AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Restructuration du forum en cours
Revenez d'ici peu pour découvrir le nouveau PDM

Partagez | 
 

 Descente aux enfers [Pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jasdrian
¤*¤ Petite Bibliothécaire ¤*¤
¤*¤ Petite Bibliothécaire ¤*¤
avatar

Féminin Nombre de messages : 6089
Age : 26
Age du personnage : Bl0pp
Humeur [RPG] : Bibliothécaire
Signe distinctif : B0U!LL0tt3 ?
Date d'inscription : 14/12/2006

Feuille de personnage
Age [RPG]: Presque 20 étés ...
Mes relations:
Sexualité: HéTéR0 ?!

MessageSujet: Descente aux enfers [Pv]   Mar 15 Jan - 0:31

[C'est vraiment po un bon post ... gomenasai ...]

C'est étrange ... Comme parfois une jeune femme peut se sentir aimée. Appréciée par l'homme qu'elle aime avoir près d'elle, presque idolatrée. Cependant, ce n'est pas toujours le cas et ... même quand cette exeption est réalisée, il y a toujours quelque chose, une événement qui vient tout bouleverser. Pourtant, la jeune fille ne pensait pas que l'histoire qu'elle venait de vivre aller se terminer ainsi. Une disparition ... rien de plus, rien de moins ... Il lui a laissé un mot, un seul petit bout de papier pour lui annoncer son départ. Reviendra t il ? Elle l'espérait sans en parler. De toute façon, parler à qui ? Elle ne connait presque plus personne ici à présent ... De plus, elle n'arrivait plus à supporter la présence des autres, cette atmosphère lourd qui règne dans certains lieux bien trop clos, petits ...

-Tout est si étouffant ...

Cet air pourtant froid, même glacial sur son visage lui parait comme de la braise. Elle a chaud ... Si chaud qu'elle se déshabille lentement dehors. Un léger t shirt couvre sa poitrine, un jean carresse ses jambes alors que ses cheveux bruns flottent contre son visage et ses épaules. L'adolescente a toujours aimé le vent, sensation de légèreté, douceur voltigeante ... Elle soupire, laissant échapper une apparition de buée à la sortie de sa bouche. Que faire ... Jasdrian doit trouver un endroit ou elle pourra rester seule, à coin à l'abris des regards indiscrets ou moqueurs, des paroles fortes ou blessantes. De tous ce qui peut la géner en ce moment ... Juste rester seule ... Toute seule ... Sans lui a ses cotés pour la prendre dans ses bras, sans lui pour l'embrasser, ni sécher les quelques larmes qui coulent de ses yeux verts. Jas baisse la tête, laisse échaper un sanglot mais continue tout de même à marcher malgrè les rires des autres.

Elle entre dans le pensionnat et accélère le pas. Partir ! Oui, tout de suite le rejoindre, se jeter dans ses bras et le serrer le plus fort qu'elle le peut, sentir son parfum, froler sa peau nue de ses doigts fins ... Juste être avec lui, comme cette nuit ...Elle n'oubliera jamais ...

-Pourquoi ? ...

Les larmes coulent de plus en plus, elle n'arrive plus à les retenir. Tout devient encore plus chaud sur son visage. Où aller ? La question se pose à nouveau ... Elle tourne la tête, regarde les marches menant aux sous sols. Après tout ... Personne n'y va jamais. La seule chose qui pourrait lui arriver et de tomber sur un couple en plein ébat ... Ce qui ne serait pas vraiment lui remonter le moral ... Mais avait elle vraiment envie qu'on lui remonte le moral ? Elle pousse la porte doucement, posant son oreille contre la porte. Aparemment : personne. Pas de bruit, pas de petits cris de plaisirs ni d'envie. Ouf ... Tant mieux ! Jasdrian entra doucement, fermant la porte sans prendre la peine d'allumer la lumière dans la petite salle. Elle devait la connaitre par coeur de toute façon. Elle s'approche d'un mur à petit pas, presque sur la pointe des pieds comme une jolie ballerine pendant une représentation. Jas se plante devant le mur, les yeux ouverts malgrè le noir l'entourant. Elle serre les poings, se mord la lèvre inférieur jusqu'au sang.

-Eh merde ! Pourquoi lui !?

Son bras se tend vers l'avant, frappant le mur de toute ses forces. Après quelques coups avec chaques bras, elle les laisse retomber comme sans vie le long de son corps. Elle hallète un peu. Tournant la tête, elle essaye d'observer les meubles qui se trouvent dans la salle. Peut être une bibliothèque, un petit canapé le long du mur et surement d'autres choses qu'elle n'arrivait pas à distinguer. La jeune fille recule un peu, se colle au mur et se laisse glisser contre celui ci. Sa tête brune tombe sur le coté droit de son corps : elle serait presque poupée dans cette position. Sans muscle, sans âme, sans vie ... Sans lui ... Sa tête se relève petit à petit et dans un fracas, elle tape fortement contre le mur derrière elle.
Une douleur peu à peu la prend, ses deux mains tremblent, ses phalanges saignent. Le liquide chaud qui sort de son corps semble la fasciner et malgrè l'obscurité : elle l'observe, le laisse couler sur la peau blanche de sa main. Elle trouve cela drole, peut être malgrè elle ... Mais il faut qu'elle souffre pour faire partir la douleur dans son coeur. Elle approche la main de son visage et se délecte de son sang. La jeune femme parrait si différente des autres dans ces moments là ... Elle semble devenir une autre fille. Elle ne ressemble plus à la Jasdrian des beaux jours, celle qui sourit tout le temps, qui rit et s'amuse comme une enfant. Tout devient différent...

La blessure de sa main n'est que succeinte alors que celle de son coeur ne cesse de s'aggrandir. Le silence est si bon, cette sensation de bien être l'entoure... L'adolescente reste inerte contre le mur, les bras ballants, la tête appuyée sur le mur, les yeux fermés. Elle n'a plus besoin de lui ... enfin, c'est ce qu'elle voudrait pouvoir ce dire. Cependant, ce n'est pas si simple que cela le parrait ... Elle reste dans sa position de poupée, les yeux ouverts, agards, perdus sur ses pensées les plus lointaines, sa bouche légèrement entrouverte. Et les quelques larmes que l'on pouvait deviner sur ses joues ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jasdrian.skyblog.com
Envy Hughes
élève qui parle beaucoup
avatar

Nombre de messages : 429
Age du personnage : Sondaï
Humeur [RPG] : (>•.•)>*o*)> *Zombie VS Noob* ~~\O0O/
Signe distinctif : Killer, Masacreur et tout ce qui rime avec "heure"
Date d'inscription : 11/08/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 18 ans
Mes relations:
Sexualité: Bisexuel

MessageSujet: Re: Descente aux enfers [Pv]   Ven 18 Jan - 1:59

[VOILÀ! ENFIN! xD Je l'ai fais gros car sa fais longtemps que t'attend à cause de moi ^^' Et surtout à cause des chansons que j'écoutaient XD... Mais bon! Surtout pour la première raisons... Ah et! Fait pas attention au millions de fautes T.T"']


- Ma-Maman! Pourquoi tu me fais-tu si mal?

- Arrête Envy... C'est pour t-ton bien!

- Mais je t'aime moi! Pourquoi tu m'fais aussi mal!?

- Hughes... Arrête... Je t'aime aussi...

Le lit était remplit de sueur froide. Envy se reveilla avec l'odeur et le goût du sang chaud dans la bouche. Encore le mêmne couchemar qui lui enlevait le goût de vivre. Tout ses sourires ne vallaient plus rien après ces sortes de rêves. Effacé par la seule volontée d'un cauchemar... Pitoyable vous dites? Effectivement, mais pour lui c'était une image qui le détruisait complétement. Sa chambre vue de l'intérrieur ressemblait à un vrai champ de bataille. Les boxer et les chandails qui trainnaient ici et là. Sans compter les milions de bas éparpillé, eux aussi un peu partout. Celui-ci décida de se lever de son lit avec la ferme intention de s'habiller. Il ne pas, après tout, rester nue pour les cours. Il prit alors un chandail mauve qui était sur sa chaise et une paire de pantalons serrés, tout en mettant une veste noir. Hughes placa alors, rapidement ses cheveux et se mit un coup de parfum vite fait. L'odeur parcourut la chambre et s'imprégnia alors aux milles et un vêtement. Sa main frotta le contoir tandis que son regard se vaguait comme sur la mer. Biensur, Envy était la lune. Celui-ci était en train de penser à sa mère, son père et son ancienne vie. Mais l'un de ses resonnements sortit rapidement de son esprit pour lui indiquer qu'il ne fallait surtout pas y penser. C'était mieux ici. Même si personne ne lui parlait et que la vie ne lui était pas très généreuse. Son envit de vivre baissait dans ce pensionnat. Le goût de sentir l'harmonie règner et tout les détails qui nous font frémire. Vous vous avez sûrement déjà reveillé avec l'humeur de detester tout le monde? De les haïrent au plus au point? Et bien Envy était exactement comme ceci. Il haïssait tout, sans compter lui-même...

Pendant tout ses cours Hughes ne fesait que regarder par la feunêtre. A plusieurs reprisent son crayon se brisa entre ses doigts. Il pensait à trop de chose. Trop de chose qui le fachait. Son humeur se dégradait à fuir et à mesure. Durant toute la journée, aucun sourire ni fantaisie ne s'affichait sur son visage. L'air mort il se contentait d'écrire quelques petites pharses plutôt sombres ou encore sadique, dans un de ses cahiers qu'il trainna un peu partout pendant la journée. Jusqu'à la fin des cours pour être plus précis. Personne ne lui préta alors d'attention. Envy était complétement dans son monde où que personne n'osait venir si joindre. Ses pensées étaient devenu beaucoup trop flou et étrange pour quelqun se permêtte de s'y approcher. Heureusement, ses cours fini rapidement, donc il repartit d'un pas rapidement vers sa chambre pour allez se morfonde. Durant le trajet il ne put se retenir de pousser quelques petits rires sordides. Certaines personnes le regarda alors, mais celui-ci n'y fit vraiment pas attention. Car si sa aurait été le cas, ceux-ci serrait déjà subitement mort. Car oui... L'envit de faire du mal, de tuer et de voir souffrir d'Envy commencait à devenir d'un potentiel très gros. Ses mains n'affichaient plus de couleur et ses oncles devenaient bleus-mauves. Les frisons comme les idées sadiques passaient sur son corp comme une voiture qui écrasse une bestiolle. Son sentiment d'être mal aimé commencait à être évident dans son regard... Dans ses paroles et même dans ses mouvements brusques et anxieux.

Arrivé à sa chambre il claqua la porte derrière lui. Les quelques gens qui logaient ce coin redoutaient Envy. Surtout aujourd'hui. Tout ses comportements semblaient vraiment étrange. Biensur il y des moments dans la vie où les gens semblent tristes ou fachés. C'est normal. Mais Envy n'était pas comme sa. Il semblait bizarre... Dangereux. Il n'était plus le même en faite. Son visage d'enfant c'était transformé en celui d'un simple psycopathe. Son regard était devenu arrogant et indifférent envers tout le monde. Ce n'était définitivement plus le même... Pour en revenir à sa chambre, Hughes était venu pour y déposer ses choses et attendre que le soleil se couche, pour ensuite sortire ce changer les idées. Mais malheureusement une envie dès plus étrange l'envahit. L'envit de sentir une douleure quelquonce. Assit sur le lit, il se leva et alla vers la sale de bain. Tout en ouvrant la porte il soupira et un sourire lui parcourut le visage. Mais tout les sourires ne sont pas toujours bon... Tout en s'avanca vers sa douche, il comprit alors qu'il en avait réellement besoin. Envy prit alors un rasoir entre ses longs doigts et alla vers son bureau et enleva une lame. Il se regarda alors un moment dans le mirroir pour laisser quelques chaudes goûtes d'eau qui consistait en larme, sur ses joues...

Un bandeau qui était avant blanc recouvrait ses deux pognets jusqu'à ses coudes. Même ses mains et ses longs doigts fins en étaient couvert. Mais maintenant, le bandeau étaient rendu rouges vins. La salle de bain comme son bureau et un peu son lit, étaient remplit de sang. Sa figure et son vêtement aussi. La lune c'était enfin levée. Cette douce lumière réussisait à traverser les carrés de verres et refletait sur le visage complétement luissant de celui qui c'était mutilés tout les bras. Enfin. Il pouvait partire de sa chambre pour allez ce changer les idées, même si il n'était pas sûr que c'était vraiment une bonne idée...

Tout en marchant dans les couloirs, son visage pâles laissaient la place a de millions de larmes qui dévastaient ses joues, son cous puis ses vêtements. Quesqu'il avait fait pour mériter cette douleur? Puis il repoussa ses larmes d'un bref coup de main pour ensuite rire. Il était peut-être rendu fou? Fou... Non pas fou. Perdu... Peut-être bien. En faite, c'était déjà mieux. Son corp comme ses jambes étaient lourdes et ne demandaient pas mieux que s'arrêter, mais Envy n'en avait pas du tout envit. Hughes ne s'avait pas ce qu'il voullait. Peut-être la mort? Non... Trop de chose lui restait à faire encore. Beaucoup trop... Dans les couloirs, le silence était présent, comme dans la tête de l'étudiant. Tout en marchant, il remarqua une porte entre-ouverte. Quesque c'était? Il s'y approcha pour remarquer le noir qui y raignait. Il poussa alors la lourde porte en mêttant un pied devant lui, puis un autre et la refermer derrière lui. Il la remit comme elle était avant. Entre-ouverte, même si il ne devait pas se faire pincer. Son regard d'endormit parcourut alors rapidement la pièce. Cette couleur... Cette couleur rouge vins. Une main... Une fille. Merde. Il n'était pas seul. Celui-ci sessa alors tout. Respirer, pleurer et rire. Hughes se cacha alors derrière un établit et attendit. Il ne pu retenir son souffle plus longtemps. De toute facon, elle devait bien l'avoir entendut ouvrire cette saleté de porte? Sûrement... C'était trop évident en faite. Et pourquoi elle était là? Celui-ci se retena de faire quoi que se soit. L'un de ses bras se remit à couler. Il l'essuya rapidement sur son t-shirt et s'assit à son tour derrière l'établit.

- Q-Quesque tu fous là?
Demanda-t-il d'une voix rauque.

Hughes jeta alors un bref regard vers ses mains qui elle aussi c'était remit à couler. Il les cogna alors contre le sol et sentit la douleur lui parcourir le dos. Que sa fesait mal... C'était sûrement le prit à couter pour vivre. Trop d'offre de mort s'offrait à lui, l'envit lui tentait. De se jeter devant une automobile, ou encore de prendre une jolie corde et de l'attacher autours de son cou. Sa serrait amusant probablement. Tout en continuant de pensé à tout et rien, ses yeux commenca à s'habituer à l'ombscurité. Envy tourna alors la tête vers la dame et remarqua que tout comme lui, elle n'avait sûrement pas le moral. Il soupira alors et poussa un bref rire de psycopathe. De toute facon, tout ce qu'il fesait aujourd'hui, il allait le regretter un jour ou un autre. Donc faire peur à cette fille pourrait s'averer amusant...
Revenir en haut Aller en bas
Jasdrian
¤*¤ Petite Bibliothécaire ¤*¤
¤*¤ Petite Bibliothécaire ¤*¤
avatar

Féminin Nombre de messages : 6089
Age : 26
Age du personnage : Bl0pp
Humeur [RPG] : Bibliothécaire
Signe distinctif : B0U!LL0tt3 ?
Date d'inscription : 14/12/2006

Feuille de personnage
Age [RPG]: Presque 20 étés ...
Mes relations:
Sexualité: HéTéR0 ?!

MessageSujet: Re: Descente aux enfers [Pv]   Mar 12 Fév - 14:53


Alors que sa position se fait de plus en plus déplaisante, Jasdrian arbore toujours la même expression du visage. Sa peau devient un peu plus blafame, son regard reste dans le vide même si elle entend très bien le cuinement lorsque la porte s'ouvre. Quelqu'un ? Pourquoi ?? Elle avait juste envie d'être toute seule, ici, dans le noir des sous sols du pensionnat. Une petite moue a du se dessiner sur ses lèvres mais elle disparut petit à petit. D'un seul coup, elle n'entend plus rien ... est il parti ? Non, il devait avoir bloqué sa respiration et, par manque d'air rapide, avait de nouveau inspiré et expiré cet oxygène si affreux que l'on trouve ici ... Comme partout ... Il s'assoit non loin d'elle, semble la regarder sous toutes les coutures mais la jeune fille ne dit rien ... et ne dira rien... Il frotte quelque chose sur son t shirt, sa main ... son bras peut être ... Puis, il se met à lui parler :

' Q-Quesque tu fous là? '

L'envie ne lui manqua pas pour rétorquer au jeune homme un : 'Qu'est ce que ca peut bien te foutre ?!' Mais elle n'eut pas le courage. Elle n'avait même pas relevé la tête, elle ne savait pas si elle le connaissait ou pas mais sa voix ne lui disait rien ... Revenons un peu sur cette voix ... grave ... rauque ... Soit il venait de pleurer, soit il avait un gros rhume. La jeune fille avait choisi la première solution. Elle releva un peu sa tête, la tapant contre le mur au passage et observe le garçon. Ses yeux ayant eu le temps de s'adapter à la noirceur de la pièce, Jasdrian le dissernait plutot bien. Ses bras étaient recouvert de bandages, ainsi que ses mains. Alors que la curiosité de Jas se demandait ce qu'il avait, elle laissa sortir quelques mots d'entre ses lèvres :

-Et toi ?

Elle laisse de nouveau sa tête tomber en avant. Ses cheveux cachent son visage et sa poitrine à présent. Jasdrian écoute attentivement les moindres bruits que peut faire le garçon en bougeant : que fait il en ce moment ? Bouge t il ?
Il tape quelque chose contre le sol, bouge un peu. Elle croit alors qu'il a tourné la tête car elle sent son regard glacé contre elle. Cela en devient presque insuportable. Il soupire et rit de façon étrange. Est il fou ? Son rire fait un peu psychopate ...Jasdrian était elle en sécurité avec lui ? Elle n'avait pas peur .. D'ailleurs, il pouvait bien faire tout ce qu'il voulait d'elle, l'adolescente ne bougerait même pas. Avait il l'intention de la tuer ? de la violer peut être ? ... Ou si ca se trouve, c'est encore Jasdrian qui se fait des films, et il serait aussi mal qu'elle, au point de ne rien pouvoir faire, même pas bouger ...

Elle se leva péniblement et se colla contre le mur, dos au platre, les mains croisées derrière ses hanches. Que faire ? Partir, rester là sans bouger ni parler ? Il est vrai que le silence de cette pièce est plutot bénéfique mais tout de même. Elle se sent mal, bien à la fois. Les picottements au bout de ses doigts sont affreux, merveilleux ... Elle ne sait que faire, ferme ses yeux et reste innerte contre le mur. Elle ne sait pas si elle doit percer ce silence et lui parler, elle ne sait pas comment il va réagir ... Elle se hasarda d'une voix douce mais tout de même assez expréssive :

-T'as quoi aux bras ?

De peur qu'il ne se rebiffe, elle se relaisse tomber le long du mur mais garde la tête haute. D'un coté, elle aimerait qu'il la frappe ... qu'il lui fasse le plus de mal possible ... qu'elle ne puisse plus marcher, plus parler tellement le choc aura été violent. Elle continua :

-Dis ?! Tu me veux quoi franchement ? Tu veux rester seul ici ?? Je te laisse la salle il n'y a aucun problème. Tu veux me faire mal ? Tu le peux aussi, je me laisserai faire. Mais dis moi juste ce que tu veux ...

Elle se relève plus vivement et se dirige vers la porte qu'il avait emprunté quelques minutes auparavent. Elle tendit le bras pour prendre la poigné mais attendit ses réponses ...

[nulllll de chez nul >< j'ai plus trop d'inspiration excuse moi ... car là c'est vraiment merdique ...]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jasdrian.skyblog.com
Envy Hughes
élève qui parle beaucoup
avatar

Nombre de messages : 429
Age du personnage : Sondaï
Humeur [RPG] : (>•.•)>*o*)> *Zombie VS Noob* ~~\O0O/
Signe distinctif : Killer, Masacreur et tout ce qui rime avec "heure"
Date d'inscription : 11/08/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 18 ans
Mes relations:
Sexualité: Bisexuel

MessageSujet: Re: Descente aux enfers [Pv]   Jeu 14 Fév - 2:35

( Wah, je l'ai fais vite ^^ - Et sa parrait TT.TT Donc c'est pas super. )


Perdu entre deux mondes; celui où l'envit de tuer ornait ses lèvres tout comme chaque bout de ses doigts et l'autre où il était complétement atristé, perdu et complétement assomé sous la douleur. Ses mains continuaient de couller au sol tandis que son regard tournait sur les allentours. Son sang rouge vin vint encore se frotter sur son chandail pour ensuite se gratter la joue, ce qui lui laissa une bref marque de sang sur la figure. Biensur, Envy n'aviat pas besoin de compagnie aujourd'hui, il n'avait besoin que d'être un peu seul et à l'abbrit de tout ce qu'il pourrait faire et regreter. Rapidement ses pulsations commenca à être plus rapide. Hughes avait perdu déjà un peu trop de sang, sa respiration devena alors un peu plus vite que la normal. Sa pepille rapetissa et ses veines commenca doucement à appaitre sur chaque bras. Le sang arrête peu à peu de couller, mais son expréssion faciale resta tout de même la même.

Les petits craquements de la pièce le fit frissoné peu à peu, tout en écoutant le silence de la pièce, celui-ci entendit quelque petite goutelettes qui le fit déduire qu'il pleuvait. Effectivement, de ce qu'Envy ne pouvait pas voir, une pluit paissible nourrisait chaque petit arbre desert au millieu du campuce. D'après ce qu'Envy entendait, si sa continuait comme cela, une orage allait bientôt faire surface. Ce n'était qu'une question de temps. Bientôt on allait pouvoir entendre ce qu'Envy redoutait le plus: les éclaires et les orages. Il savait aussi que si cela commencait, ses mains commenceraient à faire n'importe quoi et sa n'allait pas être beau à voir. Son humeur était plutôt sombre, comme depuis qu'il était arriver dans ce pensionnat en faite. Déjà que le goût du sang raignait dans tout lui, comment allait-il faire pour ne pas faire mal à cette jolie demoiselle? Ce qui le frustrait le plus, c'était qu'elle ne se donnait même pas la peine de partire en présence de ce garçon peu commun.

L'étudiant resta figé lorsque celle-ci répliqua à sa question. Et bah, on se gêne pas hen? Pensa-t-il. L'envie de se lever pour aller lui donner un gros coup sortit vite de ses pensés quand celle-ci lui demanda ce qu'il avait au bras. Ce n'était pas de ses affaires! Pourquoi voullait-elle savoir? De toute facon, ce n'était qu'une question de temps avant qu'Hughes se lève et lui montre de plus près. C'était évident qu'il n'était pas bien en ce moment, pas dans son état. C'est pas tout le monde qui se réfuge dans la cave de l'école pour parlé avec une parfaite inconnue, non? Mais Envy se contenta de simplement se lever pour ensuite s'accoter sur l'étagère qui était derrière lui. Ses longs doigts fins et rouges vint se déplacer sur son propre bras tout en gardant un oeil sur la demoiselle. Envy n'était pas fou, mais c'est bien ceci qu'on aurait pu croire en ce moment.

- Demoiselle, si vous n'arrêtez je compte bien vous faire mal et je vous promet de ne pas vous faire de faveur.
Dit-il en rigolant.

Tout en allongeant ses jambes, il retourna sa tête vers celle-ci et remarqua que la tempête commencait à être bien plus violente qu'il ne l'aurait cru. En bougeant sa figure de droite à gauche, il la suiva du regard jusqu'à la porte. C'était bel et bien, le bon moment pour lui faire subir ce qu'il aimerait lui même se faire. L'étudiant avanca alors d'un pas vers son interlocutrice le regard remplit de passion sanglante. Sa main vint rapidement se frotter contre le bras de la demoiselle qui n'avait pas non plus l'air dans son état: triste ou bien tout simplement perturbée.

- Quand je dis sa, je ne rigole pas...
Ses yeux se ferment rapidement.

Sa main continua de parcourire son bras jusqu'à sa main, le sourire au lèvre. Comme Envy était un peu plus grand que celle-ci, sa lui donnait un avantage en plus. Ses mains recommenca soudainement à saigner tandis qu'il s'arrêta de toucher la demoiselle. Après un court moment, il referma la porte et réouvrit les yeux dans l'obscurité où il s'habitua très vite. Sa bouche s'ouvrit alors pour respirer, ce qu'il arrêta rapidement en présence de cette fille.

- Puis-je savoir votre prénom? En retours, vous pourrez probablement me demander quelque chose.
Dit-il sur un ton bien gracieux.


(C'est court, désolé!)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Descente aux enfers [Pv]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Descente aux enfers [Pv]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baie-de-Henne : la descente aux enfers(a MEDITER)
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» La descente aux enfers d'un «criminel» ordinaire du net
» La descente aux enfers de Chaumette
» Une longue descente en enfers (PV Alexander Tarvo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de Manga :: Hors-Jeu :: Anciens RP :: Sous-sol :: Les sous-sols-
Sauter vers: