AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Restructuration du forum en cours
Revenez d'ici peu pour découvrir le nouveau PDM

Partagez | 
 

 Comme le temps est long.. [ libre, mec ^^ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Natsu
élève appelé moulin à paroles
avatar

Masculin Nombre de messages : 539
Age : 27
Humeur [RPG] : Rêveur de Lune
Signe distinctif : Amoureux de toi...
Date d'inscription : 14/08/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 Ans
Mes relations:
Sexualité: BII

MessageSujet: Comme le temps est long.. [ libre, mec ^^ ]   Dim 20 Jan - 22:52

Il y a des jours où le temps nous parait long...
Les secondes se font heures et les heures deviennent éternités.. La journée s'étire à perte de vue... Comme une prison de verre, on ne peut en sortir.. Alors on reste là, sans pouvoir rien faire.. Obligé d’être Spectateur
Il y a des jours où on est impatient d'en finir..
Mais les secondes ne veulent pas s'envoler, et nous restons là, à attendre la fin, sans but, juste en chantonnant une mélodie.. Défois, tuer le temps, c'est une chose bien compliquée.. Les aiguilles de la grande pendule du Hall ne veulent plus avancer.. Elles sont immobiles depuis trop longtemps déjà.. Le cadran garde le même visage, ne change pas d'expression, nuits après nuits, jours après jours...
Le temps est un mot utilisé quotidiennement. On s'en plein souvent.. Mais devrions nous le remercier lorsqu'il s'écoule lentement ? En voila une bonne question, pour le jeune homme, assis sur les marches du vaste escalier de pierre. Il a le regard tourné vers l'extérieur, mais il ne semble pas voir.. Ses yeux sont perdus dans un autre univers..

On le qualifie de Rêveur, de tête en l'air, de Lunatique.. Bref, il n'a pas les pieds sur terre.. Il marche sur une autre planète.. Sans personne pour l’accompagner.. Pour le protéger.. Pour l’aider Pour lui, le temps s'est arrêté depuis ce fameux jour.. A cette minute fatale où il avait entendu les mots qui avaient réduit son cœur en cendre.. A cette seconde brutale où il avait senti son âme s'envoler dans le ciel... Elle était partie dans le murmure qu’il avait prononcé, dans l’unique protestation qu’il avait réussie à formuler.. Chose bien inutile.. L’homme était parti en s’excusant, et Natsu était rester seul sous la pluie battante.. Il ne s’était pas aperçu que ses vêtements étaient trempés.. Il n’avait pas fait attention à la journée qui déclinait.. Il était devenu une coquille vide, dénudée de tous sentiments. Et le pire, c’est qu’il n’arrivait pas à combattre cela. Il avait prit conscience après un long moment de son état. Mais il ne parvenait pas à faire pencher la balance de son coté, à retourner la situation.. Sans cesse, toutes les nuits, il ne trouvait pas le repos. Le passé était là, dans son esprit, prêt à ressortir chaque soir.. Depuis, il avait peur de dormir. Il redoutait l’heure du couché. Il luttait contre le sommeil, ces cernes violettes le prouvaient.. Mais vint un moment où le guerrier est vaincu, où le corps n’obéit plus.. Et ces yeux se fermaient, devant les étoiles, et ses mains se crispaient devant la lune.. Il avait mal. Il souffrait de tant de souvenirs inoubliables.. Il n’aurait pas du souffrir ainsi, après tout, il ne regrettait rien.. Mais de revoir ce visage, ces cils, ces doigts si familier, et de savoir que plus rien de cela ne lui appartenait désormais, lui fendait le cœur..

Maintenant, il ferme les yeux. Son regard est toujours vide, sans vie, malgré la mobilité de son corps… Il s’étire. Ses jambes se tendent devant lui, et ses bras se lèvent, comme s’ils allaient toucher le ciel.. Puis, tout cela fini, il offre de nouveau son regard au monde. Il pousse un soupira lasse, et jette un coup d’œil à la pendule.. Elle n’a pas avancée. Du moins il n’en a pas l’impression.. Quand la journée prendra t-elle fin ? Son visage se tourne vers la baie vitrée. Ses yeux parcourent l’horizon sombre. La nuit arrive. Il hausse un sourcil. Ah, tiens, le monde aurait-il tourné un peu ? Les étoiles commencent à faire leurs apparition.. Il les connaît si bien… Amusé, il se prend à observer le ciel un long moment.. Il s’ennuit. Depuis des jours, depuis des mois, il s’ennuit. Rien ne l’occupe, personne ne vient le voir. Alors il reste là, à attendre.
Quoi au juste ? Il l’ignore.. Il attend, c’est tout.. Peut être qu’une personne sympathique viendra lui rendre visite, et le sortir de sa cage de verre… Après tout, la nuit n’est pas encore terminée…
Revenir en haut Aller en bas
Yam
élève à qui on doit le respect
élève à qui on doit le respect


Masculin Nombre de messages : 6565
Age : 24
Date d'inscription : 23/08/2006

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans.
Mes relations:
Sexualité: Hétéro.

MessageSujet: Re: Comme le temps est long.. [ libre, mec ^^ ]   Mar 22 Jan - 18:20

C'est à présent la nuit, la lune brille dans le ciel noir parsemé d'innombrables étoiles. Il fait froid dehors, mais pour l'être qui se déplace lentement dans le noir, qui ne fait qu'un avec la noirceur de la nuit du à son silence et ses vêtements sombre il ne fait pas froid. Il est habitué. Une chaleur artificielle émane de lui, de son esprit. Être absent d'émotions, c'est reposant.

La pluie commence à tomber, tout d'abord faiblement, puis à torrent. Il fait de plus en plus bon, il y a de moins en moins de chaleur imaginaire dans l'esprit du jeune homme brun. Celui-ci a dans son dos un long et lourd katana, bien dans son fourreau, mais bien sur, dans cette obscurité, son katana n'était pas plus visible que lui-même.

Indifférence.

Le mutisme du jeune aux yeux vairons le rendait indifférent, imperturbable, inébranlable. Dans notre monde à nous de solitude, on a beaucoup plus de temps que n'importe quel humain sociale. Le temps est très précieux, il peut s'écouler tout aussi lentement que précipitamment.

~~~

Quand on a l'art d'avoir l'esprit ailleurs comme Yam, les heures passent aussi vite que les secondes. Le temps n'est pas une science exacte. Comme tout art, il est propre à chacun.

Quel est le secret de son art ? Il imagine le contraire. Que le temps s'arrête, que la télécommande de la vie soit sur pause. On passerait inaperçu, tel rêveur nous sommes c'est ce que nous voulons intérieurement. Nous on voudraient t-on ?

La solitude, elle est vraiment là si l'on veut qu'elle soit là. C'est en cet instant que vous êtes trop froid envers le monde, car il est trop différent de vous. Il est le contraire de vous, de Yam. Il est à vos yeux trop imparfait pour vous méritez à part entière ou même en point du tout.

Au fond, c'est en partie pour cela qu'on choisi la solitude.

La solitude comme quand on dort sans rêves.

Quand on dort, on n'en a pas conscience jusqu'au réveil. Pendant cette absence un monde s'éveille. La nuit est un monde d'échange abstrait, un art abstrait qui nous permet de passer les heures sans s'en rendre compte.

Chacun son propre art, chacun sa différence sur le monde.

~~~

Ses pas le mènent vers le hall du pensionnat, il n'y est pas contraint mais il pousse la grande porte qui lui fait face, il sent qu'il doit rentré, ne serait-ce qu'un petit moment. Dans la faible lumière qu'émane le hall il est à présent visible, plutôt grand et mince avec des yeux sensiblement vairons, son oeil gauche approche du rouge, tandis que le droit est vert.

Un signe de parenté probablement.

Alors il remarque l'autre jeune dans la grande salle, il lui est quelques peu semblable, quelque peu. Il le regarde fixement, aucune émotion ne s'apercevant sur son visage, il le regarde sans ciller. Comme une personne immobile.
Revenir en haut Aller en bas
http://aisances.skyrock.com/
Natsu
élève appelé moulin à paroles
avatar

Masculin Nombre de messages : 539
Age : 27
Humeur [RPG] : Rêveur de Lune
Signe distinctif : Amoureux de toi...
Date d'inscription : 14/08/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 Ans
Mes relations:
Sexualité: BII

MessageSujet: Re: Comme le temps est long.. [ libre, mec ^^ ]   Mer 23 Jan - 0:30



[ j'avais pas d'inspi, d'solé..^^" J'aime bien tes posts aussi =) ]

L'ennui est terrible, de temps en temps.. Natsu le sait, pour l'avoir trop savouré.. Et puis soudain, devant vous, vous apparait une chose qui vous permet d'oublier votre solitude. Parfois. Mais le plus souvent, la solitude, c'est comme la tristesse, une foi qu'on l'a gouté, on sait qu'on ne s'en séparera jamais.. Et qu'on la rencontrera à nouveau, et ceux, un nombre incalculable de fois. ça, Natsu le sait. Il la connait si bien, cette sentation d'être libre, sans personne qui ne vous entrave dans ce monde... Inconsiement, il sourit. Une partie de son passé lui rappelait des souvenirs magnifique.. A cette époque où il n'avait pas de toit, pas de maitre, rien d'autre que lui même et que la lune comme conseillère.. C'était lors de ces années là qu'il vivait la nuit et dormait le jour.. Enfin, dormait.. le peu qu'il pouvait ..

Perdu dans ses pensées, parcourant le fil de ces souvenirs, Natsu revit soudainement une image. Une autre. Celles des ses parents. Son sourire s'agrandit, et disparu d'un coup. Non, c'était la fin de la journée, il ne devait pas repenser encore une fois à eux. Aujourd'hui, il avait passé son temps à revoir les actions qu'il avait faite avant son arrivée au pensionnat.. Oui, il n'avait vraiment rien fait de ça journée.. Et ce n'était pas l'une des premières fois qu'il faisait ça.. Pour ainsi dire, c'était quotidien, chez lui... C'est d'ailleur pour ça, qu'il a fini par detester l'ennui, alors qu'il l'adorait tant avant.. Lorsqu'il y repensait, il trouvait que depuis qu'il était ici, il n'avait plus autant de liberté.. Son coeur se serra à cette idée... Son manége infernal, recommençerait-il ? Non, impossible.. Il était seul. Plus personne ne pouvait l'obliger.. Il soupira. Natsu avait retourné toute sa vie devant lui tant sde fois quil ne les contait plus... C'était son " jeu " favori, quand le temps lui permettait... Ainsi, il passait des heures à se souvenirs de sa vie d'avant, et à la comparer avec celle qu'il vivait acctuellement... Pour le meilleur et pour le pire, il allait devoir rester dans ce pensionnat.. C'était sa mè re qui l'avait forçée.. Il fallait bien lui faire plaisir, non ? Et de tout façon, il n'avait pas le choix : ses parents avaient été bien claire - enfin , sa mére vu que son père est mort - Natsu ne devait plus remettre les pieds à la maison tant qu'il n'aurait pas changé.

Sa mère le rejetait.. Le jeune homme replia ses jambes pres de son coprs.. Le visage toujours tourné, le regard dans la lune, vers l'exterieur... Il rêvait les yeux ouverts. Un leger grinçement le tira de son monde fictif, et il réatérit brutalement sur terre..Il grimaça.. Aie, il n'aimait pas reprendre contact si violement avec la réalité... Mais il secoua la tête : aurait- il enfin une distraction ? Immediatement, ses yeux s'activerent et cherchérent l'origine du bruit.. Ses bras entourérent ses genoux, contre son torse, et il se balança d'avant en arrière. C'était une habitude chez lui : lorsqu'il cherchait quelque chose, son coprs faisait ce mouvement. Deriére ses meches sombres, il distingua un jeune homme, katana sur le dos, qui rentrait dans la piéce où Natsu avait passé la majeure partie de sa journée... Il souria de nouveau. L'homme avait des allures qui sortait de l'orginaire. Rien que dans ces yeux vairons, et dans son attitide, Natsu le savait : Il n'était pas comme tous les autres. Il était différent de tous ces ados pendus à leurs telephones, incapable de la moindre reflexion.. Gardant son regard fixer sur l'homme, Natsu ne fit pas le moindre mouvement pour aller vers lui.. Il avait prit cette habitude de garder ces distances avec les autres : il avait trop souvent été rejeté par les siens. Alors, sans le lacher des yeux, il chantonna à mi- voix :


Sometimes solutions aren't so simple
Sometimes good bye's the only away ..

And the shadow of the day
Will embrace the world in grey
Revenir en haut Aller en bas
Yam
élève à qui on doit le respect
élève à qui on doit le respect


Masculin Nombre de messages : 6565
Age : 24
Date d'inscription : 23/08/2006

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans.
Mes relations:
Sexualité: Hétéro.

MessageSujet: Re: Comme le temps est long.. [ libre, mec ^^ ]   Mar 12 Fév - 19:53

[ Non ça va, ton post est très bien. Moi je m'excuse du retard. :/ | Je connais & adore cette chanson de Linkin Park. ] =)

Augustana ~ Wasteland.


Il ne cesse pas de l'observer, intrigué. Il sent l'individu en face de lui particulier, ils se fixent toujours, il entend une faible mélodie émanant des lèvres du jeune homme, il connait cet air, il le connait que trop bien. Un air familier, qu'il avait partagé avant, faisant parti du passé. Yam baissa doucement la tête vers le sol, le visage plus qu'à moitié visible, aussi inexpressif que depuis pas mal de temps. Il était bien ailleurs, en apparence cette fois-ci, toujours sans mot dire il ferma la porte derrière lui en se dirigeant d'un pas lent vers l'inconnu, il se baissa souplement, sans pour autant se pressé, d'une manœuvre toujours aussi lente. Que faisait-il ? Il s'assit tout simplement à côté de lui, quelques mèches de ses cheveux bruns lui retombant sur le front.

S'il était venu ici, c'était par hasard. Le hasard qui avait en partie fait de lui ce qu'il était, la chance et la malchance n'existent pas, elles ne sont justes que le côté positif et négatif du hasard. Mais c'était bien aussi parce qu'il avait senti qu'il devait venir dans ce Hall, dans le pensionnat. Il n'aimait pas être à l'intérieur, il n'y était presque jamais, il n'y dormait que très rarement, d'ailleurs dormait-il que très rarement tout bonnement ?

Dormir n'est nécessaire que quand on est fatigué, mais il y a des fois où on se sent bien trop éveillé. Alors la nuit nous ne dormons pas, nous ne rêvons pas, nous vivons seulement pour nous même, pour parfaire notre sentiment de bien être qui finalement n'a jamais réellement existé. On le sait bien au fond, mais on continue à marcher dans la nuit, parfois sous la pluie, souvent seul. Vivre et avancer quand les autres sont en mode pause. Ce bien être, c'est l'obscurité qui le nourrit. Mais l'obscurité fait partie de nous, inéluctablement.

Jamais plus rien ne sera comme avant, jamais.
Tout ce qui a été réalisé par le passé a des conséquences sur le présent et le futur, que ce soit matériel ou intérieur.

Alors il tourne la tête vers l'inconnu, le distinguant de profil. De son œil droit vert, il l'observe silencieusement en écoutant les paroles de l'air qui d'où il est à présent | c'est à dire à côté de l'individu | est parfaitement distinguable d'un point de vue sonore.

Relevant ses mains tombantes il les passent derrière son dos en ôtant son fourreau de celui-ci | et le katana à l'intérieur | et en le posant à sa gauche. C'était lourd, l'arme était lourde, elle faisait presque sa taille après tout, et sa lame était plus large que lui-même. Mais du fourreau, ne dépassé que le manche, question de discrétion.

Il ne dit toujours rien, semblant parlé avec le silence et non pas avec des paroles. Alors la lumière faible du Hall s'était, complètement. C'était peut-être l'extinction des feux, il n'en savait rien, il s'en fichait éperdument. Il fait noir à présent, totalement noir dans la vaste salle. Mais pour Yam il fait toujours noir, il fait toujours sombre, même quand il y a de la lumière. Parce qu'à l'intérieur, dans son esprit, l'obscurité domine totalement la lumière, elle s'est estompé jusqu'à ne plus devenir qu'une parcelle de l'esprit de l'individu. Et pourtant.

Une lumière s'éteint plus facilement.

Revenir en haut Aller en bas
http://aisances.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme le temps est long.. [ libre, mec ^^ ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme le temps est long.. [ libre, mec ^^ ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Du temps a perdre(libre)
» Décidément, les temps comme les oeufs sont durs [libre]
» Une journée comme les autres ou presque [libre]
» EVENT - Il est peut-être temps de partir. [Libre au Clan]
» Ororo Munroe ? Les émotions c'est comme le temps, ça varie en une fraction de seconde.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de Manga :: Hors-Jeu :: Anciens RP :: Rez-de-Chaussée :: Le hall-
Sauter vers: