AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Restructuration du forum en cours
Revenez d'ici peu pour découvrir le nouveau PDM

Partagez | 
 

 Un observateur tranquille [PV Azuna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marc Helsman
élève bien dans sa peau
avatar

Masculin Nombre de messages : 197
Date d'inscription : 25/06/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 18
Mes relations:
Sexualité: Hetero

MessageSujet: Un observateur tranquille [PV Azuna]   Jeu 8 Nov - 23:39

Marc marchait le long du couloir, comme à son habitude, lorsqu'il sorait de la salle de classe, en vue d'aller prendre l'air dans la cour. En fait, il n'était pas le seul, un grand nombre d'étudiant faisait comment lui, mais pourquoi les citer ? Etant donné qu'il n'y prettait guère attention. Non pas qu'il était égoiste, mais disons plutot que lui seul comptait, en ce moement, dans ce couloir. Son seul objectif étant de quitter cet enfer étouffant, rempli de gens en train de discuter, rire, crier, vers un endroit ouvert ou il se sentirait plus libre. Cet endroit serait la cour par exemple. Pourquoi chercher plus loin ?

En effet, Marc aimait la solitude, et du même coup apréciait le calme. Oh bien sur, il pouvait tenir la conversation avec quelqu'un, et ce n'était pas quelque chose qu'il fuyait. Mais sa nature le poussait à éviter la foule et son brouhaha constant. Une grand espace tel que la cour extérieur était idéale car le son s'envollait dans le ciel, se perdant entre les nuage, le laissant tranquille, lui et ses tympan sensibles.
Il était donc là, serré entre ses camarades, avancant doucement pour sortir par la double porte, dans cet étroit couloir, pour la foule qui s'y entassait.

Enfin il y était ! Jetant un regard au ciel, il vit se dernier légèrement gris. Depuis peu, le temps n'était pas très beau. Il n'était pas spéialement pluvieux ou orageux, mais une fine couce de nuage trainait encore, de temps en temps épart, parfois plus conpact. Il leva les sourcil un rien. Quand le soleil allait-il enfin revenir ? Il l'attendait, lui et ses rayon chauds. Marc apréciait de se trouver sous le soleil [Tiens, ca me fait penser à une série xD], carressé par la chaleur de ce dernier, qui lui imprégnait chaque partie du corps, et lui amenait le sourire.

Baissant la tête, il regarda autour de lui tandis qu'il se trouvait immobile, non loin à l'extérieur de l'entré. Pour ne pas changer, de petit groupe épart s'était formé ci et là, mais son endroit à lui était désert, comme à l'accoutumée. C'était une bonne chose, car il pourrait ainsi y passer son temps à révasser, et à profiter de la tranquilité qui s'offrait à lui.
Il s'y dirrigea donc, et prit place sur le muret le plus proche. Ce dernier était de pierre, et le siège n'était donc pas très confortable, mais pour lui, peu lui importait ce genre de détail. Ce qu'il aimait, c'était le fait d'être isolé, et de voi les autre passer devant lui. Ce fourmillement dont il n'avait que faire, mais qu'il obervait avec interet. C'en était presque... Amusant.

[Bon bon, pas très recherché sur la fin, faudra que tu y mette du tiens lol]
Revenir en haut Aller en bas
Azuna-chan
Surveillant(e)
avatar

Féminin Nombre de messages : 2661
Age : 24
Age du personnage : Aucune
Humeur [RPG] : Mademoiselle fleur mangeuse de gnocci
Signe distinctif : schtroumpfette
Date d'inscription : 31/12/2006

Feuille de personnage
Age [RPG]: 20 ans
Mes relations:
Sexualité: hétéro

MessageSujet: Re: Un observateur tranquille [PV Azuna]   Ven 9 Nov - 21:52

Le jour se levait quand Azuna émergea de son sommeil. Au dessus du pensionnat, la nuit palissait comme si la pluie avais délavé l'ourlet de sa robe.
Le réveil affichait cinq heure et quelques et Azu allais se retourner pour se rendormir quand elle entendut les pleures de sa petite fille.Effrayée, elle se redressa et regarda Lu.
Ivre de sommeil, elle se leva sans volontée profonde.
Dehors les oiseaux gazouillaient à tue-tête, comme s'ils étaient réveillés depuis des heures.
La filette ne cessait de pleurée, et quelqu'un cria à travers le mur.
Désemparée, elle regarda dehors une derniere fois, puis alla consolée la petite fille.

Plus tard, Azuna marchait sans conviction dans les couloirs.
Le regard baissé sur ses pieds qui avancait tout seul, connaissant le chemin par coeur.

Elle soupirait en pensant que c'était la premiere fois depuis très longtemps qu'elle mettrait un pied dehors seule.
Sans sa fille, Lu-Nai, la laissant entre de bonne main, avec Fimjy.

Passant devant les portes vitrées du pensionnat, elle vut un merle qui sautillait entre les cailloux encore luisants de la pluie de ce matin.
Elle resta un instant à le contemplée, quand il s'envola, elle revint sur la terre.

Soupirant à nouveau, elle continua son chemin, croisant du monde, mais ne voyant personne.
Elle passa la porte qui donnait sur la cours assez fréquentée et alla s'assoir sur un banc, positionnée contre un murret.

Elle regardait le ciel, sans vraiment le voir, plutôt plongée dans ses pensées et ne faisant pas attention au voix des personnes qui riait et discutait autour d'elle.

Quand soudain, elle entendut un crit, elle sauta sur ses pieds, par reflexe, comme prête à bercée sa fille qui l'apellerait.
Mais ce n'était pas sa fille. C'était quelqu'un d'autre..
Elle se rassit nerveusement en regardant autours d'elle, comme aillant honte de son reflexe parental.

Elle soupira à nouveau et croisa le regard pensif d'un étudient.
Elle lui sourit doucement et dit

"bonjour"


Simplement, esperent qu'il n'avais pas apperçut ses droles de manières.
Revenir en haut Aller en bas
Marc Helsman
élève bien dans sa peau
avatar

Masculin Nombre de messages : 197
Date d'inscription : 25/06/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 18
Mes relations:
Sexualité: Hetero

MessageSujet: Re: Un observateur tranquille [PV Azuna]   Mar 13 Nov - 23:53

Tandis qu'il restait assis, il observait autour de lui, ces gens qui l'entourait. Beaucoup était simplement en train de discuter, d'autre riait plus bruyament et enfin, d'autre encore s'amusait à des jeux puérils. Du moins, il trouvait, lui, ce genre de jeux d'une futilité sans nom. Mais peu importe, tout cela les concernait eux, tant que lui n'était pas impliqué, il ne s'en melerai pour rien au monde. Surtout qu'il étaient loin de lui, sur la cour.
Plus loin devant lui se tenait une jeune fille - jeune de par son apparence mais qui devait avoir un âge non loinde celui de Marc - qui discutait avec enthousiasme avec son amie, probablement. Elle souriait et, son sourire, il le trouvait magnifique. Plein de joie de vivre et de sincèrité. Parfois, ces qualité lui manquait, à Marc. Elle le regarda alors quelque instant, s'intérrompant. Lui, il ne faisait pas vraiment attention au fait qu'il la fixait depuis tout à l'heure. Ce fut sans doute pour cela qu'elle détourna les yeux, et même tout son corps, entrainant son amie avec elle.

"Hum..."

Une fois de plus, il allait se demander si il avait quelque chose d'éffrayant... Peut-être le fait d'être seul faisait fuir les gens, cétait une bonne question. Mais la réponse devait être à la foix positive et négative. Car après tout, il n'était pas repoussant, en soi. Mais il fallait aussi avouer que communiquer avec un solitaire n'était pas toujours bien vu...

Puis, peu après, tandis qu'il ne regardait pas, une femme vint s'asseoir sur un banc, non loin de lui. Il ne la remarqua que lorsqu'il tourna la tête de ce coté. Quand il l'a vu, son visage se crispa légèrement. Il aurait préfèré rester vraiment seul, mais après tout... Tant qu'elle restais tranquille, cela lui importait moins alors. Il cherchait le calme, et si il lui était apporté même avec la présence de cette nouvelle arrivante, il ne s'en formaliserai dès lors pas.

Marc continuait ainsi à l'observer, songeant à tous cela, lorsqu'un cris strident se fit entendre, non loin d'eux. En l'entendant, la femme eut un sursaut qu'il jugea du à la panique. Elle se rassit ensuite, l'air confuse, regardant autour d'elle, mais il n'y avait personne... Personne sauf lui, et il se regardait tous deux désormais.
Elle le salua, son visage éclairé d'un doux sourire. Marc continua à la jauger, se demandant presque si elle vallait qu'on lui réponde. Oui, apparement. Par politesse donc, il la salua en retour.

"Enchanté... Mademoiselle." Elle semblait jeune, ainsi Marc jugea qu'il pouvait bien l'appeller demoiselle. Il se redressa légèrement sur son muret, la regardant plus attentivement. "Ce bruit vous aurait-il éffrayé, par le plus grand des hasard ?" Question qu'il posa avec un sourire que l'on aurait pu décrire comme étant narquois.


Dernière édition par Marc Helsman le Sam 10 Mai - 12:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Azuna-chan
Surveillant(e)
avatar

Féminin Nombre de messages : 2661
Age : 24
Age du personnage : Aucune
Humeur [RPG] : Mademoiselle fleur mangeuse de gnocci
Signe distinctif : schtroumpfette
Date d'inscription : 31/12/2006

Feuille de personnage
Age [RPG]: 20 ans
Mes relations:
Sexualité: hétéro

MessageSujet: Re: Un observateur tranquille [PV Azuna]   Dim 2 Déc - 0:21

Après s'être rassise timidement, et avoir saluer l'étudient derrière elle.
Elle écouta ses paroles sans faire attention au sourire qu'elle trouva narquois.
Elle répondit assez froidement

" Il ma simplement tirée de mes pensées."


Elle ne voulais pas étalée sa vie. Pas cette fois. Et semblait croire que c'était la meilleure décision
Elle se disait que peut être, se poserait il des questions, mais elle préféra ne pas y pensée.
Donc, elle regarda droit devant elle, avant d'entendre une sonnerie que seule elle pouvais entendre tellement elle était discrète.
Elle ouvrit son sac, et sortie un papier blanc, plier en deux, et un portable.
Elle laissa sur ses genoux la lettre et s'occupa de son portable.
Laissant apparaître un sourire rassurée sur son visage, elle répondue et remit son portable dans son sac.
Elle regarda la lettre fermée sur ses genoux.
Azuna hésitait, sa ce voyait.
Elle soupira, prit une grande inspiration, et ouvrit.
En faite, il y avais deux lettres, elle ouvrit la première.

" Mademoiselle Azuna Sakina. J'ai le regrées de vous annoncer de décès de Mr Osatori * * * * * "

Elle la referma immédiatement, sans le courage de lire la suite.
Puis, elle ferma les yeux, deux gouttelette d'eau salées tombèrent sur le papier officiel.
Mais cela lui importait peu.
Elle ouvrit la deuxième lettre. Celle ci était écrite à la main.
On voyait une écriture ni propre ni soignée, ni écrit à la vas vite, ni bien rédigée.
On aurait dit que c'était un poème qui était écrit la. Appliquée pour l'écriture, mais sans brouillon, venant simplement, quand son imagination arrivait.
Elle ouvrit un œil en essuyant l'autre du revers de sa main, vice versa.
Puis, elle lut.

"Azuna. J'ai écrit à ta sœur voilà deux semaines.
Je ne voulais pas t'encombre avec tout cela, te sachant jeune maman, mais apprenant la disparition soudaine d'Azënua, je me suis dit qu'il était tant que je t'écrive.

Si j'ai trouver le courage de t'écrire, c'est après avoir réfléchit pendant plusieurs années. Après avoir prit du recul et avoir médité sur la situation.
Je sais que tu n'avais aucune envie de partir, mais tout à de ma fautes, nous vivions bien, mais j'ai tout gâché.

Si je désir te prend, je serait disponible au ** ** ** ** ** **. Appelle moi pour que nous puisions nous revoir et discuter enfin."


Elle soupira, sentait son cœur battre à la chamade.
Se demandant ce qu'elle devait faire. Elle voulais vraiment avoir quelqu'un à qui parler, et se lâcher enfin. Mais elle n'osait se confier.

Même quand elle rencontrait un confident digne de se nom, elle ne lui disait rien.
Sans se posée de question, elle savais qu'elle ne voulais pas lui confier.
Donc,elle réfléchit seule, se sentant sur le point d'exposée si elle recevait encore une lettre de se genre.

Elle avait totalement oublier la présence du jeune homme derrière elle.
Mais quand elle y repensa, elle se demanda s'il l'avais regarder ouvrir et lire ses lettres.
Elle se retourna furtivement et le regarda, encore les yeux mouiller.


[vraiment désoler de tout se retard. Je n'avais plus vraiment le coeur à rp :/]
Revenir en haut Aller en bas
Marc Helsman
élève bien dans sa peau
avatar

Masculin Nombre de messages : 197
Date d'inscription : 25/06/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 18
Mes relations:
Sexualité: Hetero

MessageSujet: Re: Un observateur tranquille [PV Azuna]   Dim 11 Mai - 13:14

Ils se regardaient tous deux, et elle lui répondit d'un ton qui se voulait plutot froid. Le sourire de Marc ne s'éffaca pas pour autant, tandis que la jeune femme le quitta des yeux, pour porter son attention à son sac. Elle en sortit un portable et deux lettres. Elle répondu à son portable - ce devait être lui qui l'avait fait toucher à son sac - puis ouvrit la première lettre, dactylographiée. Marc n'eut pas le temps d'y faire attention que la demoiselle avait déjà replié le papier, sans même le lire jusqu'au bout.
Aurait-ce été une nouvelle importante ? Notre ami observait tout cela et se demandait de quoi il pouvait s'agir. D'un autre coté, c'était plus par passe-temps qu'il s'y intérressait. Sa vie se trouvant assez plate d'évènement, il portait son attention là ou son envie le menait.

Ce fut d'ailleurs cette attention prononcée à ce moment, qui le fit remarquer les pleurs de la demoiselle. C'était donc une mauvaise nouvelle qu'elle avait apprise... On aurait pu penser à des pleurs de joie, mais elle ne semblait pas exprimer un quelconque bonheur. Il en conclut donc une nouvelle officiel pour le moins désolante.

Peu après, elle s'occupa de la seconde lettre, manucrite, cette fois. Marc se décala légèrement, et jeta un coup d'oeil par dessus l'épaule de la lectrice. C'était là un comportement vraiment impoli, mais peu lui importait de paraitre de bonne famille ou pas. En fait, il aurait bien voulu oublier son milieu social. Sois disant qu'il faisait partie de l'élite. Et pourquoi ? Parsque ses parents étaient fortunés... C'était vraiment n'importe quoi cette facon de penser. Et de toute facon, il les reniait, ses parent, sa famille et tout ce qui pouvait le lier à cette bourgeoisie. Il n'en voulait plus. C'était maintenant qu'il se sentait vraiment lui-même. Il faisait ses propres choix, les assumait ou en tirait bénéfices.

*Azuna...* C'était donc le nom de celle qu'il espionnait. Enfin, il le supposait, étant donné que c'était le premier mot de la lettre. Marc poursuivis donc sa lecture, ne retenant que quelque éléments clé. Elle était donc mère. D'un garçon, d'une fille ? Ce n'était pas précisé. Mais peu importait. Il en aprenait plus, petit à petit, au fur et à mesure qu'il absorbait les mots. Qui pouvait bien être Azënua ? Peut-être était-ce le nom de cette soeur citée au début. Bah, il le saurait plus tard, ou pas...

Azuna semblait avoir finit sa lecture, car elle soupira en s'affaissant légèrement. Marc recula alors, afin de ne par être surpris. Ayant commencer sa lecture en retard, il n'avait parcouru que le premier paragraphe en entier. Mais ce n'était pas grave, il comptait questionner cette fille par la suite.

C'est alors qu'elle se tourna vers lui, le regard humide de larmes. Lui qui avait repris son observation sentit le regard peser sur sa personne. Il la fixa donc à son tour. Cette observation dura une longue minute. Ne comptait-elle rien dire ? Et pourquoi le fixait-elle ? Cela le pesait. Il n'apréciait guère d'être ainsi sonder. Cela le perturbait... Aussi, il se décida à briser ce silence, à coté duquel le brouhaha du reste de la cour était insignifiant.

"Azuna... N'est-ce pas ? Vous me semblez avoir quelque soucis d'ordre personnels, non ?"

Là, il y avait été directement. Sans passer par quatre chemins. C'était Marc, ca. Il ne se souciait guère de manquer de tact. D'ailleurs, à quoi bon lui cela servait-il ? C'était de tout facon pour lui demander quelque chose d'équivalent par la suite.
L'homme se raprocha alors d'Azuna, et sortit de sa poche un mouchoir en tissus qu'il lui tendit. Ce mouchoir, propre et repassé, il ne s'en servait pour ainsi dire jamais. Mais c'était une habitude qui lui restait de sa jeunesse bourgeoise. Et puis, en l'occurence, cela pouvait servir.

"Savez-vous que vous ètes bien plus attirante lorsque vous ètes froide ? Ces larmes ne vous vont vraiment pas. Aussi, remettez-vous de ces évènements qui vous attristent et souriez à la vie. Celle-ci est importante, après tout."

Encore des paroles incensée de notre jeune homme. Il était parfois difficile de comprendre ce à quoi il pensais. D'autant qu'il restait mistérieux dans ses propos. Mais un sourire doux arborait son visage quand il avait dit cela. Aurait-il pris en pitié Azuna ? Ce n'aurait pas été étonnant, de la part de quelqu'un comme lui...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un observateur tranquille [PV Azuna]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un observateur tranquille [PV Azuna]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quoi de plus tranquille que d'être seule dans un parc ? [PV Luuna Mc Gregor]
» Nuit tranquille..
» La vie n'est qu'un long fleuve tranquille (ou pas)
» Quand la vie est un long fleuve tranquille.... (Libre)
» Luis Fernandez: la force tranquille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de Manga :: Hors-Jeu :: Anciens RP :: Extérieur :: La cour-
Sauter vers: