolescents plus proche du monde des adultes qui s'aimaient plus que tout au monde et qui s'embrassaient sans arret, comme si leurs lèvres étaient tels un désert emporté par le vent et par la chaleur du soleil brulant toute l'année : assoifés d'amour à en prendre du plaisir en plein dans une douche alors qu'ils avaient très bien conscience tout les deux qu'ils pouvaient se faire prendre à tout moment à faire l'amour. Et cette personne avait la grande chance d'être tout prêt du bureau des surveillants et sachant que c'était une personne qui adorait " balancer " les autres dans leurs fautes alors que lui en faisait en moyenne bien plus et Sué et Kojiro passeraient sûrement un sacré quart d'heure dans le bureau du directeur ou de la directrise adjointe mais la sonction serait sûrement la même pour tout les deux.

Il ne s'imaginait même pas cette obligation qu'il aurait que de ne pas voir Sué pendant plusieurs jours, séparé d'elle comme si on avait instauré un mur de béton entre les deux. Pourtant ils étaient toujours attachés au même fil amoureux mais imaginer être séparé de l'autre était encore plus dur qu'un supplice pour le jeune homme. C'était comme ci on le mettait dans une salle et qu'à côté une autre salle il y'avait Sué et qu'on coupait soudainement l'oxygène du jeune homme. Ne pouvant pas tenir il mourrait sûrement sur le coup et il ferait très mal à Sué comme il avait mal d'être séparé d'elle. Enfin cela ne durerait sûrement que quelques jours mais cela était suffisament long pour l'achever complétement. C'est pour ça qu'il avait autant peur que soudainement quelque chose casse dans leur amour et fasse se renverser tout ce qu'ils avaient construits à eux deux : un amour réel et magnifique qui annonçait peut-être une fin magnifique à cette histoire si merveilleuse.

Le jeune homme était donc tendrement occupé à embrasser sa bien aimée avec tout les baisers impossibles et inimaginables. Aucune partie de sa peau n'échappait à la dure et horrible régle du bisou. C'était peut-être un supplice horrible parce qu'il fallait tenir jusqu'au bout en attendant le moment ou tout alloait être vraiment plaisir et amour mais le jeune homme avait su garder son calme jusqu'à maintenant alors pourquoi si soudainement il allait craquer ? Il ne devait pas, même si il savait que dans un moment pareil cela serait signe de lacheté et de déshonneur mais il y'avait toujours un peu de ça dans la vie d'un humain alors pourquoi ne serait-il pas comme tout les autres ? Il en avait toujours marre d'être celui qui est fort, brave, courageux comme les supers héros alors qu'il pouvait être tout simplement humain et avoir ses limites alors que là il n'y en avait pas vraiment.

Sentant son sexe dans un de ses plus grand moments et tellement préssé qu'il sentait l'envie de ne plus faire qu'un avec sa bien aimée pour sentir le bonheur et la joie de monter tout doucement au 7 ème ciel, le paradis des amoureux quand on le traduit clairement qui était l'endroit ou les amoureux se retrouvaient après avoir si bien fait les choses. Mais les deux adolescents n'en étaient qu'au tout début d'une longue aventure qui allait surement durer très longtemps. Le jeune homme souria alors et il attrapa son baton et caressa celui de sa douce avec sans vraiment s'assembler et puis doucement il la fit rentrer jusqu'à ce qu'il se sente bien au bout. Il entendit alors un faible gémissement laché par Sué et pendant qu'il continuait de l'embrasser il se mit doucement au travail et commença de doux va et vients sans trop forcer de peur qu'elle ait trop mal. Mais il fallait pas non plus qu'il considére Sué comme une nouvelle et peut-être qu'elle n'aimait pas non plus le trop lent.

Il commença alors des va et vient doux mais rapides quand même. Il souria et il sentit les jambes de Sué l'entourer et ses bras autour de son cou et il comprit qu'il devrait la porter et en même temps il l'aidait dans ses mouvements, la faisant aller plus loin sur son pieu. Il continuait san arrêt les mouvements, entendant ses petits cris de jouissance qui l'excitait comme jamais. Il n'en pouvais plus et il sentait doucement la mer l'engloutir en sentant déjà l'envie de lacher prise mais il ne fallait pas alors qu'ils venaient à peine de commençer. Il continua donc ses mouvements en allant toujours plus vite et toujours plus loin pendant que ses lèvres se concentraient sur ceux de sa douce qu'il embrassait avec amour et tendresse.
Revenir en haut Aller en bas
Rukia / Soha
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 3177
Age du personnage : Dämon Vampire
Humeur [RPG] : Mano negra/Serveuse
Signe distinctif : Attireuse d'ennuis/Demandeuse de calin
Date d'inscription : 21/01/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 18 ans/19 ans
Mes relations:
Sexualité: Bisexuelle

MessageSujet: Re: Délassement bien mérité avec Takeshi [PV]   Mar 12 Fév - 23:21

IL faisait chaud. De plus en plus chaud. Pourtant, la température extérieur n'avait pas augmenté d'un degré même.
C'était Sué, son corps, son sang, qui s'échauffait au fur et à mesure du temps qui passait.
Sentir le corps de son amant contre elle, frôler la peau de son cou avec ses dents, s'efforcer de ne pas lui planter ses ongles dans ses omoplates... Son regard était fiévreux, son souffle court, mais pour rien au monde elle n'aurait voulut arrêter tout cela maintenant.
Les rythmes de Kojiro allaient de plus belle, et Sué se sentait soulevée, prise, assouvie... Des cris de jouissance s'échappaient de sa gorge malgré elle, alors qu'elle tentait se les réprimer à chaque fois. Mais c'était bien peine perdue. Le plaisir était tel, qu'il n'y avait rien à faire.
Parfois, le nom du jeune homme passait la barrière de ses lèvres, dans un murmure, un soupire de plaisir, puis elle reprenait son halètement de femme éprise de bonheur. Bonheur physique, multiplié à cela le bonheur réel d'un amour qu'elle se permettait de connaître.
Elle serra contre elle le torse du jeune homme, embrassa son cou, l'envi d'être à lui plus que le contraire, et son coeur qui battait plus fort que jamais.
L'eau chaude des douches qui continuaient à verser leur flots sur leur peau glissaient vivement et amenaient à l'action quelque chose de plus profond encore. Faire l'amour, à celui qu'on aime, n'importe où, quand on veut... jamais elle n'aurait pu y penser avant.
Avec le seul homme qu'elle avait vraiment aimé, avant Kojiro, il ne lui était pas arrivé de telle situation. Jamais il n'avait partagé avec elle le culte du secret de son corps, de la découverte... il n'en avait pas eu le temps.

La mer devenait coléreuse, et ses vagues léchaient avec plus d'entrain le sable chaud de la plage. La houle était haute et émouvante, et le bateau voguait avec joie.

Le plaisir montait, ne s'arrêtait plus. Mais peut-être cela allait-il trop vite? des heures lui avaient été promise, et ils ne tiendraient pas une demie heure? Sué elle, pouvait atteindre le plaisir extrême plusieurs fois d'affilés, mais lui... ce n'était pas la même chose.

Sué se laissa aller en arrière et son dos se plaqua contre le mur de la salle de douche, carrelé et froid. Etrangement, le contraste entre les deux températures n'atténua en rien l'excitation qui s'emparait de son être, au contraire.
Ainsi positionnée, la pénétration avait un autre angle et encore plus bon qu'il ne l'était possible.
Des gémissements fusaient dans l'air surchargée en humidité, résonnaient et revenaient aux oreilles de Sué qui pouvait se rendre compte du bruit qu'elle faisait... un pincement dans son ventre traduisit sa honte, mais elle s'effaça rapidement, car la honte n'avait plus de place quand le plaisir était là.

Une de ses main glissait le long du corps de Kojiro, l'attirant parfois à elle pour l'embrasser, le caressant encore...

[dsl pour le temps de la réponse :s:s ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Délassement bien mérité avec Takeshi [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Délassement bien mérité avec Takeshi [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un repos bien mérité [NEUTRE]
» Un repos bien mérité
» Du repos bien mérité (13.03 - 13h37)
» Qui aime bien, châtie bien. C'est mon ex qui me l'a apprit ! - Thierry & Rosario
» ON VA BIEN PLUS LOIN AVEC UN MOT GENTIL ET UN FLINGUE, QU'AVEC UN MOT GENTIL TOUT SEUL.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de Manga :: Hors-Jeu :: Anciens RP :: Deuxième Etage :: Les douches-
Sauter vers: