AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Restructuration du forum en cours
Revenez d'ici peu pour découvrir le nouveau PDM

Partagez | 
 

 Chambre de Norie Tôsawa [pv Yuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Norie Tôsawa
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 1184
Age : 27
Age du personnage : Anti-Maths
Date d'inscription : 29/05/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuelle

MessageSujet: Chambre de Norie Tôsawa [pv Yuki]   Mer 20 Juin - 17:13

Norie avait du monter les marches deux par deux pour rejoindre Yuki dans le couloir qui menait aux dortoirs. Elle arriva un petit peu essoufflé. Déjà, monter des escaliers en courant, c’était un peu fatiguant, mais avec une valise, son violon et un sac à dos, ça l’était encore plus. Elle reprit son souffle rapidement puis répondit à Yuki.

« Heureuse de t’avoir changé les idées ^^. Au moins, je suis utile. »

Puis avant même qu’elle ait fini sa phrase, Yuki était déjà parti en direction du dortoir des filles. Soit il était rapide, soit elle était lente … Bref, dans les deux cas, elle avait du mal à le suivre.
Elle se mit donc à sa poursuite et en haussant la voix elle dit :


« Pour un papi t’es quand même vivace … J’aimerais être comme toi à ton âge ! »

Puis elle s’arrêta net dans sa course car Yuki s’était planté au milieu du couloir pour l’attendre. Norie était fière d’elle, elle avait réussi à s’arrêter à temps. Par conséquent, elle n’était pas rentré dans Yuki et n’était pas tombé. C’est qu’elle commençait à faire des efforts cette petite.

« Pourquoi tu m’informes tout de suite sur l’emplacement des chambres des garçons ?! Tu me crois réellement comme ça ?»

Elle avait pris un air faussement outré et surtout extrêmement exagéré pour dire ça, avec les yeux exorbités, la bouche grande ouverte et la main sur sa gorge (non, elle avait posé sa valise pour faire ça, elle n’a pas sa valise accrochée à son cou -___-).

« Ou bien tu veux que je te rende visite … »

Elle s’était rapproché de Yuki et lui avait sussurrait ces mots à l’oreille d’une voix charmeuse. Puis, ne voulant pas mettre Yuki mal à l’aise en lui faisant croire des choses, elle s’éloigna du jeune homme rapidement un sourire aux lèvres avant de lui faire un clin d’œil. Puis elle reprit sa valise.

« Je ne savais pas qu’on avait des colocataires … Ca va, je ne suis pas trop difficile à supporter. Enfin, j’espère … Sinon, tant pis pour elle.»

Elle écouta Yuki parler des colocataires. Elle espérait également ne pas tomber sur une colocataire insupportable. Au pire, elle pourrait toujours découcher ou bien enfermer sa colocataire dans le placard.

Norie hésita avant de demander à Yuki de lui raconter ses expériences avec ses colocataires, mais elle était trop curieuse pour hésiter longtemps.


« Qu’est-ce qu’il s’est passé avec tes autres colocataires pour que tu affirmes qu’ils sont dangereux ?! Parce que, là, si tu ne m’expliques pas, tu vas me faire vraiment peur ^^. »

Avant que Yuki ne prenne le temps de lui expliquer pourquoi il disait que les colocataires pouvaient être dangereux, il avait ouvert galamment la porte d’une chambre libre et refit une autre révérence. Décidemment, il était doué pour ça :p.
Norie pénétra dans la chambre en traînant sa valise et, au passage, elle fit un signe de tête à Yuki, comme pour lui montrer sa gratitude.


« Monseigneur Sauveur, vous êtes bien trop galant pour être réel.»

Elle posa ses affaires sur le lit le plus proche de la fenêtre, jeta un coup d’œil au placard *C’est bon, il est assez grand pour contenir une personne*, et, sans regarder le reste de la chambre, elle s’assit sur le lit qui était désormais le sien en regardant Yuki.

« Alors, et tes colocataires ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Tôyama
Nours du Forum
Nours du Forum
avatar

Masculin Nombre de messages : 3481
Age du personnage : Sondaï xD
Humeur [RPG] : Etudiant
Signe distinctif : Sur un petit nuage...xD
Date d'inscription : 18/12/2006

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans
Mes relations:
Sexualité: Homosexuel

MessageSujet: Re: Chambre de Norie Tôsawa [pv Yuki]   Mer 20 Juin - 19:01

Yuki prit un air vexé lorsque Norie le traita encore de papy et tenta de lui jeter un regard noir, ce qui fut plutôt raté étant donné qu'il était bien incapable de lancer ce genre de regard, même lorsqu'il était vraiment en colère.

"Mais arrête! Je suis pas si vieux! Et puis tu vas voir ce que papy va te faire!"

Il posa la valise qu'il tenait toujours et s'avança vers Norie, puis il se mit à lui frotter énergiquement la tête, la décoiffant complètement au passage. Il esquissa un sourire et repartit en direction de la valise solitaire comme si de rien n'était.
Norie le rejoignit en lui demandant pourquoi il lui disait où se trouvaient les chambres des garçons avant de s'approcher de lui et de lui susurrer des mots déconcertants à l'oreille. Mais que croyait-elle encore? Il ne savait même pas si elle plaisantait ou non, tellement il se sentait gêné. D'ailleurs ses joues prirent une légère teinte rosée.


"Non mais t'es malade! Je te dis ça comme ça, pour que tu saches, c'est tout! Ne...ne va pas t'imaginer n'importe quoi, je suis fidèle moi!"

Il se détendit à nouveau et décida de prendre ça comme une plaisanterie.
Elle le questionna alors à propos de ses colocataires, il s'était bien sûr attendu à une telle question et émit un petit rire, surtout en s'imaginant une pauvre jeune fille sans défense enfermée dans le placard par la monstrueuse Norie!
Arrivé à la nouvelle chambre de Norie, il lui tint la porte et entra à sa suite. La pièce était presque identique à la sienne, en fait toutes les chambres étaient à peu près pareilles, après tout dépendait de ce qu'en faisaient les locataires.
Il laissa échapper un rire en l'entendant l'appeler "monseigneur sauveur" et déposa la valise par terre, puis il s'assit à côté d'elle.


"Je suis bien réel! Je trouve simplement que c'est normal d'aider une jeune fille en détresse!"

Il lui fit un petit clin d'oeil amical, en fait c'était dans sa nature que d'aider les gens. Il repensa alors à son tout premier colocataire et étouffa un petit rire. A présent il trouvait ça drôle, mais au moment des faits ça l'avait été beaucoup moins.

"En fait je n'ai eu que deux colocataires, le tout premier et...mon colocataire actuel."

Bien entendu il ne précisa pas que ce colocataire était leur prof d'anglais et qu'ils étaient bien plus que de simples amis...

"Quand je suis arrivé ici, j'étais...très solitaire dirons-nous, je traversais une période difficile et je ne parlais à personne, difficile à croire, hein! Enfin bref...j'avais trouvé une chambre libre et j'étais heureux de constater qu'il n'y avait personne d'autre. Sauf que deux jours plus tard, quelqu'un est entré brusquement dans la chambre et s'est installé comme s'il était chez lui, sans même me demander mon avis. Il était vulgaire et violent, désordonné et en plus il avait des serpents et toutes sortes de bestioles. On ne faisait que se disputer à chaque fois qu'on se voyait et un jour je me suis énervé sur ses animaux qui me mettaient très mal à l'aise et je lui ai demandé de les mettre ailleurs que dans la chambre. Il a alors cru bon de sortir son énorme boa de son vivarium et de me le mettre autour du cou! Le pire c'est que j'ai failli y rester, il m'étouffait vraiment et ce con me regardait en riant avant de me voir virer au bleu et de comprendre que je ne jouais pas la comédie!"

Il soupira avant d'éclater de rire, tout ça était si loin et ça n'avait plus aucune importance de toute façon...Il s'empara alors de l'oreiller sans prévenir et l'abattit sur la tête de Norie.

"C'est ta punition pour m'avoir appelé "papy" au moins deux fois!"
Revenir en haut Aller en bas
http://lycee-hikari.forumpro.fr/index.htm
Norie Tôsawa
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 1184
Age : 27
Age du personnage : Anti-Maths
Date d'inscription : 29/05/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuelle

MessageSujet: Re: Chambre de Norie Tôsawa [pv Yuki]   Sam 23 Juin - 1:08

Lorsque Yuki s’avança vers Norie, elle ne comprit pas vraiment jusqu’au moment où il lui frotta la tête. Elle explosa de rire en se tortillant pour s’échapper de cette ‘étreinte’. Elle arriva à articuler, entre deux éclats de rire :

« Mais comment j’peux… savoir si… t’es pas si vieux que ça, tu… ne m’as pas … dit ton âge … »

Puis, Yuki ayant fini, elle se redressa et tenta d’arranger quelque peu ses cheveux. C’était peine perdue … Sa coiffure, qu’elle avait calculé pour lui donner un air décoiffé était, maintenant, réellement décoiffée. Heureusement qu’elle n’était pas comme toutes les petites mini starlettes qui hurlent dés qu’on les décoiffe, sinon, tout le pensionnat aurait déjà été au courant de ‘l’agression’ de Yuki.

La voix charmeuse de Norie avait fait plus d’effet au pauvre Yuki qu’elle ne pouvait l’espérer. Elle émit un petit rire à la vue de ses joues empourprées : elle ne se savait pas aussi déstabilisante. Cependant, Norie n’avait pas voulu mettre Yuki dans un tel état. Le mettre un petit peu mal à l’aise aurait largement suffit. Elle se sentit donc obligée d’ajouter :


« Stresse pas, c’était juste une plaisanterie, une boutade, un truc du genre. Ne te mets pas dans tous tes états rien que pour ça … Et puis tu dis être fidèle, mais comment je peux le savoir ?! On se connaît à peine, on a pas bien eu le temps de parler de ça.»

Norie fit la moue en entendant Yuki la traiter de ‘jeune fille en détresse’. Elle lui jeta un regard qui se voulait noir, avant de sourire, ne pouvant garder son sérieux très longtemps. Surtout qu’elle l’aimait bien son vieux sauveur Yuki.

En écoutant l’aventure désastreuse de Yuki avec son premier colocataire, Norie sourit.
Elle ramena ses genoux contre sa poitrine, les entourant de ses bras et y posa sa tête. Elle éclata de rire avec Yuki, en l’imaginant tout violacé en train de tourner de l’œil, un énorme boa autour de lui.


« En effet, ça n’a pas du être une partie de plaisir, surtout pour une première expérience ici. »

Puis, en prenant un air digne de toutes les plus grandes tragédies, les yeux levés au ciel, elle ajouta :

« Dieu que l’homme peut être cruel … »

Elle fit mine d’essuyer une larme au coin de l’œil et se retourna vers Yuki tout sourire :

« Si maintenant ça se passe bien avec ton colocataire, c’est l’essentiel. En tout cas, il va falloir que je fasse attention, parce que je suis assez bordélique dans mon genre quand je m’y mets… Mais je reste gentille. Sauf si on m’empêche de jouer du violon… C’est ce qui m’a permis de tenir le coup en arrivant au Japon, donc forcément, c’est sentimental.»

Pour la première fois depuis qu’elle était rentrée dans sa nouvelle chambre, Norie regarda autour d’elle. La chambre était assez simple, mais assez confortable pour qu’elle s’y sente à l’aise. Elle se surprit même à prier pour ne pas avoir de colocataire, ou du moins, une colocataire calme et surtout gentille. Elle ne voulait pas d’un monstre avec plein de bestioles comme le premier colocataire de Yuki. Certes, elle n’avait rien contre les animaux, mais seulement les normaux, du genre un chat, un chien ou encore un poisson ou un hamster.

Elle était donc en train de faire une liste de tous les animaux qu’elle pourrait tolérer dans cette chambre quand un oreiller s’abattit soudainement sur sa tête. Etant recroquevillée sur elle-même, Norie perdit l’équilibre et s’accrocha au bras de Yuki pour se rattraper. A vrai dire, elle n’avait pas saisi ce qu’il venait de se passer et avait réagi plus instinctivement que de manière réfléchie. Cependant, le jeune homme non plus ne devait pas s’attendre à une telle réaction, car elle l’entraîna dans sa chute, tentant désespérément de se raccrocher à quelque chose qui leur éviterait une nouvelle chute.
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Tôyama
Nours du Forum
Nours du Forum
avatar

Masculin Nombre de messages : 3481
Age du personnage : Sondaï xD
Humeur [RPG] : Etudiant
Signe distinctif : Sur un petit nuage...xD
Date d'inscription : 18/12/2006

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans
Mes relations:
Sexualité: Homosexuel

MessageSujet: Re: Chambre de Norie Tôsawa [pv Yuki]   Sam 23 Juin - 16:50

Yuki cessa sa petite torture et croisa les bras en regardant Norie d'un air outré.

"J'ai quand même pas l'air d'un vieux! Et pour ton information, j'ai 17 ans, voilà! Alors maintenant me traite plus de papy, sinon..."

Il prit une expression à faire peur et se mit à ricaner bêtement comme les méchants qu'on voit dans les dessins animés. Autant dire qu'il ne se sentait pas ridicule du tout, non pas du tout...
Lorsqu'elle lui annonça que ses propos de tout à l'heure n'avaient été qu'une plaisanterie, il se sentit encore plus idiot de l'avoir prise au sérieux, mais avec les filles on ne savait jamais!


"Mais je stresse pas! De toute façon j'ai jamais compris les filles!"

Il se mit à rire avant de lui raconter le malheureux épisode avec son premier colocataire. Norie prit alors une pose digne d'une grande tragédienne, ce qui eut pour effet de déclencher un gros fou rire chez Yuki!
Il l'écouta ensuite parler de son violon, il se doutait bien que c'était sentimental et qu'elle ne supporterait pas qu'on y touche ou qu'on l'empêche de jouer. Bien entendu il ne savait pas ce qu'elle ressentait vraiment, mais il pouvait toujours essayer de comprendre!


"Tu n'étais pas bien à ton arrivée? D'ailleurs tu viens d'où? Tu n'es pas d'ici?"

C'était bien de s'amuser, mais ils devaient quand même faire un minimum connaissance! Néanmoins cet instant ne dura pas très longtemps et Yuki fut à nouveau pris par l'envie de faire des bêtises, à vrai dire il faisait toujours ça quand il aimait bien une personne et qu'il se sentait à l'aise avec elle...c'était plus fort que lui!
Mais malheureusement, Norie perdit l'équilibre et s'accrocha au jeune homme qu'elle entraîna dans sa chute et tous deux se retrouvèrent par terre dans un gros bruit et dans une position étrange. En effet Yuki était allongé de tout son long, en diagonale, sur Norie! Il reprit ses esprits et se dépêcha de s'enlever de là et de se redresser. Il s'assit simplement au pied du lit et regarda la jeune fille le temps de quelques secondes, puis il éclata de rire.


"Pas possible ça! Mais euh...tu ne t'es pas fait mal au moins? En tout cas merci d'avoir amorti ma chute!"

Il lui tira la langue et reprit peu à peu son calme, mais quelque chose lui disait qu'il n'était pas au bout de ses surprises avec cette fille...
Revenir en haut Aller en bas
http://lycee-hikari.forumpro.fr/index.htm
Norie Tôsawa
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 1184
Age : 27
Age du personnage : Anti-Maths
Date d'inscription : 29/05/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuelle

MessageSujet: Re: Chambre de Norie Tôsawa [pv Yuki]   Dim 24 Juin - 1:34

Yuki avait raison, ce n’était malheureusement pas un papy : il avait le même âge que Norie. Elle allait lui dire qu’elle avait également 17 ans lorsqu’il émit un ricanement digne des plus grands méchants de film. Par conséquent, Norie éclata de rire tellement l’imitation était bonne.

« D’accord, c’est bon, je ne voulais pas éveiller ton côté sombre en t’appelant papy. J’arrête ! Surtout qu’on a le même âge… Et puis, tu as raison, t’es trop mignon pour avoir l’air d’un vieux.»

Elle lui fit un grand sourire avant de se reprendre, ne voulant pas rendre Yuki gêné une nouvelle fois.

«Non, ne rougis pas, ce ne sont pas des avances, juste un petit compliment de rien du tout. »

Elle haussa les épaules lorsqu’il lui dit qu’il ne comprenait pas les filles. Elle pensa que pourtant, les filles n’étaient pas si différentes que ça des hommes. C’était plus un cliché qu’autre chose.
En tout cas, elle espérait faire changer Yuki d’avis. Bien sûr, Norie n’était pas comme la plupart de toutes les filles étant donné qu’elle ne s’était pas jetée sur le jeune homme assis en face d’elle dés qu’ils eurent pénétrés sa chambre. Et, d’ailleurs, elle n’avait aucune envie de le faire. Elle commençait à voir en Yuki un nouvel ami. Elle l’appréciait déjà beaucoup…

Elle allait d’ailleurs commencer à lui raconter sa vie, brièvement (parce qu’elle ne voulait pas tuer Yuki tout de suite) lorsqu’il la frappa avec un oreiller.

Elle resta un instant allongée par terre, bien que Yuki se soit déjà enlevé de sur elle. Puis elle éclata de rire, elle aussi, en se relevant. Elle épousseta ses habits puis se rassit en tailleur sur son lit, en face de Yuki.


«A croire que y’a un petit gars là-haut qui, dés notre naissance, s’est dit ‘Eux, ils feront que tomber ! C’est écrit là-haut désormais, ils ne pourront jamais changer.’ D’ailleurs, je l’imagine bien en train de se fendre la poire actuellement. »

Elle donna un petit coup de poing amical dans l’épaule de Yuki en rigolant doucement. Ils faisaient vraiment la paire ces deux-là. Et dire que, jusqu’à ce qu’elle rencontre Yuki, Norie croyait être la seule chez qui la gravité agissait beaucoup plus que les autres. Cela la réconfortait, elle n’était plus seule à se ridiculiser souvent en tombant.

« Ne t’inquiètes pas, tu ne m’as pas fait mal. Tu n’es pas si lourd que ça. En tout cas, ça m’a coupé dans mon élan. J’allais commencer à parler vraiment de moi, à parler d’un sujet sérieux en plus ! »

Comme à son habitude, elle prit un air faussement outré, puis elle fit mine d’avoir oublié ce qu’elle allait dire en ajoutant un petit « D’ailleurs, c’était quoi ce sujet ? » avant de lui sourire une nouvelle fois (décidemment, elle aurait du tourner pour une pub de dentifrice -___-).

«Donc j’allais dire … Oui, je ne suis pas d’ici. En fait, je suis née en Angleterre, et j’ai vécu à Londres jusqu’à mes 11 ans. Puis, ma mère étant morte, mon père a voulu retourner à Kyoto, là où il avait vécu avant de venir à Londres. Et bon, comme tout enfant qui se respecte, je ne voulais pas quitter ma ville, mes amis et toutes mes petites habitudes. Résultat, quand je suis arrivée à Kyoto (parce que la volonté de mon père a été plus forte que la mienne), j’ai boudé, je ne parlais pas (étonnant, je sais) et c’est ce violon qui m’a fait retrouver le moral et surtout la voix. »

Elle caressa affectueusement son étui à violon et regarda Yuki.

« Voilà, tu peux pleurer maintenant. »

Et sur ces mots, elle se mit à rire, mais avec une petite pointe de tristesse dans le regard. Elle n’avait pas oublié son ancienne vie à Londres, sa mère et aussi son père, qu’elle ne voulait plus vraiment voir maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Tôyama
Nours du Forum
Nours du Forum
avatar

Masculin Nombre de messages : 3481
Age du personnage : Sondaï xD
Humeur [RPG] : Etudiant
Signe distinctif : Sur un petit nuage...xD
Date d'inscription : 18/12/2006

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans
Mes relations:
Sexualité: Homosexuel

MessageSujet: Re: Chambre de Norie Tôsawa [pv Yuki]   Lun 25 Juin - 16:11

Yuki fit une tête d'ahuri lorsque Norie lui dit qu'il était mignon, mais avant qu'il n'ait pu dire quoique ce soit, la jeune fille s'empressa d'ajouter que ce n'était pas des avances, c'était déjà ça! Il n'avait aucune envie de revivre l'enfer qu'il avait vécu quand une fille était tombée amoureuse de lui et qu'il n'avait pas su comment lui dire ce qu'il en était. Bien évidemment c'était peu après son arrivée ici, à l'époque où il était renfermé et avait du mal à exprimer ses sentiments et à expliquer simplement les choses, résultat la fille avait tenté de se suicider parce qu'il n'avait pas été capable de lui dire qu'il n'éprouvait aucune attirance envers les filles. Il secoua légèrement la tête, ne voulant plus repenser à ça...Il esquissa un petit sourire et prit un air très fier et sûr de lui.

"Je suis le plus beau de tous, tu ne le savais pas?"

Son sourire s'élargit (pub dentifrice bis!) avant de se changer en éclat de rire, il pouvait vraiment être idiot des fois!
S'en suivit une petite bataille d'oreiller, enfin si on pouvait appeler ça comme ça, et ils se retrouvèrent par terre tous les deux après une bonne crise de fou rire. Ils se rassirent ensuite sur le lit et Norie lâcha encore une remarque qui fit rire Yuki, décidément on n'avait pas le temps d'être triste avec elle!
Mais il se rendit rapidement compte qu'elle pouvait aussi être très sérieuse...Elle se mit à parler de son passé et elle ne semblait pas si joyeuse que ça à présent...
Il l'écouta avec attention, un peu peiné par son histoire, ça n'avait pas dû être très facile pour elle de quitter ses amis et ses repères du jour au lendemain.
Il ne put s'empêcher de faire le rapprochement entre Envy et elle...Lui aussi venait d'Angleterre et avait réussi à surmonter une période difficile grâce au piano...Il s'apprêta à dire quelque chose quand Norie lui dit qu'il pouvait pleurer maintenant, ce qui le fit légèrement sourire.


"Tu ne crois tout de même pas que je vais te faire ce plaisir!"

Il esquissa un petit sourire et ne dit rien pendant un petit moment, l'atmosphère avait changé tout à coup et l'avait mis un peu dans l'embarras.

"J'imagine que ça n'a pas dû être facile pour toi...Mais j'espère que tu vas aimer ta vie ici et...tu pourras toujours compter sur moi!"

Ils ne se connaissaient que depuis une heure peut-être, mais ils avaient déjà beaucoup d'affinités ensemble et sans doute qu'une grande amitié était en train de naître, du moins il l'espérait car il aimait beaucoup Norie.

"Et bien, étant donné que tu m'as raconté ta vie, je suppose que c'est mon tour!
J'ai vécu à Tokyo toute ma vie et tout allait plutôt bien pendant mon enfance, même si ma soeur n'arrêtait pas de m'embêter. Mes parents s'occupaient bien de moi et j'étais plutôt heureux à la maison. A l'école c'était autre chose...j'étais souvent tout seul dans mon coin jusqu'à ce que je rencontre mon futur meilleur ami...malheureusement il a été victime d'un accident à peine deux ans après notre rencontre et...enfin c'était la raison pour laquelle je m'étais peu à peu renfermé sur moi-même et que je déprimais souvent...Puis mes parents ont commencé à se comporter de façon étrange envers moi, ils m'ont carrément ignoré et quand je leur demandais ce que j'avais fait, je n'obtenais jamais de réponse. Quelques années plus tard, ils m'ont envoyé ici...pour se débarrasser de moi! Ca va faire plusieurs mois que je suis là et je n'ai jamais eu de nouvelles..."


Il soupira, il avait déjà raconté ça plusieurs fois à ses amis les plus proches, mais ça lui faisait toujours mal d'y penser...Il s'efforça de sourire, il ne voulait pas gâcher la bonne ambiance qu'i s'était installée entre eux plus tôt.

"Enfin bref! Je suis beaucoup plus heureux ici et j'ai retrouvé le goût de vivre grâce à toutes ces merveilleuses personnes dont j'ai fait la connaissance!"
Revenir en haut Aller en bas
http://lycee-hikari.forumpro.fr/index.htm
Norie Tôsawa
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 1184
Age : 27
Age du personnage : Anti-Maths
Date d'inscription : 29/05/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuelle

MessageSujet: Re: Chambre de Norie Tôsawa [pv Yuki]   Mar 26 Juin - 3:45

Norie rigola avec Yuki après sa remarque plus que prétentieuse. Il aurait du ajouter « Et des têtes, j’en ai fait tourner ! », ça aurait rendu son discours parfait. Elle imaginait Yuki avec une horde de femmes et d’hommes autour de lui, lui léchant les chaussures et le suppliant de choisir lui plutôt qu’elle, ou elle plutôt que lui. Elle sourit intérieurement devant cette image, en se disant qu’elle pourrait toujours rendre jaloux les fans de Yuki en leur disant « Ben moi, je suis son amie ». Ca avait un petit côté enfantin, voire même puéril, mais au moins, ça l’amusait : c’était l’essentiel. Elle ne fit pas part des divergences de son imagination à Yuki. Il aurait certainement pris peur devant tant de débilité.

Après avoir raconté une part de sa vie à Yuki, Norie s’en voulut un peu. L’atmosphère qui avait si enfantine, si légère, presque enfantine avait quelque peu tourné. A vrai dire, Norie n’aimait pas trop ces petites ‘‘baisses de moral’’. Elle avait l’impression de se plaindre de sa vie, alors qu’en fait, elle ne faisait que la raconter. Elle ne voulait pas s’en plaindre. Beaucoup de personnes avaient souffert cent fois plus qu’elle.

Elle remarqua l’embarras de Yuki et lui tapota affectueusement le genou.


« Pas obligé de se mettre dans un tel état, je suis vivante, normalement constituée (je l’espère du moins) et ça va. Ce n’est pas un sujet tabou pour moi. Heureusement d’ailleurs, sinon je serais vraiment mal… »

En écoutant les paroles réconfortantes de Yuki, Norie sourit (encore et toujours -__-). Elle comptait bien pouvoir compter sur Yuki, surtout qu’elle l’appréciait déjà énormément. Elle était heureuse qu’il ait eu une matinée de cours assez ennuyeuse. ; ca lui avait permis une belle rencontre. Et il s’en suivrait certainement une belle amitié, qui avait, certes, commencé sur les chapeaux de roues. Au moins, ils ne pourront jamais oublier cette rencontre, plus que fracassante. Surtout que la suite apparaissait de plus en plus fracassante elle aussi.

« J’espère aussi que je vais me plaire ici, parce que je suis bien partie pour y rester un bon moment. Et j’espère bien que je pourrais compter sur toi, parce que tu es tout de même mon Sauveur (pas si vieux que ça =/).»

Norie écouta ensuite le résumé concis de la vie de Yuki. En effet, il y avait d’autres personnes qui avaient plus souffert qu’elle. Ou du moins, si ce n’était pas plus, c’était tout autant. Elle était assez bon public. Elle compatit donc au sort de Yuki et se surprit à grimacer lorsqu’il lui parla de son meilleur ami décédé dans un accident. Elle aurait voulu l’interroger un peu plus sur cette personne, mais elle se retint, sachant qu’elle n’aimerait pas forcément que quelqu’un se mette à lui poser des questions sur sa mère. Elle hocha la tête d’un air compréhensif lorsqu’il lui dit qu’il avait déprimé suite à cela. A vrai dire, elle le comprenait parfaitement : elle avait réagi à peu près de manière similaire suite au décès de sa mère. Bien qu’elle ne se soit pas renfermée sur elle-même. Elle avait attendu d’arriver au Japon pour le faire. De plus, elle avait toujours son père. Perdre sa mère ce n’était pas réellement comme perdre son meilleur ami, bien que ça soit tout aussi dur. Lorsque Yuki enchaîna sur ses parents, Norie lâcha un juron. Elle n’avait pu s’en empêcher. Des parents pareils n’étaient pas dignes d’êtres parents, mais ceci, elle s’abstint de le dire. Ils restaient tout de même les parents de Yuki. Et ce dernier était si gentil, qu’elle avait du mal à imaginer ses parents si méchants. Le soupir que poussa Yuki en tant que conclusion fit fondre Norie. Elle le regarda la tête penchée sur le côté, un petit sourire qui se voulait compatissant et des yeux brillants. Une tête un peu genre petit chien, je vous l’accorde, mais c’était la seule expression qu’elle put faire après avoir entendu ça. Elle lui caressa le genou qu’elle avait à portée de main (et il n’y a aucune arrière pensée).

« En fait, on a quelques points communs aussi dans notre vie … Tu as perdu un être cher, tu t’es renfermé sur toi et tu es là pour être loin de tes parents, même si c’est un peu contre ton gré … C'est le seul point qui nous différencie un peu ^^. Je ne sais pas si c'est bien pour toi de ne pas être totalement différent de moi ...»

Remarquant ce qu'elle était en train de faire, elle retira immédiatement sa main du genou de Yuki, craignant de le mettre dans l’embarras encore une fois. Puis de cette même main, elle se frotta l’arrière de la tête en faisant un petit sourire gêné en marmonnant un petit « Désolée, j’ai pas l’habitude.». Sa spontanéité pouvait être réellement embêtante surtout pour les personnes timides ou ayant du mal avec les marques flagrantes d’affection. A vrai dire, Norie tenta de se mettre à la place de Yuki. Comment réagirait-elle si une personne qu’elle ne connaissait que depuis une ou deux heures se mettait à la caresser à la moindre occasion ?! Elle serait sûrement gênée, ça ne fait aucun doute.

Lorsque Yuki mentionna ces « merveilleuses personnes » dont il avait fait la connaissance, elle sourit et prenant son air de petite fille sage et innocente, elle dit d’une petite voix fluette :


« J’espère que désormais, j’en fais partie, de ces personnes merveilleuses, fabuleuses, faramineuses et autre truc en 'euse'.»

Elle sourit et ajouta :

« En tout cas, j’espère vraiment faire de telles rencontres ici. Je pense que j’ai bien commencé ma 'nouvelle vie' en te rencontrant toi ^^. J'aurais pu tomber sur ton ex-colocataire fou avec ses bestioles immondes.»
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Tôyama
Nours du Forum
Nours du Forum
avatar

Masculin Nombre de messages : 3481
Age du personnage : Sondaï xD
Humeur [RPG] : Etudiant
Signe distinctif : Sur un petit nuage...xD
Date d'inscription : 18/12/2006

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans
Mes relations:
Sexualité: Homosexuel

MessageSujet: Re: Chambre de Norie Tôsawa [pv Yuki]   Mer 27 Juin - 16:35

L'atmosphère était effectivement un peu plus tendue après qu'ils aient parlé de leur passé respectif, mais il fallait bien passer par là aussi et maintenant c'était fait, ils n'auraient donc plus à passer par là...
C'était quand même étrange à quel point ils semblaient proches, alors qu'ils venaient à peine de faire connaissance, mais ils avaient beaucoup en commun et c'était sans doute ça qui les rapprochait et puis Yuki se sentait vraiment à l'aise avec Norie.
Après qu'il lui ait raconté son passé, il sentit soudain une main lui caresser le genou. Il baissa les yeux vers cette main et la regarda un moment d'un air idiot avant de la faire se retirer. Il ignorait ce que signifiait ce geste, mais mieux valait être clair dès le début. Il ne tenait vraiment pas à ce que Norie se fasse des idées, comme cela avait été le cas quelques mois auparavant avec une autre fille qui avait même tenté de mettre fin à ses jours parce que Yuki n'avait pas été capable de lui expliquer clairement les choses. Peut-être que Norie faisait ça uniquement dans le but de le réconforter et de lui montrer qu'elle était là, mais il ne fallait pas écarter l'autre possibilité. Toutefois, il opta pour une façon plutôt originale de le dire, histoire de détendre un peu l'atmosphère.


"Très chère Norie, j'ignore pourquoi vous avez eu ce geste à mon égard, mais je suis au regret de vous informer que vous et moi, c'est impossible. J'ai déjà quelqu'un et je l'aime de tout mon coeur, je l'aime à mouriiiiir!"

Il éclata de rire et fut incapable de continuer sa petite comédie, c'était tellement ridicule, tellement...enfin c'était trop quoi! Il mit un certain temps avant de se calmer et regarda Norie un instant, puis il abattit à nouveau l'oreiller sur sa tête.

"Prends ça! Aaah, je suis stupide!"

Il se remit à rire et se laissa tomber à la renverse en se tenant le ventre, pas exagéré du tout, bien sûr! Quand il se fut enfin calmé, il tourna la tête en direction de Norie et esquissa un petit sourire.

"Je t'adore, toi! C'est bizarre quand même! J'ai l'impression qu'on se connaît depuis toujours!"

Peut-être avait-il été victime d'un coup de foudre en amitié! Oui, c'était fort probable, si toutefois une telle chose existait...
Ou alors c'était tout simplement comme l'avait dit la jeune fille...ils avaient pas mal de points communs et c'était sans doute ça qui les rapprochait.


"Bien sûr tu fais partie de ces merveilleuses personnes, même si tu n'es pas la plus merveilleuse, désolé!"

Il se remit à rire en rougissant légèrement, mais à ses yeux personne n'était plus merveilleux qu'Envy...Il secoua légèrement la tête, s'il se mettait à penser à lui maintenant, il ne tiendrait pas longtemps avant d'éprouver le besoin presque vital d'aller le rejoindre, où qu'il se trouve!

"Je te préviens, tu ne sais pas dans quoi tu t'embarques en restant avec moi!"

Un jour il lui raconterait peut-être toutes ses petites mésaventures et sans doute qu'elle se sauverait en courant, ou alors elle serait morte de rire, tout simplement.
Il se calma un peu et resta un instant sans rien dire, fixant ce joli plafond tout blanc et tout beau (...), puis sans crier gare, il se jeta sur Norie et se mit à la chatouiller de partout.
Revenir en haut Aller en bas
http://lycee-hikari.forumpro.fr/index.htm
Norie Tôsawa
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 1184
Age : 27
Age du personnage : Anti-Maths
Date d'inscription : 29/05/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuelle

MessageSujet: Re: Chambre de Norie Tôsawa [pv Yuki]   Jeu 28 Juin - 2:07

En voyant la tête de Yuki, Norie se dit qu’elle avait eu raison de retirer sa main du genou de son ami. Il avait l’air assez abasourdi, ce qui fit sourire Norie. Le pauvre Yuki devait se poser pas mal de questions après ce geste plus spontané que réfléchi. Bien sûr, elle le comprenait, mais il allait devoir s’y habituer. Norie agissait souvent comme ça avec les gens qu’elle aimait beaucoup, mais il n’y avait jamais une idée tordue derrière ces marques d’affection. D’ailleurs, il n’y avait jamais d’idée derrière l’un de ces gestes-là ^^. Elle allait prendre la parole lorsque Yuki commença à parler.
Elle éclata de rire avec Yuki après cette sublime tirade assez stupide puis s’arrêta net de rire. Et, prenant un air aussi méchant que sérieux (et il était très méchant), elle dit, en élevant la voix :


« BLASPHEME !!! Ca ne marchera jamais entre nous … Même dans le domaine de l’amitié ! Tu viens de commettre le pire crime que tu aurais pu commettre. Jamais je ne pourrais t’absoudre de ce grave péché … Tu m’as déçu. Tu … Tu m’as appelé Norie !!! »

Puis, elle se mit à frapper Yuki avec son oreiller tout en rigolant. Le pauvre ne devait réellement pas s’y attendre. Après lui avoir donné quatre ou cinq coups d’oreiller, Norie arrêta et se rassit, comme si de rien était. Elle se remémora les paroles de Yuki avant de lui avoir tapé dessus et là, son visage s’éclaira. Ses yeux pétillaient de curiosité et elle approcha sa tête de celle de Yuki.

« Puis-je connaître le nom de cette personne que tu aimes tant ?! »

Elle avait pris une voix de petite fille de 5 ans qui demandait à ses parents comment on faisait les bébés. Elle resta plantée comme ça, devant Yuki, avec ses gros yeux brillants en attendant la réponse. Mais, Yuki n’eut pas eu le temps de répondre, car il l’avait frappé une nouvelle fois avec l’oreiller. Mais cette fois-ci, Norie ne tomba pas du lit, ce qui était en soi en véritable exploit. Elle resta un petit moment immobile, trop surprise de cette attaque, l’oreiller sur sa tête. Puis elle éclata de rire en voyant Yuki se tordre sur le lit.

« Ca c’est sûr, t’es stupide ! »

Et elle se remit à rire de plus belle avec Yuki. Ils étaient assez bruyants. Les pensionnaires qui passaient devant la chambre de Norie devaient se poser pas mal de questions sur les causes de l’hilarité des deux jeunes. Heureusement qu’ils les ignoraient, sinon Yuki et Norie auraient sûrement été qualifiés de fous. Ce qui était à peu près le cas, mais il ne fallait pas le dire. Elle reprit sa respiration assez difficilement après que Yuki se soit calmé. Les fous rires étaient décidemment réellement contagieux.

« On a du gagner au moins 3 heures de vie ne plus là. »

Elle rigola doucement et cessa lorsque Yuki se mit à parler. En entendant les paroles de Yuki, Norie eut un petit sourire gêné. Ses joues prirent une teinte rose clair et à vrai dire, elle ne savait plus trop où se mettre. Ca lui faisait vraiment plaisir de savoir que Yuki l’adorait et elle ne pouvait s’empêcher d’avoir ce petit sourire niais sur le visage.

« Wouah, c’est la plus belle déclaration que l’on ne m’a jamais faite. Elle émit un petit rire. Moi aussi je t’adore très cher Sauveur. En effet, c’est bizarre. D’habitude, je dis pas ‘Je t’adore’ après seulement deux heures de discussion. Ou de chutes et de bagarres en l’occurrence. Mais là … Je partage ton impression. A croire qu’on s’est connus dans une vie antérieure. »

Elle sourit à Yuki, mais d’un sourire qui voulait tout dire. Norie était sincèrement heureuse d’avoir rencontré Yuki et elle espérait bien que ça continuerait.

Lorsque Yuki reprit la parole, la curiosité de Norie se raviva. Cependant, elle fit d’abord une petite moue boudeuse, comme les enfants de 5 ans qui boudent parce que leurs parents ne veulent pas leur dire comment on fait les bébés (XD).


« Pourquoi ne suis-je pas la plus merveilleuse ? Pauvre de moi ! »

Elle fit mine de sangloter de manière totalement exagérée, avachie sur le lit en tapant du poing contre le matelas. Puis elle se redressa soudainement et vit les joues légèrement rosées de Yuki. Elle fit la même tête qu’auparavant en se rapprochant de lui.

« Tu ne pourras pas me cacher bien longtemps le nom de la personne qui te donne cet air d’amoureux transi … »

Elle rigola doucement en voyant les efforts de Yuki pour revenir sur Terre. Puis se mit à rire franchement en voyant Yuki changer de sujet.

« On verra bien jusqu’où j’irais avec toi. En espérant que nous ferons un agréable voyage et qu’il nous mènera là où se trouve la personne que tu aimes, pour que je la rencontre.»

Elle lui tira la langue avant de croiser les bras et de prendre un air impatient. Elle allait se mettre devant le champ de vision de Yuki pour qu’il n’oublie pas qu’elle attendait une réponse. Mais elle n’eut pas le temps de faire le moindre geste car Yuki s’était jeté sur elle et la chatouillait. Elle se mit à rire comme une folle en essayant vainement de se débattre. Mais elle n’y arrivait pas tellement elle riait. Elle réussit tout de même à hurler, entre deux éclats de rire :

« J’arrive plus à respirer … Je me vengerais !!! »

Et elle éclata de rire de plus belle.
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Tôyama
Nours du Forum
Nours du Forum
avatar

Masculin Nombre de messages : 3481
Age du personnage : Sondaï xD
Humeur [RPG] : Etudiant
Signe distinctif : Sur un petit nuage...xD
Date d'inscription : 18/12/2006

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans
Mes relations:
Sexualité: Homosexuel

MessageSujet: Re: Chambre de Norie Tôsawa [pv Yuki]   Jeu 28 Juin - 2:41

Yuki sursauta légèrement et regarda Norie d'un air d'ahuri lorsqu'elle cria au blasphème, il n'y comprenait rien du tout, ben quoi? Elle ne s'appelait pas Norie? Il se souvint alors que lors des présentations, elle lui avait dit de l'appeler Nor parce qu'elle n'aimait pas son nom entier...
Il s'inclina alors théâtralement devant elle en faisant des yeux des chien battu.


"Pardonnez-moi, très chère Nor, ma mémoire me fait parfois défaut. Je vous en supplie, ne me châtiez pas!"

Il reçut alors un coup d'oreiller sur la tête, ce à quoi il ne s'était évidemment pas attendu et il tomba à la renverse, regardant Norie d'un air vraiment idiot. Il se releva et s'apprêta à se jeter sur elle lorsqu'elle lui demanda comment s'appelait cette "personne qu'il aimait tant", bien entendu cette question devait être posée un jour ou l'autre, mais cela mettait toujours un peu Yuki dans l'embarras parce qu'en fait il n'avait pas le droit d'être avec Envy et si la direction le découvrait, il mettraient sûrement le professeur à la porte ou pire encore...Néanmoins il savait qu'il pouvait faire confiance à Norie, même s'ils ne se connaissaient que depuis quelques heures. Il s'apprêtait à lui répondre, mais en voyant son visage si près du sien, arborant ce regard vraiment...exagéré et un peu idiot, il ne put s'empêcher d'éclater de rire. On aurait dit une petite fille émerveillée devant dieu ne sait quoi!

Bien entendu Yuki ne résista pas à l'envie de la frapper encore avec l'oreiller pour la déstabiliser et visiblement ça marchait car elle resta immobile pendant quelques instants, comme abasourdie. A sa prochaine question, le jeune homme se remit à rire et tapota doucement le dos de Norie.


"Parce que vois-tu, tu n'es pas la personne dont je suis amoureux et cette personne-là est la plus merveilleuse pour moi. Mais je te rassure, tu as largement ta place sur le podium!"

Il lui tira la langue et partit dans un gros fou rire qui s'intensifia encore plus lorsque la jeune fille lui confirma qu'il était stupide.

"Une vie antérieure, tu dis? Peut-être! Ou alors nous étions tout simplement déstinés à nous rencontrer et à faire des conneries ensemble!"

Il esquissa un grand sourire, il l'adorait vraiment, cette fille! D'ailleurs lorsqu'il le lui dit, elle rougit légèrement, il ne voyait pas pourquoi, il n'y avait aucun sous-entendu. En même temps elle avait peut-être pris ça comme un compliment et les compliments la faisaient rougir, un peu comme lui, quoi!
Elle mentionna à nouveau cette fameuse personne tant aimée en parlant de la rencontrer, ce qui évidemment serait inévitable un jour ou l'autre.
Mais Yuki prenait un malin plaisir à la faire poireauter un peu et il se jeta sur elle en la chatouillant de toutes parts. Lorsqu'il la vit virer au rouge écarlate et qu'elle s'exclama de ne plus pouvoir respirer, il arrêta et la laissa reprendre son souffle.


"Très bien, je vais tout te dire, mais tu dois promettre de n'en parler à personne, sinon on risque d'avoir de gros problèmes..."

On n'était jamais trop prudent, même si une grande partie des pensionnaires était déjà au courant de sa relation avec leur prof d'anglais...Mais tant que ça ne remontait pas jusqu'à la direction, tout allait bien...

"Alors...cette merveilleuse personne s'appelle Envy et avant que tu ne fasses un commentaire, laisse-moi te dire que ce n'est pas son vrai nom, mais bon c'est une longue histoire...
Ensuite c'est un peu compliqué car en fait...c'est notre prof d'anglais et...enfin tu comprends que personne ne doit être au courant..."


Il poussa un petit soupir, il était presque persuadé que Norie allait lui poser d'autres questions, mais il préférait ça à la limite, car il n'aimait pas se mettre à parler de son bonheur comme ça. Il l'avait déjà fait, certes, mais il avait eu l'air d'un abruti amoureux en parlant d'Envy pendant un bon moment, enfin bref!

"Contente?"

Il lui tira la langue et la décoiffa à nouveau, il détestait qu'on le fasse auprès de lui, mais ça l'amusait beaucoup de le faire aux autres!

"Et toi, tu n'as personne? Oh , mais je suis idiot, tu viens d'arriver..."

Il se donna une petite tape sur le front pour bien montrer qu'il était sérieux et qu'il se trouvait effectivement idiot!
Revenir en haut Aller en bas
http://lycee-hikari.forumpro.fr/index.htm
Norie Tôsawa
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 1184
Age : 27
Age du personnage : Anti-Maths
Date d'inscription : 29/05/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuelle

MessageSujet: Re: Chambre de Norie Tôsawa [pv Yuki]   Ven 29 Juin - 1:24

Norie sourit devant les excuses exagérées de Yuki et elle le poussa en arrière.

« Faudrait savoir, soit t’es jeune et t’as toute ta tête, soit t’es un papy et tu perds la boule… Et puis, je ne suis pas si méchante, je ne châtie pas (ou presque).»

Elle lui tira la langue avant de lui donner un coup d’oreiller et de lui demander l’identité de cette mystérieuse personne qui faisait chavirer son ami. Cependant, au lieu d’avoir un nom, elle récolta un coup d’oreiller. Pourtant, d’habitude, personne ne pouvait résister devant ce petit air enfantin et émerveillé. En tout cas, pas elle. Mais il fallait croire que Yuki était immunisé…

Elle reste un petit moment immobile en regardant Yuki d’un œil assez absent après ce coup. Puis elle revient à la réalité en entendant le jeune homme lui dire qu’elle « avait sa place sur le podium ». Son visage s’illumina d’un coup et elle se mit à sauter sur le lit en hurlant d’une voix de gamine:


« Je suis sur le podium !!! J’ai gagné ! Je suis la meilleure, je sais, merci !!! »

Elle s’arrêta d’un coup de sauter à droite à gauche, et prit un air solennel légèrement ému, la main posée sur son cou.

« Tout d’abord, je voudrais remercier ma famille, c’est grâce à eux que je suis arrivée jusqu’ici. Et ensuite, je voudrais dire un énorme merci à mon cher Sauveur de papy Yuki qui m’a donné les moyens d’arriver là où je suis maintenant, c’est-à-dire sur le podium. Merci à tous, je vous aime. »

Elle fit mine d’essuyer une larme et envoya des bisous aux alentours. Heureusement qu’elle n’avait pas de colocataire ou qu’il n’y avait personne pour voir ce spectacle aussi idiot qu’affligeant, sinon, plus personne n’aurait accepté de lui adresser la parole. Et Norie serait devenue la tarée du pensionnat, celle qu’il faut absolument éviter.
Elle éclata de rire et se laissa tomber sur le lit.


« Tu es peut-être stupide … Mais je le suis aussi. Peut-être même plus. »

Elle reprit son calme et acquiesça d’un signe de tête lorsque Yuki parla du destin qui les aurait rapproché.

« Ca, c’est la théorie du déterminisme. Et ça revient à mon idée de petit gars là-haut qui écrit tout dans un grand rouleau. En fait, il était écrit là-haut que nous nous rencontrions et moi, ça me va parfaitement ! »

Elle lui sourit avant de lui reposer la question fatidique du « Qui est la personne que tu aimes ?». Peut-être qu’au bout d’un moment, Yuki en aurait marre et lui cracherait le morceau. Cependant, pour l’instant, elle croyait qu’il lui cachait le nom de cette personne seulement pour la taquiner ou alors par pudeur. Elle ne s’attendait pas à ce que ça soit une personne avec qui il n’avait nullement le droit de sortir.
Aussi, lorsqu’il lui fit promettre de ne pas en parler, Norie fut quelque peu surprise mais elle leva la main droite et prononça très solennellement (et très sérieusement) un « Je le jure » d’une voix forte et assurée. A vrai dire, elle appréciait fortement Yuki et elle ne voulait pas gâcher cette amitié pour des ragots de pensionnat. Elle était déjà très flattée qu’il lui fasse confiance, alors elle ne voulait pas tout faire planter. Surtout que Yuki était pour l’instant la seule personne qu’elle connaissait ici et c’était toujours mieux de commencer cette nouvelle vie avec un ami plutôt qu’un ennemi.
Yuki avait éveillé la curiosité légendaire de Norie et maintenant, elle voulait absolument savoir qui était cette personne interdite. Il avait dit qu’ils pourraient avoir de gros problèmes, ce qui montrait à Norie l’importance de son silence.

Après que Yuki lui ai révélé que cette personne était Envy, leur professeur d’anglais, Norie sourit. Elle comprenait maintenant pourquoi il fallait qu’elle garde cette information secrète. Elle hésita à lui poser des questions sur son petit ami, mais elle ne put s’en empêcher.


« Oui, je suis contente, mais j’ai quand même des questions … Quand tu dis que ce n’est pas son vrai nom, ça veut dire que c’est un surnom que tu lui donnes pour en parler ou qu’il a changé de nom ? Et … Ca doit être dur de vous cacher constamment, non ? Je veux dire que ça doit être énervant de le voir en cachette … Tu peux pas profiter pleinement de lui comme tous les autres couples d’élèves. En plus, t’es sûr que tout le monde ignore votre relation ?
Désolée, je suis vraiment curieuse… Tu verras avec le temps.»


Norie fit un petit sourire gêné à Yuki. Elle ne voulait pas l’assaillir de questions auxquelles il se sentirait obligé de répondre. Parce qu’il fallait bien se l’avouer, même s’ils s’entendaient déjà très bien, ils ne se connaissaient que depuis quelques heures.

Lorsque Yuki lui demanda si elle avait quelqu’un, elle sourit. Elle l’avait attendu longtemps cette question. Elle était même étonnée que Yuki lui ait révélé l’identité d’Envy avant de lui poser une telle question. Puis elle se mit à rire en voyant Yuki se frappait le front en affirmant qu’il était idiot. Elle prit un air légèrement outré en disant :


« A t’entendre parler, je suis obligée d’être avec quelqu’un d’ici ! Et si je ne veux pas ? »

Elle fit un grand sourire idiot à Yuki avant d’ajouter :

« Non, tu as raison, je n’ai personne. J’ai eu des aventures, mais rien d’extrêmement sérieux. On verra si ça change ici. »

Elle sourit et poussa Yuki en arrière une nouvelle fois.

« Puis arrête de te déprécier. T’es pas si idiot que ça quand même. »
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Tôyama
Nours du Forum
Nours du Forum
avatar

Masculin Nombre de messages : 3481
Age du personnage : Sondaï xD
Humeur [RPG] : Etudiant
Signe distinctif : Sur un petit nuage...xD
Date d'inscription : 18/12/2006

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans
Mes relations:
Sexualité: Homosexuel

MessageSujet: Re: Chambre de Norie Tôsawa [pv Yuki]   Ven 29 Juin - 14:52

Yuki se mit à rire doucement à la réflexion de Norie, puis il leva un doigt genre "je sais quelque chose que tu ignores".

"Ah non! Pas besoin d'être vieux pour perdre la boule, j'en sais quelque chose!"

Enfin, il n'irait pas jusqu'à affirmer qu'il lui arrivait de perdre la boule, mais il était quand même souvent un peu...fou et faisait n'importe quoi, d'ailleurs il avait déjà recommencé depuis sa rencontre avec Norie! Encore heureux que personne ne pouvait les voir, on les aurait pris pour des fous furieux!
La jeune fille partit alors dans un délire qui fit beaucoup rire Yuki. On aurait dit une star lors de la remise des Oscars ou quelque chose dans le genre.


"Tu ferais une excellente comédienne!"

Il lui fit un petit clin d'oeil et la poussa gentiment avant de se remettre à rire à sa prochaine remarque quant à un petit bonhomme "là-haut", c'était une vision assez drôle...
Puis le jeune homme aborda enfin le sujet tant attendu en ayant d'abord fait jurer à Norie de ne rien répéter bien sûr! Cette dernière l'avait d'ailleurs pris très au sérieux et joignit le geste à la parole, ce qui amusa beaucoup Yuki, il savait très bien qu'il pouvait lui faire confiance, il le sentait!
Il se mit donc à tout lui dire, enfin surtout l'essentiel et il fut soulagé de voir que la jeune fille ne semblait pas choquée, outrée ou autre chose parce qu'il sortait avec un homme et leur prof d'anglais de surcroît. Mais au fond il s'en voulait d'avoir douté ne serait-ce qu'une seconde de Norie, elle n'était pas comme ça!
D'ailleurs elle se mit immédiatement à lui poser des questions, ce à quoi il s'était évidemment attendu.


"Non, ce n'est pas un surnom, il a changé de nom pour...diverses raisons et tu comprendras que je ne peux pas te les donner...
Oui, c'est dur, mais pas impossible, on se voit souvent dehors dans des lieux où on ne risque pas de croiser des gens connus et puis...on est colocataires aussi.. Je sais, c'est bizarre, surtout si on ne veut pas que la direction le sache, mais...Il n'a pas eu le choix! Il n'y avait plus de chambre de libre, enfin il y avait la chambre qu'on lui avait désignée, mais il aurait dû la partager avec un type méchant et homophobe, alors j'ai eu pitié de lui et je lui ai proposé de venir dans la mienne...c'est ainsi que tout a commencé..."


Il avait un grand sourire un peu idiot aux lèvres, ce genre de sourire béat qu'on identifiait de loin comme étant le sourire d'un imbécile amoureux.

"Bien sûr d'autres gens sont au courant, mes amis notamment...et d'autres pensionnaires aussi étant donné qu'il y a pas si longtemps des rumeurs peu flatteuses circulaient à notre sujet et il y a même eu un incident pas très joyeux en classe un jour..Un élève s'est mis à insulter Envy et à le traiter de pédophile et d'autres noms..ça m'a fait beaucoup de mal...heureusement ça n'a pas atteint la direction qui avait néanmoins envoyé un avertissement quand nous avons emménagé ensemble, si l'on peut dire."

Il soupira, il savait très bien qu'ils étaient dans leur collimateur, ou peut-être qu'ils étaient déjà au courant et qu'ils fermaient les yeux pour une raison ou pour une autre, même si c'était plutôt difficile à croire.

"Voilà...Tu peux me poser d'autres questions, ça ne me dérange pas..."

Il esquissa un petit sourire et ne résista pas à l'envie de frapper encore Norie avec ce pauvre coussin! Puis il lui demanda si elle avait quelqu'un avant de se rendre compte qu'elle venait d'arriver et qu'il était sûrement sa première rencontre ici...

"Mais non! Je me demandais juste! Chacun est libre de faire ce qu'il veut et parfois ça peut venir de façon tout à fait inattendue...j'en sais quelque chose!"

En effet, en arrivant ici, il n'aurait jamais pensé trouver l'amour, surtout après ce qui s'était passé avec son meilleur ami et la déprime dans laquelle il avait sombré ensuite, se fermant au monde...Mais une personne avait bel et bien réussi à le sortir de là et à lui redonner goût à la vie...
Norie poussa alors Yuki qui retomba sur le lit en disant qu'il n'était pas si idiot que ça, encore heureux! Il tendit un bras et attrapa la jeune fille par le poignet pour la faire tomber aussi, puis il se remit à la chatouiller en riant, de vrais gamins!
Soudain il fit un geste un peu brusque et se cogna la tête contre le mur...ça fit un bruit étrange et surtout ça faisait très mal! Yuki porta ses deux mains à sa tête et fit une grimace exagérée.


"Aïe, aïe!! Fait maaal!"
Revenir en haut Aller en bas
http://lycee-hikari.forumpro.fr/index.htm
Norie Tôsawa
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 1184
Age : 27
Age du personnage : Anti-Maths
Date d'inscription : 29/05/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuelle

MessageSujet: Re: Chambre de Norie Tôsawa [pv Yuki]   Mer 18 Juil - 3:24

[HRP]Enfin, je sais ...[/HRP]

Lorsque Yuki la complimenta sur son jeu d’actrice, Norie prit un ton très prétentieux et lui tapota dans le dos en lui disant :

« Un jour aussi, tu arriveras à mon niveau. Il va falloir être patient, mais tu y arriveras…»

Puis elle se mit à rire en ajoutant un petit « Je suis trop bête ». Elle ne voulait pas que Yuki croit que Norie était vraiment l’une de ces filles maniérées que l’on pouvait croiser de partout. A croire que c’était à la mode … En tout cas, pour continuer dans sa lancée de folie aiguë, Norie se gifla en hurlant « Sors de ce corps ! ». Ce qui eut pour effet de la faire encore plus rire qu’avant. Elle ne pouvait pas s’en empêcher, c’était plus fort qu’elle. Décidemment, plus le temps passait, plus Norie remarquait que Yuki et elle avaient bien un point commun : celui d’être fou et de montrer sa propre folie. A vrai dire, cela lui convenait car Norie aimait le ridicule et elle ne rechignait jamais sur une occasion pour le montrer. Et Yuki avait l’air de ce genre. Par conséquent, leur amitié pourrait avancer dans le même sens, sans que l’un ait honte de l’autre.

« Je ferais peut-être une bonne comédienne, mais il faudrait arrêter la caméra tout de suite avant que je rigole. J’ai du mal à garder mon sérieux. Mais aussi, c’est de ta faute !»

Elle tira la langue à Yuki telle une enfant de 4 ans qui boude ses parents parce qu’ils ne lui ont pas acheté des bonbons.

Elle reprit vite son sérieux car tout de suite après, Yuki parla d’Envy. Et Norie de lui poser des questions auxquelles Yuki répondit de suite. Norie était honorée. C’était une grande preuve de la confiance que Yuki plaçait en elle. Elle se retint de parler jusqu’à ce que Yuki ait fini, bien qu’elle émit un petit rire qui se voulait moqueur lorsque le visage de son ami s’illumina d’un sourire un peu bête. En vérité, elle enviait un peu Yuki. Norie n’avait jamais sourit niaisement en parlant de quelqu’un. Bien sûr, c’était drôle à voir, mais au fond d’elle-même, elle savait qu’elle aurait aimé être à la place de Yuki. Pas pour avoir Envy pour elle, juste pour pouvoir réagir comme il venait de le faire. Il se reprit rapidement et se remit à répondre aux questions de Norie, pour le plus grand plaisir de cette dernière… Et oui, Norie est curieuse, bien qu’elle ait conscience des limites à ne pas franchir.

Pour une fois, elle resta silencieuse jusqu’à ce que Yuki lui demande si elle avait d’autres questions même si elle avait grimacé lorsque son sauveur lui avait relaté l’histoire de l’élève qui avait insulté Envy.

Norie ouvrit la bouche pour parler après ce long silence mais Yuki la frappa avec un coussin. Ce qui fit que Norie se mordit la langue. Elle émit quelques bruits bizarres et non identifiés en gesticulant son bras gauche et en se tenant la mâchoire avec sa main droite. Puis, elle sauta sur Yuki en hurlant « VENGEANCE ! » avec une voix de psychopathe et se mit à le chatouiller. Elle arrêta le supplice de son ami et se mit à rire en lui disant :


« En fait, j’ai même pas eu mal. Mais j’ai réussi à garder mon sérieux. Je vais me mettre au théâtre ! »

Elle lui fit un clin d’œil avant de reprendre le sujet ‘Envy’.

« Je ne poserais pas d’autres questions. Je suis déjà contente que tu m’ais répondu. Ca prouve que tu as tout de même confiance en moi. C’est cool ^^. En plus, je suis au courant pour Envy et toi. Et tu as dit que les personnes qui le savaient étaient des amis à toi, ou des pensionnaires. Cependant, vu que je viens d’arriver, je ne peux pas être considérée comme une pensionnaire à part entière. Donc, je suis une de tes amis ! »

Ne pouvant renier sa tendance à jouer la comédie, Norie sauta sur le sol à pieds joints en prenant un air victorieux, puis se rassit en face de Yuki comme si rien n’était. Elle répondit donc à la question de Yuki concernant ses ‘amours’ en jouant encore une fois la comédie. La réaction de Yuki montra à Norie qu’elle devait quand même avoir un petit peu de talent.

« Si ça vient de façon inattendue, alors ça sert à rien d’attendre. Donc je préfère m’en ficher. Comme ça, j’ai plus de chance pour que ça arrive. »

Elle rigola. Ce genre de discours lui avait valu de nombreux regards noirs de la part des gens à qui elle avait dit ça. Cela l’amusait encore plus lorsque la personne en face essayait de la persuader qu’il fallait chercher l’âme sœur ou toute autre bêtise du genre. Peu de personnes acceptait la ‘passivité’ de Norie face à l’amour. De nombreuses filles de son âge n’avaient d’ailleurs jamais compris comment elle avait fait pour ne pas placer le fait d’avoir un petit ami dans l’une de ses premières priorités.

Elle poussa ensuite Yuki qui retomba encore une fois. Cependant, elle n’avait pas prévu qu’il se rattrape à elle et qu’il se mette à la chatouiller comme elle l’avait fait durant sa pseudo vengeance. Elle rigolait déjà comme une folle sous les chatouilles de Yuki, mais son rire redoubla d’intensité suite au bruit que fit la tête de son ami contre le mur.
Elle n’eut pas le temps de lui demander comment il allait qu’il avait déjà hurler sa douleur tel un enfant de 6 ans. La grimace qui accompagnait les paroles de Yuki fit rire Norie, une fois de plus.


« Tu vois, c’est le petit gars de là-haut qui t’a puni pour m’avoir fait me mordre la langue ! »

Elle fit un rire diabolique. Puis elle commença à se pencher vers Yuki, avant de se tourner subitement vers le mur sur lequel elle posa sa main gauche. Elle prit un air attendri, légèrement gâteux et dit :

« T’es sûr que ça va ?! Parce que je veux pas dire mais le bruit était assez impressionnant. Je ne voudrais pas que tu souffres, tu comprends ?! »

Elle fit mine d’essuyer une larme et se retourna dans la direction de Yuki.

« J’espère pour toi que tu ne l’as pas abîmé. Ca serait fâcheux, parce que je serais obligée de te tuer … »

Elle esquissa un sourire et se recolla au mur pour l’examiner, comme si le choc avec la tête de Yuki aurait pu laisser une marque.
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Tôyama
Nours du Forum
Nours du Forum
avatar

Masculin Nombre de messages : 3481
Age du personnage : Sondaï xD
Humeur [RPG] : Etudiant
Signe distinctif : Sur un petit nuage...xD
Date d'inscription : 18/12/2006

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17 ans
Mes relations:
Sexualité: Homosexuel

MessageSujet: Re: Chambre de Norie Tôsawa [pv Yuki]   Ven 20 Juil - 16:19

Yuki assista à un spectacle des plus...surprenants dirons-nous! Norie faisait l'imbécile et se traitait ensuite de tous les noms avant de se gifler en ordonnant à Dieu sait quelle entité de quitter son corps. Le jeune homme la regarda un instant avec de gros yeux, puis il éclata de rire, cette fille était un vrai phénomène, dans le sens positif du terme bien sûr! Elle ne se prenait absolument pas au sérieux et c'était bien ce qui lui plaisait chez elle. En fait, elle ressemblait beaucoup à Christale qu'il avait baptisée sa petite soeur de coeur, sauf que Norie était bien plus déjantée qu'elle!
Elle affirma ensuite pouvoir faire une bonne comédienne, mais qu'elle avait du mal à garder son sérieux et ce à cause de...lui?? Yuki croisa les bras et pris un air faussement vexé, détournant le regard pour fixer le joli mur de l'autre côté de la pièce, oui oui ça pouvait être magnifique un mur !

Vint ensuite un sujet plus délicat lorsque Yuki se mit à parler de ses amours, ou plutôt de son unique amour, enfin on se comprend hein! Il raconta donc tout à Norie, du moins ce qu'elle avait voulu savoir avant de la frapper avec un coussin. C'était bien plus fort que lui et puis il ne supportait pas de rester sérieux trop longtemps, il l'avait bien été assez par le passé, maintenant il fallait s'amuser et prendre du bon temps sans se prendre la tête! Malheureusement le piège se referma sur lui et il se retrouva bien vite avec une Norie déchaînée sur lui, en train de le chatouiller et comme il était vraiment très chatouilleux, il se mit à rire encore plus qu'avant, ne pouvant plus s'arrêter. Il était à la merci de la jeune fille jusqu'à ce qu'elle ait enfin pitié de lui, ce qui fort heureusement arriva assez vite.
Ils reparlèrent ensuite de sa relation avec ce cher professeur d'anglais et Norie se mit à parler de confiance et partit dans une déduction un peu bizarre, mais vraie! Yuki esquissa un petit sourire et donna une petite tape dans le dos de la jeune fille.


"Bien sûr que tu es l'une de mes amies! C'est étrange, on vient à peine de faire connaissance, mais j'ai vraiment l'impression que ça fait des années qu'on se connaît."

Il disait là la stricte vérité, mais bon il n'allait pas se mettre à tenir un long discours sur l'amitié et tout ce qui allait avec non plus...
Yuki demanda ensuite à Norie si elle avait quelqu'un dans sa vie, ce qui bien sûr n'était pas le cas et il se sentit tout de suite ridicule d'avoir posé cette question, elle venait d'arriver, elle n'avait donc pas eu le temps de rencontrer quelqu'un, enfin mis à part un pensionnaire complètement givré!


"Tu sais, j'avais perdu tout espoir quand c'est arrivé, alors je pense qu'il vaut mieux ne pas perdre son temps à chercher car c'est souvent quand on cherche que c'est voué à l'échec. Enfin, c'est ce que je pense!"

Il lui fit un petit clin d'oeil avant de se jeter sur elle et de la chatouiller à son tour, après tout elle l'avait bien mérité! Seulement il n'avait pas prévu qu'il se cognerait la tête au mur et d'ailleurs ça fit un bruit vraiment étrange. Le jeune homme fit une grimace exagérée et se mit à frotter sa tête comme un malade, ça faisait mal quand même!
Norie ressortit alors sa remarque sur un soi-disant petit bonhomme là-haut qui les observait et qui leur faisait vivre toutes les mésaventures possibles, néanmoins il ne comprit pas pourquoi elle parla de sa langue, enfin bon! S'en suivit un rire presque diabolique et une Norie qui se pencha vers Yuki, mais au dernier moment elle se tourna vers le mur et fit mine de l'examiner et d'avoir de la peine pour lui. Le jeune homme la regarda avec des yeux ahuris, là il se posait quand même de sérieuses questions quant à la santé mentale de son amie!
Cette dernière lui dit ensuite qu'elle serait obligée de le tuer s'il avait abîmé le mur ce à quoi Yuki répondit en croisant les bras et en prenant à nouveau son air vexé avant de jouer la carte de l'agonie. Il se laissa tomber sur le lit de tout son long et se tint la tête en poussant des petits gémissements de doleur exagérés.


"J'ai maaaaaal! Je vais mouriiiiir! Au secouuuuurs! Aaaaah!"

Non non, il n'exagérait pas du tout...Il finit par donner un léger coup de pied à Norie pour la punir en quelque sorte de préférer un mur à son ami!

"T'es trop méchante! J'agonise et toi tu préfères le mur qui ne sent rien du tout! Vilaaaaaine!"

Il n'y avait aucun doute, ils étaient bel et bien revenus au temps de la maternelle! Le pire était que Yuki ne s'était jamais comporté de la sorte avec personne, du moins pas de façon aussi exagérée! Si quelqu'un le voyait maintenant, il se poserait sans doute de sérieuses questions...Enfin bon, ça faisait parfois du bien de ne pas se prendre au sérieux, même avec un crâne douloureux!

"Tu dois me consoler maintenant! Sinon je t'en voudrai toute ma vie!"

Il lui tira la langue et commença à se rouler de droite à gauche sur le lit jusqu'à tomber par terre...évidemment! Là encore un bruit sourd retentit et cette fois ce fut le pied de Yuki qui prit un coup en tapant contre l'une des valises de Norie qui avait eu le bonheuuuur de se trouver là!

"Aïeuuuuu! J'en ai marreuuuuu!"

Il se mit sur le ventre et commença à frapper le pauvre sol de ses poings avant de se relever enfin et de reprendre un peu son sérieux tout en massant son pauvre pied.

"Mais pourquoi je suis si idiot aujourd'hui? C'est de ta faute!!"

Attaque du coussin, bis!
Revenir en haut Aller en bas
http://lycee-hikari.forumpro.fr/index.htm
Norie Tôsawa
élève qui n'a plus de secret
avatar

Féminin Nombre de messages : 1184
Age : 27
Age du personnage : Anti-Maths
Date d'inscription : 29/05/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 17
Mes relations:
Sexualité: Hétérosexuelle

MessageSujet: Re: Chambre de Norie Tôsawa [pv Yuki]   Jeu 4 Oct - 16:13

Lorsque Yuki dit à Norie qu’elle était l’une de ses amies, celle-ci prit un air attendri et fit mine d’essuyer une petite larme de joie. Elle cherchait une idiotie à dire, mais Yuki avait déjà changé de sujet.

Elle sourit à Yuki lorsqu’il lui dit qu’il valait mieux ne pas chercher quelqu’un. Enfin une personne sensée qui pensait comme elle ! C’est souvent ceux qui étaient pris qui tenaient ce genre de discours. Les célibataires, quant à eux, refusaient la passivité par rapport à un tel sujet. Norie s’était attiré les foudres de pas mal de personnes en disant qu’il ne fallait pas trop se préoccuper de l’amour, parce que, bien entendu, ses connaissances étaient quasiment toutes obnubilées par ça. Surtout les filles, mais bon … Norie adorait entendre les plaintes des célibataires ; surtout celles des plus hargneuses. Cela la faisait énormément rire. Il faut dire que la plupart de ces filles là ne gardaient pas leur langue dans leur poche quand il s’agissait de critiquer un couple. Elle imaginait déjà des filles dire du mal de l’air amoureux de Yuki lorsqu’il parlait de Envy : « Pfff quel comédien. Il veut nous en mettre plein la vue, il sait qu’on est seule ! Moi j’dis, les types comme ça, ils ne méritent même pas d’être casés. Et pourtant, il l’est. S’il a réussi à se trouver quelqu’un, pourquoi est-ce que moi j’galère autant ?! Pourtant, j’suis mieux que lui et gnagnagna … ».
Durant un instant, Norie voulu montrer une nouvelle fois ses talents de comédienne à Yuki en imitant les filles de ce genre-là mais elle n’eut pas le temps : le jeune homme lui avait déjà sauté dessus pour la chatouiller et ensuite se cogner la tête contre le mur.

En auscultant le mur, Norie entendit Yuki hurler comme quoi il allait mourir. Elle éclata de rire tout en étant collée au mur. Elle se redressa d’un coup lorsque le pied de Yuki la tapota. Elle mit ses mains sur les hanches et prit un air de maman sévère.


« Mon petit bonhomme ! Tu n’as pas à parler à maman comme ça ! Sinon, je t’envoie chez la nounou ! »

Elle avait parlé d’une voix sèche puis ensuite, elle s’affala sur le lit à côté de Yuki dans un soupir digne d’une tragédie.

« Mon Dieu, qu’ai-je fait pour avoir un fils aussi turbulent ? Ce n’était pas prévu qu’il finisse comme ça … Il n’a que 5 ans, et pourtant … »

Norie fit mine de fondre en larmes avant de se retourner vers Yuki pour voir si son petit jeu de scène avait fait un effet quelconque. Cependant, c’était peine perdue, Yuki était définitivement retombé en enfance. Et en plus de retomber en enfance, il tomba du lit après lui avoir tiré la langue en lui disant de le consoler. Son pied frappa une des valises de la jeune fille, ce qui eut pour effet de faire ricaner cette dernière. Le pauvre Yuki se faisait mal tout seul en voulant amuser la galerie. Il cria encore une fois avant de se mettre sur le ventre. Norie lui sauta dessus, l’immobilisant à terre et le remit sur le dos. Elle serra Yuki contre elle avec un air maternel forcé puis lui chuchota :

« Chut mon bébé, tout va bien, maman est là. »

Elle lui fit l’un de ses plus beaux sourires et embrassa le jeune homme sur le front avant de se relever et de lui tendre la main pour l’aider. Cependant, Yuki se releva tout seul puis il accusa Norie d’être la cause de son idiotie.

Elle prit un air outré, se préparant à gronder Yuki dans les règles de l’art. Mais elle eut à peine le temps d’inspirer une grande bouffée d’air. Yuki avait repris son coussin frappeur. Elle se mit donc à courir à travers la chambre, sautant de lit en lit pour éviter les attaques de Yuki, tout en riant. Cependant, elle ne put éviter plus longtemps les assauts de son ami et le coussin la toucha alors qu’elle sautait et elle s’effondra entre les deux lits en riant de plus belle.
Elle se jeta alors sur Yuki sans crier gare et le bloqua contre le mur.


« Alors moi je te console, et toi c’est comme ça que tu me remercies… Tu vas voir qu’il ne faut pas m’énerver ! »

Elle jeta Yuki sur le lit de sa future colocataire et sauta sur lui en hurlant « VENGEANCE ! ». Puis, elle se mit à le chatouiller sachant qu’il était extrêmement chatouilleux avant de tirer Yuki par terre.

« Bon, reprenons un peu notre sérieux… Il ne faut quand même pas mettre ma chambre à sac alors que je viens juste d’arriver. »

Elle embrassa Yuki sur le front d’un air maternel et se releva en époussetant ses vêtements.

« D’ailleurs, si ça ne te dérange, je vais peut-être défaire mes valises, ça évitera que tu te fasses mal encore une fois à cause d’elles. »

Elle fit un clin d'oeil à Yuki avant de tirer sa valise vers l'armoire.
Revenir en haut Aller en bas
Søren Pedersen
élève bien dans sa peau
avatar

Masculin Nombre de messages : 128
Age : 29
Date d'inscription : 03/05/2007

Feuille de personnage
Age [RPG]: 19
Mes relations:
Sexualité: Hétéro

MessageSujet: Re: Chambre de Norie Tôsawa [pv Yuki]   Sam 22 Déc - 5:46

En hâte, un peu avant la fin de la journée de la veille du bal, j'avais déposé une lettre à une fille, une certaine Norie. Elle est dans mes cours de langues et je l'ai toujours trouvé belle, sans avoir eu le courage de lui parler. Puis finalement, ce soir, j'avais pris la décision de l'inviter au bal. C'est donc en glissant une lettre sous sa porte que je lui fis une demande.

"Chère Norie.

Vous vous demanderez peut-être qui suis-je de vous écrire ce soir, alors que vous ne me connaissez que très peu. Mon nom est Soren Pedersen. Nous sommes tous deux en cours de langues. Je crois que vous ne m'avez jamais parlé auparavant. Pourtant, cela ne m'a pas empêché de vous observer, discrètement. Je vous ai toujours trouvé belle, sans avoir eu le courage de vous l'avouer, de peur que vous soyez déjà prise, ce qui ne m'aurait fort guère étonné, ou que vous m'ayez rejetté. Je ne sais ce qui m'a poussé à vous écrire ce soir, alors que le bal de Noël est demain, mais je le fais tout de même. Je me doute que vous ne m'ayez jamais vraiment remarqué auparavant, alors que moi j'admire votre beauté chaque jour. Enfin, tous ces mots pour vous demander votre main pour le bal, pour que vous m'accordiez une danse, ne serait-ce que cela. Je ne tiens pas à faire l'éloge de votre beauté durant de grands passages. Vous me plaisez pour ce que vous êtes, comment vous agissez d'une manière gracieuse et délicate. Voilà, c'est donc ainsi que, tout simplement, je vous demande si vous voudriez m'accompagner demain pour ce bal. Bonne nuit et faites de beaux rêves.

Søren Pedersen."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chambre de Norie Tôsawa [pv Yuki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chambre de Norie Tôsawa [pv Yuki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» Démission de la vice présidente de la Chambre de commerce
» La Chambre Basse veut voler au secours de la population et renvoyer Alexis
» [Yuki] ... Comme celui qui conquit la toison...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat de Manga :: Hors-Jeu :: Anciens RP :: Deuxième Etage :: Les chambres des ♀-
Sauter vers: