AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Restructuration du forum en cours
Revenez d'ici peu pour découvrir le nouveau PDM

Partagez | 
 

 Quitte à se faire chier, autant s'amuser, hein ? Non ? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roxann Evan's
élève nouveau(elle)
avatar

Masculin Nombre de messages : 40
Age : 26
Date d'inscription : 25/12/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 16 ans
Mes relations:
Sexualité: Hétéro

MessageSujet: Quitte à se faire chier, autant s'amuser, hein ? Non ? [PV]   Dim 30 Déc - 0:41

" - Oui, c'est ici... Merci, monsieur.

Roxan (prononcez RoxanE) sortit du taxi conduit par un homme d'une quarantaine d'années. Le jeune androgyne tatoué kendôka musicien skateur aux yeux vérons, impassible, sortit de son porte-feuille un billet qu'il tendit au conducteur. Ce dernier le remercia d'un hochement de tête, mais ses yeux s'agrandirent de stupeur en regardant le billet. Un franc sourire étira les lèvres de Roxan, qui dit en riant :

" - Gardez la monnaie...

Il vit l'expression de l'homme changer, et de la morosité passer à la gratitude. Puis, le taxi démarra et disparut dans la dense circulation du Centre-Ville de Tokyo. Pendant tout le temps où il avait été pauvre, maintenant qu'il ne l'était plus...

" - Bah, de toute façon, je suis plein aux as...

Il se parlait tout seul. C'est grave, docteur ??

Resté immobile sur le trottoir, il se retourna, et regarda la façade où il s'était arrêté. Des inscriptions lumineuses en ornaient les hauteurs. Il lut le nom de l'endroit à voix haute.

" - L'Acapoulco... pff, ridicule...

Malgré tout, il s'avança vers la porte de l'établissement. Ce soir, il avait décidé que quite à se faire ch***, autant en faire profiter les autres.

C'était étrange. En ce moment, il se sentait beaucoup plus... sociable, plus proche des autres, moins versé dans le genre "célibataire solitaire endurci, ne cherche pas d'amis, allez vous faire voir!". Sa nouvelle vie commençait, et contrairement aux anciennes, il mordait le fruit à pleines dents.

Ce soir-là, il était vêtu avec une sobriété désinvolte, mais efficace. Un simple jean noir assez serré, qui mettait en valeur ses longues jambes, une veste d'un blanc nacré d'un tailleur européen, et qui lui avait coûté les yeux de la tête, et en-dessous, une simple chemise noire à manches longues, ouverte au col, ainsi qu'une cravate blanche, portée négligemment et desserée. Au moment où il s'apprêtait à passer le seuil de l'entrée, le vigile s'interposa, le toisant du haut de son mètre quatre-vingt dix et quelques. Du haut de ses 16 ans et de son mètre soixante-quatorze, il se sentait légèrement... minuscule. Mais le jeune homme ne se démonta pas pour autant.

" - Il faut être majeur pour entrer ici... Papiers, s'il vous plaît.

Roxan n'en croyait pas ses oreilles. Il y a à peine trente secondes, il avait vu un groupe de filles, de son âge, entrer sans problèmes. Son expression ne changea pas, mais ses yeux prirent un éclat meurtrier... ce qui semblait amuser grandement le vigile. Sa voix était tout aussi neutre, et il essaya d'accentuer un maximum son naturel accent, so british :

" - Ca vous amuse, hein ? Attendez, je dois l'avoir quelque part...

Il sortit alors une petite carte plastifiée d'une de ses poches intérieures, et la brandit avec une désinvolture calculée sous le nez du vigile, en regardant ses ongles avec insistance. Sa voix était teintée de sarcasme et d'une assurance qui tenait de l'égocentrisme :

" - Ambassade de Grande-Bretagne... Vice-président de la Chambre des Lords, adjoint à la direction du cabinet ministériel des affaires étrangères. Comte O'Sullivan des Marches Galloises, pour vous servir. Après tout, si vous voulez ma carte d'identité...

Du coin de ses yeux dépareillés, le jeune homme regarda avec un plaisir légèrement sadique les couleurs quitter le visage méprisant et assuré du garde, qui n'était pas bien intelligent.
En fait, pour se fournir l'argent de son aller simple Angleterre-Japon, Roxan avait travaillé au noir et s'était enfui de l'orphelinat.
Encore une fois en fait, pour se fournir le passeport et les papiers d'identités nécessaires, il avait du faire appel à quelques personnes qu'on aurait pu qualifier de "douteuses" mais qui lui avaient fourni des faux en béton, alors il ne pouvait pas se plaindre.
Enfin, il avait lui-même volé à ces personnes-là d'autres faux-papiers, dont celui-là, bien pratique dans des circonstances pareilles.

Le vigile, privé de tous ses moyens, commença à bégayer.

" - N... Non non, c... ce n'est pas... ce n'est pas obligatoire, Monsieur... Ex... Excusez-moi...

Roxan, qui avait fait un geste vers le côté de sa veste, suspendit son mouvement, et fixa le vigile en haussant un sourcil, qui s'effaça en disant :

" - Toutes mes excuses, Monsieur...

- Ce n'est pas grave. je sais que les apparences peuvent-être trompeuses, mon brave.

Le jeune homme ne put empêcher un léger sourire de satisfaction amusée et ouvertement ironique étirer largement ses lèvres, et il s'avança vers l'entrée libérée. Au passage, il se retourna et lança d'une voix naïve, presque candide :

" - Bonne soirée, monsieur !!

***


A l'intérieur, l'ambiance était nettement plus survoltée. La musique, très forte, était presque assourdissante. Ayant laissé sa veste à l'entrée, il s'avança vers le bar, et s'assit sur une des rares hautes chaises noires de libre. Alors, maintenant qu'il avait prétendu être comte de machin-truc, autant se conduire comme tel. C'était amusant, de temps en temps, à jouer à la personne plus importante qu'on ne l'est réellement.

Donc, qu'est-ce que pouvaient bien boire ce genre de personnes ?

" - Garçon ! Garçon ! Ce sera du whisky pour moi, et pas du Ballantines, hein ? Au moins 20 ans d'âge, vieilli en fût de Bourbon... En fait, je vais prendre du Glenmorangie. Et ne faites pas cette tête-là, je vous prie, ne vous inquiétez pas, je paierai !

Médusé, le serveur disparut derrière le comptoir, les yeux ronds comme des billes et muet comme une carpe. A peine avait-il disparu que le masque d'autorité implacable disparut du visage de Roxan, qui se retint pour ne pas éclater de rire, avant de retrouver peu à peu son calme.

Il se retourna sur sa chaise, coude sur le comptoir, regardant avec impassibilité la foule des autres jeunes gens en train de danser...
Revenir en haut Aller en bas
http://shima.heavenforum.com
Azuna-chan
Surveillant(e)
avatar

Féminin Nombre de messages : 2661
Age : 24
Age du personnage : Aucune
Humeur [RPG] : Mademoiselle fleur mangeuse de gnocci
Signe distinctif : schtroumpfette
Date d'inscription : 31/12/2006

Feuille de personnage
Age [RPG]: 20 ans
Mes relations:
Sexualité: hétéro

MessageSujet: Re: Quitte à se faire chier, autant s'amuser, hein ? Non ? [PV]   Dim 30 Déc - 1:44

"Dépéche toi Azu, on va être en retard!"

"C'est vrai que la boite risque de s'envoler entre temps"


La demoiselle en question, Azuna, leva les yeux au ciel, au moins la troisième fois depuis qu'elle avait revue Setsuna, une amie qui allait fréquemment en boite de nuit.
Ce n'était pas dans les habitudes de la première demoiselle, mais après tout, il fallait bien essayer. Après deux heures, Set' avais enfin réussit à faire changer les opinions de sa camarade sur les boites, c'est du moins ce qu'elle croyait.
La fétarde avais tellement saoulé son amie, que cette dernière avait accepté pour ne plus entendre les bienfaisances du petit paradis de la première.

Bref, les deux filles étaient très occupés à ce préparé, une prenant plus de plaisir que l'autre. Je vous laisse devinez laquelle.
Elle ne pensait pas en arriver à la. Mais oui, c'était bien Azuna qui avais mis le plus de temps à ce préparer.
C'était la première fois qu'elle y allais. Un peu anxieuse, elle avais mis vraiment longtemps à choisir sa tenue. Puis son maquillage.
Après maintes essayages, elle opta pour une tenue et un maquillage simple.
Ne pas faire dévergondée ni petite fille. Normal. Reste comme tu es.
La fétarde avait choisie une jupe, un top, et des chaussures à talon, une petite veste d'été complétait le tout.


"Tu es sur que tu n'aura pas froid?!" Avait demander Set' d'une façon si ironique que son amie le prit assez mal.

"Oh c'est bon..Je ne m'habille pas en été quand nous somme en hivers"

Mot de la fin. Elle partirent ensemble, il était assez tard. Enfin. dix heures et demis quoi.
Sur le chemin, un garçon adressa la parole a Azuna..Pour demander le numéro de la demoiselle qui l'accompagnait.
Elle eut mal au cœur et l'envoya bouler


"A les garçons" Avait elle pester.

Enfin arriver devant la boite de nuit, elles fire la queue. Une attente infernal, des jolies filles, bien habiller- enfin, il faut aimée-, entrait en dépassant sans scrupule les autres gens, un peu moin jolie, moin bien habiller. Selon elles bien sur. Et selon le vigile. Qui regardait avec un plaisir certain la poitrine découverte presque completement de Setsuna et d'un groupe de fille devant elles.

Azuna commencait à en avoir marre. A peine la soirée avait elle commencer qu'elle n'en pouvais plus. Elle tenta de sortir de la file, vraiment agasser, mais son amie la retenue


"Allez, s'il te plait, pour moi..Reste"


Ce fut à leur tour. Pour ne pas fair attendre les gens presser d'allez danser, elle rentra, mais des qu'elles fut à l'interieur, quitta sa camarade. Ou plutot, sa camarade la quitta.
Décidement, elle n'était pas au bout de ses peines.
Elle chercha du regard Set déjà accompagner de deux garçons. Elle soupira


"Ce que c'est pitoyable"


Un garçon vint à sa suite. Elle l'ignora et partit, celui ci conclue cela comme un échec et passa son chemin, à la recherche d'un nouveau "coup à tiré". Tout cela, selon elle. Après tout, il n'y avais pas que des épaves qui venaient ici. Enfin, elle l'espèrait grandement.

Elle repera un bar, pas très loin, elle décida d'y allez, ayant déjà reperé son siège, situer entre une personne.. Fille ou garçon, tel était la question et une demoiselle qui ne tenait plus debout.
Bah, après tout, sa ne pouvais pas être pire.
Elle alla s'assoir et le barman lui demanda ce qu'elle voulait à boire, elle commanda de la smirnoff. Surement la seule boisson alcoolisé qu'elle avais avalé depuis très longtemps.
Elle commenca son verre très rapidement, mais décida de le continuer plus lentement, avant d'être fauché avant dix minutes si elle devait en reprendre.

Elle tourna la tête vers la fille ivre et tourna vite la tête de l'autre côté, pour ne plus sentir l'odeur de l'alcool qui s'évacuait de l'haleine de la demoiselle à sa gauche.
Regardant le, la ? du côté droit. Elle ce dit que la personne ressemblait plus à un garçon manquer.. Garçon manqué mais fille.
Elle prit donc un visage amical et commença à parler avec la jeune fille.


"Bonsoir..Vous semblez vous amusez autant que moi à ce que je voit."


Evidement, ce n'était pas l'idéal de commencer une conversation par de l'ironie, mais c'était la seule chose qu'elle avais trouver à dire, et passienter plus pour refléchir à ce qui serait le mieu à dire, était également risquer que la demoiselle s'en aille.
Elle avais un très beau visage, fin, des yeux verrons très jolis, mais étranges.
Un visage de riche, soigné.
Bien que la question de "garçon ou fille" flottait toujours dans sa tête, la nature de la personne face à elle lui indiquait que c'était une fille.
Elle esperait ne pas se trompé, et ainsi posé des limites dans sa discution en évitant de mettres des sous-entendue, aussi bien féminin que masculin.

Attendant la réponse de la femme à ses côté, elle se dit qu'elle penserait à s'excuser au près de Set, qu'elle n'avais pas crut quand elle lui avais dit de s'habiller fraichement.
En effet, la chaleur était à son comble, ainsi que la joix qui émanait du visage des danseurs sur la piste.
Elle tourna furtivement la tête et s'appercut que la fille ivre avais fait place à un garçon plus agée, qui surveillait la piste.
Surement un chaperon.
A cette idée elle eut un sourir, car elle ce dit qu'elle ressemblait un peu à lui, en surveillant Set du coin de l'oeil depuis son entrée.


[arf désoler il est vraiment trop pitoyable >< m'en veut pas T_T]
Revenir en haut Aller en bas
Roxann Evan's
élève nouveau(elle)
avatar

Masculin Nombre de messages : 40
Age : 26
Date d'inscription : 25/12/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 16 ans
Mes relations:
Sexualité: Hétéro

MessageSujet: Re: Quitte à se faire chier, autant s'amuser, hein ? Non ? [PV]   Lun 31 Déc - 2:10

Impassible sur sa chaise, un petit sourire ironique vissé sur des lèvres fines et blêmes, Roxane regardait les autres danser. C'était assez pathétique. Il y avait les filles qui n'étaient pas frileuses et celles qui buvaient à en perdre la raison, les mecs qui arpentaient toute la salle à la recherche de "l'amour d'une nuit" (hin hin) et les pervers qui laissaient traîner leurs doigts baladeurs dans la cohue. La décadence humaine dans toute sa splendeur réunie sur une piste de danse et les chaises hautes d'un bar.
Pitoyable.
Des fois, Roxane avait honte d'être humain. et pourtant, il avait bien ses propre défaillances - personne ne peut prétendre à la perfection - , d'énormes défaillances, même.
Quand une jeune fille s'assit à côté de lui, le visage ouvertement fermé (oh my god! encore un paradoxe...^^) et boudeur, l'ambiance sembla changer sensiblement, presque de manière palpable. Et Roxane pensa que quelqu'un de raisonnable et d'une conversation potentiellement agréable venait d'arriver. Du coin de l'oeil, il remarqua que la jeune fille était très jolie et avait un certain charme, ce qui le fit sourire pensivement.
Un homme reste un homme !
Enfin, un homme... presque, quoi.
D'un geste agacé, Roxane saisit à pleine main ses cheveux blancs qui tombaient librement sur ses épaules et longues mèches fines et les noua en un court catogan serré, qui forma une sorte de couronne d'épis à l'arrière de sa tête, et découvrit son visage androgyne, ses yeux verrons et son tatouage.
Ce fameux tatouage couleur rouille dessinait une étoile sur son front, avant de redescendre en une longue ligne sur son oeil gauche, de la même couleur, et de dessiner une sorte de motif bizarre sur sa joue. D'aussi loin qu'il se souvenait, il l'avait toujours eu. Il ne s'était jamais demandé pourquoi, d'ailleurs...

Quand la jeune fille lui adressa la parole, il sursauta et se tourna vers elle. Il esquissa un sourire et entrouvrit les lèvres pour répondre qu'il était surpris que quelqu'un comme elle se trouve dans un endroit comme celui-ci quand le serveur l'interrompit.

" - Votre whisky, mons... mad... euh... votre whisky.

Roxane le foudroya du regard avant de saisir son verre et de le tendre à sa voisine avec un petit clin d'oeil galant, tout en martelant d'une voix posée, douce et éraillée - mais incontestablement masculine - où perçait la suffisance :

" - Ne vous a-t-on jamais appris à servir les dames en premier ?? Tenez, mon ange, veuillez pardonner à cet impertinent.

Intérieurement, il explosa de rire en pensant que jouer au noble, c'était marrant tout compte fait. Puis, il se demanda s'il n'était pas allé un peu trop loin avec la jeune inconnue. Bah, il s'excuserait.

" - Veuillez me laisser la bouteille, s'il vous plaît, mon brave.
Revenir en haut Aller en bas
http://shima.heavenforum.com
Azuna-chan
Surveillant(e)
avatar

Féminin Nombre de messages : 2661
Age : 24
Age du personnage : Aucune
Humeur [RPG] : Mademoiselle fleur mangeuse de gnocci
Signe distinctif : schtroumpfette
Date d'inscription : 31/12/2006

Feuille de personnage
Age [RPG]: 20 ans
Mes relations:
Sexualité: hétéro

MessageSujet: Re: Quitte à se faire chier, autant s'amuser, hein ? Non ? [PV]   Lun 31 Déc - 15:51

[moi c'est tout rikiki et tout nul ><]
Les deux jeunes gens semblaient être absorbés dans leurs réflexions quand à ce spectacle pitoyable que leur offrait la piste de danse et tout ce qui l'entourait. Ses deux personnes ne semblaient pas trouver leur place dans cet "orgie". Sûrement deux personnes de bonnes familles, insensible à la beauté de cet salle comme lui aurait dit Set'. Non, Azuna trouvait cela d'une laideur sans pareil. L'humain dans son pire état.
Si seulement cette jolie jeune fille de bonne famille savais son histoire. Elle partirait outrée. En effet, on ne peu dire que la vie d'Azu' ai été très joyeuse, elle avais perdu ses parents plutôt fortuné dans un accident, son frère qui avais mal tournée -ressemblant à tout ses jeunes gens, droguer, dansant, ivres-. Oui, chaque fois qu'il rentrait, c'était pour la frappé ou lui crier dessus. La jeune fille avais fuit ce nid de malheur, pour en trouver un bien pire. La rue. Pendant deux semaines.Vivre dans la peur pendant ce laps de temps, elle tremblait de peur, de froid chaque fois que la nuit tombait. Et un jour de pur hasard, elle croisa la sœur de sa meilleur amie. On va dire qu'elle lui as sauvé la vie. La gardant chez elles pendant un mois.
Azuna qui se sentait de trop dans cet univers de joie décida de partir pour rejoindre le pensionnat où elle était à présent. Voilà, pendant un petit moment, elle avais réussit à partir de cet univers entouré de boissons, de poudre blanche et d'autre choses tout aussi défendues. La voilà en plein dedans.
Elle baissa la tête sur ses escarpins, pensant à son frère. Elle leva la tête. Il fallait qu'elle parte d'ici, la boite de nuit ressemblait à la maison de son frère. Il fallait qu'elle parte. Tout cela lui rappelait tant de choses amères.

Mais elle ne pouvais pas laisser la jolie demoiselle, pas plus à sa place dans cet environnement qu'elle même.
Elle tourna donc la tête vers la fille et s'aperçut qu'elle allais lui répondre. Quand une voix masculine l'interrompit alors qu'elle n'avais pas même commencer ça phrase.
Toutes deux tournèrent un regard inquisiteur vers le barman qui se sentit mal d'un coup. Certainement pas à cause du regard curieux d'Azu, plus au regard noir que lui lançais la demoiselle.
Elle eu envie de rire. Lui non plus n'arrivait pas à mettre un sexe sur la personne qui l'accompagnait. (quel expression ><).
Il..euh..Elle..bref. La personne lui offrit le verre et d'une voix grave réprimanda le barman.
"mon ange."
Deux élément choque. Premièrement. La personne qu'elle avais prit pour une fille n'était autre qu'un joli jeune garçon.
Deuxièmement. L'ange lui était destiné. Non, il avais du se trompé, ne pas bien voir son visage, son corps, ses attitudes. Elle n'avais rien d'un ange.
Intérieurement elle arqua un sourcil, et se retenue de rire. Cela ne se faisait pas.
Mais les surprise que le garçon lui réservait était plus qu'étonnante.
Elle reprit ses esprit en prenant le verre.


"Il n'y as pas de mal. Merci"


Elle avais un peu du mal à savoir ce qu'il fallait dire. Elle décida d'attendre que le jeune garçon soit servit pour boire une petite gorger de sa boisson.
Elle avais beaucoup de mal à ne pas rire, mais cachait tout cela derrière un visage souriant mais serein.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quitte à se faire chier, autant s'amuser, hein ? Non ? [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quitte à se faire chier, autant s'amuser, hein ? Non ? [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ezio Bonvisi, le surveillant qui se prend un plaisir de te faire chier.
» Procédure de mise en tutelle de Dg en difficulté (EXEMPLE)
» Edward Winter, l'hiver est une saison créée pour faire chier les gens
» BRANDIE ? cap de faire chier à tout l'étage ? CAP !
» Katerina ? je suis né pour faire chier le monde et dois accomplir ma mission.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de Manga :: Hors-Jeu :: Anciens RP :: La Ville :: Le Sakurabana-
Sauter vers: