AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Restructuration du forum en cours
Revenez d'ici peu pour découvrir le nouveau PDM

Partagez | 
 

 Seule...[PV roa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Candy
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 1379
Age : 25
Age du personnage : Aucune
Humeur [RPG] : élève
Date d'inscription : 09/07/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 15
Mes relations:
Sexualité: hétéro

MessageSujet: Seule...[PV roa]   Dim 30 Déc - 17:53

Il était tard. Dehors, la lune brillait. Candy, qui était restée deux jours dans son lit à cause de sa maladie décida de profiter du fait que tout le monde dormait pour aller se promener sans l'autorisation de l'infirmière. Elle enfila un jean troué et un pull blanc tricoté, s'enroula une écharpe noire autour du cou, mit son épaisse veste et sortît de sa chambre.

Arrivée dans le couloir, elle essaya de faire le moins de bruit possible pour ne pas réveiller les filles qui dormaient. Elle passa discrètement à côté de l'infirmerie afin de ne pas alerter l'infirmière qui veillait toute la nuit et tira doucement la lourde porte grinçante qui donnait sur l'extérieur.

Elle fit un pas dehors. Le froid lui frappait le visage de plein fouet. Elle remonta son écharpe jusqu'au-dessus de son nez et mit ses mains dans ses poches puis commença à avancer dans la cour. Elle ne pensait à rien.

Elle continuait à avancer difficilement à cause du vent qui lui soulevait les cheveux et sans s'en apercevoir elle arriva au parc. Le chemin était éclairé par la faible lumière des lampadaires. Le reste du paysage était dans l'ombre. Elle releva la tête. La jeune fille avait le regard triste.

*Qu'est-ce que je fais là ?*

Cela faisait déjà un petit moment qu'elle se posait cette question. Elle était toujours seule. Toutes les personnes qu'elle avait rencontrées jusque là avaient fini par la décevoir...Peut -être que c'était à cause de son mauvais caractère qu'elle n'arrivait pas à se faire de vrais amis...

Elle soupira.

Plus loin elle aperçut une petite parcelle de pelouse faiblement éclairé par la lune. Elle s'en approcha et s'allongea doucement. L'herbe était mouillée, mais elle s'en fichait. Elle leva les yeux au ciel et regarda les étoiles qui perçaient le ciel. Un frisson lui parcourut le corps, car elle commençait à avoir un peu froid. Elle ferma les yeux et pensa à la chaleur que dégageait son ex petit-ami quand il la prenait dans ses bras.

*Pourquoi m'as-tu quittée ?*

Elle ouvrit les yeux. Dans son regard se lisait la colère et la froideur. Elle avait décidé il y a peu de temps de ne plus jamais pleurer pour lui mais, elle conservait quand même de la rancoeur à son égard. Ses yeux se perdirent dans les étoiles. Elle semblait coupée du reste du monde. Pourtant, elle entendit le craquement d'un morceau de bois derrière elle. Candy leva la tête et se retourna et distingua une forme dans le noir.

"Je sais que tu es là, tu peux venir...je ne vais pas te manger..."
Revenir en haut Aller en bas
Roa Valentine
élève timide
avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 24
Age du personnage : Je trace ma route en solitaire.
Humeur [RPG] : Nani?
Signe distinctif : Sex-symbol. xD
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuel of course x)

MessageSujet: Re: Seule...[PV roa]   Dim 30 Déc - 23:16

"Tard" était un mot bien insuffisant pour qualifier cette heure largement avancée de la nuit. L'aube était déjà proche sans pour autant être imminente, et le crépuscule était déjà lointain sans pour autant être ancien. La lune s'élevait au haut des cieux, point d'argent lumineux au coeur de la voûte céleste, entouré d'étoiles scintillantes comme autant d'yeux bienveillants fixés au creux des hauts cieux nocturnes. Une brise agréable soufflait, agitant faiblement le feuillage dense des arbres, recouvrant petit à petit leurs feuilles vertes. Le vent se mêlait de la fraîcheur revigorante de l'hiver et de la chaleur doucereuse du début de printemps. Roa, adossé à un chêne séculaire au tronc noueux, couvert de dessins découpé grossièrement dans son écorce à coups de canif, pour la plupart des messages d'amour taillé avec application dans le bois résistant. Le regard perdu dans les cieux noircis par le voile de la nuit noire qui s'offrait à lui, Roa regardait voleter dans les airs la fumée se dégageant faiblement de la cigarette bloquée au coin de ses lèvres. Elle s'évaporait rapidement dans l'atmosphère, dissipée par les bourrasques nocturnes, souffle grisâtre evanescent emporté par les courants aériens.

Vétu d'un épais manteau noir comme cette nuit sombre descendant jusqu'à ses chevilles, couvert d'un nombre incalculable de poches de tailles diverses, recouvrant un tee-shirt couleur de cendres d'une taille trop grande pour lui et un jean délavé d'apparence épaisse, il regardait les nuages lointains, les yeux promenant dans le vague. Son regard dorés scrutait longuement les airs, parcourant les épais et cotonneux nuages noirs masquant peu à peu les cieux, il songeait à son passé, à son présent, à son avenir... Il lui fallait tirer un trait sur les événements qui avaient précédé son arrivée, c'était sûr et certain. Si dès maintenant, sa rédemption et son oubli s'harmonisaient et jamais ne rappelaient à son souvenir son propre passé, il lui était possible d'espérer un futur plus beau...

Un bruissement d'herbe le fit sortir de sa torpeur rêveuse, attirant son attention sur une parcelle émaillée de pelouse délavée. Une demoiselle venait de s'y poser sans grand intérêt pour son humidité, l'air tout aussi absorbé que le jeune homme un instant plus tôt, son regard s'élevant au loin dans le ciel de la même manière que les yeux félins de l'adolescent. Intrigué, Roa l'observa attentivement, perplexe. Il ne tarda pas à rougir face à la beauté de cette demoiselle; les cheveux blonds coupés courts et les grands yeux noisettes pleins d'étincelles mélancoliques, les traits fins la silhouette fuselée, elle était très jolie et sa beauté attirait inévitablement le regard. Sa moue boudeuse était intriguante, tout comme le visage fermé de Roa, bien que ses yeux écarquillés à la contemplation de Candy laissaient deviner sa stupeur de la voir si semblable à lui-même. Laissant quelques cendres tomber de sa cigarette, il se pencha, l'observant attentivement. Ce geste lui coûta un faux pas qui lui fit briser une brindille, révélant sa présence aussitôt. Un soupçon de panique parcourut son échine.


Je sais que tu es là, tu peux venir... Je ne vais pas te manger...

Son coeur alarmé sous le coup de la surprise et de la peur calma peu à peu son rythme cadencé, l'assurant que sa présence n'ait rien déclenché de mauvais. Il eut un soupir de soûlagement. Il lui aurait été déplaisant d'effrayer une si jolie demoiselle... Laissant échapper un nuage de fumée de ses lèvres entrouvertes, il pivota, sortant de sa cachette, et s'approcha d'elle en se grattant négligemment la joue, gêné d'avoir été remarqué en train de l'observer. Il eut voulu l'approcher sans se justifier, mais ce fût vain; il s'empressa de présenter des excuses et ne tarda pas à s'en faire trop, maladroit comme à son habitude face à une jeune fille.

Excuse-moi... Je voulais pas te déranger... Tu es tellement belle que je n'ai pas pû m'empêcher de te regar...

Il se figea, frissonnant de tout son être, constatant sa bévue. Une fois de plus, sa nervosité en présence d'une jeune fille avait influé sur lui, et il fût rapide de constater que cela le plongeait dans l'embarras à son teint soudainement rougi...

Euh... Excuse... Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Candy
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 1379
Age : 25
Age du personnage : Aucune
Humeur [RPG] : élève
Date d'inscription : 09/07/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 15
Mes relations:
Sexualité: hétéro

MessageSujet: Re: Seule...[PV roa]   Lun 31 Déc - 13:22

Candy se releva, trempée, et regarda l’ombre s’avancer vers elle. C’était un jeune homme assez grand qui devait avoir à peu près le même âge qu’elle. Il avait de longs cheveux noirs et fumait une cigarette. La fumée qui émanait de celle-ci cachait son visage. Cependant elle arrivait quand même à distinguer quelques traits. Elle ne l’avait jamais vu auparavant dans le pensionnat. Elle en était sure car elle l’aurait tout de suite remarqué.

Elle le regarda d’un air intrigué.


*Cette expression...je l'ai déjà vue quelque part...*


Elle ne s’apercevait pas que cette expression était celle qu’elle adoptait presque tout le temps. Comme elle il dégageait un sentiment de colère contre la vie.


Il semblait très mal à l’aise ce qui renforçait l’intrigue de la jeune fille. A première vue, il avait pourtant l’air assez sûr de lui et peut-être même un peu trop mais comme on lui disait souvent autrefois dans son orphelinat « les apparences sont parfois trompeuses ».


"Excuse-moi... Je voulais pas te déranger... Tu es tellement belle que je n'ai pas pût m'empêcher de te regar..."

Candy ne put s’empêcher de rougir à ce compliment. Un petit sourire presque imperceptible se dessinait sur ses lèvres. Elle n’était pas très habituée à ce qu’un homme lui dise ce genre de chose. Généralement, lorsque l’un d’eux l’abordait c’était surtout pour les formes avantageuses que lui offrent son corps. Un frisson lui parcourut le dos si bien qu’elle en oubliait le froid pinçant qui la prenait. Elle baissa les yeux pour regarder la pelouse devenue marron clair à cause du froid et du verglas et doucement, elle murmura :

"m…merci"

Cependant, elle gardait quand même une certaine inquiétude face à Roa : après de nombreuses expériences, elle avait appris à ne plus jamais faire confiance aux hommes. Peut-être que sous le visage d’ange du jeune homme elle allait découvrir un sale pervers qui ne pense qu’à une partie de jambes en l’air avec elle [ x) ]. Et puis elle ne savait toujours pas si il la suivait ou si c’était juste une coïncidence…surtout à cette heure avancée de la nuit.

Ce dernier, toujours aussi mal à l’aise ne cessait de s’excuser. Elle le regarda longuement, amusée par tant de timidité mais consciente qu’elle devait quand même faire attention.

"C’est pas grave…tant que tu ne m’espionnais pas… "

La fin de cette phrase sonnait comme une question. Elle leva les yeux pour regarder le jeune homme qui était beaucoup plus grand qu'elle, attendant de lui une réponse.

La fumée de la cigarette s’était peu à peu dissipée. Elle remarqua alors qu’il possédait aussi de magnifiques yeux dorés qui lui ajoutaient beaucoup de charme. Elle commença à rougir sans s’en apercevoir. La beauté de l’homme l’emportait.


*finalement il est assez mignon…*

Elle le fixa pendant un bon moment. Un sourire béat apparaissait sur ses lèvre devenues presque violettes à cause du froid qui s’emparait de ses vêtements humides. Au bout de quelques minutes, elle commença à se rendre compte de ce qu’elle était en train de faire. Elle secoua la tête et fixa la pelouse, toujours aussi rouge, afin de ne plus croiser le regard du jeune homme.


*ah bravo Candy, t’as du passer pour une belle conne là…*

[désolé c’est un peu nul –-‘ ]
Revenir en haut Aller en bas
Roa Valentine
élève timide
avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 24
Age du personnage : Je trace ma route en solitaire.
Humeur [RPG] : Nani?
Signe distinctif : Sex-symbol. xD
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuel of course x)

MessageSujet: Re: Seule...[PV roa]   Lun 31 Déc - 16:33

Roa s'avança jusqu'à elle maladroitement, le teint rosi par sa gêne, l'embarras profond qui s'était emparé de lui gênant la grâce et la célérité habituelles de ses pas silencieux. La fumée dansait devant son visage à la manière d'un masque impalpable et vaporeux cachant ses traits, ne laissant scintiller que ses yeux dorés dans la pénombre fraîche de cette soirée d'hiver. Son teint s'était empourpré lorsqu'il avait été repéré et n'avait pas repris sa teinte normale, les battements de son coeur encore en alerte faisant affluer l'adrénaline dans son corps. Il n'avait toujours pas pris l'habitude d'approcher les jeunes filles malgré toutes ces années, malgré tout ce qu'il avait commis... Quelque part, il était assez plaisant pour lui de se rendre compte que ses émotions ne s'étaient pas toutes diluées dans l'océan noir de son coeur scellé aux sentiments depuis toutes ces années. C'était la preuve de son humanité, de l'ultime once d'innocence endormie dans les tréfonds de son âme.

Même après avoir été découvert de la sorte, il ne pouvait détacher son regard du visage angélique de la jeune fille tant sa contemplation provoquait chez lui un frisson incontrôlé. Il se retrouvait en elle, en cette expression mélancolique à nulle autre pareille, cette moue triste... Ce regard assombri par la vie où dansaient les éclats de la colère et de la peine entremêlées. Une blessure à l'âme... Ses yeux dorées luirent d'un éclat laconique tandis qu'il portait machinalement la main à son coeur, ressentant ses propres tourments de retour après s'être apaisés quelques instants. Mais ils étaient moins virulents que d'habitude et semblaient mettre moins de hargne à tourmenter Roa, comme si eux aussi avaient le souffle coupé de voir cette similitude effarante chez Candy. Roa rougit un peu plus et esquissa un sourire, heureux que la demoiselle ne puisse voir la teinte empourprée de son visage derrière ce masque de fumée. Comme si le destin, enfant facétieux parmis d'autres, avait perçu cette pensée, le vent se leva et emporta ce camouflage, révélant cette teinte.

Heureusement, le remerciement de la jeune fille était venu à point. Il avait coulé sur le coeur de Roa comme un baume apaisant tant sa voix était douce et mélodieuse malgré le soupçon de tristesse colérique qui y perlait. Dirigée vers elle-même, vers la vie... Roa n'avait plus conscience de la teinte de son visage, de la cadence effrenée de son coeur qu'il ne pouvait de toute façon plus mesurer. Il répondit d'une voix douce et harmonieuse bien que profonde et détachée, l'air calmé par la douceur de la voix de la jeune fille qu'il approchait désormais sans crainte.


Ce n'est rien... Tu le mérites, je t'assure.

Son teint d'albâtre ne conservait plus qu'un tracé légèrement rosi sur les joues, témoignant de la véracité de ces paroles pour le moins flatteuses. Il n'avait jamais eu aucune notion de séduction ni même des goûts de la gent féminine en matière de compliment, aussi il était indéniable pour quiconque le connaissait que ces paroles étaient des plus sincères. Puis après tout, il s'était juré de ne plus jamais mentir. Ni à quiconque, ni à lui-même. D'un geste lent, il ôta de ses lèvres la cigarette qui consûmait l'avant-dernier de ses centimètres et laissa les cendres incandescente s'envoler avec légéreté avant d'écraser le mégot entre son pouce et son index, sans plus de complexe.

Il s'assit à côté d'elle, proche sans pour autant se placer juste à ses côtés afin de ne pas l'effrayer, tant par sa carrure surprenante que par son regard d'or empli d'un froid glacial. Il ne dit mot, laissant simplement la teinte rougeâtre de son visage s'accentuer lorsqu'elle fit une réflexion quand à la possibilité qu'il l'espionnât. Ce n'était guère l'idée qu'il en avait, mais quelque part, c'était assez proche de la réalité. Comment appeler autrement quelqu'un observant une demoiselle à son insu? Il était compréhensible qu'elle ait craint le pire... Il ne répondit mot, préférant l'observer en coin, l'air gêné. Ce fût alors qu'il remarqua qu'elle aussi s'attardait en regardant son visage aux traits fins, ce qui lui fit écarquiller les yeux au possible. Il rougit comme une pivoine, surpris, et dirigea aussitôt son regard sur ses bottes aux nombreuses plaques métalliques. Son coeur cognait contre ses côtes, battant à les rompre.

Ce fût alors qu'il constata que les habits de Candy étaient imprégnés d'eau, complètement trempés par l'humidité du gazon dûe à la pluie qui s'y était logée et à la proche rosée du matin. Aussitôt, il se défit de son manteau noir et le posa avec légereté sur les épaules de la demoiselle malgré son poids quelque peu gênant. Mais son épaisseur lui donnait une chaleur sans pareil, qui plus est, le jeune homme venait de s'en séparer et il était donc encore plus adéquat à tenir la jeune fille au chaud. Dans sa manoeuvre, encore troublé d'avoir croisé le regard de la demoiselle, il glissa dans l'herbe mouillée et s'étala dans celle-ci de tout son long, étouffant un grognement de surprise et de mécontentement...
Revenir en haut Aller en bas
Candy
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 1379
Age : 25
Age du personnage : Aucune
Humeur [RPG] : élève
Date d'inscription : 09/07/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 15
Mes relations:
Sexualité: hétéro

MessageSujet: Re: Seule...[PV roa]   Lun 31 Déc - 21:22

"Ce n'est rien...tu le mérites, je t'assures"

Ces mots résonnaient dans la tête de Candy. Elle esseya de cacher ses émotions en vain, un sourire apparut sur son visage. Elle remonta son écharpe afin de le cacher. Sans le savoir, le jeune homme lui avait fait retrouver un petit morceau de cette bonne humeur qui s'était brisée il y a tant d'année. La jeune fille se rassit en tailleur et leva les yeux pour admirer les magnifiques étoiles qui perlaient ça et là les ciel de leurs magnifiques lumière.

Sans rien dire, Roa s'assit à côté d'elle ce qui la surprit un peu mais ne lui déplut pas. L'eau qui avait humidifié ses vêtement commencait à lui glacer le sang et Candy tremblait de tous ses membres. C'est alors que l'adolescent enleva son long manteau noir pour le poser sur ses épaules. La rougeur reprit sur les joues de la fille. Cette fois elle n'arrivait plus à la controler. Elle tourna la tête pour pas que Roa la voit dans cet état. Un fois de plus elle bafouilla timidement un "merci" et retourna la tête vers le jeune homme....qu'elle ne voyait plus [x) ]. Elle se leva brusquement, laissant tomber la veste et vit à son grand soulagement que l'adolescente était étalé dans l'herbe quelques mètres plus bas. Elle courut pour aller le voir. Il ne semblait pas bléssé. Elle se pencha au dessus de lui s'appuyant sur ses deux bras posés de part et d'autre de son torse.

"ça va??"

C'est alors qu'elle réalisa de à quel point elle s'était inquiètée pour Roa. Cela ne lui été jamais arrivé. C'était comme un sentiment nouveau pour elle...un sentiment qu'elle ne connaissait pas assez. Elle écarquilla les yeux, gênée ,et resta silencieuse. Elle ne voulait pas qu'il croie qu'elle était "accro" à lui...surtout que ce n'était pas le cas...elle le connaissait depuis trop peu de temps.

Elle redirigea ses yeux en direction du jeune homme en se forçant à sourire.


"au fait je ne connais toujours pas ton prénom..."

Elle était toujours penchée au dessus du jeune homme, leurs visages à quelques centimètres l'un de l'autre. Elle pouvait alors admirer sa magnifique musculature [ x) ] qui était cachée sous son manteau avant qu'il le lui donne.
Revenir en haut Aller en bas
Roa Valentine
élève timide
avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 24
Age du personnage : Je trace ma route en solitaire.
Humeur [RPG] : Nani?
Signe distinctif : Sex-symbol. xD
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuel of course x)

MessageSujet: Re: Seule...[PV roa]   Mar 1 Jan - 4:15

Dès l'instant où il avait croisé le regard de cette jeune fille reflétant le sien, Roa avait perdu la moindre once de timidité dormant en lui, balayant tous ses doutes d'un souffle de sentiments nouveaux balayant sa nostalgie sombre et mélancolique. Cela faisait si longtemps qu'il n'avait pas rencontré quelqu'un avec un regard pareil, si semblable au sien... Refroidi par le souffle miséricordieux de la cruauté de la vie, empli de paillettes scintillantes de tristesse et de colère contre soi-même et contre l'humanité à la fois. Le regard de ceux qui avaient appris la vie et qui l'avaient reçu dans leur chair comme une torture insoutenable s'imprégnant en eux à jamais. Le regard de ceux qui étaient encore vivant après cette épreuve et qui se reconstruisaient peu à peu, pansant leurs plaies en solitaire tout en recherchant ceux qui étaient comme eux, les seuls qui pouvaient comprendre ce qu'ils avaient vu, ce qu'ils avaient vécu, ce qu'ils avaient ressenti.

Aussi, lorsqu'il se retrouva sous elle, son sang ne fit qu'un tour. Ses yeux dorés et félins se perdaient dans l'océan de sentiments mêlés que renfermaient ceux de la jeune fille, se retrouvant dans leur reflet noisette, faisant rougir le jeune homme au possible. Il n'ôsait plus dire mot, paralysé par sa contemplation du visage de Candy plus proche que jamais du sien. Il était désormais si proche qu'il pouvait sentir son doux souffle sucré, parfum doux et apaisant qui caressait son visage silencieusement au rythme de la respiration de la jeune fille. Leurs deux regards s'entrecroisaient, se liaient, se séparaient pour se rejoindre à nouveau un instant plus tard, à la fois attiré et repoussé par l'autre comme sous l'influence d'un invisible magnétisme. Mais leur similitude intriguante finit par avoir raison de cette curiosité et ils se rivèrent l'un dans l'autre, silencieusement, sans qu'aucun des deux adolescent ne souffle mot.


Oui... Je n'ai rien.

Sa propre voix lui paraissait lointaine, si lointaine, comme un murmure éperdu emporté dans les failles du temps en un souffle d'infini à jamais oublié. Il avait perdu conscience du temps, des lieux; il n'y avait plus qu'elle, lui, et leurs regards qui se croisaient comme pour essayer de se cerner, de deviner leur réelle origine, de lire dans l'esprit de leurs propriétaires respectifs sans que chacun ne baisse ses défenses mentales. Il reprit conscience lorsqu'il sentit les mains de la jeune fille sur son torse, fine et délicates, leur pression légère étant comme une brise douce et agréable sur son corps. Les cheveux blonds de la jeune fille tombaient en cascade de chaque côté de son visage comme autant de fils d'or, scintillants sous la pâleur de la lumière artificielle des lampadaires.

Leurs regards s'accrochèrent, chacun se fondant en l'autre, renonçant pour quelques instants à se plonger dans l'autre le temps que les dernières défenses tombent. Lentement, le jeune homme leva la main et la posa sur la joue de la jeune fille sans plus de pression, ses doigts fins effleurant à peine la peau satinée de Candy.


Je m'appelle... Roa... Et toi?... Qui es-tu, belle inconnue?...

Lentement, fermant les yeux, il se redressa de quelques centimètres, ses doigts fins et doux glissant doucement sur les cheveux soyeux de la jeune fille avec une lenteur appréciable tandis que ses propres cheveux, filins sombres noirs de jais, s'écoulaient sur ses épaules dénudées, seule zone que révélait son tee-shirt à manche longue de par les déchirures qui s'y trouvaient. Entrouvrant la bouche, il posa doucement ses lèvres sur celles de Candy après un mot d'excuse à peine audible pour ne pas briser la magie de l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Candy
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 1379
Age : 25
Age du personnage : Aucune
Humeur [RPG] : élève
Date d'inscription : 09/07/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 15
Mes relations:
Sexualité: hétéro

MessageSujet: Re: Seule...[PV roa]   Mar 1 Jan - 20:40

Candy n'eut pas le temps de répondre. Elle sentit une main douce se poser délicatement sur sa joue. Elle fixa longuement le garçon de ses yeux noisette et le vit qui rapprochait de plus en plus son visage du sien. Ses lèvres s'entrouvrirent pour murmurer des paroles qu'elle n'entendit pas. Lentement, elles vinrent se poser sur celles de l'adolescente avec une grande délicatesse. Elle ne ferma pas les yeux. Le temps venait de s'arrêter. Son coeur battait la chamade. Ce baiser, cela faisait des années qu'elle l'attendait...doux, délicat...elle se sentait en sécurité. Cependant elle s'écarta brusquement de l'adolescent et sans se controler leva sa main afin de lui donner une giffle [x) tu la voulais ta gifle] mais se bloqua juste avant qu'elle n'atteigne la joue de Roa [et bé nooon #Sbaff!!# aaiilleuuuuuh]. Elle avait les yeux remplis de larmes.

-E...Excuse moi

Elle sècha rapidement ses larmes et s'assit à côté de ROAAAAAA. Elle avait honte de se réaction. Elle regardait la pelouse, arrachant les quelques brins d'herbe qu'il restait avec ses doigts. Elle n'avait plus froid. Pourtant des gouttes d'eau coulaient le long de son dos mais elle n'y pensait plus. Elle allait probablement retomber malade, mais elle s'en fichait. Elle leva les yeux quelques secondes pour regarder le jeune homme. Lui aussi semblait perdu dans ses pensées. Elle devait l'avoir déçu. Pourtant elle l'attendait ce baiser, depuis la première fois qu'elle l'avait vu. Elle ne comprenait pas sa réaction. Elle continua de le fixer. Ses longs cheveux noirs volaient au grès du vent, s'entremellant...elle aurait tant voulu passer ses doigts dedans, rien qu'une fois. Ses bras musclés étaient appuyés par terre...elle aurait tant voulu qu'il la serre...

Après quelques minutes, Candy se leva et remonta la pente pour aller chercher le long manteau noir qu'elle avait laissé dans sa peur. Elle l'attrappa, redescendit vers le jeune homme et s'accroupit à côté de lui. Lentement et avec un peu d'appréantion elle lui prit la main, la caressa jouant avec ses doigt et déposa un doux baiser sur sa paume en chuchotant un "merci".

Croyant que le jeune homme lui en voulait après ce qu'elle avait fait il y a à peine quelques minutes, elle posa le manteau sur ses jambes tendues, se leva et marcha en direction du pensionnat, triste et honteuse. Au bout de quelques pas, elle s'aperçut qu'elle avait oublié quelque chose. Elle se retourna vers Roa qui était toujours par terre et lui dit:


-Au fait...je m'appelle Candy
Revenir en haut Aller en bas
Roa Valentine
élève timide
avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 24
Age du personnage : Je trace ma route en solitaire.
Humeur [RPG] : Nani?
Signe distinctif : Sex-symbol. xD
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuel of course x)

MessageSujet: Re: Seule...[PV roa]   Mer 2 Jan - 4:45

Roa avait perdu conscience du monde qui l'entourait, emporté par la vague de sentiments mêlés qui avait submergé son âme fraîchement guérie des affres de sa vie passée. Son corps avait agi tout seul sous l'afflux d'émotions qui avait bercé son esprit à la vue de cette demoiselle au regard si beau, si semblable au sien, si demandeur d'aide qu'il n'avait eu d'autre idée que celle de vouloir l'aider à tout prix... Et ce, en lui offrant ce baiser empli de douceur et de tendresse, dans un élan amoureux qu'il n'avait pû réprimer. Cette sensation qu'il n'avait plus ressentie depuis si longtemps avait déferlé dans son corps, noyant nostalgie et mélancolie sous son fougueux torrent. Il connaissait la détresse que l'état de la jeune fille provoquait chez elle pour ressentir exactement le même et comprenait sans mal ce à quoi elle devait vraisemblablement penser, encore retenue par le passé.

Rouvrant lentement les yeux, faisant papillonner longuement ses paupières, surpris par les réfractions lumineuses des lampadaires, il découvrit ses beaux yeux noisettes grand ouverts où perlait la surprise dûe à la soudaineté de cet acte. Il comprit rapidement, en lisant son regard, que la satisfaction qu'elle en avait ressenti était troublée par cette rapidité pour le moins choquante. Elle se recula vivement et leva la main, prête à le gifler comme il le méritait après l'avoir embrassée sans préavis. Mais son geste se bloqua alors que sa paume allait percuter sa joue au teint rougi par son embarras, et des larmes perlèrent aux coins de ses yeux que Roa aimait tant contempler. Il l'avait troublée. Merde... Il voulut saisir sa main mais elle l'avait déjà retirée, s'asseyant dans l'herbe à côté de lui, essuyant ses larmes en silence.


Ne t'excuse pas... C'est ma faute. Je ne voulais pas te brusquer...

Il arrêta là sa phrase, constatant son état de désappointement total. L'air ailleurs, elle l'observait d'un oeil envieux, l'observant et le dévisageant tout en repoussant cette même idée. Il était pour le moment préférable de la laisser se remettre du choc que cela lui avait causé. Il la vit alors se lever et la suivit du regard sans pour autant déserrer les lèvres, se contentant de l'observer attentivement, s'efforçant de calmer la peine et de la colère envers lui-même qu'il avait ressenties lorsqu'elle s'était éloigné de lui brusquement. Il la vit aller et venir, puis s'accroupir près de lui, l'air profondément gênée, et déposer un baiser au creux de sa paume avant de lui rendre son manteau en le lui posant sur les genoux. Il l'entendit chuchoter un mot de remerciement, mais ne pouvait pas y répondre. Il ne pouvait même plus prononcer le moindre mot, figé par la douceur des gestes de la demoiselle, de la chaleur de ses mains sur la sienne, de la tendresse de ses lèvres sur sa peau.

Il rougit plus qu'il ne l'aurait crû possible et sentit son coeur battre de plus en plus fort au point de lui faire mal, se heurtant contre ses côtes solidifiées par des années d'entraînement au combat et d'expériences de renforcement diverses. Mais cette douleur était étouffée par la foule de sentiments qui s'élevaient en lui se sublima, s'amplifiant comme un torrent prenant de l'ampleur petit à petit au fil de son avancée déferlante, lorsqu'il perçut sa voix si douce et calme lui confiant son nom faiblement, comme une confidence. Il bondit sur ses pieds, empoignant l'épais manteau, et eut tôt fait de la rattraper en quelques enjambées aériennes. Haletant, le souffle court après ces pas désordonnés et effrenés pour la rattraper, il entoura sa frêle silhouette de ses bras maladroits, l'étreignant avec une douceur déconcertante au vu de sa carrure, et se pressa contre elle, comme s'il espérait lui tenir lieu de bouclier contre le vent et ses bourrasques endiablées. Reprenant peu à peu son souffle, sa respiration faisant voleter un panache de fumée autours d'eux, il murmura pour s'économiser, approchant ses lèvres de son oreille.

Candy... Ce nom sonnait si doux à ses oreilles, lui rappelant la douceur du souffle sucré de la demoiselle. Ce prénom lui allait bien, d'une certaine façon : elle était comme une friandise protégée par un carcan, un emballage rigide, et il fallait se donner beaucoup de mal pour s'en défaire et l'en libérer avant d'enfin pouvoir savourer la joie d'entrer en contact avec elle avant de se délecter d'elle à sa juste valeur.


Ne me remercie pas... Je ne le mérite pas.

Ou si tu tiens vraiment à me remercier... Laisse-moi t'aider à soigner les blessures de ton coeur...


Il se pressa un peu plus contre elle, fermant les yeux et fredonnant doucement les mesures d'une mélodie apaisante qu'il connaissait par coeur depuis des années. Ses yeux étaient clos, ses paupières dissimulant ses iris scintillants dans cette nuit noire qui lui avait finalement valu la joie de rencontrer cette demoiselle. Ses longues mèches couleur corbeau voletaient librement au gré du vent, balayé par les brises soufflant faiblement près d'eux, mais il ne s'en souciait guère, toute son attention étant monopolisée par Candy, sa concentration étant focalisée sur la réponse qu'elle allait formuler.
Revenir en haut Aller en bas
Candy
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 1379
Age : 25
Age du personnage : Aucune
Humeur [RPG] : élève
Date d'inscription : 09/07/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 15
Mes relations:
Sexualité: hétéro

MessageSujet: Re: Seule...[PV roa]   Mer 2 Jan - 20:16

Candy entendit des pas derrière elle. Elle s'arrêta et ferma les yeux quand des bras puissants l'empoignèrent et la serrèrent avec une tendresse et une délicatesse incoparable. Elle resta figée. Une larme coula le long de sa joue. Elle ne pouvait plus lui résister...elle ne voulait plus. Sa tête se pencha doucement pour se poser sur le torse de Roa. Ainsi elle pouvait sentir son parfum, doux et sucré, légèrement fleuri. Elle ne se souciait plus de ce qui se passait autour d'elle. Elle sentait seulement le souffle chaud de l'adolescent dans sur son oreille et son corps mouillé par l'herbe humide. Roa fredonnait. Elle se laissait bercer. Le vent venait se mêler à la mélodie avec ses sifflements aigues.

Elle ne savait pas quoi répondre à sa question. Elle avait profondément envie de rester avec lui mais une autre partie d'elle même la conduisait à rester vigilante et à ne pas répondre tout de suite. Elle leva les yeux pour observer le jeune homme. Il souriait. Mais pas un sourire normal comme on en fait à un ami...un sourire tendre, rempli d'amour comme elle en avait rarement vu. Elle leva les bras et les passa timidement dans son dos. Ses joues devinrent rouges. Elle ne savait pas trop comment s'y prendre dans ces cas là, alors elle se contenta de le caresser doucement.

L'esprit de Candy bouillonait, elle n'arrêtait pas de se poser des questions, comme si en son for intérieur il y avait un petit être qui lui disait que faire ou se qu'elle ne devait pas faire. Cela l'aggaçait fortement. Alors, comme pour mettre fin à ce questionnement, elle se releva sur la pointe des pieds afin d'atteindre le visage du jeune homme, ses mains aggrippèrent son T-shirt, elle ferma les yeux et déposa délicatement ses lèvres sur le coin de celles de Roa. L'aube commençait à pointer son nez et le soleil réchauffait doucement les deux n'amoureux. Candy décola ses lèvres, ouvrit les yeux et regarda l'adolescent avec un petit sourire sadique.

-ça répond à ta question?


Ce n'est que quelques secondes après que Candy s'aperçut du geste qu'elle venait de faire. Elle ouvrit grand les yeux et rougit de honte. Elle avait fait ce geste inconsciemment. Même si elle ne le regrettait pas. Elle baissa les yeux et enfouit sa tête dans le T-shirt de l'adolescent, honteuse.
Revenir en haut Aller en bas
Roa Valentine
élève timide
avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 24
Age du personnage : Je trace ma route en solitaire.
Humeur [RPG] : Nani?
Signe distinctif : Sex-symbol. xD
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuel of course x)

MessageSujet: Re: Seule...[PV roa]   Jeu 3 Jan - 0:15

Son coeur battait à éclater, déchaîné par la force des sentiments qui emportaient son propriétaire. Mais il s'en fichait. Ses poumons étaient douloureux, victime du froid glacial de l'oxygène qu'il avait inhalé à grandes goulées dans sa course pour pouvoir rattraper la silhouette de la demoiselle, en train de s'éloigner. Il se fichait de ces maux qui torturaient son corps de l'intérieur car sa seule idée était de l'attraper, de lui faire arrêter sa course l'éloignant inéxorablement de lui.Il se moquait d'avoir mal si c'était pour la rejoindre, pour la voir, pour la toucher, pour la sentir contre lui... Le soûlagement fût grand lorsqu'il constata l'utilité de ses pas en l'étreignant, en la serrant contre lui après lui avoir posé à nouveau son manteau sur les épaules.

Même si elle refusait sa proposition, il aurait ainsi le sentiment de lui être utile à quelque chose en lui offrant un peu de chaleur pour apaiser son coeur, figé dans son carcan de glace depuis une période qu'il n'aurait sû définir en cet instant. Mais il comptait bien tout apprendre d'elle et lui transmettre tout ce qui faisait qu'il était lui. Il voulait la connaître mieux que quiconque et espérait qu'elle voudrait bien que ce soit réciproque. Ils avaient tous les deux traversés des épreuves blessantes à la limite de l'insurmontable qui les avaient marqué à vie, qui s'étaient gravés dans leur chair... Ils pouvaient se comprendre du tout au tout pour peu qu'ils en fassent l'effort. Et puis... Cette douceur dans ses gestes, cette tendresse scellée en elle, blessée par les affres du passé... Elle portait dans son coeur un amour incommensurable mais ce qu'elle avait enduré l'avait enfoui au plus profond d'elle pour éviter une seconde blessure aussi douloureuse. Il ne connaissait que trop bien ce sentiment de froid intérieur pour l'avoir ressenti lui aussi à maintes reprises...

Les battements de son coeur déjà puissants s'intensifièrent encore quand il sentit la tête de la demoiselle s'appuyer légèrement sur son torse, ses longues mèches blondes glissant avec légereté sur le tissu gris du tee-shirt à manches longues porté par le jeune homme. Son étreinte ne faiblit pas. Il voulait la sentir contre lui, être certain qu'elle pouvait profiter de sa chaleur, se sentir bien contre lui. Il ressentait une empathie totale à l'égard de Candy et un profond sentiment de compassion amoureuse le poussait à la serrer contre lui dans l'espoir de l'alléger d'une partie de son fardeau. Un long moment passa sans que ni l'un ni l'autre ne pipe mot, Candy réfléchissant à sa réponse, Roa ne voulant pas la déranger. Un silence gêné s'était installé. Il observa l'horizon pour tenter de détourner son attention, focalisée sur les lèvres et les mots qu'allait prononcer la jeune fille. Le soleil se dessinait faiblement au loin, faible lueur entourée de nuances indigo bleutées effaçant lentement la nuit.

Puis il la sentit bouger contre lui, poser ses mains sur son torse et s'y appuyer tout en se dressant sur la pointe des pieds pour s'élever jusqu'à ses lèvres pour y poser un léger baiser, signifiant sa réponse au jeune homme. Le sourire goguenard dont elle le gratifia lui en arracha un également. Il frémit, ce contact ayant provoqué une foule de sensations dans son corps entier, comme un fourmillement de bonheur courant le long de ses membres, s'insinuant dans chaque parcelle de son corps jusqu'à provoquer une vraie déflagration de bonheur en lui. Il se sentait mieux que jamais. Son teint rosit légèrement, accompagnant son sourire. Il la sentit enfouir la tête contre ses muscles, se blottir contre lui après avoir affiché une mine honteuse des plus adorables.

Roa baissa faiblement la tête et déposa un léger baiser dans le cou de la demoiselle, tout en laissant glisser ses doigts fins entre les belles mèches blondes étincelantes de Candy, légèrement éclairées par la lueur solaire pointant à l'horizon. Fermant les yeux, il murmura à son oreille d'une voix douce et limpide comme l'eau d'un doux ruisseau, attendri par sa mine embarrassée succédant à la douceur de sa 'réponse'.


Oui... Merci. Je t'aime...

Les premiers chants des oiseaux vinrent célébrer le lever du jour, consacrant leur mélodie commune à l'avênement du soleil nouveau dans le ciel encore ensommeillé. Il la pressa un peu plus contre lui et releva doucement le menton de Candy du bout des doigts, lui offrant son plus beau sourire.

Dis-moi qui tu es, raconte-moi ton histoire... Je veux tout connaître de toi...

Il rapprocha lentement son visage du doux minois de la belle et l'embrassa avec douceur, tendresse et retenue, appréciant le contact de ses lèvres fines et s'imprégnant de leur goût autant qu'il le pouvait, plongé dans un état de transe par le parfum de la demoiselle et la douceur de son souffle. Oui... Désormais, il allait être là pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Candy
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 1379
Age : 25
Age du personnage : Aucune
Humeur [RPG] : élève
Date d'inscription : 09/07/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 15
Mes relations:
Sexualité: hétéro

MessageSujet: Re: Seule...[PV roa]   Jeu 3 Jan - 22:59

Roa déposa un baiser dans le cou de Candy. La sensation qu'elle éprouvait lorsqu'il l'embrassait était encore nouvelle pour elle. Elle aimait ça...plus que tout au monde. Ses lèvres étaient douces...Elle ferma les yeux un instant pour mieux les sentir effleurant doucement sa peau. Un frisson lui parcourut tout le dos. Elle passa ses doigts fins dans les cheveux noir corbeau du jeune homme. Elle voulait rester avec lui...Le vent s'était calmé pour faire place au soleil. Les rayons lumineux de l'astre ballayaient doucement l'épais manteau posé sur les épaules de Candy. Ce moment était très agréable. Elle ouvrit les yeux et regarda Roa qui l'embrassa. Et là il lui murmura deux mots...ces deux mots, elle ne les avaient jamais entendus de sa vie ce qui lui provoqua un pincement au coeur qui battait à tout rompre. Elle se disait que s'il n'avait pas été là tout à l'heure, elle aurait surement commis quelque chose d'irréparable. Elle se leva sur la pointe des pieds afin d'atteindre l'oreille du jeune homme et timidement elle lui murmura "moi aussi..." puis elle rapprocha ses lèvres ses celles du garçon et les posa avec une grande délicatesse. Elle fermait les yeux afin de savourer se moment. Elle les décolla que quelques minutes après et regarda Roa dans les yeux.

-Mon histoire...n'est pas très interessante...mais puisque tu y tiens tant je vais te la raconter...

Elle posa sa tête sur le torse sur jeune homme et ressera son étreinte. Elle espérait ne pas lui faire peur avec sa terrible histoire. Son sourire s'effaca et elle commenca.

-Mes parents ont divorcé quand j'étais très jeune. Je suis partie avec ma mère au Japon alors que j'habitais en Angleterre. J'ai donc perdu tous mes amis. Arrivée au Japon j'ai.....déprimé....si bien que j'aicommencé à trainer avec des voyoux et tu comprends bien que pour entrer dans leurs bandes, surtout en étant une fille, il fallait faire quelque chose de..."spécial".


Candy s'arrêta. Elle commençait à sentir une boule au fond de sa gorge. Elle ne voulait pas pleurer. Elle respirat un grand bol d'air et reprit, essayant de chasser les larmes.

-J'ai donc été violée de nombreuses fois....mais cela ne me dérangeais pas car j'étais sous l'emprise de la drogue. Ma mère n'en pouvait plus de me voir dans cette état. Entre temps elle s'était remariée avec un homme que je n'aimais pas. Elle sombra donc dans une profonde dépression et ne scessait de boire. Un jour, alors que je revenais chez moi, mon beau-père m'annonça une nouvelle terrible qui m'acheva...

Ne pouvant plus retenir ses larmes, Candy pleura. Elle serra plus fort le T-shirt de l'adolescent avec ses mains. Elle continua difficilement son histoire.

-Ma mère était....morte....dans un accident de voiture. J'étais désespérée. J'ai fait plusieurs tentatives de suicide mais n'y arrivant pas, j'ai laissé tomber la drogue et les voyous pour m'enfermer dans mon monde. Je ne parlais plus. Mon beau-père qui ne m'aimait pas m'a mise à la rue. J'ai été recueillie par un orphelina qui vers mes 13 ans m'a envoyé dans ce pensionnat. Depuis je me suis un peu remise...mais comme tu peux le voir...pas totalement. Certaines blessures ne pourront jamais cicatriser...


La jeune fille se détacha de Roa et essuya ses larmes. Elle monta sur une bute et étendit les bras pour respirer à plein poumons l'air pur de la campagne. Un petit sourire réapparut sur ses lèvres.

-Maintenant j'ai décidé de vivre ma vie comme bon me semble.

Elle laissa tomber ses bras le long de son corps et regarda Roa, les yeux encore rouges d'émotions.


-A toi de me raconter ton histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Roa Valentine
élève timide
avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 24
Age du personnage : Je trace ma route en solitaire.
Humeur [RPG] : Nani?
Signe distinctif : Sex-symbol. xD
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuel of course x)

MessageSujet: Re: Seule...[PV roa]   Ven 4 Jan - 5:16

Ses doigts glissaient librement dans les mèches d'ébène de l'adolescent qui lui souriait tendrement, heureux de sentir que sa présence à ses côtés semblait lui plaire. Son manteau noir finement taillé était éclairé par le soleil nouveau, s'illuminant de cette lueur d'aube naissante. Il la sentait frémir de contentement tant elle appréciait sa présence, ses gestes, ses mots. Un bonheur incomparable s'empara du jeune homme, qui était comblé d'avoir simplement pû provoquer l'apparition d'un peu de joie dans le coeur de cette belle jeune fille. Elle sembla hésiter en entendant ses mots d'amour, comme troublée par leur entente. Il lui sourit affectueusement. Elle semblait ne les avoir jamais entendu... Si tel était le cas, ils étaient deux dans ce cas de figure, et il se sentait plus que prêt à découvrir la joie d'un amour partagé avec elle.

Roa sentit les émotions affluer une fois de plus en lui lorsque ses lèvres entrèrent en contact avec celles de la demoiselle. Il sentait son coeur battre de plus en plus vite, totalement hors de contrôle, mais s'en fichait éperdument, uniquement focalisé sur ce si tendre baiser. La demoiselle semblait ne plus vouloir se défaire de lui, éperdument amoureuse après avoir entendu le "je t'aime" qu'il lui avait offert. Il perçut le "moi aussi" qu'elle lui dédiait et en rougit, étonné, et accepta volontiers la passion qu'elle insufflait à leur baiser en entrouvrant légèrement les lèvres. Il alla frôler très faiblement la langue de Candy mais n'ôsa pas plus de peur de la brusquer, et se contenta amplement de ce si doux baiser, enivré par le souffle sucré de sa belle. Son coeur battait désormais pour elle et plus pour lui. Elle était devenue sa source de vie. Il lui sourit tendrement, amoureusement. Oui, il aimait, pour la première fois.

Puis, il la sentit poser la tête sur son torse, et vit le sourire qu'il était parvenu à faire naître sur son visage s'éteindre. Comme s'il revenait à la réalité, il perçut les mots qui avaient précédé, et se doutait sans mal à sa mine triste que son histoire était loin d'être joyeuse. Il la serra contre lui pour lui assurer son soutien dans le récit de son histoire, les yeux mi-clos, l'expression neutre. Il écouta avec la plus grande attention l'histoire qu'elle prenait le plus grand mal à lui narrer, les larmes ne tardant pas à naître au coin de ses si beaux yeux, qui ne tardèrent pas à luire de tristesse. Il pressa doucement sa main sur les siennes lorsqu'elle s'agrippa à son tee-shirt, pour tenter de la rassurer, de la calmer. Malgré le mal que cela lui faisait, elle poursuivit son récit, tremblante, les larmes s'écoulant lentement sur ses joues. Elle en vint à se lever, les sanglots s'apaisant sans réellement disparaître, et grimpa sur une bute d'un pas peu assuré, lui faisant craindre qu'elle ne saute ou ne tombe. Il aurait aimé la retenir mais préféra la laisser faire à sa guise, lui assurant ainsi sa confiance. Il savait que désormais, elle ne songerait plus à ce genre de bêtise.

Une fois son histoire narrée dans son intégralité, il se redressa de toute sa hauteur, fermant les yeux, et approcha d'elle d'un pas léger, semblant tout d'abord impassible. Puis, il l'entoura de ses bras et essuya délicatement les larmes qui maculaient son si beau visage, tout en laissant les siennes s'écouler longuement sur ses joues. Il pleurait par compassion. Il étreignit tendrement Candy et laissa sa main se poser sur le ventre de son aimée au niveau du nombril, non-loin de son bas-ventre, se remémorant le passage sur les viols multiples qu'elle avait eu à subir étant plus jeune. Ses doigts se crispèrent un instant, comme par rage pour les coupables, mais s'adoucirent bien vite, laissant sa paume caresser lentement le ventre de la demoiselle. Oui, il leur ferait payer si d'aventure sa route croisait la leur. Mais là, c'était elle qu'il avait sous les yeux. Et elle avait besoin de toute la tendresse et de tout l'amour dont il pouvait faire preuve pour s'apaiser et oublier ces souvenirs blessants. Il la retourna vers lui et l'observa longuement, les yeux plongés dans les siens tandis que ses larmes continuaient de s'écouler. Il l'embrassa avec fougue et passion, la retenant contre lui comme s'il s'agissait de la personne la plus précieuse au monde à ses yeux. Et c'était le cas.

Ses lèvres goûtaient les siennes, s'imprégnaient de leur doux parfum sucré. Candy... Ce prénom lui allait si bien. Il prolongea ce contact autant qu'il le pût, sa langue allant chercher celle de son aimée pour la caresser faiblement. Une fois leurs lèvres séparées à regrets, il la garda contre lui et parut la protéger de ses bras, puis, d'une voix douce, il entama son propre récit d'un ton terne.


R.O.A. Reaper Over Arm. Projet numéro 77. J'en ai, des noms... Mais Roa est le seul que j'aie vraiment, qui ressemble vraiment à un nom humain. Après tout, c'est ce que je suis à la base, tout du moins je crois. Je n'en sais pas plus, et je n'ai qu'un seul indice.

Lentement, il releva la manche grise de son bras gauche à l'aide de ses dents, révélant ce qui ressemblait fortement à un code barre, qu'il portait tatoué à l'épaule. Quoique... Ce n'était pas un tatouage. C'était plus profond, plus noir. Gravé dans sa chair, en profondeur. Indélébile, sans nul doute. Il retenait Candy contre lui de son bras libre tout en tendant faiblement le bras pour qu'elle puisse constater la présence de cette marque d'un simple regard en coin. Il lui sourit tristement et laissa retomber sa manche, dissimulant cette marque de série, stigmate d'un passé trouble que même lui ne semblait pas connaître. Il repassa son second bras autours d'elle, la pressant un peu plus contre lui.

Tu as beaucoup souffert... Tu as été souillée de nombreuses fois, et je comprends que ce soit dur à oublier.

La main qu'il avait gardée posée sur son ventre descendit imperceptiblement.

Mais... Est-ce que tu crois que si tu vis un bonheur égal ou équivalent, ces tristes souvenirs cesseront de te hanter? Est-ce que tu vivras mieux?

Si oui... Attend-toi a oublier rapidement ta tristesse passée, parce que je vais t'offrir tout mon amour...
Revenir en haut Aller en bas
Candy
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 1379
Age : 25
Age du personnage : Aucune
Humeur [RPG] : élève
Date d'inscription : 09/07/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 15
Mes relations:
Sexualité: hétéro

MessageSujet: Re: Seule...[PV roa]   Sam 5 Jan - 0:30

Candy se laissa emporter dans les bras de son bien-aimé. Elle le regarda poser sa main sur son ventre et frissonna. La sensation que cela provoquait était presque inexprimable....c'était doux et très agréable. Elle ferma les yeux quand il racontait son histoire afin d'être au maximum de son attention. Elle ne comprenait pas. Tout ces chiffres...on aurait dit qu'il racontait l'histoire d'un robot et quand il lui montra le code barre tatoué dans sa chair elle ouvrit grand les yeux d'effroi et de surprise. Qu'est ce que ça signifiait? Qu'avait-il enduré? Même lui ne le savait pas...Elle resta un moment ainsi, figée et incapable de dire quelque chose puis, émue par cette histoire, elle déposa un baiser sur le bras du jeune homme, à l'emplacement du tatouage. Il la comprenait et était prêt à l'aider. Il était prêt à lui faire oublier toutes ses peines passées. Il la serra contre elle. Elle sentait la main de Roa qui descendait lentement vers son bas ventre.

-je ne sais pas...je ne pense pas qu'un jour ses...souvenirs arrêteront de me hanter...

La main descendait maintenant de plus en plus bas.

-Mais je pense que je pourrais faire un effort pour essayer de les oublier...

Candy ferma les yeux. Elle ne savait pas si elle était prête à revivre cela. Ces viols à répétition l'avaient assez traumatisée et l'avaient rendue presque imperméable à l'amour.La main de son aimé atteignait maintenant son jean. Elle leva brusquement la tête, d'une main attrappa les cheveux de Roa et de l'autre le T-shirt et elle l'embrassa langoureusement. Ce baiser dura longtemps et fut interrompu par un bruit de graviers. Au loin, elle vit l'infirmière qui arrivait. Elle la cherchait surement. D'un geste, elle prit la main de l'adolescent et le tira jusqu'à un buisson derrière lequel elle s'accroupit, afin de passer inaperçue. Elle ne quittait pas des yeux la vieille femme qui marchait le long du chemin. Elle n'avait pa le droit d'être dehors. Elle ne respirait presque plus, de peur de se faire prendre. La vieille regarda aux alentours et, ne voyant rien, repartit cueillant quelques fleurs au passage.

Candy s'assit lourdement et regarda Roa.

-Excuse moi....c'est moi qu'elle cherchait. Je ne devrais pas être ici. Je sors à peine d'une maladie...

Elle posa délicatement sa main sur la joue de son n'amoureux, comme pour observer d'un peu plus prêt les traits fins de son visage.

-Excuse moi...


Dernière édition par le Sam 5 Jan - 13:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Roa Valentine
élève timide
avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 24
Age du personnage : Je trace ma route en solitaire.
Humeur [RPG] : Nani?
Signe distinctif : Sex-symbol. xD
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuel of course x)

MessageSujet: Re: Seule...[PV roa]   Sam 5 Jan - 4:08

Roa avait laissé sa main errer machinalement, sans vraiment y penser, après avoir senti le baiser de Candy se poser sur son bras à l'emplacement de sa marque en guise de soutien. Il était dans une sorte de transe, profondément attristé par l'histoire que lui avait raconté son aimée. Il en avait été affecté comme s'il l'avait vécu personnellement, plein de compassion pour celle qu'il aimait. Comment pouvait-on faire preuve d'une cruauté pareille pour une si douce et tendre jeune fille? Il sentait les larmes rouler sur ses joues à nouveau alors qu'il se repassait mentalement les paroles prononcées par la demoiselle qu'il serrait affectueusement dans ses bras. Sa main avait naturellement caressé son abdomen en descendant, comme s'il espérait naïvement que le fait d'effleurer simplement l'endroit source de sa douleur passée la lui ferait oublier et apaiserait ses maux. Il n'y avait aucune pensée charnelle derrière le mouvement de sa paume, simplement un désir de soûlagement pour son aimée, une envie de l'alléger de ce lourd souvenir qu'elle portait comme un fardeau. Réalisant où errait sa main, il la remonta hâtivement et rougit légèrement, honteux et embarrassé face à l'ambigüité de ce geste.

Il souffla un pardon murmuré, mais n'eut pas le temps de lui offrir le baiser qu'il voulait lui donner en guise d'excuse. Elle lui en donna un avant qu'il n'ait pû esquisser le moindre geste, ses mains se plaçant dans ses cheveux pour l'une, sur son torse pour l'autre, en une étreinte tendre du jeune homme pour ce langoureux baiser né d'un amour intense et partagé. Roa frémit longuement, ayant fermé les yeux pour mieux savourer ce contact plein de passion, ressentant un doux sentiment de plénitude. Il avait l'impression que toute sa peau était frottée très légèrement avec du papier de verre, et c'était sans nul doute la sensation la plus agréable qu'il ait jamais ressentie. Il l'étreignit un peu plus fort, voulant qu'elle ne soit plus jamais seule, qu'elle ne se sente plus jamais mal. Il voulait que le sourire qu'il avait aimé lire sur son visage revienne et ne disparaisse plus jamais...

Soudain, il sentit ses lèvres se détacher des siennes à la hâte, mettant brutalement un terme à ce merveilleux moment. La main fine de son aimée se referma sur son poignet et l'emporta vers les fourrés pour s'y dissimuler. Doté de réflexes surhumains dûs aux expériences dont il devinait avoir fait l'objet, il se laissa plonger, se rattrapant avec son unique index avant de s'écraser sur le sol, et s'accroupit en un éclair, furtif. Plutôt que de s'intéresser directement à l'origine de ce choc brutal, il se contenta d'observer Candy avec tendresse, l'air rêveur à la vue de son si beau visage qu'il aimait tant regarder. Une fois la menace apparemment écarté, il la vit s'effondrer et pousser un soupir de soûlagement, justifiant son geste. Aussitôt, Roa plissa légèrement les yeux, anxieux. Il apprécia cependant la caresse de sa main frêle sur sa joue et sourit légèrement, posant un baiser sur le poignet de la demoiselle.

Il s'avança et l'enlaça doucement, la serrant tout d'abord tout contre lui. Fermant les yeux, il huma légèrement son parfum, si doux et fleuri. Il se sentait si bien près d'elle... Il la fit basculer doucement en arrière, la tenant précautionneusment pour ne pas lui faire de mal, et l'allongea doucement la surplombant. Il l'embrassa doucement, poursuivant le baiser qu'ils avaient dû interrompre, leurs lèvres se touchant, leurs langues se mêlant un long moment. Roa sentait l'amour lui transpercer le corps tel la flêche de Cupidon, l'investissant d'un sentiment d'euphorie qu'il n'avait jamais ressenti jusqu'alors. C'était assez agréable, il fallait bien l'avouer. Il se redressa doucement, ses paupières papillonnant, et il murmura, lui souriant tendrement:


Ce n'est rien... Mais si tu es convalescente, il vaudrait mieux que tu te reposes...
Revenir en haut Aller en bas
Candy
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 1379
Age : 25
Age du personnage : Aucune
Humeur [RPG] : élève
Date d'inscription : 09/07/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 15
Mes relations:
Sexualité: hétéro

MessageSujet: Re: Seule...[PV roa]   Sam 5 Jan - 21:17

Candy se laissa faire quand le jeune homme l'allongea par terre. Il avait pleuré pour elle et elle lui en était profondément reconnaissante. Elle pouvait maintenant tout accepter de lui, même ses désirs les plus fous. Penché au dessus d'elle, il posa délicatement ses lèvres sur les siennes. Leurs langue se mélaient. De sa main, elle effleura sa joue. Ce baiser dura longtemps. Son coeur battait vite et fort...à cause de la peur qu'elle avait eu mais aussi à cause de l'amour qu'elle portait pour ce jeune homme. Il se releva et lui recommanda de retourner se reposer. Elle le regarda de son regard noisette et sourit tendrement. Il s'inquiètait pour elle...ça la touchait.

-Ne t'inquiète pas...ça fait 2 jours que je vais mieux. L'infirmière voulait simplement me garder pour ne pas que je fasse une rechute...mais je vais bien...ne t'en fait pas.

Elle se redressa, passa sa main dans les cheveux noir de Roa, le prit par le T-shirt et le tira jusqu'à elle tout en se recouchant. Un petit sourire pervers se lisait au coin de ses lèvres. Elle déposa un baiser sur son front et prit la main de l'adolescent pour la reposer sur son ventre.

-Alors on en était où?


Candy espérait ne pas le brusquer. Peut-être que lui n'avait pas envie.

Une légère brise matinale soulevait les cheveux des deux jeunes gens. Les pensionnat n'allait pas tarder à se réveiller et leur moment d'intimité serait interrompu.
Revenir en haut Aller en bas
Roa Valentine
élève timide
avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 24
Age du personnage : Je trace ma route en solitaire.
Humeur [RPG] : Nani?
Signe distinctif : Sex-symbol. xD
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuel of course x)

MessageSujet: Re: Seule...[PV roa]   Dim 6 Jan - 1:49

L'esprit de Roa baignait agréablement dans les flots bleus et impétueux des sentiments amoureux qui animaient son coeur, sa romance nouvelle l'investissant d'émotions qu'il n'avait jamais encore ressenties jusque là. Sa passion à l'égard de Candy était totalement démesurée, mais cela n'était pour lui que plus de bonheur à partager avec elle, comme le prouvait le langoureux baiser qu'ils étaient en train d'échanger avec la plus grande passion. Il sentit la douceur de la main de sa bien-aimée sur sa joue, caresse evanescente sur sa peau pâle. Les yeux clos, il ressentait encore plus de sensations, mêlant tendrement sa langue avec celle de la demoiselle en une danse plaisante pour tous les deux. Lorsqu'enfin leurs lèvres se séparèrent et que Roa fit mine de se relever, Candy sembla troublée, comme soumise a des sentiments que jamais auparavant elle n'avait éprouvé. Du moins, c'était ce qu'il ressentait de sa part, désormais en osmose avec elle. Elle le rassura de sa voix douce et apaisante, qui suffisait à le calmer. Son sourire, lui, le faisait craquer tout simplement, faisant fondre son coeur au premier coup d'oeil tant ce sourire tant attendu lui plaisait.

Tout à son attendrissement, il ne vit pas venir la main délicate de la demoiselle qui l'attirait malicieusement contre elle, le forçant à s'allonger contre elle malgré la légereté de la prise qu'elle avait sur le tissu gris de son tee-shirt et dans ses longs cheveux noirs. Lui rendant son sourire, cette fois-ci avec tendresse, il se laissa faire, s'allongeant doucement au-dessus d'elle, prenant toutefois bien garde à ne pas l'écraser sous son poids. Le baiser qu'il reçut sur le front, inattendu, le fit rougir légèrement, teintant son visage d'une agréable couleur rosée très fraîche. Toutefois, cette couleur légère s'empourpra nettement lorsqu'elle prit délicatement sa main pour la reposer sur son propre abdomen, apparemment plus décontractée que précédemment. Il sentit son coeur s'accélérer encore quelque peu tandis que ses doigts glissaient sur le ventre de son aimée par-dessus le tissu de son pull blanc. Puis, il se décida, et ôta doucement en quelques gestes maladroits l'écharpe puis la veste de la jeune fille, restée ouverte.

Pour elle, l'image de l'amour avait été entachée par ce qu'elle avait dû subir étant plus jeune, et il fallait réparer les fissures qui la parcouraient avant qu'elle ne devienne incapable d'aimer, hantée par le passé et la phobie qu'elle avait retiré de ces événements pour le moins sombres. Oui... Il fallait qu'il lui montre le vrai visage de l'amour au sens sentimental comme au sens charnel du terme; un long chemin de douceur chaleureuse et apaisante. Il ne savait pas exactement comment il pouvait connaître cette sensation, mais elle était là, endormie au fin fond de son esprit. Il était temps que tous deux redécouvrent l'amour...

Lentement, il souleva le pull d'un blanc immaculé, l'ôtant lentement pour laisser tout le temps à la demoiselle de changer d'avis, au cas où ce ne serait qu'une impulsion soudaine ou encore qu'elle ne se sente finalement pas encore prête. Il posa doucement les habits dont il l'avait allégée sur un buisson proche afin de ne pas les salir et entreprit d'embrasser doucement son ventre révélé, son regard passant un bref instant sur sa poitrine opulente, n'osant pas encore se risquer à libérer celle-ci du sous-vêtement qui la retenait. Ses lèvres se posèrent faiblement sur son nombrl, l'embrassant silencieusement, le laissant rougir encore un peu plus. Inquiet, il souffla un bref murmure à son attention, les cheveux balayés par les brises matinales.


Si jamais tu veux arrêter... Un seul mot de ta part suffira...
Revenir en haut Aller en bas
Candy
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 1379
Age : 25
Age du personnage : Aucune
Humeur [RPG] : élève
Date d'inscription : 09/07/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 15
Mes relations:
Sexualité: hétéro

MessageSujet: Re: Seule...[PV roa]   Mer 16 Jan - 16:47

Candy laissa le jeune homme lui enlever ses vêtements. Elle l’embrassa doucement. Elle sentait la respiration de Roa qui se faisait de plus en plus forte. Lorsqu’il lui enleva son T-shirt, ses joues s’empourprèrent légèrement à cause de sa grande pudeur. Elle leva les yeux et regarda le ciel. Les étoiles disparaissaient une à une et la lune faisait place au soleil. La jeune fille ferma les yeux pour mieux sentir la légère brise qui s’engouffrait dans ses cheveux. Un frisson la parcourut quand son chéwi posa ses lèvres sur son ventre. Elle releva légèrement la tête et vit que ses joues étaient rouges ce qui fit apparaître un tendre sourire sur son visage. Elle le laissa remonter le long de son corps.

Roa se redressa. Elle plongea ses yeux dans les siens. Un petit sourire pervers se dessina sur ses lèvres. Elle passa ses mains sous le T-shirt du jeune homme et commença à lui caresser lentement le dos de ses mains froides. Tout en faisant cela, elle posa ses lèvres dans son cou et le lécha [miaou? x)]. Sa timidité avait soudainement disparut. Elle ne contrôlait presque plus son corps…pourtant elle aimait beaucoup cet instant. Ses yeux étaient clos, afin de mieux apprécier ce moment.

Après un petit moment, elle se retourna afin d’être sur Roa. Elle le regarda tendrement et avec un petit sourire sadique lui dit :


-A moi maintenant…

Elle souleva délicatement son T-shirt gris troué pour finir par l’enlever et le poser sur le buisson au-dessus de ses vêtements à elle. Elle approcha ses lèvres du torse de son aimé et l’effleura légèrement. Puis elle approcha son visage de celui du jeune homme et lui chuchota un timide « je t’aime ». Ses joues rosirent. Elle posa ses mains sur le torse de Roa et commença à le masser tout en déposant quelques baiser ça et là. Elle comptait lui offrir tout l’amour qu’elle avait accumulé ces dernières années sans jamais le faire sortir mais aussi l’amour qu’elle n’avait pas eu car elle ne voulait pas faire subir aux autres ce que elle avait enduré précédemment.

[désolé pour le retard et le tout pitit post TT]
Revenir en haut Aller en bas
Roa Valentine
élève timide
avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 24
Age du personnage : Je trace ma route en solitaire.
Humeur [RPG] : Nani?
Signe distinctif : Sex-symbol. xD
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuel of course x)

MessageSujet: Re: Seule...[PV roa]   Ven 1 Fév - 22:53

Roa était attentif à la moindre réaction de la demoiselle, blotti contre elle, sentant leurs deux coeurs battre la chamade à l'unisson. Il ne voulait en aucun cas la secouer, et ainsi risquer d'aggraver les choses, mais voulait l'aider à exorciser les démons du passé qui la tourmentaient. Et pour cela, la meilleure solution était de lui montrer le bon côté de ce qui l'avait autrefois salie... Le jeune homme se sentait peu à l'aise, aux portes de sa première relation sexuelle. Malgré le sentiment de déjà vu qui demeurait quelque part dans un recoin de son esprit, il se sentait tendu. Mais sa contemplation du visage de la demoiselle parvenait à l'apaiser, l'adoucissant, l'apprivoisant. Il se sentait plus calme, se disant qu'avec elle, tout ne pouvait que bien se passer. Après tout, il n'y avait pas de raison qu'il en soit autrement. Si c'était avec elle, ça ne pouvait qu'être parfait. Dans le ciel, l'obscurité commençait à s'effacer pour libérer le soleil du voile nocturne qui l'empêchait de s'élever, et la lumière venait peu à peu effleurer les tourtereaux. Mais ils s'en fichaient éperdument, plongés dans une transe amoureuse des plus tendres.

Ils rougissaient tous les deux, jeunes gens surpris de la rapidité des choses mais pas pour autant désireux de s'arrêter là. Leur passion brûlante les poussait de l'avant et Roa se sentait chargé de la mission de la libérer des chaînes de son douloureux passé. Aussi ne reculerait-il que si elle venait à le lui demander, ce qu'elle ne semblait pas envisager une seconde en l'instant. Un sourire intriguant se dessina lentement sur les lèvres de Candy, qui semblait peu à peu se défaire de ses craintes, de son embarras, se laissant submerger par l'amour. Il sentit ses mains délicates se glisser sous le tissu de son tee-shirt et glisser sur sa peau, le faisant frémir légèrement. Les lèvres de sa compagne laissèrent passer sa langue, qui vint effleurer la peau du jeune homme, qui se laissait faire non sans une once de surprise. La timidité de la jeune fille venait de laisser place à ses sentiments profonds. Cette soudaine audace laissa le jeune homme perplexe, mais elle ne lui déplut pas pour autant, au contraire. C'était là l'expression-même de la force de ses sentiments.

Elle semblait se libérer du mal qui l'emprisonnait depuis tout ce temps, se servir de leur amour solide pour se laisser emporter par sa tendresse. Elle ne paraissait plus être elle-même, se laissant aller à ses envies, désormais mieux dans sa peau grâce à la douceur du jeune homme. Celui-ci s'en trouvait donc empreint d'un sentiment de satisfaction, remarquant la réussite de son entreprise. Oui, elle avait tiré un trait sur le mal subi pour se consacrer au plaisir à venir. Il lui rendit son sourire, la serrant légèrement pour lui assurer ses sentiments. Il allait la laisser faire pour ne pas la casser dans son élan en si bon chemin.

Aussi se retrouva-t-il bien vite libéré de son tee-shirt aux manches déchirées, torse nu en pleine nature, blotti contre Candy. Rougissant légèrement, il frémit à nouveau en sentant les lèvres de son aimée se poser sur son torse avant d'aller frôler son oreille, lui livrant quelques mots d'amour chuchotés. Il sentit ensuite les doigts de sa chère et tendres caresser longuement sa peau dénudée, s'entrecoupant de délicats baisers posés ça et là... Il se laissa aller, le coeur battant, profitant de cette tendresse infinie. Lentement, ses doigts effleurèrent le dos de son aimée, s'attardant sur l'attache de son soutien-gorge qu'il finit par défaire, plongé dans une passion amoureuse qui le submergeait.

Il lui retira lentement le sous-vêtement pour ne surtout pas la brusquer et le posa près des autres habits dont ils s'étaient déjà allégés. Son coeur battait à en rompre ses côtes mais il n'en avait que faire, plongé dans la contemplation du corps de rêve de son aimée. Un visage aussi doux que celui d'un ange tant les traits en étaient parfaits, véritable ode à la beauté tant il était plaisant à regarder. Une peau de satin à la douceur divine qu'il était si plaisant d'effleurer. Des yeux d'une profondeur et d'une pureté incroyable. Une poitrine bien proportionnée, délicatement nimbées des éclats mêlés du soleil et de la lune filtrant entre les branchages, d'une blancheur légère et agréable sur laquelle contrastait deux têtons, semblables à deux airelles sur de la neige. Roa rougit légèrement en découvrant les seins de son aimée, mais ne s'arrêta pas en si bon chemin, retrouvant rapidement les lèvres de Candy pour y poser un délicat baiser, s'allongeant sur elle en caressant longuement sa peau. Lentement, il laissa ses lèvres errer jusqu'au sein gauche de la demoiselle et entreprit d'en sucer légèrement le têton, guidé par ses pulsions.

Lentement, sa main droite alla errer près du bouton de pantalon de Candy tandis que la gauche massait doucement le sein droit de la demoiselle. Il se contenta de caresser longuement son ventre et sa taille de guêpe, attendant qu'elle lui indique qu'elle était bien prête à aller jusque là. Il ne voulait en aucun cas la forcer et voulait un signe de sa part lui donnant son accord pour qu'ils aillent plus loin. Il était prêt à tout arrêter si elle le lui demandait, ne désirant qu'une chose, la libérer définitivement de ses chaînes.


Je t'aime...
Revenir en haut Aller en bas
Candy
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 1379
Age : 25
Age du personnage : Aucune
Humeur [RPG] : élève
Date d'inscription : 09/07/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 15
Mes relations:
Sexualité: hétéro

MessageSujet: Re: Seule...[PV roa]   Mar 19 Fév - 12:40

Roa commença à rougir sous les pulsions de la jeune fille, ce qui la fit rougir elle aussi. Elle lui sourit. Il l'embrassa et se retrouva sur elle. Tout en l'embrassant, il passa sa main sur le dos de Candy, s'attardant sur l'attache de son soutient-gorge. Elle se sentait un peu maladroit et timide, ce qui la mena à penser que cela devait être sa première fois. Elle regarda longuement le jeune homme qui semblait pensif. Lorsqu'il leva les yeux vers elle, elle plongea son regard dans le sien et lui sourit tendrement comme pour lui dire de ne pas s'inquiéter. Ses longs cheveux noirs volaient au vent. Candy attrapa un mèche et la tira doucement pour attirer le jeune homme contre elle et l'embrassa. Durant ce baiser, elle se laissa emporter dans ses souvenirs.

Lorsqu’elle était jeune, Candy aimait, en cachette, tremper son doigt mouillé dans du sucre et le mettre dans sa bouche pour se laisser emporter par ce doux arôme, lentement, comme un rêve. C’était cela qu’elle ressentait lorsqu’elle embrassait son aimé. Leurs lèvres se touchaient, leurs langues se mêlaient, révélant un arôme doux et sucré qui l’emportait dans un rêve duquel elle ne voulait pas sortir.

Les souvenirs se précisèrent et elle vit sa mère, embrassant tendrement son père sur le balcon de leur grand appartement. Elle n’avait alors que 4 ans. Elle vit son père s’approcher et la prendre doucement dans ses bras. La petite fille, riant aux éclats, se serra contre lui alors que sa mère les regardait, pensive. Elle ne souriait pas. Deux ans après, les parents de Candy divorcèrent et elle partit vivre au Japon avec sa mère. Cela causa une profonde déchirure dans le cœur de la jeune fille. Une déchirure qui ne cicatrisera probablement jamais…

Candy sortit de ses pensées quand elle sentit que Roa avait dégrafé son soutient-gorge. Elle rougit mais ne répliqua rien. C’était la première fois qu’elle se retrouvait la poitrine nue devant un homme qu’elle aimait vraiment. Un frisson la parcouru lorsqu’il lui suça le téton. Elle ferma les yeux pour mieux sentir cette douce sensation puis elle passa doucement ses mains froides dans le dos de Roa. Lorsqu’il lui prononça « je t’aime », elle se sentit totalement en confiance. Elle n’avait plus peur et osait maintenant affronter ses démons qui la hantaient depuis les viols qu’elle avait subit. Elle sentit les mains de son aimé qui descendaient vers son pantalon. Elle entreprit alors de d’abord déboutonner celui du jeune homme. Elle se retourna, afin d’être sur lui et déboutonna le pantalon de Roa et l’enleva, le posant à côté des autres vêtements. Elle lui fit un sourire, se recoucha par terre et tira le jeune homme sur elle. Puis elle prit ses mains et les posa sur le bouton de son pantalon


-Maintenant tu peux y aller =D


Elle regarda le ciel et vit le soleil qui éclairait maintenant totalement les deux jeunes gens. Le parc n’allait pas tarder à se remplir et ils se feraient sûrement prendre. La sanction pourrait être assez lourde…surtout pour Candy car elle s’est enfuie de l’infirmerie…


[et valaa…désolé c’est un peu court…]
Revenir en haut Aller en bas
Roa Valentine
élève timide
avatar

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 24
Age du personnage : Je trace ma route en solitaire.
Humeur [RPG] : Nani?
Signe distinctif : Sex-symbol. xD
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuel of course x)

MessageSujet: Re: Seule...[PV roa]   Mer 20 Fév - 14:26

Il aimait sentir ses mille et uns gestes en douceur. Ses doigts parcourant sa peau, ses mains dessinant son dos dénudé, sa douceur l'attirant à lui par le biais de cette mèche faiblement tirée en une demande de tendresse, de proximité et d'un baiser. C'est donc bien volontiers qu'il l'embrassa avec toute la tendresse dont il pouvait faire preuve, amusé par la malice de la demoiselle, se blottissant contre son corps frêle qu'il commençait à dénuder maladroitement mais assurément, petit à petit. Le baiser était doux et chaud, et il sentait leurs langues danser, s'entrelacer, se toucher, se caresser, se découvrant l'une l'autre. Il laissait son intuition guider ses gestes, le menant à effleurer chaque parcelle du corps de la jeune fille. C'est ainsi qu'il parvint finalement à dénuder ses seins en rougissant faiblement, le peu de candeur qui subsistait quelque part aux tréfonds de son âme étant peu à peu emporté par les gestes doux de son aimée. Pour la remercier de sa tendresse et de sa patience, il s'affaire donc à lui sucer doucement le têton, sentant celui-ci durcir à vue d'oeil entre ses lèvres, signe d'excitation évident. Il rougit un peu plus à cette perception, à la fois gêné devant ce qui était encore nouveau pour lui et assez fier d'être la cause de la naissance du désir de la demoiselle.

Une fois ses mots d'amours prononcés d'une voix faible, en un murmure qui ne se destinait qu'à elle, il sentit ses gestes devenir plus assurés, plus précis. Elle se livrait désormais totalement à lui, lui donnant une confiance aveugle. Il esquissa un léger sourire et l'embrassa une nouvelle fois alors qu'elle venait d'interchanger leurs positions, s'installant à cheval sur lui le temps de faire sauter le bouton de son jean de ses mains habiles. Les inhibitions liées à ses viols passés s'étaient évaporées en un instant et cela se voyait. Elle se sentait désormais libre de ses chaînes et souhaitait apparemment voir la différence que cela produisait de le faire lorsque c'était la conséquence d'un amour véritable. Il le ressentait par leur simple contact, à travers tout son être, sans qu'ils n'aient besoin de mots pour se le dire. Il sentait lui aussi la vague indescriptible d'envie qui le gagnait et il souhaitait plus que tout lui montrer la différence qu'il y avait lorsqu'il s'agissait de sentiments véritables, et pas uniquement pour le plaisir charnel.

Il se recoucha lentement sur elle avec douceur, caressant encore une fois sa peau douce d'un air accaparé, lui offrant un baiser supplémentaire. Il palpa doucement ses seins dénudés afin de la faire languir quelque peu, attendant que leur désir respectif soit à son paroxysme pour passer aux choses sérieuses afin que leur première fois ensemble soit la meilleure possible. C'était bien le moins qu'il puisse faire pour palier à son inéxpérience en la matière. Lentement, il détacha le bouton du pantalon de la demoiselle d'une main maladroite mais y parvint finalement après quelques essais infructueux, ne tardant pas à l'alléger elle aussi de cet habit. Ainsi, tous deux se retrouvaient presque nus, à l'abri des regards de par le repli naturel où ils avaient trouvé refuge. Impossible de déterminer leur position exacte tant qu'ils ne se montreraient pas. Il n'étaient désormais plus vétu que d'une culotte pour la demoiselle, et d'un boxer pour Roa, dont les battements de coeur s'accéléraient un peu plus à chaque seconde. Il effleura le tissu du dernier habit de la jeune fille et esquissa un sourire rassurant, l'embrassant dans le cou avant de tirer doucement sur le sous-vêtement, le faisant descendre lentement le long des cuisses de la demoiselle en révélant son sexe... Il rougit légèrement, la tête calée dans le cou de la jeune fille, et murmura d'une voix timide:


On y va?...
Revenir en haut Aller en bas
Candy
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 1379
Age : 25
Age du personnage : Aucune
Humeur [RPG] : élève
Date d'inscription : 09/07/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 15
Mes relations:
Sexualité: hétéro

MessageSujet: Re: Seule...[PV roa]   Dim 1 Juin - 13:15

Candy sentit son dernier sous vêtement glisser le long de ses cuisses. Cela la fit rougir. Le jeune homme avait sa tête dans le cou de son aimée. Son souffle chaud caressait sa peau. D'une voix timide il lui demanda si il pouvait y aller. Sans le savoir, il venait d'acquérir toute la confiance de la jeune fille. Jamais un homme ne lui avait demandé avant de commencer. Tous avaient abusé d'elle. D'une voix presque inaudible elle murmura "oui" et commença à faire doucement glisser le boxer de Roa. Tous deux avaient un désir fou pour l'autre. Le jour était maintenant complètement levé. Il y avait donc beaucoup de soleil et la jeune fille pouvait alors admirer pleinement les traits de son bien aimé. Elle ferma les yeux.

Tout à coup, un bruit se fit entendre derrière le buisson et quand elle ouvrit les yeux, elle vit l'infirmière debout qui les regardaient furieusement. Candy sursauta et poussa doucement Roa. Elle se replia sur elle même afin que l'infirmière de la voit pas nue. Elle essaya d'attraper ses sous vêtements qui étaient posés sur le buisson. L'infirmière les regardait toujours sans rien dire. Candy avait honte. Elle regarda Roa qui lui aussi resta sans rien dire. L'infirmière se retourna.

-rhabillez vous et suivez moi...

La jeune fille attrapa ses vêtements et ceux de Roa et elle les lui donna en le regardant d'un air désolé. Elle espérait qu'il n'allait pas la haïr après ce qui venait de se passer. Après tout c'était sa faute...c'est elle qui s'était enfuie de l'infirmerie. Elle se rhabilla rapidement sans regarder Roa. Des larmes remplissaient ses yeux. Qu'allait t-ils leurs arriver? Allait-il être viré à cause d'elle?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seule...[PV roa]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Seule...[PV roa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En a marre de rester seule tous les soirs
» " N'UTILISER L'EAU QU'UNE SEULE FOIS... QUEL GASPILLAGE ! "
» La seule amitié qui vaille est celle qui naît sans raison.
» " La Seule Compagnie Dans tes Nuits de Pleurs sont les Etoiles, Elle brillent en toi et pour toi."
» moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de Manga :: Hors-Jeu :: Anciens RP :: La Ville :: Le parc-
Sauter vers: