AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Restructuration du forum en cours
Revenez d'ici peu pour découvrir le nouveau PDM

Partagez | 
 

 Fais passer le temps, seul... [Libreuh.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ein
élève populaire
avatar

Nombre de messages : 954
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Fais passer le temps, seul... [Libreuh.]   Dim 21 Oct - 21:09

Chose peu commune de se promener dans des parkings, mais il en avait aujourd'hui besoin. Le jeune garçon de quinze ans ne trouvait aucun autre lieux où il pourrait être seul, à l'abri du bruit, des gens. Chez lui, dans son minuscule village, Ein allait dans sa chambre ; c'était là qu'il pouvait être seul, personne ne pouvait le déranger. Ici, dans ce pensionnat, les chambres étaient faites pour deux. Donc s'il retournait dans la sienne, il y avait des chances pour qu'il se retrouve avec Ryoto, celui qui partage sa chambre depuis son arrivée. Et même s'il n'était pas là, qui sait s'il pouvait surgir à la minute de façon à déranger la solitude dans laquelle il aurait été plongé. Ce n'était pas de silence dont il avait besoin car, dans ce cas, son voisin de chambre aurait très bien pu se taire, mais d'aucune présence, Ein voulait vraiment être seul. Dans son village, chaque jours, Ein devait s'isoler pendant au moins une bonne heure, c'était habituel, qui sait ce qu'il pouvait se passer s'il ne respectait pas cette habitude. Ein n'avait pas beaucoup cherché, mais une fois qu'il fut informé de l'emplacement du parking, il n'hésita pas bien longtemps à s'y diriger. Évidemment, le garçon était persuadé de ne trouver personne ici.

*Ici, je ne pense pas que quelqu'un viendra... 'tain... Pourquoi est-ce qu'il faut que je partage ma chambre avec quelq'un, je trouve ça complètement stupide, ça m'énerve.*

Discrètement, à pas de fourmis, Ein empreintait le chemin qui menait au parking souterrain. Il devait faire attention, car si un surveillant ou même un pensionnaire le voyait, il pourrait très bien lui demander pourquoi ce qu'il comptait faire là-bas ; et évidemment, s'il disait la vérité -ce qui ne serait jamais le cas- et qu'il faisait face au surveillant, on ne l'autoriserait jamais à pénétrer ce parking. Fort heureusement, personne... En même temps à cette heure, à 1H30 du matin, il n'y avait que peu de monde encore éveillé pour surveiller les dortoirs. -Peu... Mais apparemment suffisament pour qu'il n'y ait toujours aucun lieu vide de personne.- Ein, lui, faisait parti de ce peu de monde. A une heure moins tardive, il n'aurait pas choisi le parking, car les voitures qui venaient et allaient l'auraient très rapidement exaspéré. Le jeune garçon descendait maintenant un escalier, celui qui le propulserait dans le parking, celui qui le ménerait enfin dans ce parking. En se rapprochant de plus en plus, la première chose qu'il réussit à constater fut l'odeur que dégageait ce garage. Elle était légèrement répugnante, mais Ein réussissait à supporter les mauvaises odeur, ça ne le dérangeait pas tant que cela, et même s'il préférait bien sûr faire sans. Là, dans ce cas, il devrait malheureusement faire avec. Aussi, dans un parking, ça ne sentait jamais la rose.

*Ça ne sent pas très bon... Peu importe, du moment qu'il n'y a personne, ça me suffit largement.*

Avant tout, il fit le tour du parking, tournant légèrement en rond, Ein observait les voitures, les quelques portes, tout ce qui lui passait sous les yeux. Il voulait juste marcher un peu, voir aussi si un autre avait eu la même idée que lui, à un même moment. Cela l'aurait rendu fou, il quitterait ensuite ce parking, probablement définitivement, de peur à se re-retrouver une nouvelle fois dans la même situation, s'il revenait ici. Cinq minutes écoulées, deux tours fais. C'était sûr, personne était là. Ein s'était même habitué à l'odeur, il l'avait oubliée. Une fois rassuré, par précaution si une personne mettait les pieds ici, Ein mit la capuche de son pull. Avec le peu de lumière, il ne craignait plus rien sur le fait d'être découvert et donc de subir à des sanctions. Maintenant, il allait s'adosser contre la porte d'une voiture. Il en choisit une qui était plutôt éloignée des portes qui menaient au pensionnat. Une voiture rouge, simple, tel fut son "choix". il s'adossa sur celle-là, se mit à son aise, toujours couvert d'une capuche, ne pensant plus à rien, laissant passer agréablement le temps...
Revenir en haut Aller en bas
Fimjy
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 1417
Age : 25
Age du personnage : Un peu perdu...
Humeur [RPG] : maman 24h/24h
Signe distinctif : maman de 2 magnifiques moustiques
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: Fais passer le temps, seul... [Libreuh.]   Dim 21 Oct - 21:23

Fimjy adorait se promenner la nuit et pensée à sa vie. Même si aujourd'hui tout allait bien, ça n'avait pas toujours été comme ça et elle était heureuse que se le soit maintenant. Elle revenait d'aller marcher, mais cette nuit il pleuvait, il pleuvait terriblement fort! Mais elle aimait plus que tout aller marcher dehors sous la pluie, les moustiques étaient avec Dark, alors elle pouvait partir marcher sans se soucier de ses enfants adorer.

Elle était partie pendant plus d'une heure à marcher sous l'eau qui tombait abondament. Sans vraiment se soucier de son maquillage qui coulait, ses cheveux qui frisait, ses vêtements tramper, ses souliers qui était maintenant des lacs, elle ne s'en faisait aucunement, car c'était pour elle un moyen de faire pause sur sa vie.


Elle était donc revenue à 1h40 chez elle, elle allait pour aller prendre une douche puis aller se coucher, mais elle croisa quelqu'un dans le parking, elle avait jamais vu se jeune homme, mais le pauvre semblait si triste si dépourvue de bonheure, elle alla vers lui tranquillement.

''Bonsoir jeune homme, puis-je me jouindre à vous ?''

Demanda-t-elle gentiment. Mais elle avait un peu peur que Ein aille peur d'elle. Son maquillage avait couler, elle avait beaucoup de noir sous les yeux qui allait jusqu'à ses joue, ses cheveux collaient à sa tête et dégoutaient sur le sol et ses vêtements on n'en parle pas... ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Ein
élève populaire
avatar

Nombre de messages : 954
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Fais passer le temps, seul... [Libreuh.]   Lun 22 Oct - 21:10

Le temps passait petit à petit, cela faisait maintenant une quinzaine de minutes qu'il était adossé à cette voiture, sans avoir fait le moindre mouvement. Il s'était juste gratté la les cheveux à quelques reprises, à cause de sa capuche qui le gênait légèrement, il avait d'ailleurs pensé à la retirer mais tout compte, le jeune garçon préféra la garder, juste au cas où. A cette heure aussi, si on le remarquerait, il risquerait beaucoup. Après s'être fait, d'une certaine façon, viré de chez lui Ein ne voulait pas réitéré le même exploit, il fallait qu'il se tienne un minimu bien pour éviter tout problème. Et pour le moment, depuis son arrivée, rien ne lui était arrivé, tout se passait bien, Ein n'avait eu le moindre problème avec quiconque. Pourtant, il en avait fait des idioties sanctionnables, quelques unes certes mais tout de même. Ici, dans tout les cas, il se sentait bien et libre de faire tout ce dont il souhaitait. Vivre libre, faire tout ce qu'il souhaitait, comme s'introduire dans un parking à se détendre à 1H30 du matin, il n'y avait pas grand chose de meilleure. Ein vivait une vie agréable depuis sa venue.

*Il faut que je fasse attention à ne pas fermer les yeux quand même...*

Oui, cela venait tout juste de lui arriver, Ein agréablement appuyé sur la voiture, avait fermé ses yeux sans le vouloir. Heureusement, il les réouvrit imméditament, échappant au sommeil, le jeune garçon avait apparemment faillit s'assoupir dans un parking, couvert d'une capuche, adossé sur une voiture. C'est à cet instant qu'il pensa à remonter à la surface du pensionnat, la fatigue la gagnait; mais il n'avait tout de même pas envie de dormir. Dormir était une chose qu'il détestait et trouvait inutile, il rêvait d'avoir une vie où il serait capable de tenir facilement sans fermer l'oeil, cela serait si agréable pour lui. Ainsi, Ein préféra rester encore dans ce parking, il s'appuya de nouveau, et plus confortablement cette fois-ci, sur la voiture. S'il fermait les yeux ce coup-ci, son corps ne glisserait plus comme avant et resterait positionner de la même façon Et c'est d'ailleurs ce qui arriva... Ein n'avait pas mesuré les risques à cet instant. Les yeux du jeune garçon se fermirent... Il ne pensait plus à rien, il était endormi...

*... ... ...* (><)

Les pas d'une jeune fille s'approchèrent vers lui, qui à ce moment, se trouvait assoupi. Il ne put entendre, et donc prendre la fuite, comme il l'avait calculé avant de pénétrer dans le parking. La capuche qu'il portait, masquant ses yeux en particulier, eurent le don de ne faire remarquer à cette jeune fille qu'il était plongé dans un très léger sommeil. Quelle malchance... S'endormir au moment où une personne arrivait. Bien sûr, étant donné qu'il venait à peine de quitter le monde des personnes conscientes, il lui en fallait que très peu pour le retrouver ; c'est pour cela que Ein se réveilla d'une manière très subite à l'instant où la jeune demoiselle lui adressa la parole, en le saluant. Le jeune garçon se décolla de la voiture brusquement, d'un coup de main enleva sa capuche de façon involontaire, dévoilant donc pleinement son visage et recula de quelques pas, de façon à s'éloigner d'elle. Éffectivement, Ein avait rarement eu peur, c'était presque une première... Il n'avait pas écouté ce qu'on lui avait dit, il ne pouvait donc répondre. De plus que sa fraiyeur ne s'éteignait pas lorsqu'elle remarqua son visage... Très coloré, si on put dire. De ce fait, sa réponse fut très particulière, tel un enchaînement de questions.

"C'est... C'est quoi ce monstre, merde !*

"Et t'es qui toi ? D'où tu sors et qu'est-ce que fous là ?! Tu te rends pas compte de la peur que tu m'as faite... ? Tu sais pas que c'est interdit de trainer là à cette heure ?"

Questions sur questions, il était pratiquement innarétable. Dans tout les cas, il fallait fouiller loin dans son passé pour trouver un moment où il avait eu une peur pleure plus importante.


Dernière édition par le Mar 23 Oct - 0:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fimjy
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 1417
Age : 25
Age du personnage : Un peu perdu...
Humeur [RPG] : maman 24h/24h
Signe distinctif : maman de 2 magnifiques moustiques
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: Fais passer le temps, seul... [Libreuh.]   Mar 23 Oct - 0:26

Fimjy remarqua que le jeune homme était plutot en colère et sans raison, elle était de toute évidence plus agée que lui et elle refusait qu'on lui parle de cette façon! Et la jeune fille qui était au Pensionna depuis belle lurette n'avait jamais croiser se jeune visage, il était donc évident qu'il était pas un ancient, mais plutot un p'tit bébé du pensionnat.

''Hey le jeunot! Va passer une heure dehors et tu vas avoir l'air de se que t'as devant toi! Pis je m'excuse, dit-elle avec sarcasme, mais les règlements j'ai connaît certainement mieux que toi!! Assez pour savoir que toi t'as pas le droit d'être ici, car de toute façon moi j'ai la permition j'avais des courses à faire et avec deux enfants c'est pas évident les faire le jour!''

Fimjy n'avait pas fait le saut quand Ein c'était levé, mais sa façon de lui parler l'avait mis en colère! Et elle le montrait bien! Sa voix qui est habituellement douce et mélodieuse était sec et sarcastique.

''Donc le nouveau! Tu viendras pas me faire la moral ici et tu vas te calmer, je venais juste te demander si j'pouvais me jouindre à toi, mais j'peux aller te dénoncer''

Elle regarda sa montre pour voir dans combien de temps aurait lieux la prochaine ronde de garde des surveillants de nuit.

''Je t'annonce que dans 5 minutes il y a un suveillant qui va passer j'peux rester avec toi pis que tu te face pogner ou tu viens avec moi dehors pour les 15 prochaines minuites et tu te fais mouiller comme moi!''

Dis-elle en lui faisant comprendre qu'elle n'accepterait plus qu'il lui parle comme ça!

''Si tu viens t'es mieux d'être plus sympa sinon j'te dénonce! Alors tu viens!!? Ou tu restes là à dormir pis à te faire pogner!?!''

Puis sur ses mots, elle n'attendit même pas de réponse qu'elle tourna les talons et se dirigea vers la sortie, car bientot un surveillant allait arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Ein
élève populaire
avatar

Nombre de messages : 954
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Fais passer le temps, seul... [Libreuh.]   Mer 31 Oct - 6:14

Toujours la peur au ventre, Ein guettait de grand yeux la fille qu'il avait devant lui. Lorsqu'il la vit, il ne put penser qu'à un monstre à cause du maquillage noir qui n'avait fait que couler barbouillant ainsi son visage. Après le monstre, Ein pensa qu'il avait une chanteuse de Métal en face de lui ; il se rappella des quelques visages des chanteuses de ses groupes préférés et l'image du monstre truffé de coloration noir au visage disparut de son esprit. Malgré cela, Ein demeura toujours effrayé, il lui était difficile de lui faire retrouver son calme. Pourtant le jeune garçon savait le garder, il ne l'avait pratiquement jamais perdu dans le passé. Mais cette fois-ci c'était trop tard, il venait de le perdre, énervant ainsi la jeune femme qui souhaitait auparavant se joindre à lui pour le libérer de la solitude dans laquelle il était plongée. D'ailleurs, Ein ne remarquait l'idiotie qu'il faisait en précisant qu'il était interdit de s'aventurer dans le parking en ces heures, car lui-même commettait l'erreur ; et il n'avait la moindre excuse comme la très jeune femme le savait elle-même en le lui précisant. Elle lui criyait dessus, comme une mère crie à son enfant, n'acceptant apparemment pas de s'être fait parlé de cette façon. Ein, qui s'était déjà éloigné d'un mètre, ne pouvait rien faire d'autre qu'écouter et recevoir les mots un à un... De toute façon, vu sa position et vu ce qui était dit, il n'avait plus le choix que d'écouter sans réagir ; il se résigna à cela surtout lorsqu'il sut, et crut sur le coup, que la jeune femme avait une raison d'être ici et qu'elle savait que Ein n'en avait aucune. C'était tout simplement la première que le jeune garçon se faisait crier dessus, et il ne s'était absolument pas défendu. Même ses parents n'haussaient jamais le ton avec lui.

*Il faut que je sois calme et que je réalise ce qui est en train de se passer... Bordel, qu'est-ce qu'elle vient me faire chier elle...*

Peu à peu le jeune enfant réalisait ce qui était en train de se dérouler, sa peur se dissipa petit à petit... Il renonça toujours à répondre aux nombreuses colères qui lui faisaient face. Mais alors que sa frousse s'était retirée, elle ressurgit lorsque la fille en face de lui annonça qu'elle pourrait aussi le dénoncer. C'est à cet instant qu'il ne savait vraiment plus que faire, hésitant ainsi à répondre, lui qui pensait qu'il ne lui arriverait rien s'il se taisait et se laisser frapper par les paroles sans adresser la moindre réponse, il avait tord ; cela aurait probablement été trop facile mais, de toute façon, elle dit uniquement qu'elle pourrait rapporter la présence de Ein en ses lieux et non qu'elle le ferait, il y avait une nette différence. Ein ne devait pas crier défaite trop subitement. Et même, il n'arrivait plus à faire un geste, il lui serait difficile de parler normalement désormais, à cet instant son envie était de remonter rejoindre le pensionnat et plus précisément son dortoir, où il n'aurait rien à craindre, à l'abri de tout le monde ; mais cela était impossible, il devait avant faire face à la femme qui se dressait devant lui et qui, de toute évidence, était plus âgée que Ein de trois à quatre années au maximum. Une nouvelle annonce de la bouche de son interlocutrice, après qu'elle ai observé sa montre, un surveillant ne devrait plus tarder à arriver, dans pas moins de cinq minutes. Chose qui accentua l'envie à Ein de fuir ce parking mais avec la personne devant lui, il ne pouvait pas.

*C'est pour me pourrir la vie qu'elle est venue ici... Elle pourrait me laisser partir, chier...*

Dans son état normal, Ein aurait rigolé après l'annonce de la venue du surveillant ; il aurait sans aucun doute demandé où est-ce qu'elle était allée trouver ce don de préscience. Malheureusement, à cet instant, Ein se trouvait plus affolé qu'autre chose. Comme elle lui avait fait savoir, le garçon avait deux choix : Soit il la suivait gentiment sous la pluie, avec sa capuche, son visage risquerait de rester intact ; ou soit il restait ici et se faisait probablement envoyer chez le proviseur par le surveillant. Heureusement qu'il n'avait aucune fierté, car si cela aurait été le cas, Ein n'aurait jamais suivi la jeune femme, son amour-propre aurait été froissée, chose insuportable. Mais, depuis toujours il n'en avait jamais connue et tout se portait mieux ainsi, le ridicule ne l'effrayait pas, même s'il préférait l'éviter et dans ce cas présent, en suivant la jeune femme, il s'humilierait mais échapperait à une sanction. Pour lui le choix était rapidement fait : Ein la suivit sous la pluie. Se faire mouiller ou non, quelle importance cela avait lorsqu'on échappait à une sanction. A ce moment le calme de Ein reprit le dessus, il était presque sauvé, n'ayant plus aucune crainte d'affronter un surveillant, le sourire lui était même pratiquement revenu sur les lèvres. Ainsi, il marcha sur les pas de la jeune femme, sans lui répondre, ou lui annoncer de réponse sur son choix, Ein restait à un mètre d'elle tout en la suivant, la tête baissée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fais passer le temps, seul... [Libreuh.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fais passer le temps, seul... [Libreuh.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 11 Choses à faire pour passer le temps chez WalMart !!
» Mission pour passer le temps
» Jouer pour passer le temps [Libre ]
» - Me laisserais-tu .. passer du temps avec toi ? -
» 200 questions pour passer le temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de Manga :: Hors-Jeu :: Anciens RP :: Sous-sol :: Parking souterrain-
Sauter vers: